Marche arrière : La Mercedes 500E - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoMercedesClasse EMarche arrière : La Mercedes 500E   »   »»            Répondre    
Mercedes Classe E ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 1    2    3    4   Page suivante 
157 messages
9240 vues
Marche arrière : La Mercedes 500E
Autotitre le dim 25 oct 2015 à 12:09

TGV.
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

Si je vous dis E63 AMG S, C63, ou encore G65, aujourd’hui, systématiquement, vous pensez à footballeur, Qatar, ou encore Macumba.

Et pourtant, il n’y a pas très longtemps, une Mercedes velue, c’était avant tout une Mercedes comme les autres, avec juste ce qu’il faut de mise au point par rapport à un modèle standard.

Pas une dépendance de discothèque, ou encore une copie d’un char de la gay pride.

Et quoi de mieux que la W124 pour illustrer mon propos?
On ne va pas revenir sur la genèse du modèle, mais on va essayer de s’attarder sur l’iconique 500E.

Alors, pourquoi?
Déjà en 1986, AMG lançait l’estocade en sortant une W124 300E équipée d’un 5.6 issu de la 560SEC. Les américains la surnommèrent « The Hammer », tant le 8 cylindres catapultait la sage W124 dans une galaxie encore inconnue pour la Mittelklasse qu’elle était.

Chez Mercedes, on a relativement mal pris le fait qu’un "petit" préparateur arrive à insérer un gros V8 dans une voiture dont la conception excluait les mécaniques de plus de 6 cylindres du cahier des charges.

Si la concurrence sortait bien quelques berlines de série vitaminées, on pense notamment à la Thema 8.32, elles ne représentaient nullement une menace pour les W124.

Jusqu’à ce jour de 1988, quand l’ennemi de toujours présenta la M5. Moderne, puissante, efficace.

Branle bas de combat chez Benz. Toutes les pistes sont envisagées pour contrer la M5, et c’est bien la piste du V8 qui est retenue. Mercedes, dans un éclair de lucidité, se rendant compte qu’il était ridicule d’affronter la M5 sur le terrain de la sportivité pure, décida d’y aller de son Hammer.



Seulement voilà, les équipes techniques travaillent d’arrache pieds au remplacement de la vieillissante classe S, et le staff qui a mis au monde la W124 est en train de s’occuper de réduire les couts de fabrication de la voiture qui n’a encore rien rapporté à Mercedes, tant son développement et sa fabrication sont onéreux.

Dans le même temps, une marque se porte mal, et se demande comment sortir de l’impasse dans laquelle elle s’est fourrée en cette fin des eighties.

Ventes en berne, nivellement par le bas raté, outil de production à l’agonie, Porsche a besoin de ce contrat.
Il faut dire que Mercedes et Porsche, c’est une longue histoire, Ferdinand ayant été directeur technique chez Daimler. Mais on s’égare.
Contrat signé.

Le bureau d’étude de Porsche se penche sur la banque d’organes de Mercedes, et pioche le tout nouveau M119, V8 de 5.0 de cylindrée, ultra moderne avec sa culasse 32 soupapes et ses 4 arbres à cames en tête.



Le moteur du 500SL ne restera pas d’origine, puisque Porsche y greffera des conduits d’admission allongés, pour augmenter le couple. L’alimentation passera dorénavant par un système d’injection Bosch LH-Jetronic, tout électronique, en lieu et place du KE-Jetronic.
Même la boite auto à 4 rapports sera revisitée, principalement au niveau de la vitesse et des lois de passage des rapports.

Mais les 2 ans de développement seront surtout bénéfique au châssis.
Et là, clairement, c’est du délire. De l’orfèvrerie. A chaque solution que Porsche proposait, Mercedes disait oui. Sans penser à la faisabilité. Mais qu’est ce qui n’est pas possible quand Mercedes et Porsche s’associent.

On prend une 300E de base, et on y fait quelques modifs.
Tout d’abord, il s’agira d’augmenter la rigidité de l’ensemble.

Pas de soucis. Le compartiment moteur verra l’épaisseur des tôles, ainsi que des sections augmenter de manière significative.

Il faut élargir les voies.
Pas de soucis, on colle quasiment 4 centimètres en plus devant et derrière. Mais chef, les roues ne passent plus dans les ailes, je tire dessus? Non Kurt, non. Tu feras faire une presse spéciale, permettant un gain de 28mm sur les ailes.
C’est plus propre.



Porsche oblige, les freins prennent du volume, et sont ventilés tous les 4.

Un gros travail de soufflerie sera effectué, permettant à l’engin et à sa nouvelle surface frontale de ne perdre que 3 petits points face à la 300E.

Si l’ensemble pèse 235 kilos de plus qu’une 300E, les différents renforts, et le départ de la batterie du compartiment avant pour le coffre ont permis de respecter l ‘équilibre naturel de la W124. Une fois que Porsche et Mercedes eurent validés tous les aspects techniques, il en restait un à régler.

Celui de la fabrication. La carrière de la W124 battant son plein, l’usine de Sindelfingen ne pouvait vraiment pas accueillir une production, semi artisanale qui plus est. C’est donc tout naturellement que le directoire de Mercedes pris la décision de la faire assembler chez Porsche, sur la ligne d’assemblage de la Porsche 959, excusez du peu.

Lorsqu’une caisse était prélevée à Sindelfingen, elle partait par camion à Weissach, afin que la carrosserie y soit assemblée.
La voiture retournait ensuite à Sindelfingen, afin d’y être peinte. Elle reprenaient la route de Weissach, pour le montage final.

C’est fini? Non non, le contrôle qualité avait lieu, je vous le donne en mille…A Sindelfingen, par le chef inspecteur des classe S en personne.
On raconte que Mercedes limita délibérément la production à 12 exemplaires par jour afin d’assurer l'exclusivité de l'engin. Il n'en est rien, 12 exemplaires par jour, c'était juste la limite imposée par la lourdeur logistique qu'imposait sa fabrication.

Au final, ça donne quoi?

Une super W124, vendue près de 600000FF a l'époque.

Et pourtant, le projet 500E n'atteindra jamais le bénéfice, même pas l'équilibre financier...

Imposante, massive, presque intimidante, mais surtout enivrante.

Rentrer dans une 500E aujourd'hui, c'est un peu comme effectuer un retour aux sources. Du bois, du cuir, des lignes tendues, pas de fioriture. 25 ans après, tout est toujours comme sorti d'usine.

Tout au plus le renfort latéral du siège sera un peu patiné par les multiples entrées et sorties des propriétaires du vaisseau amiral.

Contact.

Le bouilleur s'ébroue, relativement discret, mais à la note présente. On comprend tout de suite qu'il se passe quelque chose, quelque chose d'autre que lorsque le voisin démarre sa vaillante 250D.

On place le levier de la BVA sur D, et on laisse glisser la voiture sur le ruban gris, le temps que les fluides montent en température. Pendant ce temps, le Becker Mexico d'époque vous joue un air de highway to hell à travers les multiples enceintes de l'installation audio haut de gamme qui équipait de série cette 500E, assez richement dotée, chose rare à cette époque chez le constructeur à l'étoile.

L'étoile, justement, telle un viseur au bout du long capot abritant l'incarnation de tous vos pêchés, vous guide à travers les méandres de la circulation.

Quelques kilomètres plus loin, vous voici à l'approche d'une zone tortueuse à souhait, coincé derrière ce poids lourd.

Kickdown.

Oubliez tout ce que vous savez des W124. Vous voici collé dans le siège en cuir nappa de votre hyper taxi, le paysage défile à une vitesse folle.


Forcément, l'engin, pesant pas loin d'1T8 abat le 0-100 en à peine 6 secondes, et explose la barre des 1000 mètres en moins de 26 secondes.

La vieille BVA surprend par sa rapidité à la montée des rapports, et par sa douceur.

Vous voici arrivé dans la partie censée mettre à mal votre lourde et pataude berline.

Pataude? Non. Avec Porsche comme marraine, et ses petites fées aux mains d'or, la W124 s'est presque transformée en ballerine. Une ballerine en surpoids, certes, mais la première chose qui bluffe, c'est la direction. A cette époque, les Mercedes n'avaient pas de volant, mais des barres de vieux chalutier.

Ici, le volant semble bien relié à la route, et, mieux, il communique. La direction est précise, et manque peut être un peu de vivacité, mais on se situe a mille lieues d'une W124 normale.

Pareil pour la suspension. Mercedes a fait le choix de ressorts souples et d'amortisseurs fermement tarés, tandis qu'un correcteur d'assiette hydraulique est monté sur l'essieu arrière pour maintenir une assiette constante. Abaissée de 30mm, elle n'en demeure pas moins confortable, comme la voiture d'ultra luxe qu'elle est.

L'ASR étant un peu trop intrusif dans le sinueux, empêchant toute amorce de patinage. Oubliez donc les sorties de courbe à la WRC. Ici, on fait dans l'efficace, ou on ne fait pas.

Et si tout ceci concoure à lui procurer une agilité rare, disons le franchement, son élément, ce sont les autobahn.



Capable de filer à 250km/h (et plus...) dans un confort sidérant, avec une tenue de cap imperturbable, elle est capable d'emmener 4 adultes et leurs bagages à l'autre bout du monde, vite, et bien.

En acheter une aujourd'hui?

Évidemment. Il faudra juste veiller à prendre quelques précautions. Si actuellement la cote aurait tendance à remonter, elles sont tombées bien bas, les rendant accessibles à des mains pas forcément expertes, ou pas forcement assez argentés pour les maintenir en état. Car si les W124 se traînent une méchante réputation d'indestructibilité, ici, on est en présence d'une quasi supercar. Et l'entretien s'en ressent.



Sans parler des 20 litres/100 facilement atteignables, ces voitures ont aujourd'hui 25 ans, et le faisceau moteur se prend des calories depuis tout ce temps, le rendant cassant.

C'est embêtant, mais pas irrémédiable. Il faut compter un bon millier d'€ pour le faire faire.

Le correcteur d'assiette hydropneumatique peut poser quelques soucis également. Les signes de faiblesse sont une tenue de route altérée et un popotin qui aurait tendance à rebondir. Il existe des professionnels qui les reconditionnent, sinon, on parle de 2 à 3000€ de réparation.

La boite automatique est encore une 4G Matic, extrêmement solide, mais ici mise à rude épreuve. Compter 2000 pour une réfection, 6000 pour son remplacement. Autour de 300000, vous n'y échapperez qu'avec beaucoup de chance.

Globalement, on peut quand même dire que tout est accessible, et l'ensemble des consommables présente une endurance assez incroyable compte tenu des contraintes qu'ils sont capables d'encaisser. Et les prix de ceux si sont raisonnables.

Bref, vous n'avez plus aucune raison pour ne pas succomber au charme d'un des 10500 modèles produits.

Pour un budget situé entre 15 et 20000€, vous accéderez à la plus mythique des Mercedes récentes. Vous vous rendez compte? La solidité d'une W124, les performances d'un gros V8, une mise au point par Porsche, et un assemblage à la main. Combien de voitures offrent un tel pédigrée à ce tarif?

Véritable catapulte, elle est un véritable loup déguisé en agneau.

Et vous? Vous êtes un loup ou un agneau?

Ne résistez pas, et laissez vous guider par votre bonne étoile.



Retrouvez ici tous les "Marche arrière"
jujuleterrible le dim 25 oct 2015 à 12:22
super article, au top comme d'hab :love: :good:
TURBO1980 le dim 25 oct 2015 à 12:33
Génial :love: :good:
fujiyama le dim 25 oct 2015 à 12:36
Super article comme d'hab' :good:

Par contre pas fan du tout du bestiau. A la limite du mauvais goût (perso).

Et j'ai trop l'image du conducteur avec bagouzes et 12 kg de chaînes autour du coup :/
donky91 le dim 25 oct 2015 à 13:43
Bel article.
Quelques petites fautes de grammaire et d'accord pour une fois??? Que se passe-t-il?
Océan_Orgy le dim 25 oct 2015 à 13:46
Article sympa comme d'habitude, mais le rôle de Porsche n'est pas exagéré ?
Carpe.diem le dim 25 oct 2015 à 13:50
Aujourd'hui, c'est la date anniversaire de la signature du partenariat officiel benz/amg.
Dernière édition le 25/10/2015 à 13:59 par Carpe.diem, édité 1 fois
mugatu le dim 25 oct 2015 à 13:58
:good:
kseedee le dim 25 oct 2015 à 14:26
Oh my god, I'm banding !!!! :love: :love:
bensoltane le dim 25 oct 2015 à 14:37
Super article, très plaisant à lire :good: :good:
singer le dim 25 oct 2015 à 15:27
:good:
metro le dim 25 oct 2015 à 17:05
Ça donne envie. Y'en a 2 sur le bon coin, une de 380.000 km et une de 500.000km :oh: au moins c'est fiable :D
mugatu le dim 25 oct 2015 à 17:11
C'est plus dur de trafiquer les compteurs que sur les BM ? :D
metro le dim 25 oct 2015 à 17:24
:D
Carpe.diem le dim 25 oct 2015 à 17:27
Mais ils sont baissés! :D
metro le dim 25 oct 2015 à 17:31
Mais y'a longtemps :!:
fregate le dim 25 oct 2015 à 17:33
Ouais, ils n'ont enlevé que 1°000°000 KM, et ils ont gardé les centaines de mille, histoire de rester crédibles :D

Super article :good:

Citation de fujiyama :
« A la limite du mauvais goût (perso).
:/ »


Moi je la trouve assez classe, discrète tout en étant au-dessus, alors que par contre je vois toujours un petit côté tuning indéfinissable sur les AMG actuelles ...
dudule le dim 25 oct 2015 à 17:56
moteur V8 32 S identique à la W129 ?
Carpe.diem le dim 25 oct 2015 à 17:58
Le moteur du 500SL ne restera pas d’origine, puisque Porsche y greffera des conduits d’admission allongés, pour augmenter le couple. L’alimentation passera dorénavant par un système d’injection Bosch LH-Jetronic, tout électronique, en lieu et place du KE-Jetronic.

Quasiment :D
mugatu le dim 25 oct 2015 à 18:21
Citation de fregate :
« Ouais, ils n'ont enlevé que 1°000°000 KM, et ils ont gardé les centaines de mille, histoire de rester crédibles :D

Super article :good:

Citation de fujiyama :
« A la limite du mauvais goût (perso).
:/ »


Moi je la trouve assez classe, discrète tout en étant au-dessus, alors que par contre je vois toujours un petit côté tuning indéfinissable sur les AMG actuelles ... »


Je trouve surtout que les "normales" veulent ressembler à des AMG :etourdi:
Xtr2 le dim 25 oct 2015 à 18:58
Très bel article :good: Très photogénique la 500E de Chichois :love:

En terme de fiabilité, l'injection Bosch ne remplace pas avantageusement la KE-jetronic par contre...
--CHICHOIS-- le dim 25 oct 2015 à 22:29
Très bien cet article !
J' aime beaucoup :good:
Ben_92 le dim 25 oct 2015 à 22:35
Je me rappelle avoir lu l'article dans auto plus..... Au moment de sa sortie :ouin:

Une vraie supercar à l'époque maintenant c la puissance d'une Ford compacte......
Carpe.diem le dim 25 oct 2015 à 22:37
Un quart de siècle d'avance :cool: :D
Ben_92 le dim 25 oct 2015 à 22:50
Elle me faisait rêver quand j'avais 15 ans ouais

Je me rappelle que sa fabrication était compliquée on va dire

Et c'était aussi une époque ou Porsche perdait de l'argent :oh:
samu68 le dim 25 oct 2015 à 22:52
Ce n'est pas ce modèle de Mercedes qui apparaît dans Taxi?
TURBO1980 le dim 25 oct 2015 à 22:53
Si c honteux l article n en parle meme pas :bad:

:D
caraddict le dim 25 oct 2015 à 22:55
Très chouette article sur ce taxi atypique :good:
mugatu le dim 25 oct 2015 à 22:56
Citation de TURBO1980 :
« Si c honteux l article n en parle meme pas :bad:

:D »


:D
Carpe.diem le lun 26 oct 2015 à 07:05
On a les références qu'on mérite :D
da_master le lun 26 oct 2015 à 08:05
Ça sent l'amour cet article !
aviator56 le lun 26 oct 2015 à 10:17
Pas mal de proprio la regrette une fois vendue.

moins de 26s avec une boite 4 a l'ancienne et des pneus que j'imagine de taille modeste compte tenu du couple :good:
guillaume7693 le lun 26 oct 2015 à 10:19
Bel article :good:
teuschi le lun 26 oct 2015 à 11:05
Les 500E ont une bva4.
Les E500 ont pas eu la BVA5 ?
Necro le lun 26 oct 2015 à 12:33
Je regrette parfois mon ex. J'ai appris qu'elle s'est revendue 49000e dans une concession d'Amsterdam. Certes avec juste 67000km mais cela commence a sérieusement coté je trouve.
ludovic le lun 26 oct 2015 à 12:36
49 000 € :oh:
TURBO1980 le lun 26 oct 2015 à 12:40
:good:
Necro le lun 26 oct 2015 à 13:03
Oui surtout quand on sait combien elle m'avait coûté à l'époque.
Je l'avais eue dans un lot pour marchand au début des années 2000. J'avais acheté ce lot dans les 25000e pour 8 véhicules à Mercedes Stuttgart dont je connaissait bien le responsable des ventes à marchand à l'époque.
Je me souviens encore de la voir débarquer du camion flambant neuve sous une couche de poussière impressionnante! Elle avait été vendue neuve mais son proprio n'était jamais venue la chercher et il avait disparu. Elle était donc restée des années dans les sous sols de la concession.
Je l'ai gardée une dizaine d'années en effectuant environ 63000km à son bord. Que du pur bonheur!
Il y a 4 ou 5ans je l'avais mise en vente ici pour 15000e, à l'époque je me souviens tout le monde trouvais cela trop cher! Je me souviens que Aurelien avait cherché à me l'acheter mais à l'époque il devait vendre sa Cup auparavant.
Je l'avais donc mis sur Mobile.de ou je l'avais vendue à un de mes amis marchand allemand dans la journée sans négociation de prix. Il m'a avoué qu'elle était déjà revendue pour 24500e à son retour en Allemagne.
Le nouveau proprio l'a revendue après avoir effectué 4000km à une concession du coté de Haarlem en Hollande vers 2013. Elle y est restée plus de 2ans dans le hall au tarif de 49000e. J'ai appris par un connaissance qui y travaille qu'elle s'est vendue cet été au prix sans négociation.
--CHICHOIS-- le lun 26 oct 2015 à 13:33
BVA 4 même pour les E 500 en phase 3.

Belle histoire Necro, partage les photos :good:
gregsan le lun 26 oct 2015 à 14:31
ton meilleur article!!! on sent ton inspiration et l'amour de la marque:good:
ludovic le lun 26 oct 2015 à 14:32
oui tres sympa l'article, je savais que la fabrication chez Porsche était assez compliquée mais pas a ce point la quand même :oh:
MadMax le lun 26 oct 2015 à 14:53
:good: :good:
aurelien951 le lun 26 oct 2015 à 17:39
nivellement par le bas de porsche raté ? la gamme pma à évité la banqueroute à la marque avec des volumes de vente jamais vus :D
phastaz le lun 26 oct 2015 à 17:44
C'est pour ça que cette gamme existe toujours d'ailleurs.
aurelien951 le lun 26 oct 2015 à 18:01
exact. le Cayenne se vends très bien, comme le boxster. moteur avant et central.

16500 944 turbo vendues sur la seule année 86 aux US, pour une caisse à 360000 frs la 911 en a rêvé jusqu'au ya pas longtemps
phastaz le lun 26 oct 2015 à 18:08
944, Cayenne, tout les rapproche !
Bensoltane le mar 27 oct 2015 à 12:14
Cayenne, Panamera....le low cost by Porsche :D
TURBO1980 le mar 27 oct 2015 à 12:21
Phastaz :D
caiada le mar 27 oct 2015 à 13:06
j'aurais aimer parler de ma femme comme cette article.. mais elle m'aurais couper la tete. :/
aurelien951 le mar 27 oct 2015 à 21:02
phastaz: expliques toi!

ce sont dans les deux cas, comme la 928 ou le cayman, des moyens de sortir de la monoculture, qui manquent d'image mais qui assurent une rente non negligeable a la marque.

ca n'en fait pas les meilleures voitures du monde, mais dire que le nivellement par le bas est raté dans les années 80, ca depends si on se place du point de vue du "passionné" (qui roule souvent en clio) ou du financier
Auteur : avec
 1    2    3    4   Page suivante 
Mercedes Classe E ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoMercedesClasse EMarche arrière : La Mercedes 500E   »   »»            Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce sujet.


Actualité autoprix DS DS 4 circulation Dacia Lodgy Tesla Land Rover Range Rover Velar Ford Explorer BMW Série 3 BMW Série 4 Renault Clio Skoda Octavia Pagani Huayra Hyundai Kona
MarquesDS Dacia Tesla Land Rover Ford BMW Renault Skoda Pagani Hyundai Audi MG Opel Volkswagen General Motors Nikola Lotus Mercedes
Actuellement, il y a 351 visiteurs en ligne dont 39 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2020 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales