Marche arrière : L'Alfa Romeo Mito 1.4 T-Jet 155 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoAlfa RomeoMiToMarche arrière : L'Alfa Romeo Mito 1.4 T-Jet 155           Répondre    
Alfa Romeo ›   Actualité   Forum   Occasions   Revues techniques   Fiches techniques
 1 
31 messages
3843 vues
Marche arrière : L'Alfa Romeo Mito 1.4 T-Jet 155
Autotitre le dim 22 sept 2019 à 11:30

Mickey parade
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

A la fin des années 2000, Alfa et Fiat sont redevenus ce qu'ils étaient. Le premier, un grand du design, grâce notamment au coup de crayon salvateur de Da Silva avec la 156 qui a rempli les caisses, permettant à la marque d'envisager un avenir serein, jusqu'à dégainer une 8C, pièce maîtresse du retour d'Alfa Roméo au firmament, avec un produit capable de rivaliser avec les Lamborghini et autres Ferrari.

Fiat aussi revient de loin, et son sauvetage, il le doit aux petites, et à leur déclinaison sportive. Panda 100HP, Punto Abarth, et la petite dernière, la 500 Abarth.

Il ne faudra pas longtemps au directoire d'Alfa Romeo pour décider de produire à son tour une petite branchée à forte valeur ajoutée, histoire d'aller tailler des croupières aux Mini et autres Smart qui pullulent dans les beaux quartiers.

Avec un blason comme celui d'Alfa Roméo, il est facile d'attirer une clientèle moins regardante à la note finale qu'au prestige de la marque.

En 2008, la ZAR 955, son petit code interne, est présentée au monde entier. Son nom, MiTo, étonne, dans certains pays dont la France.

Et pourtant, il a un sens. Mi, pour Milan, fief d'Alfa, et To, pour Torino, fief de Fiat.

Pour la première voiture de ce segment de son histoire, Alfa s'est largement inspiré de la 8C. Juan Manuel Diaz, son designer, ex Pininfarina, a insufflé tous les gimmicks de la marque en seulement 4 mètres de long. Calandre en V donnant naissance aux nervures de capot, phares et feux aux 4 coins de la carrosserie, rappelant le dessin de ceux de la 8C, grosses entrées d'air sur le pare choc, et plaque déportée sur le coté.



Dans le détail, on retrouve les codes du haut de gamme. Touches de chrome, et double sortie chromée pour tout le monde.



C'est élégant et sportif, fin et trapu. Pas la plus jolie Alfa Romeo de l'histoire, mais une Alfa quand même.

A l'intérieur, on retrouve des clins d’œil au passé de la marque, comme les aérateurs ronds, le volant à trois branches, ou encore le compteur enfoncé sous sa casquette. Les sièges baquets peuvent être recouverts en option d'un somptueux cuir d'une qualité rare à ce niveau de gamme. Dans notre modèle, le tissus est très agréable au toucher et brodé du logo Alfa Romeo.



Et c'est plus ou moins tout ce qui peut-être de qualité dans cet habitacle moyen. Ça vieillit bien, ça ne bouge pas, ne grince pas, mais compte tenu du prix neuf de l'auto, on aurait pu s'attendre à un peu plus de qualité perçue. Mention spéciale au revêtement supérieur de la planche de bord, censé imiter le carbone... Juste censé.



Pour mouvoir son nouveau jouet, Alfa n'est pas allé bien loin. Tout ce que vous ne voyez pas vient d'une Grande Punto Abarth, châssis et moteur.

On retrouve donc le 1.4 fonte à culasse alu à double arbre à cames, gavé par un turbo IHI complété par un échangeur air/air. 1.0 bars en pression de service, et jusqu'à 1.3 bars en overboost.



Au niveau des chiffres, c'est plutôt plaisant compte tenu du gabarit. 155cv à 5500 tours, et 230Nm en overboost à 3000 tours.

Associé à une bonne boîte à 6 rapports, les perfs sont de premier ordre, et meilleures que sur la Punto Abarth, grâce à un meilleur Cx.

8 secondes pour le 0 à 100, et plus de 215km/h en pointe, pas mal pour une citadine chic. Et choc.

Pour passer la cavalerie au sol, la MiTo peut compter sur un châssis de Punto assez largement modifié.

