Marche arrière : La Volkswagen Golf 2 GTI 16S - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoVolkswagenGolfMarche arrière : La Volkswagen Golf 2 GTI 16S           Répondre    
Volkswagen Golf ›   Actualité   Forum   Occasions   Revues techniques   Fiches techniques
 1 
22 messages
1181 vues
Marche arrière : La Volkswagen Golf 2 GTI 16S
Carpe.diem le mer 25 mai à 08:27


Knight Rider.

Par Arnaud A. pour autotitre.com

Mars 1984.

Un an après la présentation de la Golf 2 standard, Volkswagen dégaine la Golf 2 GTI 8s.
Et elle a la lourde tâche de remplacer l’instigatrice du concept GTI, la Golf 1 GTI.

Dessinée par Giugiaro, la Golf 1 était absolument parfaite en proportion et en style. C’est dans cet écrin que volkswagen avait décidé d’installer un gros 4 cylindres, pour l’époque, un 1600cc équipé d’une injection Bosch K-Jetronic.
110cv, 810kilos. Ça bombarde.

En 1983, VW embarque un 1800cc de 112cv dans la G1, plus coupleux, certes, mais aussi moins pointu, et donc moins caractériel que le 1.6 qu’il remplace.

C’est donc avec ce bloc qu’apparait notre Golf 2 dans les show room.
Plus dessinée par Giugiaro, mais par le centre de style VW, elle reprend toutefois les grandes lignes du dessin de la G1, tout en améliorant sensiblement l’aérodynamisme de l’auto.
Volkswagen suit l’évolution du marché, en proposant une voiture plus grande, plus confortable, mieux équipée, mais forcément aussi, plus lourde.

Du coup, pas si simple d’attiser le feu lancé par la G1. Les performances stagnent, avec un 0-100 en 9,7sec, et la vitesse de pointe profite un peu du Cx plus faible, pour atteindre péniblement les 190km/h.
Même du coté du châssis, ce n’est pas la folie.



L’empattement a progressé, les voies se sont élargies, et les suspensions se sont assouplies. Bref, c’en est fini de la petite boule de nerfs, place à la bourgeoise vitaminée.

Fini? Pas si sur…

Comme un sursaut d’orgueil, et surtout face à une concurrence de mieux en mieux armée, avec Peugeot et ses GTI en ligne de mire, Volkswagen se décide à donner une descendance à la mythique GTI Oettinger 16V.
Il faudra attendre 1985, pour que VW présente une G2 GTI 16s, équipée du bloc inauguré par le scirocco GTX 16S.
Le KR 1781cc n’a aucun lien avec le bloc Oettinger, mais il se murmure que les ingénieurs de Wolfsburg s’en sont largement inspirés.



Il faut dire que les solutions techniques sont semblables, avec par exemple le premier arbre à cames en tête entrainé par courroie crantée, tandis que le second arbre à cames est entrainé à partir du premier.

Ceci dit, la chaîne d’entrainement est moins rigide, le bloc est équipé de poussoirs hydrauliques, et l’angle formé par les soupapes est différent. Le remplissage augmente de 20%, et VW obtient 139cv et 17,7mkg de son 1.8.

Enfin, la Golf GTI peut rivaliser avec les nouvelles concurrentes, les performances faisant un bond significatif en avant.
La vitesse de pointe passe a 206km/h, et le 0-100 tombe à 9,2sec, pour un 1000m DA à 29,6.

Niveau style, peu de différence avec la 8s, c’est toujours très sobre. L’œil le plus affûté verra le spoiler avant plus généreux avec la prise d’air pour refroidir les freins, qui passent à un diamètre supérieur et sont équipés de plus gros pistons, les roues de 14 pouces sont de série, avec de superbes 15 en option, et des logos 16s apparaissent ici et là.

A l’intérieur, c’est la mer noire.
Certes, on retrouve quelques lignes de couleur sur les superbes sièges baquets, mais pour le reste, on baigne dans l’austérité la plus totale, tout juste égayée par la balle de golf servant de levier de vitesse.
C’est une Golf, l’intérieur tient plus du Goulag que du Club Med.

