Marche arrière : La Toyota Yaris 1.8 TS - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoToyotaYarisMarche arrière : La Toyota Yaris 1.8 TS           Répondre    
Toyota Yaris ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 1 
42 messages
2650 vues
Marche arrière : La Toyota Yaris 1.8 TS
Autotitre le dim 10 oct à 13:55

Dynamisme passif.
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

La Yaris et l'Europe, c'est une longue histoire d'amour. Porte d'entrée juste au dessus de la déjà très réussie Aygo, elle permet d'accéder à toutes les technologies du groupe, ainsi qu'à sa grande fiabilité. Vitz au Japon, depuis 1999, elle débarque en Europe en 2001 sous le nom Yaris, et, cocorico, est produite en France, près de Valenciennes.

Mieux, elle est la voiture la plus produite en France plusieurs années de suite, notamment en 2016 et 2017, et est dès 2012 la première voiture à obtenir le label Origine France Garantie. Cocorico la petite japonaise...

Si la première génération a été un succès , la deuxième génération de Yaris, celle qui nous intéresse, sort en parallèle avec la fameuse Aygo. Plus modeste, mais bien moins chère, pas moins fiable, et pas réellement moins pratique. Il fallait donc monter en gamme pour bien marquer la différence entre les deux petites .

Loin des versions GRMN et GR qui suivront, ici, il est d'abord question de dynamiser une auto confortable et sûre. La clientèle est plutôt âgée, il s'agit de ne pas la brusquer, tout en chassant un peu chez les jeunes en quête de sportivité.

2006, la Yaris 2 est lancée en Europe, il faudra attendre un an de plus pour celle qui nous intéresse.

2007, la Yaris TS VVT-i fait son apparition sur le sol européen.

Extérieurement, c'est discret, suggestif.



Calandre spécifique en nid d'abeilles, pare-chocs enveloppant couleur carrosserie, jupes latérales, un petit béquet, de jolies jantes de 17 pouces, et une sortie d'échappement chromée. L'amateur le plus averti remarquera les feux à leds à l'arrière, et les experts, la garde au sol abaissée de 8 petits millimètres.

Ajoutez à cela un logo TS et vous avez la définition du dynamisme simple cher à Toyota. Et objectivement, qui pourrait dire qu'on est face à une citadine de presque 20 ans?



A l'intérieur, c'est moins la joie.

Pas que ce soit mal équipé, au contraire, on a déjà droit à un système keyless, ce qui peut paraître drôle aujourd'hui, mais qui était presque réservé à l'élite du haut de gamme à l'époque. Et à Renault, oui oui, je vous ai entendu dans le fond de la salle.

Mais surtout, ça reste quasiment identique à l'intérieur d'une Yaris D4-D, avec tout juste un compteur qui reprend des aiguilles plutôt que le système digital d'origine. Mais toujours planté au milieu du tableau de bord, comme dans un monospace.

Si en terme d'esbrouffe elle reste discrète par rapport aux Twingo RS et autres Swift Sport, elle leur met une petite claque lorsqu'il s'agit de parler moteur.

Oubliez les 1.4, 1.5 voir 1.6 qu'il faut essorer pour en tirer une poignée de chevaux, ici, on a droit à un "gros" 1.8 16 soupapes, développant 133 chevaux à 6000 tours, et surtout un très correct 173Nm à 4400 tours, dont 80% déjà dispo à 2000 tours.

Une puissance transmise aux roues avants par le biais d'une unité manuelle à 5 rapports. Les pneus affichent un généreux 205/45/17.

Sur le papier, c'est dans la norme pour cette catégorie, avec un poil plus de 30 secondes sur le 1000M DA, 16.5 secondes sur le 400M DA, et un 0 à 100 abattu en 9 secondes.

Au niveau des reprises, on profite du couple, avec moins de 6 secondes sur un 80 à 120. A noter une vitesse maxi annoncée à moins de 200, et une aiguille capable de les dépasser assez aisément.

On démarre en appuyant sur le bouton, le moteur s'ébroue comme un bon moteur Toyota. C'est à dire sans bruit, sans vibration, sans sonorité évocatrice. On se demande même si il n'y a pas un espèce de start and stop en action. Une impression qui suivra tout l'essai à chaque arrêt.

