Nos Belles Anciennes  - Page 721 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoAnciennesNos Belles Anciennes    «   721   »   »»            Répondre    
 Page précédente    1    2      715    716    717    718    719    720     721     722    723    724   Page suivante 
36190 messages
517638 vues
Nos Belles Anciennes
passion203 le jeu 17 juin à 20:21
Ily a une chose qui me manque chez @l'Il-be-back, les the pict of the night ! :ouin: :ouin:
Dernière édition le 17/06/2021 à 20:22 par passion203, édité 1 fois
I'll-be-back le jeu 17 juin à 20:37
Citation de passion203 :
« Ily a une chose qui me manque chez @l'Il-be-back, les the pict of the night ! :ouin: :ouin: »


@passion203 : Faut varier les plaisirs, Patrick, et ne pas abuser des extra !!...
Sur un rasso grand public, comme ceux là, difficile de ne pas avoir de pollution autour et donc les photos sont... ce qu'elles sont. Elles ne méritent pas le label "pict of the night"....;)
Mais elles sont quasi quotidiennes, comme ça ne t'aura pas échappé...:D
Et je reposterai, dès lors que j'en aurai l'occasion, des photos dans un cadre optimisé...;)
lesbellesauto le jeu 17 juin à 22:01
RE ;)

Après l'hirondelle "Simca" voici d'autres petites bêtes :)

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)



Fiat 500 D 1963

Estimation : 12000 - 13000 EUR

Résultats avec frais: 16 200 EUR


Numéro de série n° 498680
Désirable version à portes suicide
Carte grise française


....

L’exemplaire que nous proposons à la vente est une version italienne parmi les plus désirables. Restaurée il y a trois ans et vêtue d’un joli Blu Aquarama assorti d’un habitacle rouge, la puce assume son origine italienne jusqu’au bout. Il s’agit d’une très recherchée Fiat 500 D de 1963 pourvue des fameuses portes suicides. Elle est motorisée par le fameux petit bicylindre refroidi par air. Une révision de ce dernier vient d’être effectuée, comprenant des réglages de carburation et d’allumage et la vidange. La boîte de vitesse reçut des joints de sortie neufs, les rotules de direction et le pivot de suspension avant gauche fut remplacé. Enfin, tous les chromes extérieurs furent remplacés à neuf tout comme les garnitures intérieures arrières.
Cette Cinquecento dans un état proche du neuf représente ainsi un excellent moyen d’accéder au mythe 500 avec l’un des millésimes et l’une des configurations les plus désirables.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997583?offset=0& (1963 Fiat 500 D)

......................................................................................

BMW Isetta 300 - 1961 -

Estimation : 17 000 - 20 000 EUR

Résultats avec frais: 16 800 EUR


Numéro de série 593601
Carte grise Française de collection




Véhicule d'origine italienne, l'Isetta est née en 1952 avant d'être produite par BMW en 1955. Pour la deuxième fois de son histoire, BMW choisit alors un véhicule sous licence de façon à pouvoir lancer la production sans tarder. Cette voiture à deux places, dotée d'un châssis tubulaire et d'une seule porte s'ouvrant vers l'avant reçoit le surnom de “Rollende Ei”- l'oeuf sur roues. BMW approche le constructeur italien Iso et son propriétaire le comte Rivolta, avec l'idée d'acquérir les droits de fabrication de la voiture. Rivolta cède non seulement ses droits, mais aussi une bonne partie de l'outillage de fabrication. La voiture est présentée au Salon de Francfort 1955, équipée du moteur BMW 247 cm3 12 ch. Il bénéficie plus tard d'une augmentation de cylindrée, à 298 cm3, qui lui apporte un cheval supplémentaire. La carrosserie légère, combinée au moteur de moto, permet une consommation limitée, et l'Isetta n'est pas chère à l'achat: 2 580 DM, soit 500 DM de plus que la BMW R25, moto avec laquelle elle partage le moteur. Entre 1955 et 1962, BMW produit 161 728 Isetta 250 et 300. Elvis Presley en possédait une et Cary Grant posait pour la publicité, tandis que la puce germano-italienne était remise sur le devant de la scène par Stromae dans son clip Papaoutai.
Cet exemplaire est en bon état général, présentant une jolie patine à l’extérieur comme à l’intérieur. Elle est en état de fonctionnement et complète jusqu’au porte bagage d’époque ! Elle fut mise en circulation le 18 août 1961 et connut une restauration partielle au court de sa vie. Modèle mythique de l’histoire de BMW, l’Isetta est de plus en plus recherchée par les collectionneurs de la firme bavaroise, comme par les passionnés de microcars !

https://www.osenat.com/lot/96092/9997549?offset=0& (1961 BMW Isetta 300)

.....................................................................................

Isetta Velam - 1957 -

Estimation : 10 000 - 15 000 EUR

Résultats avec frais: 7 440 EUR


Numéro de série 105888
Carte grise française




L'Isetta est l'une des micro-citadines les plus populaires produites après la Seconde Guerre mondiale, à un moment où les trajets à courte distance sont privilégiés. Nombre de personnes n'ont pas les moyens de s'offrir de grosses automobiles et se tournent vers les scooters ou les motos. Le design original soit italien et le nom de ce véhicule urbain compact a été conçu par la firme italienne ISO Rivolta. En France, elle s'appellera VELAM Isetta, en Italie Iso Isetta, au Brésil ROMI Isetta et bien sur en Allemagne BMW Isetta. Tandis que dans les pays anglo-saxons son surnom est «Bubble Car». En 1957, Velam lance une Isetta carénée sur l'Autodrome de Linas- Montlhéry et s'adjuge ainsi sept records mondiaux pour la catégorie inférieure à 250 cm3. Elle est construite sous licence de l'Isetta ISO, mais de nombreux détails sont modifiés. Le cadre est changé, la suspension devient plus élastique, le levier de vitesses est amélioré, ainsi que la direction. Les formes de la queue, des feux, du pare-chocs et des ailes avant sont également revues. Le design intérieur est un des éléments les plus retouchés sur la version française, améliorant la qualité. Malgré ces atouts, elle paraît en France en 1955 à un prix de 300 000 francs, ce qui est moins élevé que celui de la 2CV, 400 000 francs, cette dernière nécessitant un délai de livraison supérieur. Alors que la version BMW continue à être produite pour l'Allemagne, la production Velam cesse en 1958, pour des raisons financières.
Cette petite Isetta Velam toute de rouge vêtue est en bel état général, sa peinture présente bien et son habitacle noir et gris ne présente pas d’accroc particulier. Elle comporte bien sûr les détails faisant la particularité de la version Velam.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997552?offset=0& (1957 Isetta Velam)

......................................................................................

Acma Vespa 400 - 1958 -

Estimation : 5000 - 7000 EUR

Résultats avec frais: 6 240 EUR




La Vespa 400 est un petit véhicule urbain développé par Piaggio, le constructeur des célèbres Vespa des années 1950. Sortie en 1957, la Vespa 400 est une proposition de citadine idéale : faible encombrement, petit moteur économique, sans sacrifier pour autant le plaisir de conduite. Le moteur est un bicylindre 2 temps qui permet au véhicule d’atteindre la vitesse maximale de 80 km/h. Le fabricant français Acma produira également la Vespa 400 dans son usine française. L’architecture en 3 volumes lui assure un bon équilibre et la présence d’une capote permet de profiter du grand air tout en réduisant la sensation de claustrophobie inhérente à l’étroitesse de l’espace habitable.
Cette petite Acma Vespa 400 découvrable est dans un bel état de restauration ancienne. Equipée d’un porte bagage chromé Robri d’époque et de ses accastillages d’origine, elle est pleine de charme. Saine, elle ne présente pas de trace de corrosion perforante et sa mécanique fonctionne bien. Son habitacle est d’origine en grande partie et présente une agréable patine d’usage.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997550?offset=0& (1958 Acma Vespa 400)

......................................................................................

Autobianchi Eden Roc - 1963 -

Estimation : 17000 - 23000 EUR

Résultats avec frais: 27 600 EUR


Numéro de série 2908
Excellente présentation
Près de 20 000 € de factures
Carte grise française


....

A l’instar des Fiat Jolly Ghia 500, 600 et Multipla, on trouvera également, dès 1960 une petite voiture de loisirs chez le cousin Autobianchi, il s’agit de l’Eden Roc dessinée par la carrosserie Vignale. Trois ans après le lancement de la Bianchina apparaît le très mignon cabriolet Eden Roc. La Bianchina était destinée à une clientèle un peu plus bourgeoise, soucieuse de ne pas être vue au volant d’une 500 qui était alors à tous les coins de rue. La clientèle majoritairement féminine ne fut pas insensible à la bouille indémodable de ce petit engin aux dimensions incroyablement compacte. Produite à seulement 3150 exemplaires jusqu’en 1969 avant d’être remplacée par la fameuse A112, l’Eden Roc est aujourd’hui très recherchée. Rien que son nom promet des voyages avec du soleil à profusion à Capri ou Portofino.
Cet exemplaire fut livré le 29 janvier 1963 et n’eut visiblement que peu de propriétaires. En effet, l’historique des cartes grises nous indique une immatriculation en Dordogne en 1972, puis une immatriculation dans l’Essonne en 2004. Son actuel propriétaire l’a acquise dans les années 2010 comme projet de restauration à terminer. Nous sommes ainsi en possession d’un dossier de factures qui, cumulées, représentent près de 20 000 € de frais engagés entre 2014 et 2017. Aujourd’hui en excellent état de présentation, cette petite puce italienne fonctionne sans encombre et possède tous ses éléments spécifiques, y compris une boîte à gants, accessoire d’époque. Sa capote, sa sellerie, sa peinture sont bien sûr neuves et le moteur a été intégralement revu. C’est un véritable morceau d’Italie qu’il est ici possible de s’offrir !

https://www.osenat.com/lot/96092/9997551?offset=0& (1963 Autobianchi Eden Roc)

A SUIVRE ;)
I'll-be-back le ven 18 juin à 21:12
Bonsoir.
Avant un petit break d'une semaine, on achève les posts des françaises en terre catalane avec une Matra Simca Bagheera.
Perspective féline au vu du livre de la jungle...
Photo : I'll be back, 2021/06



5- SIMCA

54- Matra Simca Bagheera




(du Net)

Allez... Un peu de mouvements :

https://www.youtube.com/watch?v=rd_zx-Ya1pE
YouTube 2:15
Citroen 2cv Girl and Sexy Matra Bagheera


https://www.youtube.com/watch?v=tuQWzo4Gbj8
YouTube 1:54
Rosy Maggiulli sexy "seduction" MATRA BAGHEERA


Bonne soirée et bon week-end.!...
;)
Dernière édition le 18/06/2021 à 23:15 par I'll-be-back, édité 2 fois
I'll-be-back le ven 18 juin à 21:12
Mais auparavant....;)
Hommage à une "ex" ce soir.
Et pour faire plaisir aussi à Patrick (@passion203),au titre de the pict of the night !...;)
..avant une petite semaine de grande oxygénation loin des écrans !!...:cool:
BMW 530d Pack Luxe 1999- 370.000 kms (première main)
Photo : I'll be back, circuit Bugatti, Le Mans. 2018

Dernière édition le 18/06/2021 à 21:47 par I'll-be-back, édité 3 fois
I'll-be-back le ven 18 juin à 23:05
Voiture de concessionnaire, achetée à 3.800 kms avec contrat garantie BMW "sérénium" 2 ans en 2000.
Que du bonheur : un débitmètre et une pompe à gasoil (sous garantie) et enfin la direction, à 370.000 kms. Sinon, RAS !
Une vraie réussite, cette génération, un cuir comme au premier jour et la voiture va continuer à rouler !...


(photos : I'll be back)
Dernière édition le 18/06/2021 à 23:07 par I'll-be-back, édité 2 fois
lesbellesauto le sam 19 juin à 08:19
Bonjour à tous et bonne semaine loin de nous à Pascal ;)

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)



Puisque notre ami "file à l'Anglaise"............:D

Austin Princess 1969 (une princesse cochonne :love: )

Estimation : 10000 - 14000 EUR

Résultats avec frais: 13 200 EUR


Numéro de série 20881

Ex Paloma Picasso et ex Pierre Bergé

Carte grise française


....

Le projet BMC ADO16 de chez British Leyland vit le jour en 1962 et allait devenir un des succès majeurs des années 60-70 pour le colosse aux pieds d'argile qu'était BMC. ADO signifie Amalgamated Drawing Office, le 16 est tout simplement le nom de code attribué en interne et est né du cerveau du génial Alec Issigonis. L'ADO16 est un exemple retentissant de «badge-engineering», autrement dit, comment vendre la même voiture sous différentes marques. En effet, entre les Wolseley, Riley, Morris, Austin, MG et Innocenti, ce seront pas moins de 8 modèles différents qui seront commercialisés. Il n'y avait visiblement pas de crainte de cannibalisme en ces temps là! L'ADO 16 partageait le légendaire moteur A-series de la Mini, propulsant lui aussi les roues avant. La suspension est la fameuse suspension Hydrolastic mise au point par Alex Moulton, qui avouera à la fin des années 90 s'être inspiré de la 2CV.
Cette Austin Princess Vanden Plas fut mise en circulation le jour de la Saint-Valentin ’69. Il s’agissait d’un cadeau fait de Pablo Picasso à sa fille Paloma Picasso à l’occasion de ses vingt ans. Cette petite voiture toute de bleu vêtue a ensuite appartenu à Pierre Bergé jusqu’à son décès.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997620?offset=50& (1969 Austin Princess)

bonne journée à tous ;)
lesbellesauto le dim 20 juin à 10:53
Bonjour à tous ;)

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)



En ce jour de fête des pères quoi de mieux qu'une petite "Italienne" dévergondée :D

Innocenti Mini 1300 De Tomaso - 1980 -

Estimation : 8000 - 12 000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série 746989H
Restauration complète depuis la caisse
Moteur neuf en rodage
Carte grise française




Dans les années 50, Innocenti était notamment connu pour fabriquer les carrosseries des scooters Lambretta. C’est alors que des accords sont passés avec la British Motor Corporation, ce qui permettra à Innocenti de fabriquer des Austin Mini, légèrement restylées et uniquement destinées au marché italien. En 1974, l’Innocenti reçoit une carrosserie signée Bertone, c’est la naissance de la 90 et de la 120. C’est en 1975 qu’Alejandro de Tomaso rachète la petite firme italienne. En 1976, poussé par sa soif de la vitesse et du sport automobile, il fait monter le 1275 cm3 de 80 chevaux de la Mini Cooper S dans la puce au corps de Bertone, l’Innocenti de Tomaso était née. Plus tard propulsée par un trois cylindres turbocompressé d’origine Daihatsu, l’Innocenti de Tomaso causa bien du tort aux Mini 1275 GT, Peugeot 104 ZS et autres Autobianchi Abarth.
Cette Innocenti de Tomaso de 1980 est donc propulsée par le petit quatre cylindres britannique 1275 cm3 de 80 chevaux. Restaurée intégralement, elle est dans un superbe état de présentation. Sa peinture est très belle, son moteur neuf et en rodage, tandis que son habitacle est recouvert d’un cuir blanc de belle facture. Hissée sur des jantes d’époque, elle a une véritable allure de petite bombe des années 1970/1980. Elle présente très bien et saura donner du plaisir sur route à son futur propriétaire.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997612?offset=50& (1980 Innocenti Mini 1300 De Tomaso)

Bon dimanche à tous ;)
chcouff le dim 20 juin à 21:44
une "technique" sur le TDF 2019
lesbellesauto le lun 21 juin à 10:57
Bonjour à tous ;)

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)

