Marche arrière : La Volkswagen EOS 3.2 V6 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoVolkswagenEosMarche arrière : La Volkswagen EOS 3.2 V6           Répondre    
Volkswagen Eos ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 1 
37 messages
3693 vues
Marche arrière : La Volkswagen EOS 3.2 V6
Autotitre le sam 11 juin à 16:10

VR6 du pauvre.
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

Nous sommes au début des années 2000. Volkswagen est tout puissant, Piech faisant de sa mégalomanie une normalité au sein de l'entreprise. La gamme se déploie à vitesse grand V, les Phaeton et Touareg sont là pour faire de l'ombre aux Audi, avec des V10 TDI et autres W12, tandis que la Passat de VRP reçoit un inédit W8, juste pour elle.

Grandeur et décadence, signes d'une époque révolue.

Volkswagen veut occuper toutes les gammes, or, la Beetle ne suffit pas à remplacer la Golf 4 cabriolet qui a tiré sa révérence en 2002. Elle qui n'était d'ailleurs qu'une Golf 3 re-carrossée. Mais ça, c'est une autre histoire.

Les têtes pensantes du directoire pointent du doigt les Mercedes SLK, et autres Peugeot 206CC, qui se vendent comme des bretzels.

Décision est prise de partir sur un Coupé Cabriolet, un segment qui met à l'amende nos bons vieux cabriolets à toile souple, qui passent alors pour des relents du passé.

Forcément, la Golf 5 offrira sa base technique, la PQ35, et VW présentera le concept C au salon de Genève 2004.



L'auto est superbe, et ne reprend aucun panneau de carrosserie de sa donneuse d'organes, la Golf 5. Un an plus tard, la version de série est présentée au salon de Francfort, et se nomme Eos. Eos, déesee de l'aurore, fille d'Hypérion et de Théia, sœur d'Helios (le soleil) et de Séléné (la lune). On est sur quelque chose d'un peu plus classieux que Johnny Hallyday, fils de personne.



Les ingénieurs maisons sont trop occupés pour développer le système de toit, tandis que Karmann, fabricant historique des cabriolets VW ne semble pas capable de répondre aux besoins de Robert Lesnik, qui designera la Eos, sous la supervision du pape du toit en dur, Murat Gunak, qui est responsable des fameux SLK et 206CC.

C'est donc vers OASys que VW se tourne, un spécialiste de la fabrication et de l'intégration des toits ouvrants.

Car VW sait ce qu'il veut faire, et ne surtout pas faire, une copie des "horribles" 307CC et autres Focus CC, avec leur toit escamotable énorme rendant la poupe disgracieuse.

Pour ce faire, OASys doit développer un toit en 5 parties au lieu des 3 habituelles, un véritable défi technique. Pour amener l'EOS vers un segment supérieur, VW réclame en plus une partie en verre, ouvrante!

Un plan ne se déroulant jamais sans accroc, OASys a failli disparaître. Cette société était un joint-venture entre l'italien Pininfarina, et l'allemand Webasto. Comme à son habitude, Pininfarina se retrouvera au bord de la faillite, et devra revendre ses parts à Webasto. Le toit de la Eos sera la dernière réalisation de OASys en son nom, une réussite telle que Webasto deviendra fournisseur des marques les plus prestigieuses, comme Ferrari ou Maserati, par le biais de Pininfarina, lequel ne gagnera plus aucun centime pour l'intégration des toits sur les voitures italiennes. Sacrés gestionnaires ces italiens.

Revenons à notre fille de l'Aurore.

Piech voit grand, comme d'habitude, et fera construire (par Webasto !) une usine de fabrication du toit au Portugal, juste à coté de l'usine VW Autoeuropa, qui fabriquait des monospaces avant d'être transformée pour l'Eos. On notera que l'usine de toit deviendra une ligne comptable sur la page des pertes, puisqu'elle fermera en 2015, date à laquelle la Eos tirera sa révérence.


L'Eos enfin là, elle étonne. Elégante, elle offre assez de place pour 4 occupants, tout en leur octroyant 380 litres de coffre pour les bagages. On retrouve les mêmes qualités de finition que sur la Golf 5, et une large palette de motorisations, jusqu'au fameux TDI alors obligatoire sur tout cabriolet qui se respecte.

Mais LA pièce maîtresse est bien entendu le toit, qui a permis de dessiner un arrière fin et élancé, et qui dispose d'un toit ouvrant vitré, une première mondiale!

L'auto se vend bien. Si elle est un peu plus chère que ses concurrentes, pour une fois, elle est plutôt bien équipée dès le premier niveau d'équipement.



Il faudra attendre fin 2006 pour qu'elle enterre définitivement la concurrence.

VW y installe tout simplement le 3.2 de la Golf R32, le put*** de VR6 pour citer le célèbre Lalime, insolent rappeur du cinq neuf.

Equipé de la DSG, il délivre 250cv, et ne coute alors "que" 43000€ d'aujourd'hui. En finition Carat. En fait, c'est presque bon marché, puisque ce n'est que 1000€ de plus que la G5 R32.



Ce bloc que l'on retrouve pour la première fois sous le capot de la Golf VR6 atteint ici 3.2 litres de cylindrée, et sort ses 250cv à 6300 tours, pour 320Nm de 2500 à 3000 tours.

Il ne dispose pas encore de l'injection directe, mais reçoit un nouveau papillon motorisé des gaz, voit son rapport volumétrique baisser de 11.3 à 10.9:1, ainsi qu'une ligne d'échappement bi mode à clapet piloté, contrôlant les flux des gaz.

Il dispose bien entendu du dorénavant classique calage variable à l'admission et à l'échappement.

Face au chrono, malgré son poids de plus de 1600 kilos, et de ses seules roues avants motrices, elle ne démérite pas. Le 0 à 100 est abattu en à peine plus de 7 secondes, le 1000m. départ arrêté est effectué en 28 secondes, et surtout, les reprises profitent de la boîte DSG, avec un minimum de 4 secondes sur le 80 à 120.

Mais plus que l'art, il y a la manière.

Ce VR6 devrait être remboursé par la sécu.



Il est ici à peine moins mélodieux que sur une Golf R32, grave à bas régime, évocateur, sourd, jusqu'à réveiller un orgue de barbarie aigu et métallique dans les tours. C'est puissant, plein, enivrant, et on en profite vraiment tout le temps.

Dès les premiers tours de roues, on sait qu'on a ni un TDI, Dieu nous garde, ni un 1.4 TFSi. Malgré la bonne insonorisation de l'habitacle, sans aucun bruit parasite, on sait que se cache sous le capot un monument de l'industrie automobile.

C'est au moment où on veut entendre mieux le moteur que le premier défaut apparaît. Ouvrir le toit vitré, sur un cabriolet, c'est génial. Mais ça devient assez vite bruyant au dessus de 80/90km/h. Assez pour couvrir la sonorité graveleuse du moteur.

Du coup, on décapote. Je trouve toujours cette manœuvre magique, quel que soit le cabriolet. Ici, le balai prend 25 secondes, et ne laisse plus que 180 litres dans le coffre. On peut partir à 4, mais on ne fera pas le trajet décapoté avec les bagages.

https://www.youtube.com/watch?v=JJcG1iGobMg&ab_channel=ChristianGagnon
YouTube 0:28
Volkswagen Eos 2012 - Salon de l'Auto de Montréal




Là, il est difficile de résister aux envolées lyriques du VR6. Quoique, à plus de 2€ le litre de SP, les 13 litres de moyenne de l'essai font sérieusement réfléchir. Mais après tout, on transforme ici l'argent en chant, en plaisir.

Outre le prix du SP, et l'appétit costaud du VR6, un autre problème se pose. En ordre de marche, on arrive aux 1700 kilos, en traction, avec un setup châssis optant plutôt pour le Grand Tourisme, l'autre nom du confort.

Le train avant est assez vite dépassé en mode aigle de la route, l'auto aurait tendance à se désunir assez vite, en pompant, tandis que le poids viendra au bout des freins et des pneus en deux ou trois courbes appuyées.

Bref, oubliez le sport.

En revenant à une utilisation plus "bon père de famille", la consommation arrive à descendre autour des 9/10 litres, tout en continuant de profiter des incroyables vocalises du moteur, on s'aperçoit que le confort est bel et bien présent .

Décapoté, les remous sont bien maitrisés, et le pare brise à le bon gout de ne pas recouvrir la tête des occupants assis à l'avant. On est bien dans un vrai cabriolet.



L'auto est assez rare sur le marché de l'occasion, mais pas pour autant très chère. Mieux, le seul coupé cabriolet vendu par VW coute généralement bien moins cher qu'une Golf R32, tout en proposant globalement la même chose, en mieux, puisque découvrable.

C'est fiable, ça vieillit plutôt bien. Avec 10000€, vous pouvez repartir avec ce qui est pour moi le plus bel écrin pour ce moteur d'anthologie, tout en payant l'ensemble moins cher qu'une Golf 3 VR6, touchée par la grâce du Youngtimer Merchandising.

Avec un peu plus d'argent, vous aurez même accès à la très rare version restylée (au design plus consensuel), équipée d'un 3.6. Oui oui, un 3.6 atmo dans une "Golf" cabriolet.

Merci Ferdinand d'avoir posé ta mégalomanie en standard de fabrication, et d'avoir accompagné la fin des cabriolets de cette manière.

Et Merci à Eos, de s'élever chaque matin des profondeurs des mers, pour apporter la lumière aux êtres humains.

10000€ pour la plus poétique des VW, ça le fait non?

Ce très bel exemplaire peu kilométré se trouve chez Dunant cars.

Retrouvez tous les "marche arrière"
turbo1980 le sam 11 juin à 16:16
:love: :love: :love:

Putain j y pensais tout à l heure en voyant une r32 en me disant que j en avais d ailleurs déjà vu une dans mon quartier ( une seule fois il y a longtemps :ouin: ) .ça doit être top :love: :love:

Ça me plairait bien ça.

Ça existe en boite manuelle il me semble ?
Jujuleterrible le sam 11 juin à 16:45
Au top :good:

Ça existe aussi avec l’intérieur chatte :love:
spilner le sam 11 juin à 17:00
3.6 dans une golf :oh:
turbo1980 le sam 11 juin à 17:02
Ça doit être bon 😍
ctncrsp le sam 11 juin à 17:02
Elle doit être bien agréable comme voiture oui :)
S970277 le sam 11 juin à 17:07
3.6 cuir chatte :love:

Doit pas y en avoir 2 en vente en Europe ...

https://suchen.mobile.de/fahrzeuge/details.html?id=344797655&damageUnrepaired=NO_DAMAGE_UNREPAIRED&isSearchRequest=true&makeModelVariant1.makeId=25200&makeModelVariant1.modelId=41&maxPowerAsArray=222&maxPowerAsArray=KW&minPowerAsArray=184&minPowerAsArray=KW&pageNumber=1&scopeId=C&sfmr=false&sortOption.sortBy=relevance&ref=srp&searchId=0749e258-7017-d83e-94c7-6d646ff673e7
Carpe.diem le sam 11 juin à 17:08
J'ai trouvé cette annonce sur AutoScout24

https://www.autoscout24.be/fr/offres/volkswagen-eos-3-2-v6-highline-aut-alle-optie-s-essence-brun-c4879aff-697c-4117-beff-6cfdb66a149f?utm_source=android-share (Volkswagen Eos Cabriolet en Brun occasion à BERLICUM pour € 6 995,-)

Kilométrage: 217 217 km
Année: 05/2007
Prix: € 6 995,-
weber-dc40 le sam 11 juin à 17:10
@turbo1980 non pas de bvm sauf erreur.
turbo1980 le sam 11 juin à 17:11
Ah merci :!: :D
caraddict le sam 11 juin à 17:12
Sympa cet article, juste pour pinailler la norme c'était plus le toit en deux parties comme les 307 et Focus. l'Astra et la C70 s'en sortent bien mieux esthétiquement car elles ont un toit en trois parties ;) Mais l'Eos est aussi dans les plus jolies en quatre places et c'est sûr que le VR6 doit donner un agrément terrible en mode balade :love:
Dernière édition le 11/06/2022 à 17:21 par caraddict, édité 1 fois
turbo1980 le sam 11 juin à 17:15
C70 bien sur pas v70
caraddict le sam 11 juin à 17:21
Bien sûr, comment aurais-je pu écrire autre chose ?
turbo1980 le sam 11 juin à 17:21
:D
Xu19tdi le sam 11 juin à 18:47
On l'a longtemps attendu ce 3.6 sur l'hypothétique golf R36 :ouin:
Rod350Z le sam 11 juin à 18:52
Comme quoi, après avoir lu cet excellent article :good: , cet autrichien a utilisé la bonne plaque d'immat' (Velden, Juin 2016) :D :

Dernière édition le 11/06/2022 à 18:53 par Rod350Z, édité 1 fois
jpcevol le sam 11 juin à 20:42
J'aime bien cette caisse, c'est quasiment sans soucis 👍
Rod350Z le mar 14 juin à 17:01
Dans l'Autodeclics N°2 de Juin-Juillet 2004:




Y'a une présentation du VW Concept C:


Ben_92 le mar 14 juin à 19:19
Je suis allé regarder les annonces :D
Golf_For_Ever le mar 14 juin à 19:56
J en ai quelques unes das les favoris depuis le début d année. Le mécanisme du toit semble poser parfois souci.

Merci pour tout l histoire @Carpe.diem
Worldcars le mer 15 juin à 06:28
L’Eos n’a jamais été la reine de l’étanchéité. C’est d’ailleurs le cas de tous les coupés cabriolet de BMW à Volvo en passant par Ferrari, Ford, Peugeot, …


Tous les constructeurs sont revenus à la bonne vieille Capote en toile, voire ont tout simplement abandonné le cabriolet.
Zorgol le mer 15 juin à 07:12
J’ai jamais eu de problèmes d’étanchéités avec mes Mercedes… sauf la sl500 6.0 avec capote en toile😁
turbo1980 le mer 15 juin à 07:12
:D
spilner le mer 15 juin à 10:30
Ma Mazda est étanche :D
ctncrsp le mer 15 juin à 10:32
C'est toi qu'est pas étanche !
spilner le mer 15 juin à 10:34
Comme toi sur ton vélo au lieu de venir à HSO :/ :arg:
ctncrsp le mer 15 juin à 11:24
:love:
Worldcars le mer 15 juin à 15:02
Citation de Zorgol :« J’ai jamais eu de problèmes d’étanchéités avec mes Mercedes… sauf la sl500 6.0 avec capote en toile😁 »
@Zorgol

J'ai deux collègues qui ont un SLK (1ère et 2ème génératio , ils ont des soucis de toit (étanchéité et coulissement respectivement et Mercedes ne veut rien savoir)👎


Citation de spilner :« Ma Mazda est étanche :D »
@spilner
La Mazda est récente et les japonais ont eu l'intelligence de faire le basculement simplement👍
Par ailleurs la marque nippone est réputée pour ses longs tests avant la commercialisation d'un modèle, derrière cela se traduit par une excellente fiabilité.👏🏻👍
Je n'ai jamais aimé le design Mazda, c'est pour cela que j'en ai jamais acheté ... sans cela, j'aurai sans doute pu rouler sereinement longtemps🤷🏽‍♂️
spilner le mer 15 juin à 15:05
Pas plus récente qu'une EOS et le design Mazda il a bien évolué
Worldcars le mer 15 juin à 15:08
L'Eos date de 2004

Le toit rigide sur la Mx5 est bien plus récent

Quand au design récent de Mazda, je l'aime encore moins qu'avant
spilner le mer 15 juin à 15:21
Oui 2006 ca fait un gros écart :D
Carpe.diem le mer 15 juin à 15:35
"Mercedes ne veut rien savoir" sous entendu ces grosses pinces ne font pas réparer :D
ctncrsp le mer 15 juin à 15:42
Quoi ma voiture de 25 ans est plus garantie ??? :oh:
Worldcars le mer 15 juin à 15:48
Citation de Carpe.diem :
« "Mercedes ne veut rien savoir" sous entendu ces grosses pinces ne font pas réparer :D »


@Carpe.diem

L'auto a 36000 kms certifiés
Carpe.diem le mer 15 juin à 15:54
Et? Ça n'empêche que Mercedes sait très bien réparer les slk, toutes les procédures sont identifiées et réparées, et tous les joints sont disponibles.
MadMax le mer 15 juin à 15:54
ouais enfin elle a beau avoir que 36k kms, si elle a passé 25 ans sous la flotte sous le soleil et jamais protégée ca change pas grand chose qu'elle en ait 500 000 kms :D
Ben_92 le mer 15 juin à 21:29
Au bout de 25 ans, si la voiture était pas à l’abri du soleil et au contact de l’air, les caoutchoucs sont morts, ç est le triste destin du caoutchouc
Auteur : avec
 1 
Volkswagen Eos ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoVolkswagenEosMarche arrière : La Volkswagen EOS 3.2 V6             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autoMercedes Classe V Mercedes Dacia Citroën Opel Volkswagen Caddy Genève Alfa Romeo aide Porsche Taycan BMW carburant Maserati GranTurismo
MarquesMercedes Dacia Citroën Opel Volkswagen Alfa Romeo Porsche BMW Maserati Toyota Peugeot Renault Volvo Seat Mahindra Dodge Ford Bugatti
Actuellement, il y a 491 visiteurs en ligne dont 32 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2022 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales - consentement