Il faudra attendre 87 pour voir débarquer la nouvelle calandre à 4 barrettes, les rétroviseurs déplacés sur l’avant de la portière, ainsi que les baguettes plus larges. En 88, sortira « notre » version, la Match, bien équipée, mais surtout dotée du très eighties tableau de bord digital Digifiz.



Bon, et sur la route, ça donne quoi alors?

En plus des freins majorés, la 16s reçoit de nouveaux combinés ressorts/amortisseurs, de nouvelles barre antiroulis, et voit son assiette abaissée de 10mm.

Si la 8s marquait le pas face à la concurrence, les ingénieurs se sont lâchés sur la 16s.

Pas marrante, mais diablement efficace, il est difficile de trouver un défaut à la tenue de route de cette 16s. Bien entendu, cela s’obtient au détriment du confort, mais après tout, c’est une GTI non?

Le châssis aime particulièrement les longues courbes rapides, mais il ne sera pas impossible d’arsouiller sur nos belles routes campagnardes, d’autant plus que le bloc 16s, il aime ça, être maltraité.

Moins souple que le 8S, il est un digne représentant des multisoupapes de l’époque. Un moteur qui ne demande qu’a être cravaché, vociférant sa haine des bas régimes à qui veut l’entendre.

Là ou le 8s reprend sur un filet de gaz, il faudra ici tomber un ou deux rapports, et écraser la pédale de droite, pour tirer la quintessence de cette mécanique.

Le 8s s’endort à 4000trs? Celui ci s’éveille seulement à 4000 tours, pour voir débouler d’un coup les 139 pur sangs élevés au SP98, à 6000 tours.

C’est impressionnant comme les deux versions peuvent avoir des caractères si différents.

Du coup, j’en achète une ou pas?

Clairement, oui.
Si la 8s peut avoir un intérêt collection, la 16s a elle, toujours un intérêt à être malmenée.

Et c’est peut être là que le bat blesse.
Les Golf GTI ont pris cher, entre celles qui s’en prennent plein les soupapes depuis presque 30 ans, les tunées qui ne méritent plus qu’une balle pour les achever afin de leur rendre leur dignité, et les « préparées » à la ouaneugaine, ça devient difficile de faire le bon choix.

Il est pourtant simple, n’excluez surtout pas les modèles kilométrés, tant le bloc est fiable.

La 8s, elle est en béton armé, de ce béton dans lequel étaient fabriquées les allemandes des années 80, bien loin du polystyrène d’aujourd’hui.

250 ou 300000kms? Ne fuyez pas, si les entretiens ont étés respectés, c’est une fille proprette qui vous attend. Une vieille fille, sans doute un peu patinée, mais une fille tout de même.

Pour la 16s, la boîte peut être fatiguée, du fait du creux du moteur, mais aussi parce que le levier de vitesse est la clé du bonheur sur ce modèle. Veillez à bien vérifier que les passages en 2 et 4 n’accrochent pas. Au pire, les synchros se changent, les pièces sont toujours dispos en abondance, et les clubs remplis de membres capables de démonter et remonter une Golf comme le soldat baleine peut le faire avec son fusil dans Full Metal Jacket.

Sur les Match, le Digifiz peut poser problème, mais la encore, vous trouverez toujours un spécialiste capable de vous le restaurer. Avec les Golf, l’avantage, c’est qu’il y a au moins autant de solutions que de problèmes.
Si Volkswagen a déçu avec la 8s, la 16s est un coup de maître. Polyvalente, performante, elle affiche un sacré tempérament pour un poids resté sous la tonne.
Le magazine Autocar a placé la G2 16s 9ème sportive de tous les temps, ce n’est pas pour rien.

Alors succombez, entrez dans la légende et arborez fièrement votre logo GTI, un logo 100% pur race, d’origine contrôlée.
Et surtout, portez haut et fier les couleurs du mouvement Youngtimer avec une de ses plus emblématique représentante.

Ah, oui, au fait.
Elle pollue celle ci, vestige d’une époque pendant laquelle VW ne trichait pas encore pour réussir à passer les tests d’homologation.
Une voiture d’ingénieur je vous dis.


caraddict le mer 25 mai à 08:40
Oh, un marche arrière le mercredi... On l'a déjà lu celui-ci non ? :D
Carpe.diem le mer 25 mai à 08:42
Oui, c'est un reboot :D
gilles95 le mer 25 mai à 09:35
:good:
La gti 1 1800 préfigurait déjà la mk2 avec ces suspensions et ressorts assouplit par rapport aux 1600 et son moteur + souple et coupleux.
MadMax le mer 25 mai à 12:04
le KR est clairement un moteur à caractère, qui demande à être cravaché, à sensations mécaniques qui donne du fun...très pétillant vraiment encore aujourd'hui, le peu de fois où je fais tourner le mien, je prends un pied d'enfer...:love:
et il est ultra robuste oui...:good:
il me semblait que vw avait racheté le 16s oettinger, et après modif pouvoir sortir ce fameux KR...



:love:
Hob le mer 25 mai à 21:16
Mon père a eu cette golf gti16, j’en ai des souvenirs, j’avais peut-être 4 ou 5 ans.
Golf_For_Ever le jeu 26 mai à 11:22
Ajouté aux favoris par @Worldcars 😁

Tu l as encore ton Corrado @MadMax?
Dernière édition le 26/05/2022 à 11:22 par Golf_For_Ever, édité 2 fois
jpcevol le jeu 26 mai à 12:52
Non 😂 @Golf_For_Ever , il a son topic !
Golf_For_Ever le jeu 26 mai à 13:15
Ah mince j avais zappé 😂😂😂😂

Tjr sympa ces reportages @Carpediem
Jacquesvabre le jeu 26 mai à 14:03
Très épuré ce topic, j’aime :love:
jpcevol le jeu 26 mai à 14:07
Oui de l'info objective👍
MadMax le jeu 26 mai à 19:38
Citation de Golf_For_Ever :
« Ajouté aux favoris par @Worldcars 😁

Tu l as encore ton Corrado @MadMax? »


@Golf_For_Ever

Farpaitement!
Il est pour le moment dans les mains soigneuses de mon père...
jpcevol le jeu 26 mai à 20:09
Bon souvenirs de cette caisse 🙂👍
Worldcars le mer 1 juin à 20:02
La Jetta GT 16S ou GTX 16S ... ce n'est qu'une Golf 2 GTI 16S à coffre

Worldcars le ven 3 juin à 16:01




Worldcars le mar 12 juil à 15:34
Worldcars le sam 16 juil à 06:34
La Golf 2 GTI 16S a connu un gros succès en France, en Belgique, en Allemagne bien sur et dans beaucoup d'autres pays.

Elle a eu droit à quelques séries limitées, dont la fameuse Edition One



Toit ouvrant
Jantes BBS
Vitres AR chromatées
Peinture métallisée
Direction assistée
Sellerie spécifique
Feux AR semi-teintés
Volant et pommeau de vitesse gainés de cuir
Toit ouvrant mécanique






Ci-dessous, la documentation de l'époque



Worldcars le jeu 21 juil à 14:00
La Jetta 2 n'est qu'une Golf 2 avec une soute à bagages.

Elle disposait d'une belle palette de moteurs dont le moteur GTI 112 ch et surtout le rare GTi 16S 139 ch.

A noter que la Jetta en France ne s'est jamais appelé GTI, mais GT ou GTX en fonction des années

Worldcars le ven 19 août à 15:17
Worldcars le mar 30 août à 11:18


Worldcars le mar 30 août à 22:15
.

Quelques photos de presse lors de la présentation de la Golf 2 GTI 16V en 1985 :



Worldcars le mer 14 sept à 10:40
.

L'une des GTI 16S les plus recherchées : la 16S Match



.
Auteur : avec
 1 
Volkswagen Golf ›   Actualité   Forum   Occasions   Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoVolkswagenGolfMarche arrière : La Volkswagen Golf 2 GTI 16S             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autoCity Transformer couleurs MG ZS Dacia Duster Toyota RAV4 Alfa Romeo Mito Land Rover Range Rover promo Volvo C40 Skoda Octavia sondage Renault Austral Lamborghini
MarquesMG Dacia Toyota Alfa Romeo Land Rover Volvo Skoda Renault Lamborghini Kia Rimac Volkswagen DS Leapmotor Porsche Hopium Jaguar BMW
Actuellement, il y a 509 visiteurs en ligne dont 22 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2022 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales - consentement