Passons d'une frêle "ITALIENNE" à une puissante "AMERICAINE" ;)



Pontiac Firebird - 1974 -

Estimation : 25 000 - 35 000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série 4N1310406
Française d’origine
Restauration de haute qualité
Carte grise française




La Firebird est l’un des modèles mythiques de Pontiac. Née en 1967, elle permettait à la firme de Détroit, d’investir le monde de la Pony Car. Etroitement dérivée de la Camaro, la première génération connut un véritable succès jusqu’à son remplacement en 1970 par la seconde génération. Partageant toujours sa base avec la Camaro de Chevrolet, elle était disponible dans de nombreuses configurations de finitions et de moteurs et sera produite jusqu’en 1981. La troisième génération mit fin à l’aspect Pony Car de la Firebird pour la faire rentrer dans le monde des sportives aux lignes acérées. La quatrième génération de la Firebird fut dévoilée en 1993 et marqua la fin de la carrière de la Firebird en 2002 avec au total, près de 3 millions d’exemplaires vendus en 35 ans !
Cette Pontiac Firebird est issue de la deuxième génération. Il s’agit du millésime 1974. Equipée du 455 ci de 250 chevaux, elle fut vendue neuve en France, dans le Bas-Rhin, le 22 juillet 1974. Elle a été restaurée il y a quelques années, sans la moindre économie. Tout a été revu à neuf, de la mécanique à la carrosserie. Elle revêt une superbe peinture dorée assortie d’un habitacle beige typiquement seventies. Equipée d’une boîte automatique, c’est une voiture idéale pour croiser au son de l’imposant V8 qu’elle embarque. Ce dernier a été agrémenté de pièces Edelbrock pour gagner en performance et en esthétique. En très bon état de fonctionnement, française d’origine, restaurée à neuf et sans compter et jamais modifiée, cette Firebird est unique et s’avère bien plus originale qu’une Mustang !

https://www.osenat.com/lot/96092/9997601?offset=50& (1974 Pontiac Firebird)

Qu'est-ce que j'ai pu jouer étant gamin avec la version Matchbox


A SUIVRE

Bonne journée à tous ;)
Honda1981 le lun 21 juin à 15:44
Photos 06/2021 (17).

Honda1981 le lun 21 juin à 15:49
Photos 06/2021 (17). Une belle brochette !

Honda1981 le lun 21 juin à 15:54
Photos 06/2021 (17).

Pas très ancienne, mais terriblement désirable. Préparée à 700 ch.

lesbellesauto le lun 21 juin à 18:18
@Honda1981 merci pour le partage de tes photos,as-tu des infos sur cette sortie (club Cobra par exemple) :?:

Pour ma part rencontré samedi sur un parking :

....



;) ;)
Honda1981 le lun 21 juin à 19:17
Citation de lesbellesauto :
« @Honda1981 merci pour le partage de tes photos,as-tu des infos sur cette sortie (club Cobra par exemple) :? »


@lesbellesauto

Voici un article de la veille des photos et le lien du club France .



http://www.clubcobrafrance.fr/ (Le Cobra Club de France)
lesbellesauto le mar 22 juin à 11:42
Bonjour à tous ;)

Merci @Honda1981 :good:

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)



ALFA ROMÉO MONTRÉAL - 1971 -

Estimation : 50 000 - 60 000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série AR142546I
Mythique GT Alfa Romeo
Carte grise française de collection




L'Alfa Romeo Montreal est un coupé de sport issu d'une étude de style de Marcello Gandini alors salarié de l'atelier du maître "Bertone". La voiture a été présentée à l'exposition universelle de Montréal en 1967. L'objectif étant de créer et d'exposer: «La massima aspirazione dell'uomo in fatto di automobili» - La plus haute aspiration de l'homme en matière d'automobile. Selon le tableau Fusi, 3 925 exemplaires ont été produits entre décembre 1970 et juillet 1974 et commercialisés jusqu'en 1977. Le point marquant de leurs caractéristiques est leur moteur, un V8 à 90°, d'une cylindrée de 2 593 cm³, quatre arbres à cames en tête (deux par rangée de cylindres) et une puissance de 200 ch DIN. Ce moteur est issu directement du V8 de 2 litres de l'Alfa 33 de course, avec réalésage pour porter sa cylindrée à 2,6 litres. Son injection mécanique Spica/Alfa Romeo 8C S75 était alimentée par deux pompes à essence Bosch, elle est pourvue en outre d'un allumage électronique et d'un carter sec, mais a perdu le double allumage du moteur de course et son vilebrequin plan. Une boite manuelle ZF à 5 rapports accouplée au moteur entraine les roues arrière via un arbre et un pont rigide (celui du coupé Bertone, avec autoblocant), guidé par un bras supérieur en T. Cette boite était contrairement aux boites Alfa, bien plus solide.
Cette Alfa Romeo Montreal fut immatriculée en 1971, elle fait donc partie des premières produites. Elle fut livrée neuve en Italie. Peinte en rouge et assortie d’une sellerie en tissu noir, elle présente très bien. Sa carrosserie ne laisse pas apparaître de défaut notable, tout comme sa mécanique entretenue avec soin. Il s’agit d’une des GT les plus élégantes et racées qu’il soit, une véritable voiture de sport propulsée par un noble V8 à l’italienne.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997600?offset=50& (1971 ALFA ROMÉO MONTRÉAL)
.....................................................................................................................

BMW 635 CSI - 1979 -

Estimation : 20 000 - 25 000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série WBA53310005548914
Boite manuelle Getrag inversée
Contrôle technique
144 000 kilomètres
Carte grise française




Considérée comme l’une des plus belles créations de Paul Bracq et commercialisée jusqu'en 1989, la BMW Série 6 première du nom est aujourd’hui de plus en plus recherchée. Forte d’une carrosserie parfaitement équilibrée, mêlant élégance et sportivité, elle était capable de transporter confortablement quatre passagers à plus de 200 km/h. Aujourd'hui, ces coupés de grand tourisme de haute lignée n'affichent toujours pas leur âge. Leur qualité de fabrication comme leur haut niveau technologique leur ont permis de franchir plusieurs décennies sans déchoir tout en accumulant des kilométrages souvent impressionnants.
Cet exemplaire Olivgrün intérieur cuir noir et jantes BBS Mahle est en configuration d’origine. Le véhicule a subit une belle restauration mécanique et cosmétique de la part de son propriétaire actuel (injecteurs, sondes, débitmètre, allumage, calandre, peinture, suspensions…) qui dispose d’une documentation importante sur ce projet et roule fréquemment avec.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997618?offset=50& (1979 BMW 635 CSI)

A SUIVRE ;)
lesbellesauto le mar 22 juin à 14:23
Bon il n'y a pas que "Osenat" et de vieux reportage :D

La semaine dernière :

.... :love:

:D :D
pat7672 le mar 22 juin à 14:52
belle 4 CV 1953.

Rallye de Paris 2021 (photos pas terrible prises avec mon vieux téléphone)











C'est tout ce qu'il y avait en anciennes. :arg:
passion203 le mar 22 juin à 15:21
Citation de lesbellesauto :
« Bonjour à tous ;)

BMW 635 CSI - 1979 -

Estimation : 20 000 - 25 000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série WBA53310005548914
Boite manuelle Getrag inversée
Contrôle technique
144 000 kilomètres
Carte grise française




Considérée comme l’une des plus belles créations de Paul Bracq et commercialisée jusqu'en 1989, la BMW Série 6 première du nom est aujourd’hui de plus en plus recherchée. Forte d’une carrosserie parfaitement équilibrée, mêlant élégance et sportivité, elle était capable de transporter confortablement quatre passagers à plus de 200 km/h. Aujourd'hui, ces coupés de grand tourisme de haute lignée n'affichent toujours pas leur âge. Leur qualité de fabrication comme leur haut niveau technologique leur ont permis de franchir plusieurs décennies sans déchoir tout en accumulant des kilométrages souvent impressionnants.
Cet exemplaire Olivgrün intérieur cuir noir et jantes BBS Mahle est en configuration d’origine. Le véhicule a subit une belle restauration mécanique et cosmétique de la part de son propriétaire actuel (injecteurs, sondes, débitmètre, allumage, calandre, peinture, suspensions…) qui dispose d’une documentation importante sur ce projet et roule fréquemment avec.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997618?offset=50& (1979 BMW 635 CSI)

A SUIVRE ;) »


J'en connais un qui serais intéressé... :D

@l'Il-be-back

@lesbellesauto
clionrj le mar 22 juin à 15:34
@turbo1980
lesbellesauto le mer 23 juin à 19:09
Bonjour à tous ;)

Citation de passion203 :

« J'en connais un qui serais intéressé... :D »


Pour sur Patrick mais Pascal préfère le mazout :D :D :D

@Pat7672 :good: AH LA F40 :love: :love: :love:

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)



Toyota FJ 40 - 1982 -

Estimation : 13 000 - 18 000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série JT1V0FJ4000810177
Participation au Paris-Dakar 1987
Participation à la Croisière Blanche et au Rallye de Tunisie
Même propriétaire depuis 30 ans
Carte grise française


........

Dans le monde fermé des 4x4 de légende, le Toyota FJ40 ou plus simplement le Land Cruiser occupe une place de choix parmi les Jeep, Mercedes-Benz Classe G et autres Land-Rover. Sa carrière débuta en 1960 et se poursuivit jusqu’en 2001, une preuve de ses nombreuses qualités. Sa fiabilité, sa solidité et ses capacités en tout-terrain sont reconnues à travers le monde, que ce soit en Afrique, en Amérique du Sud, partout où les conditions peuvent être rude pour la mécanique, le FJ40 s’en sortait !
Cet exemplaire de 1982 est ainsi équipé du moteur 2F de 4.2 développant 135 chevaux. Il s’agit d’une version découvrable pick-up. Surtout, ce 4x4 a été équipé pour le rallye raid. Il possède ainsi un jeu de rampes de désensablage, deux baquets, deux harnais, un arceau, des longues portées, un pare-buffle, un protège carter, des pneus tout-terrain, deux roues de secours, des équipements de navigation… En effet, ce Land Cruiser a participé en 1987 au Paris Dakar, puis, avec son actuel propriétaire qui en fit l’acquisition en 1988, il participa à la Croisière Blanche ainsi qu’au Rallye de Tunisie. Après sa carrière sportive, il vit sa mécanique remise à neuf. Vendu avec un lot de pièces supplémentaires, ce FJ40 est une excellente base pour des rallyes à travers les terrains les plus exigeants de notre Terre.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997606?offset=50& (1982 Toyota FJ 40)

.......................................................................................

Land Rover Lightweight - 1974-

Estimation : 10000 - 13000 EUR

Résultats avec frais : 14 400EUR


Numéro de série 95401260A
Rare Land Rover Lightweight militaire
Important dossier de factures
Carte grise française de collection




Connu de tous, le Land Rover originel, celui devenu Defender par le temps eut aussi une vie militaire. Certes, les Series I et Series II furent conçus pour l’armée britannique, mais ils avaient aussi une volonté de production en série, cela ne répondait pas tout à fait aux attentes des militaires désireux d’un véhicule léger, possible à transporter par avion ou hélicoptère. C’est pourquoi, les ingénieurs de Rover se sont attelés à créer le « Truck Utility ½ ton 4x4 Rover » dès le milieu des années 1960. Celui-là même qui deviendra le Lightweight. Le premier prototype fut construit en 1966 pour ne rentrer en production qu’en 1968. Basé sur le Land Rover Serie II, il devait être bien plus léger, notamment au niveau des panneaux de carrosserie. Transportable par les Armstrong-Withworth Argosy, les avions cargo de la British Army de l’époque, le Land restait trop lourd pour les hélicoptères Wessex. Les capots, toit, roue de secours et portières étaient donc facilement démontables et transportables séparément pour être remontés par les militaires après parachutage. En 1972, le Lightweight empruntait la base du Serie III et fut commandé par les armées de Belgique, Guyane, Brunei, des Pays-Bas, de Hong-Kong, d’Indonésie, de Jamaïque, d’Arabie Saoudite ou encore du Soudan. Conçu pour les pays les plus arides, le Lightweight disposait d’une fiabilisation hors-pair, comprenant notamment un radiateur d’huile supplémentaire.
Cet exemplaire de 1974 est dans un état de présentation tout à fait conforme à l’esprit du Ligthweight. Restauré en très grande partie, il laisse pourtant apparaître une finition purement militaire qui lui va au mieux. En bon état de fonctionnement, il dispose de bâches neuves et de nombreux rangements dans la partie arrière. Il dispose en outre d’un important dossier de factures attestant de son état.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997605?offset=50& (1974 Land Rover Lightweight)

A SUIVRE ;)
lesbellesauto le jeu 24 juin à 08:11
Bonjour à tous ;)

Il n'y a pas que les ventes aux enchères,il y a aussi les rencontres impromptues ;)



Et les photos des amies,merci Dominique :good:

: Seine & Marne

: Arcachon

Bonne journée à tous ;)
lesbellesauto le ven 25 juin à 08:15
Bonjour à tous ;)

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)



Panhard Dyna Z1 - 1955 -

Estimation : 7 000 - 9 000 EUR

Résultats avec frais : 9 000EUR


Numéro de série 18258
Historique limpide
Etat d’origine
Carte grise française


........

C'est en 1953 que notre plus vieux constructeur national présente celle qui prendra la suite de la Dyna X: la Z. Panhard fera partie de ces constructeurs français qui n'eurent cesse d'innover, une véritable marque d'ingénieur et c'est bien pour cette même raison qu'elles ont de nombreux inconditionnels. La barre-Panhard, roulements de vilebrequin à galet inverseur et rouleaux bombés, carrosserie en alliage Duralinox... nous n'énumérerons pas ici les nombreuses innovations à l'initiative de la marque. Parlons néanmoins de la construction modulaire de la Dyna Z. La pierre angulaire de cet ensemble est la plate-forme plate avec ses deux traverses sous les sièges avant et arrière. Une troisième traverse accueille le train avant avec moteur et transmission. La traverse arrière quant à elle supporte tout naturellement l'essieu éponyme. La superstructure comprend la carrosserie et le fond du coffre. Le capot est en une seule pièce avec les ailes avant ce qui autorise une accessibilité exceptionnelle au groupe motopropulseur. Son pare-brise et sa lunette arrière courbés étaient de véritables prouesses pour une voiture française, le cahier des charges de Panhard pour Saint-Gobain fut bien respecté...et tant mieux! La Dyna Z est assurément une jolie voiture, bien aidée par un excellent coefficient de pénétration dans l'air et une bouche des plus adorables. Les Panhards Dyna Z1 sont les modèles de lancement qui seront produits de janvier 1954 à mai 1956 avec une carrosserie en aluminium.