Les premiers tours de roues montrent une auto plutôt confortable. Les trains roulants sont prévenants, la direction semble précise, la boîte est douce et précise. C'est sérieux.

Le temps de faire chauffer le cœur de l'auto, on peut se rendre compte que le succès de la Yaris n'est pas usurpé. L'ensemble s'est bien tenu dans le temps, les assemblages sont bons, rien ne couine, on pourra juste pester contre un plastique plutôt cheap, partout.

L'équipement est complet, les commandes tombent parfaitement sous la main, et on arrive même à apprécier les nombreux rangements. Mention spéciale à la boîte à gants devant le volant, permise par le compteur de monospace.

Avant de la bousculer comme il se doit, on continuera d'apprécier l'agencement intérieur, les isofix, la banquette coulissante, et le coffre, pas énorme, mais pratique et à deux étages. Vraiment, on s'y sent bien dans cette Yaris!



Elle est chaude!

La Yaris aussi, c'est le moment d'envoyer l'aiguille du compte tours dans la boîte à gant, la deuxième.

Là, le moteur se réveille, et émet une sonorité agréable à défaut d'enivrante, plutôt sourde, avec ce petit râle évocateur qui fait qu'on se sent quand même dans une petite sportive. Seulement voilà, à ses concurrentes nerveuses, elle répond avec un gros moteur qui prend peu de tours, et aux rapports un poil longs.



Mais je n'arrive pas à trouver ça désagréable. Le moteur est vraiment plaisant à pleine charge, et les rapports longs permettent d'en profiter plus longtemps. Elle oppose à ses rivales catapultées sans réelle puissance, une sorte de main de fer géante qui pousse l'auto, dans un gant de velours, bien entendu.

C'est plus Carla Bruni qui s'énerve que Brian Johnson qui vous engueule.

Et tout le reste est à l'unisson. La direction est directe à défaut d'être vive, et précise à défaut d'être communicative. C'est bien, voir même très bien, mais ce n'est pas waouw.

L'amortissement? Pareil. C'est ferme, mais nettement plus souple que chez...Les concurrentes.

On commence à comprendre comment l'ensemble fonctionne, il est temps d'aller un peu plus loin. La direction directe est un peu trop légère en arsouille pure, et le train avant est dépassé sur une accélération en première. Dès la seconde passée, tout rentre dans l'ordre. Le calage variable des arbres à cames envoie bien la purée vers 4000 tours, et on profite bien des 2400 tours de folie de l'auto. 2eme, 3eme, freinage. C'est correct. On peut recommencer plusieurs fois, les disques de 275 à l'avant et 260 à l'arrière font le job. Je regrette juste un peu l'attaque un peu molle, mais la perte de vitesse est bien réelle et constante.

Et là, on se rend compte que l'ESP non déconnectable est permissif, et que l'auto prend du roulis. Eureka! Si on ne peut sortir fort d'une courbe sans être castré et remis dans le droit chemin, on peut se rabattre sur l'entrée de courbe. On donne un coup de volant brusque, et on laisse faire le train arrière, qui glissera un minimum pour se remettre dans le droit de chemin de manière totalement civilisée. C'est fun.

On commence à prendre du plaisir avec cette Yaris, moyenne partout, mauvaise nulle part, et on se dit qu'il y a quand même un truc qui cloche. Cette ^$ù`$ de position de conduite de monospace! On est assis haut, droit comme un i, et les sièges ne maintiennent rien. Mais bon, ils sont confortables.

C'est tout le paradoxe de cette auto. Chaque défaut est contrebalancé par une qualité. Et si on prend l'auto dans sa globalité, elle offre plus de qualités que de défauts, mais s'oriente vers le confort plus que le secouage de neurones. Et si on on s'en tient au coté GT de l'auto, plus qu'à sa sportivité pure, on comprend pourquoi les Yaris gardent cette cote sur le marché de l'occasion.

Elle n'est pas parfaite, mais elle excelle dans ce qu'elle propose. Une citadine pratique, bien équipée, sûre, et fortement motorisée. On ne vous vend pas la sportive de l'année, on vous vend un couteau suisse, capable de se faufiler en ville, et de vous faire traverser la France en long en large et en travers. Et sans s'ennuyer.

Aujourd'hui, il faut compter entre 5000 et 9000€ pour un exemplaire en bon état. Seul le kilométrage fera la différence. Et justement, au prix de quelques rasades d'essence, comptez 8 litres/100 en moyenne haute, elle vous emmènera à des kilométrages indécents sans broncher.

Toyota tenait bien son concept. Cette Yaris, c'est la gagnante de l'heptathlon de 81. On ne sait pas qui elle est, mais elle est la première à voir été assez bonne partout pour gagner dans cette catégorie qu'elle a pour ainsi dire créé.



Retrouvez ici tous les "Marche arrière"
barbatacci le dim 10 oct à 14:01
J’aimerais bien en essayer une tiens .

J’avais lu que ça rappelait les premières 205 gti 105 :good:
turbo1980 le dim 10 oct à 14:01
Interessant. Une japonaise pas passionante mais qui fait le job et très bien apparemment.
samolo le dim 10 oct à 14:31
Voiture très sympa, aucun soucis en 45.000km.
Deux aller-retours Paris Varsovie effectués sans grande fatigue, ça tient le pavé mais à 205-210km/h sur Autobahn. Les accélérations en laissent plus d'un sur place et on sent le couple du 1.8 en relance.
Ça m'a bien plus à l'époque, suffisamment pour vouloir tester la TS1, qui semble plus sympa en chassis mais aussi beaucoup moins puissante !
turbo1980 le dim 10 oct à 14:38
C était la tienne celle de l essai?
samolo le dim 10 oct à 14:44
J'ai vendu la mienne en 2018 :/.

Mon actuelle:

turbo1980 le dim 10 oct à 14:47
:good:
caraddict le dim 10 oct à 15:20
Article encore une fois intéressant :good: Je me rappelle que cette caisse s'était bien fait descendre par la presse spécialisée, qui lui reprochait d'être beaucoup moins fun que sa devancière et d'usurper son appellation. Mais je pense qu'aujourd'hui, on la verrait différemment :good:
spilner le dim 10 oct à 15:34
Citation de barbatacci :
« J’aimerais bien en essayer une tiens .

J’avais lu que ça rappelait les premières 205 gti 105 :good: »


@barbatacci

Tu confonds avec la TS1 je pense
kb993 le dim 10 oct à 15:55
J'aime bien cette TS2, plus que la 1
samolo le dim 10 oct à 15:56
Honnêtement je m'attendais à plus de sensations avec la TS1, vu à quel point la 2 se faisait démonter. Hors le bidule n'avance pas, alors que la 2 déborde de couple, c'est une caisse qui nécessite de tenir le volant quand on accélère :D.

De toutes façons il faut un turbo ou un compresseur pour que ça devienne sérieux.
Carpe.diem le dim 10 oct à 15:57
Ou des routes qui tournent ;)
samolo le dim 10 oct à 15:59
:good:
Verdict après la monte des Hankook mercredi prochain !
Dernière édition le 10/10/2021 à 15:59 par samolo, édité 1 fois
EenSayn le dim 10 oct à 16:28
ça vaut entre 5000 et 9000€ ?! Pour moins cher, je préfère la ST 150! :oh:
samolo le dim 10 oct à 16:31
Point à noter, les dernières étaient à 6 vitesses vs 5 vitesses pour la plupart de celles en annonce. Il y a un blanc nacré du plus bel effet.
barbatacci le dim 10 oct à 18:18
@spilner exact :cool:
caraddict le dim 10 oct à 18:41
@samolo elle est peut-être encrassée ta guez :D La mienne est clairement pas un avion mais entre la boîte courte et le poids plume, je trouve quand même qu'elle fait bien illusion jusqu'à 90-100 ;)

Au delà et notamment sur circuit, c'est sûr que ça manque de watts. Mais y en a déjà bien assez pour déborder le train avant sur le mouillé ou en sortie d'épingle :D Après j'ai jamais testé la TS 2 ;)
Rod350Z le lun 11 oct à 06:31
Article très complet. :good:

D'un autre côté, elle est sortie à l'époque où Toyota avait juré de ne plus produire la moindre sportive...bref, ils ont tenu parole sans, visiblement, se foutre des clients. :cool:

(Tokyo, le 30/07/2010)


Dernière édition le 11/10/2021 à 06:39 par Rod350Z, édité 1 fois
ced510xe le lun 11 oct à 13:36
Pour info, la Yaris 4 existe dans une configuration proche, niveau performance, sans prétentions sportive, mais elle est vraiment sympa à conduire (j'en ai une) : la 1.5 120ch ;)
F7R le lun 11 oct à 19:39
C'est fou le succès des Yaris en France oui .

ça existe en non hybride la 4 :?:
Golf_For_Ever le lun 11 oct à 20:24
Merci pour le TR, je me suis vite lasse du manque de châssis et d accroche sur les gras / mouille et sur sa calpacite à suivre la moindre irrégularité de la route....
Golf_For_Ever le lun 11 oct à 20:25
Golf_For_Ever le lun 11 oct à 20:26
weber-dc40 le lun 11 oct à 20:56
Ca a l'air d'être une bonne mule. Une mini routière, mais pour le frisson je prendrais pas ça perso. Mais c'est peut être qu'un a priori, pas testé.
ced510xe le mar 12 oct à 12:49
Citation de F7R :
« C'est fou le succès des Yaris en France oui .

ça existe en non hybride la 4 :?: »


@F7R
Elle existe en GR
1.6 261ch 3 Cylindres 4WD

En 1.0 3 Cylindres 70ch

En 1.5 3 Cylindres 120ch à 6 600 trs/min, 153 Nm à 4 800 trs/min.
1040kg 0-100 en 9s
Dernière édition le 12/10/2021 à 12:50 par ced510xe, édité 1 fois
ced510xe le mar 12 oct à 13:03
Citation de samolo :
« J'ai vendu la mienne en 2018 :/.

Mon actuelle:

»


@samolo

Pinaise je me disais queça me disait quelque chose sur les premières photos...

Et sur la dernière bingo !! C'est le garage qui m'a vendu mon Auris Touring HSD... Le preparateur des vehicules d'occas est un dieu ! La voiture avait 6 ans et 63000km, elle paraissait totalement neuve.
kb993 le mar 12 oct à 13:15
Ici c'est 125ch la Yaris 4 en 1.5l
samolo le mar 12 oct à 13:20
@ced510xe
Patrick Sanseigne :good:.
F7R le mar 12 oct à 14:49
Citation de ced510xe :
«
Citation de F7R :
« C'est fou le succès des Yaris en France oui .

ça existe en non hybride la 4 :?: »


@F7R
Elle existe en GR
1.6 261ch 3 Cylindres 4WD

En 1.0 3 Cylindres 70ch

En 1.5 3 Cylindres 120ch à 6 600 trs/min, 153 Nm à 4 800 trs/min.
1040kg 0-100 en 9s »


@ced510xe

Ok ;)
caraddict le mar 12 oct à 15:10
Après j'ai pas le pourcentage exact mais l'hybride doit faire pas loin de 90 ou 95 % des ventes en France il me semble ;)
Ced510xe le mar 12 oct à 18:10
Citation de caraddict :
« Après j'ai pas le pourcentage exact mais l'hybride doit faire pas loin de 90 ou 95 % des ventes en France il me semble ;) »


@caraddict
C’est clair que le 1.5 120ch est pas super bien placé.

Le 1.0 suffit pour celui qui fait de la ville et qui veux un prix d’accès.

Le 1.5 120 est moins cher de 1000€ environ en neuf (a vérifier) et on perds la clim auto, la boîte auto et il consomme plus…
Ma femme voulait pas d’hybride ou de BVA. Et on a trouvé un modèle de demo en design à 17000€…
On y gagne un agrément de petite voiture nerveuse en bvm. C’est clairement sympa à conduire le moteur est super plein en bas. Certainement du au W-vvti et à la cylindrée unitaire de 500cc.
Par contre la boîte est clairement et abominablement longue.
Entre ça et la Mazda 2 en 1.5 90 (le 110 est introuvable) je préfère largement le moteur de la Yaris. C’est à ma connaissance les dernières voitures trouvables en occasion récentes avec un 0-100 inférieur ou approchant des 10sec en moteur atmo.

Dommage que côté intérieur ils ont encore fait du Toyota… plastique durs à foison.

Dernier point négatif les aides à la conduite sont clairement trop intrusifs et se réactivent à chaque démarrage.

Enfin bref pour revenir au sujet, avec le 1.5 120ch, y a clairement moyen de faire une finition TS avec des freins renforcés (tambours à l’arrière), une boîte plus courte, une garde au sol réduite et des suspension un poil plus ferme. Elle n’aurait rien à envier à toutes les autres Yaris TS bien au contraire.
Dernière édition le 12/10/2021 à 18:18 par Ced510xe, édité 2 fois
Carpe.diem le mar 12 oct à 18:14
Pourquoi elle ne voulait pas de hsd?
Ced510xe le mar 12 oct à 18:21
Citation de Carpe.diem :
« Pourquoi elle ne voulait pas de hsd? »


@Carpe.diem

Elle a pas voulu l’essayer, elle en voulait pas, et c’était introuvable à notre budget. (On a eu la notre à 17000€ 8 mois et 4500km)
On a déjà une Auris HSD elle savait à peu près comment ça fonctionnait. On fait pas des masses de ville. Et je lui avait dit que c’était plus nerveux…
Carpe.diem le mar 12 oct à 18:22
Le moulinage a eu raison de sa foi 😁
spilner le mar 12 oct à 18:23
C'est le 1.5 110 qui était sur la précédente Yaris et qui a été amélioré?
Carpe.diem le mar 12 oct à 18:25
Non, c’est le 2.0 180 amputé d’un cylindre.
spilner le mar 12 oct à 18:27
:good:
Ced510xe le mar 12 oct à 18:28
Non non. C’est comme pour la 3 le moteur thermique de l’hybride revisité avec une boîte Manu.

C’est donc un tout nouveau 3 cylindres de la famille Dynamic Force dérivé du 2.0 de la Corolla à priori.

En hybride avec une injection indirecte.
En classique avec une injection directe et un arbre d’équilibrage.
C’est pas le même type de VVTI aussi je crois. EW-vvti sur l’hybride et W-VVTi sur la classique.
Carpe.diem le mar 12 oct à 18:29
Il est en atkinson?
Ced510xe le mar 12 oct à 18:35
Avec 40 deg d’amplitude de VVTI il peut a priori switcher entre les différents modes.
Ced510xe le mar 12 oct à 19:35
https://toyota-club.net/files/faq/20-08-01_faq_df_r3_en.htm (Toyota engines - M15 - Dynamic Force series (R3))


Pour ceux qui veulent des détails techniques :)
flanders le mar 12 oct à 20:55
C'est bien le 2.0l de la Corrola avec un cyl en moins. Moi j'ai commandé l'hybride direct pour la prime à la convertion. Mais j'en ai jamais vu en moteur thermique.
Moi je voulais pas descendre en équipement donc finition première je voulais une boîte auto bon ben voilà elle est pas top. La couleur ext est clivante. Par contre j' aime bien l'intérieur semi cuir toit pano je suis suis gaucher donc je ne touche pas cette contre porte en papier de verre.
Auteur : avec
 1 
Toyota Yaris ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoToyotaYarisMarche arrière : La Toyota Yaris 1.8 TS             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autostatistique Michelin Ford Ranger Volkswagen Amarok Lexus production Jeep Wrangler Mitsubishi ASX Renault Espace Audi A3 Mercedes Classe A Voiture de l'Année Tesla Cybertruck
MarquesFord Volkswagen Lexus Jeep Mitsubishi Renault Audi Mercedes Tesla Kia Alfa Romeo Peugeot Mazda Skoda Toyota Opel Rolls-Royce Porsche
Actuellement, il y a 355 visiteurs en ligne dont 26 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2021 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales - consentement