Phillipe Krief, ex Michelin supervise le développement liaisons au sol, et ça se sent. L'essieu arrière déformable perd les "gros" disques de frein de la Punto, mais gagne des amortisseurs Sachs permettant de se passer de barre anti roulis.

Développé par Mauro Bianchi, pilote usine chez Alpine et Venturi, ce système d'amortisseur utilise initialement deux ressorts de raideurs différentes sur le même combiné. Ici, Alfa utilise un ressort dans la partie supérieure, limitant le débattement de la roue extérieure en appui. Ça augmente le confort, sans détériorer la tenue de route.

L'avant, lui, reste classique avec son McPherson et sa barre antiroulis de faible diamètre.


Si les disques arrières perdent en diamètre, l'avant lui est plutôt costaud, avec des disques ventilés de 305mm, pincés par des gros étriers fixes à 4 pistons, comme sur une Mégane RS.

La direction, elle, est à crémaillère avec assistance électrique modulable, via le DNA. Un DNA façon Manettino Ferrari, qui propose trois modes de fonctionnement. Dynamique, Neutre, ou All Weather. Il agit ici sur l'accélérateur et le VDC (Vehicle Dynamic Control).



Si vous avez déjà vu la mention Q2, du calme, on est pas sur le Torsen de 147, mais juste sur un système électronique qui régule le patinage de la roue concernée via des puces savantes.



Sur le papier, tout cela est appétissant...Mais derrière le volant, ça ne sert pas à grand chose. La direction agréable en ville et en manœuvre devient trop démultipliée et spongieuse en dehors de la cité.



A ceci s'ajoute un amortissement trop ferme et assez imprévisible, qui ne permet pas d'être 100% en confiance en cas d'attaque. Le Q2 est une fumisterie, comme souvent lorsque ça devient électronique, et fait juste perdre son adhérence au train avant lorsqu'il se met en branle.

Mais tout n'est pas noir. Si on accepte le fait que l'auto n'est pas une GTI pure et dure, il en reste une petite bourgeoise capable d'être brusquée, avec un arrière mobile, et surtout, des freins impeccables et implacables. Il faudra apprendre à les doser pour ne pas déclencher l'aide aux freinages d'urgence trop souvent.

Après tout, le comportement du châssis est un peu à l'image de celui du moteur. Les performances sont là, mais le caractère est resté à Turin, et n'a pas eu le temps d'atteindre Milan.

Le bloc émet une sonorité sympathique, n'est pas avare en sensation, mais n'acceptera de dépasser les 5500 tours que sous la contrainte.

Niveau fiabilité, cette auto semble vieillir sans grand soucis.

Si elle reprend les codes Alfa, elle n'en a pas les gènes, faisant passer le caractère derrière une présentation flatteuse. Sa clientèle n'en attendra pas le grand frisson. Et elle en aura pour son argent.

Aujourd'hui, pour un prix qui débute à 5000€, vous avez accès à une petite auto pas démodée, offrant un ratio prix/équipement/perfs/chic imbattable. Elle n'offrira pas le caractère d'une 147 GTA, mais sera bien plus polyvalente qu'une Smart, plus fiable qu'une DS3 équipée d'un THP, ou plus confortable qu'une Mini. Et c'est tout ce que Alfa visait, faire une bonne citadine chic. Pas une Alfa Romeo. Pari réussi.



Merci à Pitstopcartrading chez qui vous trouverez ce très bel exemplaire de MiTo.

Retrouvez ici tous les "Marche arrière"
Dernière édition le 23/09/2019 à 10:20 par carpe.diem, édité 1 fois
ItalianDriver le dim 22 sept 2019 à 11:36
D’accord avec la conclusion. :good:
EenSayn le dim 22 sept 2019 à 11:38
Un collègue en avait une, chouette auto "chic et choc" :good:
weber-dc40 le dim 22 sept 2019 à 11:41
Sur le marché de l'occasion ça se démarque un peu parce que quand on enlève les thp des mauvaises années il reste plus grand chose dans la catégorie, du coup on retombe souvent dessus, m'enfin ça fait quand même pas très envie dans l'absolu.
ItalianDriver le dim 22 sept 2019 à 11:43
Quand j’etais vendeur j’adorais mon VD MiTo QV (170ch TCT) gris mat full option JA18 « araignée ». Superbe et bien « sensationnelle ». Sacrée gueule! :love:
J’avais la même en 140 TCT aussi bien sympa aussi.
Thierry123 le dim 22 sept 2019 à 11:47
Celle-ci! :love:

Voici une annonce intéressante que je viens de trouver sur Leboncoin : https://www.leboncoin.fr/vi/1663453857.htm ( - )
car669 le dim 22 sept 2019 à 11:48
merci Carpe :good:
j'aurai dû m'en prendre une il y a quelques années et j'ai bloqué (madame) sur les 3 portes.
Mais j'avais essayé c'était vraiment sympa :)
car669 le dim 22 sept 2019 à 11:49
Thierry celle de l'annonce :love:
ItalianDriver le dim 22 sept 2019 à 11:52
La bvm donne encore plus de sensations, lisse moins le caractère moteur.
ben_92 le dim 22 sept 2019 à 12:18
La qv réglait une partie des défauts, avec notamment plus de caractère et de bonnes performances

Je roulais vite avec la mienne, la tenue de route était très bonne sur belles routes, ça se désunissait sur les mauvaises

Le cuir était beau ça sauvait la présentation intérieure
ferrariste le dim 22 sept 2019 à 12:18
Une bonne petite citadine "+", c'est vrai que l'intérieur cuir est fort qualitatif pour ce segment. :good:
ItalianDriver le dim 22 sept 2019 à 12:22
Option suspensions pilotées obligatoires pour avoir une voiture irréprochable.
Ça restait quand même un bout de bois en 18”, mais c’etait quand même mieux contrôlé et « confortable ».
Dernière édition le 22/09/2019 à 12:23 par ItalianDriver, édité 1 fois
ben_92 le dim 22 sept 2019 à 12:24
Ça tapait nettement moins qu’une mini quand même
ItalianDriver le dim 22 sept 2019 à 12:28
Une Mini ça doit sortir sans ressort je pense... ça tape même plus qu’une Abarth... :D
314116 le dim 22 sept 2019 à 13:41
J'en ai une dont je vais me débarrasser.
C'est une QV rouge foncé de 2010.

Très très mauvaise expérience cette voiture. Une bouille sympa mais une finition catastrophique. Des éléments qui se cassent et tombent, des faux contacts (voiture qui dort à l'abri pourtant), suspension beaucoup trop raide avec une garde au sol trop limitée.
Mon rétro intérieur et le pare brise se sont fissurés sous la chaleur de cet été. La serrure de coffre HS, des joints qui s'en vont, une batterie qui se vide sans raison, des odeurs de liquide de refroidissement par moments qui font peur (mais rien de remarqué).
Je n'ai jamais eu de voiture aussi récente avant, et je n'ai aussi jamais eu autant de petites emmerdes qui surviennent, depuis quelques temps y'en a une par mois.

Je n'ai pas eu de pépins mécaniques par contre.

Un comportement très brouillon, catastrophique sur route abîmée avec la voiture qui rebondit sur les bosses (même en conduite normale et c'est chiant d'avoir l'impression d'être au volant d'un kart quand on est à 40 km/h et qu'il y'a une rainure sur la route). Sur bonne route, la direction n'a aucun ressenti, on tourne, ça tourne. Et c'est tout.
Le moteur performant, mais avec une latence de malade et un accélérateur super mal taré qui donne l'impression que la voiture pèse 2 tonnes lors des démarrages.

J'avais essayé une Mini Cooper S en 184ch à l'époque, et c'était juste le jour et la nuit à côté. Confort, direction, moteur... la mini lui était largement supérieure en tous points. Mais j'ai eu peur du thp.
ben_92 le dim 22 sept 2019 à 13:51
Elle est rincée ta mito
314116 le dim 22 sept 2019 à 13:56
C'était une première main de 60 000 km, pas un pet sur la carrosserie et intérieur neuf, j'avais tout l'historique. Qui appartenait a une femme.
Elle a clairement pas été maltraitée, d'ailleurs aucun élément mécanique ne m'a posé problème et elle a un peu plus de 110 000 km maintenant.

Mais rien qu'a voir le reste c'est fabriqué au rabais. La seule chose qui a l'air de bonne facture dessus est la sellerie cuir est toujours neuve d'état.

Des bagnoles j'en ai eu pas mal et j'ai surtout eu énormément de merguezs, des voitures récupérées dans les cours de ferme dont personne ne voulait. Des 205, ami 8, 106, une ID19 à l'époque et maintenant une 204. J'ai jamais eu le moindre historique sur ces voitures et y'en a clairement certaines qui servaient dans les champs. Une fois nettoyées a fond aucune ne s'est désagrégée a ce point, j'avais juste parfois des selleries logiquement flinguées par le précédent usage.
caraddict le dim 22 sept 2019 à 14:50
C'est clairement pas la plus grande réussite d'Alfa Romeo cette caisse et y a l'air d'y avoir pas mal de disparités d'un exemplaire à l'autre :/
314116 le dim 22 sept 2019 à 16:07
Pour moi c'est plus une voiture fabriquée avec des standards de finition Fiat, mais vendue comme une Alfa et au tarif Alfa Romeo.
Caractere le dim 22 sept 2019 à 18:31
Ben c’est une punto a la base.... la finition est similaire. Moi j’ai horreur de cette voiture, elle a tout les inconvénients d’une gti sans en avoir les avantages... et je parle même pas des moteur d’accès 1,4 70cv😅
Thierry123 le dim 22 sept 2019 à 18:46
314116> La Mito QV était à 23-24000€, c’est vraiment pas abusé niveau prix...
F7R le dim 22 sept 2019 à 18:52
J'avais bien aimé le moteur moi ( en perfs )...assez étonnant ,

par contre vu que l'article parle de DS3 thp c'est quand même moins rigoureux en châssis...

Bon c'est pas la même génération de bagnole aussi.
turbo1980 le dim 22 sept 2019 à 19:34
Intéressant.

Même si j ai toujours trouvé la vomito :D moche avec son regard porcin.

La seule dans laquelle je suis monté ct avec @guitoune en 2009 et je me souviens que la suspension tape cul m avait marqué. On avait d ailleurs rapidement change contre une c5 2ème génération :D
F7R le dim 22 sept 2019 à 19:45
Faut voir les citadines sur le marché lors de sa sortie...

pour moi c'était la plus jolie
spilner le lun 23 sept 2019 à 09:58
Je preferais une Grande Punto

Pas trop cher ca non ? https://www.leboncoin.fr/voitures/1678546839.htm/ ( - )
ben_92 le lun 23 sept 2019 à 10:18
d'ailleurs il faudrait changer le titre vu qu'elle fait 155 chevaux la mito non

@carpe.diem
Joakim02 le lun 23 sept 2019 à 11:05
Personnellement je revend ma mito 155cv après 1 ans de bon et loyaux services. Je n'est rien a lui reprocher très bon moteur aucun soucis même avec les éléments intérieurs elle a 130.000 KLM et Ras.
Hob le lun 23 sept 2019 à 11:06
Je t’en donne 15000 c bon?
patala le lun 23 sept 2019 à 12:13
@Hob : :D
Joakim02 le lun 23 sept 2019 à 13:21
Mdr je préfère 25.000.
WhoAmI le ven 1 nov 2019 à 10:58
Comme d'hab, une Alfa imparfaite mais vivante et attachante.
Comme d'hab, une fiabilité mécanique sans reproche, mais pas mal de petit soucis électriques et de finition.
Et comme d'hab, un "one-shot" sans descendance, qui n'a même pas eu droit à un restylage au cours de sa carrière.

Bref, les bases étaient là, mais le marketing FCA de l'époque Marchionne et les vieux démons Alfa l'ont enterrée face à une concurrence qui a évolué...
Auteur : avec
 1 
Alfa Romeo ›   Actualité   Forum   Occasions   Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoAlfa RomeoMiToMarche arrière : L'Alfa Romeo Mito 1.4 T-Jet 155             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autoFiat Tipo Volkswagen Land Rover Range Rover Sport Nissan Qashqai Mitsubishi Volkswagen Golf Bentley Bentayga BMW Série 5 Kia Stinger Tesla Kia Sonet sécurité Nissan GT-R
MarquesFiat Volkswagen Land Rover Nissan Mitsubishi Bentley BMW Kia Tesla Aston Martin Skoda Audi DS Jaguar Ferrari Porsche Toyota Hyundai
Actuellement, il y a 408 visiteurs en ligne dont 26 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2020 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales