Mon petit coupé familial et ma coccinelle - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoDiscussions généralesMon petit coupé familial et ma coccinelle           Répondre    
 1 
22 messages
707 vues
Mon petit coupé familial et ma coccinelle
Flowrent le dim 22 août à 19:15
Salut à tous,

C’est Dimanche, je suis en quarantaine sur une mine au Kazakhstan, alors j’ai du temps pour vous présenter mon petit coupé familial. Je participe de temps à autre au forum mais ne me suis jamais présenté ni mon déplaceoir.

Voilà un peu plus d’un an et 22,000 km que je cohabite avec une M2 Compétition DKG. Un an à tranquillement apprendre cette voiture. C’est mon premier véhicule à ce niveau de puissance, j’ai donc pris mon temps pour apprivoiser la chose.

L’achat a été conditionné par la crise du covid et par le discours pro voiture électrique. Le fait de voir la direction prise par certaines marques (hybride et/ou style discutable - bmw pour ne pas les citer) a aussi contribué. Je me suis dit que c’était maintenant ou jamais et que si j’ai des mômes un jour, ca leur fera des choses à raconter.

L’idée était de posséder un véhicule à tout faire. La vraie fausse bonne idée du compromis! Je cherchais un véhicule capable d’enfiler 500km d’une traite sans se fatiguer et avec une consommation raisonnable (trajet autoroutier de 1000km A-R tous les mois et demi) mais aussi capable de transporter mes skis ou mon vélo de montagne. De bons phares ainsi que quelques équipements de conforts (sièges chauffants, climatisation, régulateur de vitesse...) ayant été jugés important.
N’ayant (à ma connaissance) pas d’enfants, les places arrière n’entraient pas dans le cahier des charges.

Avec ça, je me mets en recherche. Je lorgne du côté des Porsche Cayman 981 et en essaie un 2.7 PDK. Pousser pour monter les rapports et tirer pour les descendre m’a refroidi – les commandes au volent n’étant pas mieux. De plus, pas possible d’y mettre des porte-skis/vélo – ou alors des trucs à ventouses (j’étais moyen rassuré). Les exemplaires dans mon budget se trouvaient avec entre 50,000 et 100,000km et des garanties de maximum 2 ans. Et puis peut-être trop visible pour un daily.

N’étant pas fan de la M2 (je trouvais le style too much, presque vulgaire), je vais quand même voir les M240i. Le format est le bon, l’auto est bien équipée, le L6 est très bien. Je vais en voir une usagée que le vendeur me permet d’essayer mais que je n’achèterai pas (50,000km, auto négligée, plus de miettes dans l’accoudoir central que dans une boulangerie).

Quelques jours plus tard, je me retrouve chez un concessionnaire BMW partenaire de notre entreprise pour essayer une M2C (Il a aussi essayé de me refiler une M235i Gran Coupé). C’est different.
Encore quelques jours plus tard, je suis chez un autre concessionnaire BMW qui me met à disposition une M240i et une M2C la même matinée (les deux neuves, 15km au compteur). Après avoir effectué le même parcours, l’heure des impressions arrive. Raison vs plaisir.
Finalement je trancherai de la sorte : quelle auto me donnera envie d’aller brûler du SP98 for the sake of it ?

Je suis reparti avec une M2C sous le bras.

Je vous passerai les débuts, j’étais tout timide, n’osais pas appuyer et assumais à moitié. Au fil des kilomètres, j’ai appris (et apprends toujours) à vivre avec l’auto. Je me suis déniaisé depuis.
Elle correspond finalement (presque) en tout point au cahier des charges. Le fait d’avoir la carrosserie de la Série 2 permet de bénéficier sa praticité. Volume de coffre suffisant pour 2 ou pour aller à la déchetterie, facilité d’accès. Les skis rentrent et le vélo aussi, en démontant les deux roues.

Les longs voyages sont une formalité pour laquelle l’autonomie (400 à 450 km à allure légale sur autoroute) est calquée sur ma vessie - parfait. Un trajet Suisse (70%) vers France (30%) se solde par une moyenne de 8.2 à 8.6 L/100km (allure légale en Suisse). Le confort acoustique est bon et les suspensions fermes ne sont pas un problème sur autoroute. Des sièges ventilés auraient été bonheur.
Au quotidien, c’est certain que ça donne envie d’aller acheter le pain de l’autre côté des Alpes et tout est prétexte à aller au bureau. En effet, le chemin du travail comporte une dizaine de kilomètres de route de montagne avec un asphalte lisse, de beaux virages ainsi que de beaux points de vue.
Je n’ai été que très peu en ville et il faut reconnaître que la M2 n’y est pas très à l’aise. Le rayon de braquage est important et la boite parfois brusque lorsque elle hésite entre 2 rapports.

La beauté de cette auto, pour moi, vient du mélange entre docilité et caractère. Même dans les réglages les plus Greta-approved, on sent que l’auto en veut, qu'elle est mal à l'aise. Il y a cette incitation à tout mettre en mode sport plus et à taper dedans. Alors oui, elle pourra être docile sur les longs trajets, se mouvoir sur un filet de gaz en agglomération mais finalement on ira toujours faire quelques bornes de plus à gros rythme, juste parce que. Il y a ce petit côté animal sauvage enragé et enfermé dans une cage trop petite. Parfois il faut que ça sorte, que ça se défoule.

J’ai récemment pu explorer plus longuement la chose sur la moitié nord de la Route des Grandes Alpes. Alors certes la M2 n’est pas l’outil idéal pour une telle route mais ce n’est pas non plus le bagne. La puissance et le couple n’ont jamais manqué, ce qui fut pratique pour quelques dépassements (la DKG aide aussi). Lorsque les routes sont en bon état et suffisamment « ouvertes », l’auto est vraiment plaisante. Entre 4,000 et 7,500 tr/min en seconde ou troisième, la pression sur les gaz permet de resserrer ou non la trajectoire, bien aidé du différentiel actif. Du fait des voies larges et suspensions fermes, les appuis sont francs. Bref, c’est bonheur à mener lors des ascensions lisses, suffisamment larges et pas trop tortueuses. Lorsque la route est moins lisse, ça sautille et les pneus arrière tournent en l’air la moitié du temps. L’auto devient plus exigeante. Dans les enchaînements serré le poids se fait sentir, les changements d’appuis se font avec moins de légèreté. Ce n’est pas un Classe-G non plus mais ça ne doit clairement pas être une Elise ou une Alpine !
Ce périple de deux jours m’a permis de voir différentes facettes de l’auto.

Avec un ami en 997 et inconnu en Partner


Le bilan est très positif, l’auto permet de rouler vite et longtemps (la DKG aide pour quelqu’un comme moi) sans trop se fatiguer. Un point noir, les freins. Alors oui, rien n’arrête BMW, pas même les freins mais le fading en descente de col (après un tirage de bourre avoir roulé avec une Elise 250), ça laisse des traces (dans le caleçon). Je n’ai pas pris l’option gros frein, grosse erreur ? Je me dis que le système de freinage original peut toujours être remplacé par quelque chose de plus conséquent. A voir.

Le Col du Galibier


Précédemment je mentionnais que le cahier des charges était presque rempli. Tous les ans c’est la même chose, il y a cette chose blanche et froide qui tombe du ciel et qui colle au sol. Et qui en plus glisse… Oui, oui, j’ai mis des pneus hiver mais seulement avec le couple, les pauvres ne peuvent pas grand-chose. J’ai fait une tentative dehors lors d’une grosse chute de neige. J’ai vite fait demi-tour et dans les jours suivants, j'ai acheté une S4 B8 usagée pour passer l’hiver sereinement. Bon choix vu les pelletés de neiges qu’on a reçu. Quel plaisir de retrouver la M2 au printemps…

Pour conclure, faut pas dire qu’on aime pas tant qu’on a pas essayé (attention, il y a aussi des exceptions hein). C’est pas le Saint Graal automobile mais j’aime ma M2. Elle correspond à mon utilisation et j’ai de plus en plus plaisir à aller rouler pour le plaisir d’aller rouler.


Bonne route à tous!
Flowrent


Quelques photos de l’engin. A vrai dire j’en ai peu… ou alors elle est crade. C’est un daily alors la config est sage et avec des sièges de 114d Pack M pour le côté pratique/confort.

Un véhicule pratique


Le Col de Klausen


Un truc que je fais souvent


Le carbone, c'est beau


Au retour de la Route des Grandes Alpes


Le Col du Susten


Une bagnole crade


Une bagnole très crade


Une bagnole propre - ca dure généralement moins d'une journée

caraddict le dim 22 août à 19:55
Sympa ton TR :good: S4 B8 pour passer l'hiver y a pire aussi :D
kb993 le dim 22 août à 19:57
Bon résumé ! :) :good:
Raminagrobis le dim 22 août à 23:08
Merci pour ce retour. A part Porsche et BMW tu n'as rien regarde d'autre à l'époque du choix ?
samolo le dim 22 août à 23:16
Top :good:
turbo1980 le dim 22 août à 23:21
Super présentation :good:

Avec de l humour en plus :good:

Quelle était ta précédente voiture par curiosité ? :D
turbo1980 le dim 22 août à 23:22
Et la coccinelle au fait ?:D
caraddict le dim 22 août à 23:48
Je cherche aussi la coccinelle :D
Flowrent le lun 23 août à 06:29
Merci ;)

@Raminagrobis je dois avouer avoir regardé les RS3.. Pas souvenir avoir regardé beaucoup d'autres autos. Tu aurais pensé à quoi d'autre?

@turbo1980, merci :)
La M2 remplace une Classe C W204 300 CDI 4Matic.

La coccinelle c'est pour bientôt! Prochaine quarantaine! :D
turbo1980 le lun 23 août à 06:30
Ah oui c est pas pareil :)

Dans un prochain post donc :love: :D
Raminagrobis le lun 23 août à 07:38
Je pensais a un v8 moderne : Mercedes, Lexus, Ford, etc.
Flowrent le lun 23 août à 11:26
@turbo1980 certain que c'est pas pareil! Mais avant j'étais VW T5 fourgon - je l'avais aménagé :)

@Raminagrobis j'ai probablement oublié ca dans le cahier des charges: je cherchais une auto pour se faire (dynamiquement) plaisir sur des routes de montagne :!:
Donc j'avais mis de côté ce qui était trop lourd ou placide. MB était hors budget pour un véhicule récent pas trop kilométré, Lexus pas mon truc et Ford pas essayé. J'aurais peut-être dû?
turbo1980 le lun 23 août à 12:33
Non
weber-dc40 le lun 23 août à 12:34
Si
turbo1980 le lun 23 août à 12:35
Une mustang oui.
carpe.diem le lun 23 août à 12:38
Ds notre monde de pecore au volant d’autos trop puissantes, jsuis pas sûr qu’une focus rs soit moins efficace, ou une mustang moins émotionnelle. La m2 doit être entre les 2 :D
turbo1980 le lun 23 août à 12:41
Je préfère la mustang à la m2 perso en plus ça tombe bien elle existe en cab :love:
Flowrent le lun 23 août à 13:29
Je trouve la Focus RS un peu "voyante" et peut-être trop extrême :/
Et la Mustang, c'est nein nein nein...

J'avais aussi regardé les Alpine - ca coûte un beau saladier de moulaga avec les équipements qui vont bien.
Raminagrobis le lun 23 août à 18:34
Moi la M2, ce qui me rebute c'est l'interieur (cuir Dakota par exemple).

Bon apres c'est sur que les V8 sont rarement des voitures legeres, mais ca ne veut pas dire que ca n'est pas agile en montagne ! ^^
clionrj le lun 23 août à 20:46
Belle présentation, beau texte :good:
Flowrent le jeu 26 août à 11:23
Merci clio :)

Ah le cuir Dakota... :love: :ouin: A default d'être beau, il est pratique.
J'en conviens l'intérieur n'a rien de spécial - c'est fonctionnel et correctement fini ;)
Flowrent le mer 13 oct à 09:19
Le crapaud vénère a pas mal roulé ces derniers temps... avec un aller-retour express en France, incluant une traversée du Massif de la Chartreuse (aller-retour).
Toujours un bonheur ces routes. La M2 n'y est pas l'outil ultime mais ce n'est pas le bagne non-plus ;)

Pneus hiver et service vendredi 15/10.

Auteur : avec
 1 
AutotitreForum AutoDiscussions généralesMon petit coupé familial et ma coccinelle             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autoJaguar E-Pace cuir Lotus Elise Ford Mustang Mach-E Mazda CX-3 occasion loi MG Marvel R statistique BMW Série 4 consommation Toyota Land Cruiser Mazda CX-60
MarquesJaguar Volvo Lotus Ford Mazda MG BMW Toyota Mercedes Kia Renault Tesla Alfa Romeo Peugeot Citroën Volkswagen Skoda SsangYong
Actuellement, il y a 536 visiteurs en ligne dont 31 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2021 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales - consentement