Cette Panhard Dyna Z1 est particulièrement intéressant car elle n’a jamais connu de restauration : son état est totalement d’origine. Elle a appartenu à la même famille de 1977 à 2016 et n’aurait connu que trois propriétaires depuis sa sortie d’usine. Son strict état d’origine lui permit d’être exposé au « 100 ans d’automobile française » au Grand Palais, à la demande de Jean Panhard,

Pour voir d'autres photos n'hésitez à aller sur le lien du catalogue ;)
https://www.osenat.com/lot/96092/9997585?offset=0& (1955 Panhard Dyna Z1)

Bonne journée à tous ;)
Flambeur54 le ven 25 juin à 11:52
lesbellesauto le sam 26 juin à 06:54
Bonjour à tous ;)

@Flambeur54 :good: Vraiment une splendide auto cette "FACEL" :love: :love:

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)

Simca 8 "Boulangère" 1942

Estimation : 8000 - 12000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série 820072
Petit utilitaire d’époque au charme imparable
Carte grise française




Produite de 1938 à 1951 et basée sur la Fiat 1100 508C «Nuova Ballila», la Simca 8 connut un grand succès et réussit à tenir tête à la concurrence qu'étaient les Renault Juvaquatre ou Peugeot 202. Embarquant initialement le 4 cylindres de 1089cm3 développant 32 ch, elle fut proposée après-guerre avec le moteur de 1221cm3 et 41 ch prévu pour la Simca 9 / Aronde. Son moteur à soupapes en tête, sa suspension à roues indépendantes à l'avant, son freinage hydraulique à 4 tambours et sa boîte à 4 vitesses faisait d'elle une voiture à la conduite moderne, surtout à ses débuts. De nombreux dérivés de la Simca 8 berline furent réalisés, un coupé sport, un cabriolet, mais aussi des versions utilitaires.
Cette Simca 8 est une intéressante version « boulangère », un fourgon dont la partie arrière est carrossée en bois. Cet exemplaire fut livré pendant la Seconde Guerre Mondiale, en 1942, dans une période quand les usines automobiles françaises étaient réquisitionnées par l’armée allemande pour la fabrication d’armement et de véhicules militaires. Elle a donc survécu à cette période de conflit pour arriver jusqu’à nous aujourd’hui. Elle offre une belle présentation sous sa peinture biton beige et bordeaux qui se lie parfaitement au teint du bois vernis de la partie fourgon. Elle n’a jamais connu de restauration complète mais s’avère très saine tandis qu’elle fonctionne très bien. C’est une voiture dont l’esthétique est empruntée directement à l’entre-deux-guerres mais dont la mécanique résolument moderne pour l’époque la rend aisée à utiliser. Celle-ci servait justement à son propriétaire actuel comme véhicule publicitaire qui l’utilisait régulièrement à Paris.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997576?offset=0& (1942 Simca 8 "Boulangère")

.....................................................................................

Renault 4CV "Pie" - 1958 -

Estimation : 8 000 - 12 000 EUR

Résultats avec frais : 7 080EUR


.... ....

Première Renault moderne de l'après-guerre, la 4CV est présente à la PP dès le tout début des années 50. Sous les initiales PP, il faut comprendre la Préfecture de Police. Cette grande institution est chargée de la sécurité des biens et des personnes avec tous les pouvoirs de police étendus sur le département de la Seine (75). Avant la 4 CV la police ne disposait que de quelques Citroën 11 CV essentiellement pour la «judiciaire», de moyens collectifs comme des cars et de vélos. C'est monsieur Gobin, Directeur de la Police Municipale Parisienne, qui eut l'idée de l'équipement par des 4CV. Mais il fallait la modifier selon un cahier des charges bien pensé. Au niveau de la carrosserie, il était prévu une grande lunette arrière, des portes spéciales pour pouvoir faire facilement des signes d'indication ou d'interpellation ou encore pour utiliser des armes. Modernité absolue, la 4 CV devait recevoir un appareil émetteur récepteur à ondes courtes pour la communication ainsi qu'un phare fouilleur, des appareils lumineux... En mars 1955 une première série de 15 4 CV fut lancée pour être transformée. C'est sans doute pour plus de visibilité que la police parisienne adopte le bicolore Noir et Blanc. Le surnom «Pie» arriva très vite. Durant le journal télévisé du 29 avril 1955, des millions de français apprennent la naissance d'une nouvelle arme policière afin de mieux persécuter les automobilistes. Mais laissons le journaliste nous expliquer cela: « Dans le but de renforcer la sécurité de la voie publique, la police parisienne vient de lancer une nouvelle offensive, celle des patrouilles urbaines. A bord de 4 CV spécialement équipées et en liaison constante par téléphone-radio avec les services centraux, les agents vont rappeler aux conducteurs les règles de la circulation. Les chauffards sont prévenus, l'oeil du gendarme qui est le commencement de la sécurité.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997582?offset=0& (1958 Renault 4CV "Pie")

......................................................................................

Peugeot 201 D 6 - 1936 -

Estimation : 8000 - 10000 EUR

Résultats avec frais : 9 840EUR


Numéro de série 519061
Bel état de restauration
Carte grise française




C'est au Salon de Paris 1929 que Peugeot lance la 201. Elle fut fabriquée à Sochaux jusqu'en septembre 1937. C'est grâce à ce modèle que la firme du Lion passera sans problème l'énorme crise des années 30, qui englouti de nombreux constructeurs. Sa mécanique et sa carrosserie évoluèrent avec le temps. La 201 représente un jalon important dans l'histoire de la marque. Son grand succès commercial, son image de qualité de construction, de robustesse et de fiabilité ne sont absolument pas usurpés. elle permit à Peugeot de passer de "grand constructeur" à "très grand constructeur". De plus c'est la première voiture à utiliser la nomenclature à "0" central encore en vigueur aujourd'hui. Peugeot fait alors un dépôt de marque à trois chiffres avec ce zéro central.
Cette Peugeot 201 D est un joli coach profilé dit « queue de castor », intégrant un coffre à bagages ouvrant de l’extérieur. Son nouveau moteur quatre cylindres de 1.3 litres et 28 chevaux la faisait passer dans la catégorie des 7 CV tout en s’attribuant désormais 3 paliers de vilebrequin, contre deux auparavant, favorisant la fiabilité. En bel état de présentation intérieure comme extérieure et de fonctionnement, cet exemplaire de 1936 est plein de charme et se veut une petite automobile de promenade idéale.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997570? (1936 Peugeot 201 D)

A SUIVRE ;)
lesbellesauto le sam 26 juin à 16:14
RE ;)

Il y a toujours des surprises sur les routes ;)

Seine & Marne ;)

........

Ma copine Isa il y a un mois à Toulon ;)



Dominique de passage par le "cap Ferret :love:

.... ....


Ah le "Cherokee Chief"....

Bonne fin de journée à tous ;)
Elmoblos le sam 26 juin à 18:02




Deville70 le sam 26 juin à 21:26
Je suis intrigué par la Mini... Je cherche de quelle année elle peut bien être.

On a eu un modèle de '64 dans la famille, et je me souviens que la Mini '64 avait des charnières de portières à l' extérieur, que les feux arrière étaient identique à ceux de celle-ci (petits modèles oblongs, les modèles plus grads et rectangulaires ont dû apparaître vers '70), et que les vitres de portières étaient coulissantes à l' horizontal, façon Renault 4L. Mêmes pare-chocs, "moustaches" aux extrémités de la calandre (dont la grille n' était pas lisse mais un peu ondulée). Les clignotants/feux de position avant avaient des cabochons plus pointus et cerclés de chrome. Même bouchon de remplissage du réservoir. Et des roues en 10" à enjoliveurs chromés au centre bombé. A l' intérieur, je me souviens du tableau de bord minimaliste: un seul gros compteur monté au centre qui indiquait la vitesse et le niveau de carburant, et 3 petits voyants. En dessous, un interrupteur pour les essui-glaces à une seule vitesse, et sans rappel de position en bas, et un autre interrupteur pour feux de position et croisement (passage en "route" au pied). A gauche de la colonne, un commodo de clignotant avec le voyant vert au bout de ma manette. Le chaque côté du carénage de compteur, deux petites lampes de lecture pour éclairer la planche faisant office de vide-poche des deux côtés. Les portières s' ouvraient en tirant un câble horizontal vers le bas. Dernier détail particulier, on tournait la clef du contact, mais il fallait presser un bouton-poussoir derrière le frein à main pour lancer le moteur.

Oui, ça fait beaucoup de détails, mais j' ai toujours un souvenir très clair de cette Mini 850 qui nous a servi de nombreuses années.
lesbellesauto le dim 27 juin à 07:46
bonjour à tous ;)

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)



Bentley S3 - 1963 -

Estimation : 50 000 - 60 000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série B318LCN
Rare Bentley S3 livrée neuve en France
Carte grise française


.... ....

La première Bentley à sortir sous la protection du Spirit of Ecstasy (le nom donné au sigle ailé de Rolls Royce) fut une 3,5 litres. Il s'ensuivit une période de 65 ans pendant lesquelles les deux marques se développèrent conjointement. La Bentley S3 était assez semblable à son aînée la S2 puisqu’elle partage le même moteur de 6230 cc, si ce n'est son signe le plus distinctif : les quatre phares à l'avant, qui allaient en 1965 être implantés avec bonheur dans une carrosserie moins "old -fashioned" : la T1. La S3, produite de 1962 à 1965, est cependant bien plus qu'une Bentley de transition entre la S2 et la T1. Elle en est l'aboutissement ultime.
Cette Bentley S3 fut livrée neuve le 20 mars 1963 par l’importateur français de Levallois : Franco-Brittannic Autos Ltd. Il s’agit donc d’une conduite à gauche ayant été entretenue tout au long de sa vie. Elle se présente donc aujourd’hui dans un très bon état esthétique et mécanique. Sa peinture gris métallisé est récente et ne présente pas d’accroc. De même, ses chromes présentent bien et son habitacle en cuir gris assortie de boiseries vernies est en excellent état. Les tablettes arrière sont bien présente et sans défaut particulier. Elle est équipée d’une radio et d’un lecteur cassette de marque Pioneer et sa mécanique est en bon état de fonctionnement. Son propriétaire s’en servait principalement pour des mariages ou des promenades bucoliques dans la campagne francilienne. Il est rare de trouver des Bentley S3 en conduite à gauche, encore moins des exemplaires vendus neufs en France dans un état proche de celle-ci.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997577? (1963 Bentley S3)

A SUIVRE ;)

Bon dimanche à tous ;)
Honda1981 le dim 27 juin à 10:25
Photo d'un ami. 06/2021 (79).

Dernière édition le 27/06/2021 à 12:51 par Honda1981, édité 1 fois
Deville70 le dim 27 juin à 11:06
L' écriteau mentionnant 1936 a dû surprendre... :D
legend41 le dim 27 juin à 13:23


Elmoblos le dim 27 juin à 18:03
legend41 le dim 27 juin à 18:10
I'll-be-back le dim 27 juin à 22:14
Bonsoir.
De retour de mon fief méditerranéen, je poursuis le déroulé du reportage de mars dernier avec les véhicules étrangers.
En débutant par les Allemandes. Et les BMW.
Photos : I'll be back, 2021/03



II- ALLEMAGNE

21- BMW


a) M 635 CSI




(dernier cliché : du Net)

Avec un peu de doc car elle le vaut bien....



...confrontée à sa meilleure ennemie...




Bonne fin de week-end !
;)
lesbellesauto le lun 28 juin à 09:16
Bonjour à tous ;)

Citation de Deville70 :

« L' écriteau mentionnant 1936 a dû surprendre... »


Effectivement :oh: :D

Suite de la Vente "Osenat" du 23 Mars 2019 ;)



Chevrolet Styleline "Deluxe" - 1952 -

Estimation : 5 000 - 8000 EUR

Résultats avec frais : 8 400EUR


Numéro de série 2139310
Même propriétaire depuis 2003
Française d’origine
Carte grise française




En 1949, Chevrolet, leader du marché américain d’après Seconde Guerre Mondiale, entre dans la seconde partie du XXème siècle. La firme dévoile alors sa nouvelle gamme, plus moderne en apparence grâce au dessin d’Ed Glowacke, mais reprenant le classique mais toujours efficace moteur Blue Flame Six né en 1928. Disponibles en versions Special ou Deluxe, en Styline ou en Fleetline, les Chevrolet nées en 1949 connaissent un franc succès outre-Atlantique et évoluent jusqu’en 1952 avant d’être remplacées en 1953 par une toute nouvelle gamme.
Cette Chevrolet Styline Deluxe fut livrée neuve en France en 1952 comme en atteste la plaque rivetée dans le compartiment moteur. Elle est bien sûr équipée de son moteur six cylindres en ligne de 3.5L développant 90 chevaux accouplé à une boîte automatique Powerglide. Elle présente aujourd’hui en bel état général, fruit d’une restauration ancienne. Sa mécanique bien que demandant une révision d’usage tourne parfaitement et démarre au quart de tour. Les freins demanderont néanmoins une révision plus précise avant que la voiture ne puisse à nouveau reprendre la route en toute sérénité.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997587? (1952 Chevrolet Styleline "Deluxe")

........................................................................

Chrysler Imperial Crown - 1968 -

Estimation 15000 - 25000 EUR
Résultats avec frais : 18 000EUR


Numéro de série YH43K8C141041
Jamais restaurée
Seulement 1 852 exemplaires fabriqués
Ex ambassade des Etats-Unis en Belgique
Carte grise française




Le terme Imperial était d’abord attribué aux modèles de luxe produits par Chrysler avant, en 1955, de devenir officiellement la marque haut de gamme du groupe. Le but était de concurrencer Cadillac en produisant des automobiles sans compromis, dans lesquels le luxe est à son paroxysme. L’Imperial Crown était, au milieu des années 1960, le fer de lance de Chrysler, ses mensurations sont sans pareil, et son équipement sentait bon le luxe et la technologie. Elle était la voiture des ambassadeurs, des ministres américains et autres chefs d’entreprises.
L’Imperial Crown de 1968 adopte un style réellement baroque, avec ses nombreux chromes et ses imposantes ailes. Cet exemplaire est intéressant à bien des égards. D’abord, l’Imperial Crown est rare, d’autant plus sur nos terres. De plus, celle-ci affiche encore sa peinture d’origine. Elle fut la propriété de l’ambassade des Etats-Unis en Belgique, ce qui explique la présence de nombreuses options particulièrement rares : le hard top en vinyle, la sellerie tout cuir, le rétro droit, la finition Le Baron avec lunette arrière réduite… Jamais restaurée en carrosserie, elle est néanmoins très saine et présente bien. Elle est équipée d’une ligne inox complète neuve, d’un carburateur Edelbrock neuf, d’un allumage électronique, d’un système de freinage neuf ainsi que d’amortisseurs neufs. Elle est montée sur jantes Foose chromées et ses Fenders sont dans le coffre. C’est une voiture extrêmement rare et intéressante par son histoire, qui plus est, son état est exceptionnel et elle s’avère prête à prendre la route, menée par son imposant V8 440 ci High Performance. Véritable Full Size, elle est le pendant américain de la Rolls britannique.

A SUIVRE ;)
Honda1981 le lun 28 juin à 10:23
Photos 06/2021 (17).



lesbellesauto le lun 28 juin à 16:08
RE ;)

Suite de la vente "Osénat" du 23 mars 2019 ;)



Encore un peu d'Amérique :love:



Cadillac Deville Cabriolet - 1965 -

Estimation : 20000 - 25000 EUR

Résultats avec frais : 24 000 EUR


Numéro de série F5272281
Nombreuses pièces neuves
Carte grise française de collection




A l’origine, le terme Deville était utilisé pour caractériser la finition haut de gamme de Cadillac. Ce n’est qu’en 1965 que la Deville devient un modèle à part entière disponible en berline, coupé et cabriolet. Bien qu’elle ne porte pas très bien son nom en raison de ses dimensions à l’américaine, la Deville est une voiture très élégante et particulièrement bien équipée pour l’époque. Ses chromes affichent clairement sa volonté de plaire aux classes les plus élevées.
Cette Cadillac Deville Convertible de 1965 est dans un bel état de présentation. Surtout, elle fonctionne très bien. Le système de freinage complet est neuf, elle est équipée d’un allumage électronique, de pneus neufs sur jantes Supreme Wheel neuves, tout comme les amortisseurs gonflables. La sellerie a été restaurée il y a quelques années et présente bien. Les quatre moteurs de lève vitre ont été remplacés, tout comme les vérins de capote et les serrures. Elle dispose de la direction assistée, du volant réglable en profondeur, des quatre vitres et de la capote électrique, de la boîte automatique et du moteur V8 472 ci. Prête à prendre la route, c’est une excellente occasion d’accéder au rêve américain.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997596?offset=50& (1965 Cadillac Deville Cabriolet)

.......................................................................................

OLDSMOBILE Toronado - 1967 -

Estimation : 8000 - 10000 EUR

Résultats avec frais : 9 600 EUR


Numéro de série 396877M615590
Carte grise française de collection




8 ! C’est le nombre d’années qui ont été nécessaires pour mener à bien la réalisation du projet de la Toronado. Introduite dans les concessions le 24 septembre 1965 comme modèle 1966, la création unique de la division Oldsmobile misait bien entendu sur un design avant-gardiste, mais aussi sur une philosophie qui allait être adoptée tous azimuts une quinzaine d’années plus tard chez GM, soit la traction. Plusieurs croyaient alors qu’il était impossible de marier une traction avec un gros moteur V8. La donne a toutefois changé et lorsqu’on s’est aperçu que c’était concevable, on a revu les plans. Puis, on a eu la brillante idée de lancer un concours interne, concours ayant pour but de mettre sur papier le design de cette future automobile révolutionnaire. Le résultat est tout à fait spectaculaire. Ce qui frappe à propos de ce design, c’est la pureté de ses lignes. Et que dire de l’arrière de type Fastback qui donne une allure singulière à cette voiture? À l’avant, la critique avait été très réceptive relativement aux phares escamotables juchés juste au-dessus d’une large et mince grille disposée horizontalement.
Cette Oldsmobile Toronado de 1967 est en bon état général. Sa carrosserie présente une belle patine mais est saine dans sa globalité. Surtout, son habitacle est en excellent état et n’affiche ni usure, ni déchirure. Révisée et en bon état de fonctionnement, cette Toronado a obtenu son contrôle technique pour la vente. Forte de son excellente tenue de route, la « Toro » fut élue « voiture de l’année » en 1966 par le très influent magazine Motor Trend.

https://www.osenat.com/lot/96092/9997593?offset=0& (1967 OLDSMOBILE Toronado)

A SUIVRE ;) ;)
Dernière édition le 28/06/2021 à 16:22 par lesbellesauto, édité 1 fois
Honda1981 le lun 28 juin à 17:35
Photo 06/2021 (17).

I'll-be-back le lun 28 juin à 19:09
Bonsoir.
Suite des Allemandes et des BMW en Roussillon.
Photos : I'll be back, 2021/03



II- ALLEMAGNE

21- BMW

b) Série 3 E30



(dernier cliché : du Net)

Un peu de doc :


Comparatif de l'Auto-Journal entre Ford Sierra RS Cosworth, Mercedes 2.3-16 et BMW M3.



Bonne soirée !
;)
pat7672 le lun 28 juin à 21:08
prises du week-end dernier en attendant Historic classic celui à venir.







I'll-be-back le lun 28 juin à 21:52
Superbe, Patrick !... :good: Mon fils sera rentré de ses 6 mois en Grèce et devrait couvrir l'événement de l'Historic Classic dans les rangs de l'ACO en attendant de nous rejoindre puis de gagner la capitale pour la rentrée...;)
lesbellesauto le lun 28 juin à 22:51
Bonsoir à tous ;)

Eh bien voici mon dernier post concernant la vente "Osenat" du 23 mars 2019 ;)



1988 BMW 528i "S5" AC Schnitzer E28

Estimation : 35 000 - 50 000 EUR

NON VENDUE


Numéro de série DA71S5F
Rarissime et performante préparation d’époque
175 000 kilomètres
Bel état d’origine
Carte grise française


https://www.osenat.com/lot/96092/9997609 (1988 BMW 528i "S5" AC Schnitzer E28)

.... ....

Lorsqu’il fallut renouveler la Série 5 E12, BMW joua la carte de la prudence. Ainsi, lorsque la deuxième génération de la berline bavaroise, la E28, était mise sur le marché en juin 1981, elle constituait une profonde évolution du modèle mais en conservait la plate-forme, la cellule centrale et la mécanique. Les changements s’effectuèrent donc sur des détails esthétiques, sur l’habitacle, mais surtout sur les trains roulants qui furent largement améliorés par l’adoption d’une double articulation des jambes de suspension avant ainsi qu’un dispositif anti-cabrage à l’arrière. L’injection était proposée en série sur la plupart des modèles par un souci de modernisme et de consommation, mais la série 5 poursuivait la tradition du plaisir de conduite BMW. Très bien née, elle eut un véritable succès auprès des classes aisées, elle était la voiture des médecins, des avocats et autres commissaires Derrick !
Revenons dans le passé pour parler du méconnu mais talentueux préparateur AC Schnitzer. C’est en 1967 que les frères Josef et Herbert Schnitzer créent l’écurie de course automobile Schnitzer Motorsport, basée à Aix-la-Chapelle. Spécialisée dans les courses de voitures de tourisme et de grand tourismes, cette petite équipe se fit très vite un nom en sport automobile grâce à ses préparations pointues sur base de BMW. Ainsi, les BMW Schnitzer s’imposèrent en 1968, 1969,1970 et 1971 dans la catégorie EHCC du Championnat d’Europe de la Montagne, elles s’imposèrent en 1978 au Deutsche Rennsport Meisterschaft, en 1983, 1986 et 1988 au Championnat d’Europe des voitures de tourisme, en 1987 au Championnat du monde des voitures de tourismes… La liste est longue avec notamment une victoire de catégorie aux 1000 kilomètres du Nürburgring 1976. En 1987, l’écurie s’associe avec Willie Kohl, propriétaire de Kohl Automobile GmbH – concessionnaire BMW – pour proposer des préparations à la demande des clients de l’hélice. AC Schnitzer était né. L’un des premiers modèles auquel le préparateur s’attela, était la Série 5 E28 alors en fin de carrière puisque la production s’arrêta en 1987 alors qu’arrivait l’E34. Son baroud d’honneur fut une série exclusive et méconnue de 528i équipée d’un cuir intégral, de pare-chocs peints, de rétroviseurs peints… Cette base fut alors reprise et transformée dans l’esprit des versions Motorsport M535 et M5 par AC Schnitzer. D’abord, il s’agit d’une réelle préparation mécanique permettant au 2.8L six cylindres de la 528 d’atteindre sa quintessence. Une injection directe était donc installée, des soupapes spécifiques, tout comme les arbres à cames et divers organes du moteur étaient modifiés afin d’annoncer une puissance décuplée, passant de 184 chevaux à 245 et un couple évoluant de 245 à 322 Nm à 4200 tours par minute. Bien sûr, les suspensions et le freinage était revu. Esthétiquement, la S5 était équipée à la demande du client.
Cette BMW 528i S5 AC Schnitzer de 1988 fut livrée neuve en France, le 24 août 1988. Elle conserve en grande partie sa peinture d’origine Lachssilber Metallic. Elle est équipée des pare-chocs avant et arrière spécifiques AC Schnitzer, d’un becquet BBS, de jantes BBS Mahle blanches en 16 pouces, d’un échappement à la sortie spécifique, de badges AC Schnitzer et d’une décoration latérale signée du préparateur allemand. L’habitacle se pare bien sûr d’un très beau cuir en excellent état, d’un volant et d’un pommeau Motorsport et d’un repose pied AC Schnitzer. L’historique des cartes grises nous amène à penser qu’elle n’eut que peu de propriétaires. En effet, nous savons qu’elle fut immatriculée en 1988 en Isère, puis le 23 juillet 1991 en Seine-et-Marne, avant enfin, en 2010, d’être acquise par son actuel propriétaire vivant dans le Val d’Oise. Elle affiche 175 000 kilomètres au compteur et se trouve en bel état général. Depuis lors, la carrosserie a été retouchée en partie tandis que la mécanique connut une profonde révision en 2014 pour 3 075 €, comprenant les vidanges, les bougies, le remplacement des plaquettes arrière, le remplacement du mécanisme complet d’embrayage, le remplacement des bras inférieurs et des rotules de direction, de la pompe à eau et du coupleur de ventilateur et de diverses courroies. Son dernier contrôle technique passé en avril 2017 indique pour seul défaut une étanchéité imparfaite du pont arrière. Elle n’a que peu roulé depuis mais se trouve toujours en très bon état de fonctionnement.
C’est une voiture extrêmement rare que nous proposons aujourd’hui à la vente. Elle représente la naissance d’AC Schnitzer dans le monde des préparateurs, la quintessence de la BMW E28 et l’esprit révolu de la préparation typiquement 80’s à l’Allemande.

FIN ;)

Puisque la nuit est là,que le marchand de sable ne va tarder à passer,il est donc permis de rêver...



10 minutes de bonheur

https://www.youtube.com/watch?v=51aBDhZmQaQ&t=331s
YouTube -
-


:love: :love: :love:
JB007 le lun 28 juin à 23:29
Une histoire peu commune pour un réel véhicule de l'armée française de la première guerre mondiale. ;)

Marque : Renault.
Type : FE.
Numéro de châssis : 58584.
N° immatriculation de l’armée française : 179375 (vrai véhicule militaire).
Puissance nominale/fiscale : 18/21 chevaux.
Torpédo ( décapotable ) militaire.
Moteur : 4 cylindres bi-bloc de 4535 cm3.
Longueur totale : 4,84m.
Empattement : 3,52m.
Largeur totale : 1,78m.
Voie : 1,50m.
Pneumatiques : 880x120.
Date de sortie d’usine : mars 1917 en châssis, numéro 84 du marché n° 920CV.
Prix global unitaire : 15.500For de 1917.
Carrosserie : 6 places du type torpédo d’Etat-Major, carrossée probablement par l’Armée Française.
Frein au pied : patin qui agit sur l’arbre de transmission.
Frein à main : 2 patins sur les roues arrière.

Consommation : environ 30l aux 100km, réservoir entre 50 et 60 litres.
Sur le radiateur, le bouchon porte une vraie pointe de casque allemand.
La voiture est équipée de phares électriques Renault.

Les propriétaires successifs et l’évolution de la voiture entre leurs mains.
De 1917 à 1920, l’Armée Française.
De 1920 à 1923, le Comptoir Central d’Achat Industriel de Valenciennes, filiale de Schneider. La voiture est immatriculée 9598D (Nord), le 14/9/1920.
De 1923 à ?, M. Charles Mauprivez, voiturier , loueur de voitures à Compiègne, immatriculée 8001Z6 le 18/7/1923.
De ? à ?, M. Ernest Ganault, docteur à Vorges ( Aisne ), député, médecin-major.
De ? à ? M. Fernand Matton, ingénieur électricien à Chauny.
Restauration des jantes et du système électrique.
Depuis 1957, cette Renault est immatriculée en Belgique.
En septembre 1957, la voiture est vendue par la sœur du Docteur Ganault à M. Philémon Vermeire de Charleroi, immatriculation 2676E.
En 1966, elle est vendue à M. Leroy et connaît 2 immatriculations 5B829 et 1S868.
En 1971, elle est rachetée par Michel Herman, pharmacien à Châtelet qui la repeint en rouge. L’immatriculation : 5JP76.
En décembre 1984, je l’achète en ignorant qu’il s’agit d’un véhicule militaire. Je la repeins en vert foncé.

J’apprends que les champagnes Taittinger possèdent la voiture qui a servi au maréchal Joffre pendant la guerre. Le propriétaire de cette voiture, à la fin de la guerre, a demandé à récupérer son véhicule et l’armée a remplacé le châssis par un châssis militaire de 1917 et je trouve des similitudes entre cette voiture et la mienne, notamment l’essieu avant. J’ai compris ce jour-là que ma voiture avait été construite pour l’armée.
Pour information, Renault a construit 962 torpédos d’Etat-Major en monte simple AR 880X120, 24 breaks d’aviation monte double AR, 36 torpédos pour l’aviation monte double AR, 10 châssis pour voitures-dynamo-tracteur de projecteur BBT, 213 torpédos pour l’Armée Russe avec des pneumatiques 920x120, 515 châssis qui ont été vendus aux particuliers pendant la guerre et jusqu’à environ 1920.
Le break d’aviation permettait d’aller rechercher le pilote et l’avion lors des atterrissages en dehors du champ d’aviation car les avions ne disposent pas de jauge et l’atterrissage se produit en panne sèche. Le pilote rentre dans un véhicule de grosse cylindrée et le break d’aviation permet de reprendre l’avion, ailes démontées sur la remorque et les ailes dans la camionnette.
La voiture de Michel a participé à deux films : Le pantalon et Le Président et la garde-barrière .


Je vous invite à lire l'article pour plus de photos et d'infos.
https://www.automag.be/Souvenons-nous-de-la-Renault-FE (Automag -)
I'll-be-back le lun 28 juin à 23:49
La S5 !!...:love: :love: :love: :good:
lesbellesauto le mar 29 juin à 16:23
Bonjour à tous ;)

Citation de I'll-be-back :
« La S5 !!...:love: :love: :love: :good: »


@I'll-be-back

SPORT-AUTO / N°232 MAI /1981



Match : BMW 535i & ALPINA B6











Et dans ce même numéro un article de "José Rosinski" sur le prix et la spéculation des anciennes (déjà) ..................................................



;) ;)

Dernière édition le 29/06/2021 à 16:41 par lesbellesauto, édité 1 fois
I'll-be-back le mar 29 juin à 19:59
Citation de lesbellesauto :
« Bonjour à tous ;)

Citation de I'll-be-back :
« La S5 !!...:love: :love: :love: :good: »


@I'll-be-back

SPORT-AUTO / N°232 MAI /1981

»


@lesbellesauto : Cet essais là, je n'avais pas manqué de le poster. Il fait partie de la catégorie des incontournables...;)

Citation de I'll-be-back :
« La E21 chez Alpina, aussi. Avec la B6. Natürlich !...


»


;)

... mais ça ne fait jamais de mal de le revoir...
;)
I'll-be-back le mar 29 juin à 20:24
On poursuit d'ailleurs chez BMW avec le déroulé quotidien des belles anciennes croisées lors du rassemblement catalan de mars 2021.
Photos : I'll be back.



II- ALLEMAGNE

21- BMW

c) Série 3 325i E 36 cabriolet et M3 E46 cabriolet


==



Un peu de doc, évidemment :

BMW M3 E46 CABRIO

Présentation par BMWorld :




Comparo mythique entre BMW M3 Cabrio et Chevrolet Corvette C5 cabrio par Echappement :




==

Bonne soirée !
;)
lesbellesauto le mer 30 juin à 08:15
Bonjour à tous

Citation de l'll-be-back :

« @lesbellesauto : Cet essais là, je n'avais pas manqué de le poster. Il fait partie de la catégorie des incontournables...;)

Citation de I'll-be-back : »


Il y avait une chance sur mille que tu ne l'aies déjà posté ;)

Voici de très récentes rencontres ;)





Bonne journée à tous ;)
RAY2285 le mer 30 juin à 10:30
Ola

Saïgon...Renault 4cv taxi

Auteur : avec
 Page précédente    1    2      715    716    717    718    719    720     721     722    723    724   Page suivante 
AutotitreForum AutoAnciennesNos Belles Anciennes    «   721   »   »»            Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce sujet.


Actualité autosécurité Nissan Lamborghini Porsche Hyundai Aston Martin Michelin Tesla Polestar Hyundai Ioniq 5 BMW Série 2 Mini Mini application
MarquesNissan Lamborghini Porsche Hyundai Kia Aston Martin Tesla Polestar BMW Mini Peugeot Renault SsangYong Lada Dacia Citroën Mercedes Seat
Actuellement, il y a 447 visiteurs en ligne dont 33 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2021 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales