Marche arrière : L'Opel Insignia OPC - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoOpelInsigniaMarche arrière : L'Opel Insignia OPC           Répondre    
Opel Insignia ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 1 
12 messages
2702 vues
Marche arrière : L'Opel Insignia OPC
Autotitre Le dim 10 mars 2019 14h02

Fin de race
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

Opel a toujours eu une certaine légitimité dans le haut de gamme généraliste. On se souvient des glorieuses années 60 ou 70, voir, plus proche de nous, de la réussie Opel Omega.

Une Omega vaguement remplacée par la ratée Signum. Et encore, je ne parle pas du véhicule en lui même, mais espérer remplacer une grande berline comme l'Omega par une version raccourcie d'une Vectra C, il ne fallait pas sortir de St Cyr pour savoir que ça allait mal finir. Il n'aura fallu que 5 ans pour que l'histoire oublie la Signum.

Opel a réagit de la plus belle des manières avec la Insignia.

Sortie à une époque qui sentait bon la fin des berlines généralistes traditionnelles, elle a marqué la marque au blitz, voir le marché lui même.

Premier jet d'une stratégie mondiale visant à vendre le même véhicule sur tous les continents grâce aux marques Opel, Vauxhall, Chevrolet et Buick, elle est une réussite totale.

Présentée à Londres en 2008, elle est élue voiture de l'année 2009. Son design signé Bertrand Bach, à qui on doit une bonne partie des Opel sorties après l'Insignia, a choisi pour un style mélangeant lignes sculptées et rigueur germanique.

Equipement complet, grosse gamme de moteur dès le lancement, prix correct, le succès sera total.

Elle est un succès comme Opel n'en avait plus connu depuis un moment, mais il manque quelque chose.

Une version OPC, du nom du centre de performances créé par Opel en 1997, et qui a déjà signé quelques jolies pépites.

Si les berlines traditionnelles tendent à disparaître, ne parlons même pas des modèles hautes performances, qui n'existent plus que chez les allemands Premiums, ou chez Lexus, à des tarifs prohibitifs. Opel à une carte à jouer, et le développement est lancé.

Nous voici en 2010, la carrière de l'Insignia est sur des rails, et le Blitz frappe. L'Insignia OPC est née.

Visuellement, c'est un choc. Principalement grâce aux dents de tigre, selon Opel, de morse, selon la police.



Bon, ce détail mis à part, le travail d'OPC est concluant. La grande voiture gagne des boucliers modifiés, des jantes de 19 pouces minimum, des bas de caisse enveloppants, un spoiler, et un double échappement de toute beauté.



C'est à la fois discret et évocateur, le dessin de l'auto est magnifié.

A l'intérieur, ce qui frappe, ce ne sont pas le volant à méplat et le pavillon noir, non, ce sont les superbes sièges Recaro, tellement surprenant posés là, dans une Opel Insignia!



Bien installé dans les baquets, on profitera d'une Insignia avec tout ce que le catalogue peut offrir, plus un chronomètre, et un affichage de la pression et de la température d'huile!



Oui, mais c'est lourd une Opel non? Et l'équipement, aussi, non? On y reviendra.

Sous le capot, une vieille connaissance de chez GM, le 2.8 V6 turbo qu'on a pu voir chez Saab. Ici, il développe 325cv et 435Nm, excusez du peu. Pour supplanter comme cela la version Saab, OPC a poussé la pression de turbo à 0.9 bars et modifié la gestion moteur, et confié la ligne d'échappement au "tuner" Remus.



Culasses à doubles arbres à cames en tête, distribution variable à l'admission et à l'échappement, pistons anti friction refroidis par jet d'huile, bielles en acier fritté, soupapes d''échappement au sodium, et gros turbo "de haute qualité" dixit Opel.

Une pièce d’orfèvrerie couplée à une boîte manuelle à 6 rapports au rapport de pont raccourci.



Cette liste longue comme un jour sans super sans plomb cache des performances...Normales.

Entendons nous bien, 250km/h en pointe et à peine plus de 6 secondes pour le 0-100, c'est bien, mais on aurait pu attendre mieux pour le moteur le plus puissant jamais monté dans une Opel de grande série.

D'autant plus qu'on est en 2010, et que les compactes sont devenues des avions de chasse.

Oui, mais voilà, Opel a clairement produit une baleine sur motorisée, avec plus de 2 tonnes en ordre de marche!

Et pourtant, sur la route, ça se débrouille.

Notre baleine est équipée de 4 roues motrices, et d'un différentiel arrière électronique. Le boitier de gestion a même tendance à privilégier l'arrière pour amener un peu plus de folie à l'engin.

En plus de ça, on retrouve une suspension "Flexride", à l'amortissement actif. Encore du poids.

Tout cet accastillage permet à l'auto d'être dans l'air du temps, avec des modes de conduite à choisir en actionnant quelques boutons, en mode playstation. Et faut avouer que tout ce bordel électronique fait bien le job. En mode OPC, l'auto passe de berline à papa en berline en survet, avec assiette abaissée, direction plus directe, et roulis quasiment absent.



Pour freiner tout ça, on retrouve des étriers Brembo à 4 pistons à l'avant, qui pincent d'énormes disques.

Et sur la route, ça n’impressionne pas. Disons le clairement. Ou plutôt si, si on garde en tête les 2 tonnes de l'engin, les vitesses de passage en courbe sont étonnantes...Mais tout se fait de manière totalement transparente, jamais on ne se bat derrière le volant.

La voiture ne permet pas la fantaisie. La motricité est sans faille, elle se place facilement sur ses appuis, et ne réagit jamais. Au delà de la limite? Ça n'existe pas. Vous ne pouvez pas aller trop loin, le shérif électronique vous en empêchera avant. Entendons nous bien, cette limite est assez lointaine, trop loin sans doute pour monsieur tout le monde. Mais elle s'atteint sans vie.

Mention spéciale aux freins, qui doivent être ensorcelés. Ils freinent l'auto avec une puissance et une constance folle.

Est ce un mauvais achat pour autant? Non, pour tout ce qu'elle représente. Aujourd'hui, pour 20000€, vous pouvez vous acheter un couteau suisse familial, capable de tout, mais surtout capable de porter à lui seul le marché de la poutreuse familiale.

C'est fiable, performant, suréquipé, mais pas très sportif. Mais ça fait 325cv pour le prix d'une citadine 3 cylindres de milieu de gamme, aux plastiques durs. Mais émettant moins de 120 grammes de CO2, certes.

Pour les plus radins d'entre nous, on notera que ce bloc semble apprécier le jus de betterave. La familiale économique idéale?



Merci à automotive Van Lierop chez qui vous trouverez ce superbe exemplaire.


Retrouvez ici tous les "Marche arrière"
Dernière édition le 10/03/2019 à 14:03 par Autotitre, édité 1 fois
spanishtouch Le dim 10 mars 2019 14h05
Superbe article :good:

J'aime beaucoup cette voiture, j'ai toujours aimé Opel en général, mon premier bon souvenir automobile de jeunesse. :)
Rod350Z Le dim 10 mars 2019 15h52
Même expérience que lors de l'essai de la version Tourer OPC, en Juillet 2012: supers sièges bacquets, comportement routier royal mais déception niveau sensations.

https://www.autotitre.com/forum/Discussions-generales/Test-Drive-Rpt-Opel-Insignia-Tourer-OPC-2.8-V6-Turbo-325ch-B-109704p1.htm ([Test Drive Rpt] Opel Insignia Tourer OPC 2.8 V6 Turbo 325ch BVA et Astra GTC 1.4 Turbo 140ch BVM - Auto titre)
Turbo1980 Le dim 10 mars 2019 20h30
Une Opel :love: :D

Le bruit est bien ?
Carpe.diem Le dim 10 mars 2019 20h37
Juste au démarrage. Ensuite c'est agréable, mais étouffé.
Turbo1980 Le dim 10 mars 2019 20h40
Ca doit pas être sur celle ci ou j avais lu que ct trop
nico-20vt Le dim 10 mars 2019 20h59
Ça boit comme un trou mais vu la décote ça fait une belle familiale performante, confortable et équipée. :good:
PS-Coaching Le dim 10 mars 2019 21h13
C'est marrant, j'ai vu un break noir garé tout à l'heure dans mon quartier et je me disais qu'on en voyait pas beaucoup. Et aussi que ça devait faire au moins 1800 kg :D
barbatacci Le dim 10 mars 2019 21h29
Ça existe encore Rémus?
Patala Le dim 10 mars 2019 21h33
Oui, ca sonne bien sur M140i. ;)
Bobal Le dim 10 mars 2019 21h34
J’en avais ramené une chez moi un week-end.

Le samedi matin, 8h, je décide de la laisser chauffer avant de partir.
J’ai coupé tellement j’avais peur de réveiller les voisins :D
Turbo1980 Le dim 10 mars 2019 22h22
:D
Recherche de : Auteur : Avec :
 1 
Opel Insignia ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoOpelInsigniaMarche arrière : L'Opel Insignia OPC             Répondre    
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autoEmission Turbo, Opel, DS, Audi A7, Skoda Scala, Volkswagen, Hyundai Kona, pollution, Volkswagen Golf, Audi, Cadillac CT5, Renault Talisman, loi
MarquesOpel, DS, Audi, Skoda, Volkswagen, Hyundai, Cadillac, Renault, Land Rover, Porsche, Peugeot, Ford, BMW, Mercedes, Volvo, Tesla, Seat, Aston Martin
Actuellement, il y a 521 visiteurs en ligne dont 40 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2019 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales