Marche arrière : L'Opel Vectra GTS 3.2 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoOpelVectraMarche arrière : L'Opel Vectra GTS 3.2           Répondre    
Opel Vectra ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 1 
14 messages
2747 vues
Marche arrière : L'Opel Vectra GTS 3.2
Autotitre le sam 6 août à 16:29

Sleeper.
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

On est en Mars 2002, Opel lance la troisième génération de Vectra, la C.

On oublie la finesse et l'élégance de la Vectra B, pour suivre le nouveau mouvement instauré à l'aube des années 2000 par la marque au blitz.

Opel joue la carte germanique à fond, il faut susciter la solidité, la fiabilité, et ça passe par un design imposant, à défaut d'être fin.

La nouvelle plate-forme permet d'augmenter drastiquement les dimensions. 5cm de plus en hauteur, 10cm de plus en longueur, dont 6 rien que pour l'empattement.

On retrouve une version 4 portes, et celle qui nous intéresse aujourd'hui, une version "Grand Tourisme Sport", excusez du peu, la GTS, une 5 portes assez quelconque.

Mais surtout, la GTS peut recevoir un V6 3.2 de 210 chevaux, une race de moteur que l'on trouvait encore fréquemment dans les familiales des constructeurs généralistes, alors que Greta n'était pas née.

Mieux encore, c'était "abordable", puisque ça valait bien moins de 40000€ d'aujourd'hui.

Revenons à notre GTS. Opel y voyait une descendante aux Commodore et Monza, toutes deux disponibles avec des V6, et, toujours selon la marque, y installe un V6 pour la doter de "performances confortables". Réussite?

Dans sa quête de renouveau, Opel met le paquet sur sur la conception. Nouvelle plate forme, utilisation de nouveaux matériaux à très haute limite d'élasticité, permettant de revendiquer jusqu'à 74% de rigidité supplémentaire par rapport à la Vectra B, une sécurité passive et active parmi les meilleures, lui permettant de décrocher la note maximale pour les collisions latérales. C'est bien, mais ça ne fait pas le plaisir.

Le Cx est léché, avec 0.28.

Niveau présentation générale, la GTS bénéficie d'office de la suspension "sport" abaissée de 2 cm, des fonds d'optiques noirs, de pare chocs enveloppants, d'un petit becquet et de jantes de 17 pouces. La V6 y ajoute une double sortie d'échappement. Si le design ne donne pas envie de se relever la nuit, ce n'est pas désagréable pour autant.



A l'intérieur, c'est à l'image de l'extérieur. Le tableau de bord est massif, constitué de matériaux plutôt qualitatifs, et assemblés avec soin. On a droit à des sièges plus enveloppants que sur la version 4 portes, qui ont d'ailleurs de très beaux restes malgré le kilométrage du modèle présenté. Le maintien est bon, tout comme les mousses utilisées, toujours vaillantes. On est bien installé au volant.



Malgré un prix attrayant, l'équipement n'est pas en reste, rien ne manque. 20 ans après, si on excepte les tablettes, on ne trouve pas grand chose de plus dans les berlines familiales encore au catalogue.



Mais on a encore un V6, il est temps de le démarrer.

Le bloc s'ébroue sans vibration, et émet une sonorité feutrée. On sait qu'on a pas un JTD ni un 4 cylindres.

Notre 3.2 est le bloc présenté début 2000 dans l'Omega, un dérivé de l'ancien 3.0, dont les principales modifications sont une augmentation de la course et de l'alésage. Il gagne un accélérateur électronique, et une gestion Bosch Motronic moderne.

Il rend 8 chevaux à l'Omega, pour culminer à 210 chevaux, et surtout, une jolie valeur de 300 Nm à 4000 tours, contre 290 à 3400 tours pour l'Omega.

On a de la cylindrée, mais relativement peu de puissance, au profit d'un couple digne des meilleures 6 cylindres du segment, les consoeurs premium comprises.

La puissance est transmise aux roues avants par l'intermédiaire d'une boîte manuelle à 5 rapports. Et malgré son poids de presque 1600 kilos, elle est loin d'être paresseuse .

Le 0 à 100 s'abat en 7.6 secondes, le 1000M da en 28 secondes, et surtout, le 80 à 120 se fait en moins de 5 secondes.

Comme à son habitude, Opel soigne la Vmax grâce à son Cx excellent, puisque la Vectra GTS atteint 248km/h en pointe, damant le pion à toutes les concurrentes, sacro sainte 330i comprise.

Les premiers tours de roues démontrent d'un amortissement plutôt ferme, mais pas désagréable pour autant. Mention spéciale à la capacité de l'auto à contrer les accélérations verticales en détente.

En cherchant un peu sur le tableau de bord, on découvre qu'on peut désactiver l'ESP, ce qui ne sert à rien là-dessus.

Moteur chaud, on rentre un ou deux rapports, et on commence à secouer l'Opel. Le moteur prend ses tours avec une belle santé, de manière plutôt linéaire. Sa cylindrée lui permet de reprendre bas dans les tours, pour aller chercher la zone rouge sans broncher. En dessous de 4000 tours, on entend le V6 feuler, il se met à gronder au dessus de 4000, dans une sonorité agréable, chaude et grave. Ce n'est pas hyper démonstratif, mais on sait qu'on a un V6 sous le capot, et ça, c'est bien.

La direction est agréable en usage normal, avec une bonne consistance. Le gros bémol vient de l'effort. En conduite soutenue, la direction ne se durcit pas, donnant l'impression de ne jamais forcer. Un peu façon volant bas de gamme de jeux vidéos.

Pire, si le châssis est plutôt bien foutu, avec son ensemble McPherson et triangles inférieurs montés sur un berceau auxiliaire, et train arrière multibras en alu, le freinage, pourtant confié à 4 disques de gros diamètre, ne tient pas le choc.

Ne comptez pas faire plus de deux ou trois freinages de trappeur avant de poser la pédale sur le tapis conducteur. Comme d'habitude, des solutions relativement peu couteuses existent, mais est ce vraiment opportun de bricoler le freinage d'une Vectra?

Au final, le comportement est inattendu, compte tenu des tréteaux qu'Opel à pu nous sortir tout au long des années 80 et 90. Ici, on prend réellement du plaisir derrière le volant, en gardant bien en tête que c'est une berline familiale généraliste, son V6 convaincant et son châssis rigoureux la rendent gratifiante à l'usage.

Au quotidien, elle offre un espace à bord convenable, un équipement complet, un coffre de 500 litres et une consommation qui restera sous les 10 litres. Ajoutez à cela un bon fonctionnement au jus de betterave, et une fiabilité pas usurpée, voilà de quoi faire réfléchir.



Cet exemplaire affiche bien plus de 300000 kilomètres, et fonctionne parfaitement, mieux encore, tout fonctionne sans réelle trace d'usure excessive. Si on excepte le ciel de toit qui est passé en mode boudoir.

Pour le prix d'une trottinette électrique haut de gamme.



Cet exemplaire se trouve chez HSV

Retrouvez ici tous les "Marche arrière"
Rod350Z le sam 6 août à 18:04
Intéressant :good: même si je n'ai jamais été au contact de cette génération.

Par contre, lors de ma première période Cambridge (94-96), mon poteau écossais roulait en Vauxhall Cavalier 2.5 V6 1994 (basée sur la Vectra A) et l'avait encore et toujours quand on est revenu entre 2005 et 2008.




En plus des UK, on s'est pas mal baladé en France, Belgique, Pays-Bas avec, dans un confort certain et sans le moindre pépin.:good:
I'll-be-back le sam 6 août à 18:22
Citation de I'll-be-back :
« Dans la catégorie berlines méconnues car discrètes mais non moins efficaces...

Opel Vectra GTS V6 3.2 / 210cv

Le Moniteur Automobile 29.08.2002 : Déjà 20 ans !!!




»
Carpe.diem le sam 6 août à 20:12
:good:
nico-20vt le sam 6 août à 21:49
Ça c'était de la fiche technique détaillée, jusqu'au diamètre des barres anti roulis ! :good: :good:
caraddict le sam 6 août à 22:06
Encore un article sympa à lire même si c'est pas la caisse la plus bandante de la planète. Mais ça doit rester plaisant en V6 ;)
Zorgol le dim 7 août à 11:27
Les v6 dans des berlines généralistes! La grande époque!
I'll-be-back le dim 7 août à 12:31
Oui, la Ford Mondéo ou la Peugeot 406 relevaient du même esprit...
fujiyama le lun 8 août à 23:15
Mais que c'est laid :/
turbo1980 le jeu 11 août à 06:22
Je crains pas :good:

Sympa comme auto en v6 :love:

L intérieur on se croirait dans l Astra :D
Bobal le jeu 11 août à 13:10
Extérieurement, elle a de beaux restes la GTS.
l'intérieur, c'est un autre débat :D
turbo1980 le jeu 11 août à 13:13
On en parle beaucoup de ce v6 mais même pas une photo du moteur :arg: :D
Bobal le jeu 11 août à 13:14
Il est bien caché ceci dit :D
turbo1980 le jeu 11 août à 13:30
Sur la photo du moniteur on a l impression oui :D
Auteur : avec
 1 
Opel Vectra ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoOpelVectraMarche arrière : L'Opel Vectra GTS 3.2             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autotitres de la semaine Mercedes GLB promo Ferrari E85 usine aide Ram circuit Maserati Ghibli BMW Série 2 Hyundai Allemagne
MarquesMercedes Ferrari Ram Maserati BMW Hyundai Land Rover MG Dacia Kia Hennessey Lynk & Co Fiat Great Wall Honda Tesla Volkswagen Skoda
Actuellement, il y a 527 visiteurs en ligne dont 28 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2022 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales - consentement