Marche arrière : La Saab 9-3 Viggen - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoSaab9-3Marche arrière : La Saab 9-3 Viggen           Répondre    
Saab 9-3 ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques  Fiches techniques
 1 
17 messages
3821 vues
Marche arrière : La Saab 9-3 Viggen
Autotitre Le dim 25 mars 2018 14h00

Tonnerre mécanique.
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

A l'aube des années 90, Saab va mal.

Heureusement, oui oui, General Motors arrive au Capital de la marque en 1989, avec, fait rare pour l'ogre américain qui fait globalement n'importe quoi, un vrai plan de sauvetage de la prestigieuse et historique marque suédoise.

Ce plan est assez simple. Rendre à Saab ses lettres de noblesse en respectant la singularité de la marque. La 900 NG est aussitôt mise en chantier. NG pour Nouvelle Génération.

Il faut dire que la tâche de la 900 est rude, puisqu'elle doit remplacer l’iconique 900 qui à elle seule permet encore à Saab d'exister à la fin des années 80, la 9000 n'ayant jamais trouvé son public.

Une 900 dont la genèse remonte à la fin des années 60, puisqu'elle repose en grande partie sur la Saab 99 de 1968! Il est grand temps de dépoussiérer tout cela.



Et encore une fois, GM surprend, parce que non seulement le constructeur débarque avec des millions de dollars, mais également des idées, et une ambition, faire de Saab LA marque premium du groupe en Europe, et continuer à imposer les belles suédoises dans les catégories socio professionnelles supérieures américaines, là où les 900 cartonnent.

Et GM dispose d'un généraliste prêt à se prostituer pour qu'une telle réussite se fasse. Opel.

Pour réduire les coûts, GM utilisera la plate forme de la Vectra de 1988, la GM2900. Et également pour développer plus vite la 900. Et là c'est le drame. Le premier d'une longue série.

En utilisant la pas si mauvaise GM2900, GM vient de briser des décennies de respect envers l’ingénierie suédoise. La future 900 est déjà enterrée, et comme elle n'est qu'une Opel, elle hérite de la réputation de la marque, pas au beau fixe à cette période. Echec et Mat.



Et pourtant. Regardez aujourd'hui le succès de Mini, l’accueil réservé à la Beetle, et toutes ces interprétations modernes de vieilles gloires du passé.

Et admirez, en 1993, Le coup de crayon de Bjorn Envall et Einar Hareide. Les deux nordiques nous délivrent là une parfaite interprétation "moderne" de la 900. Je n'avais pas 10 ans quand elle est sortie, et je me souviens avoir été en admiration immédiate devant la 900 du voisin d'en face. Cette voiture était étrange, et aujourd'hui, je sais qu'elle respectait juste ses gênes. Allez, on cesse le pathos.

On a donc une ligne qui respecte les codes de la marque, les fameux 4 cylindres de la famille B, atmosphériques et turbo, même un V6 (Opel), et une plate forme moderne. Oui mais une plate forme d'Opel...

Elle est également celle qui inaugurera le fameux night panel, technologie issue directement de l'aviation, et qui simule à la perfection des ampoules en panne.

L'engin se vendra à presque 300.000 exemplaires, et tirera -presque- sa révérence en 1998, date de lancement de la Saab 9-3. Presque?

Quand on a l'habitude de faire du neuf avec du vieux comme Saab, on recycle. La 9-3 n'est autre qu'une 900 dont ont aurait amélioré "1100 points"



Voilà, nous sommes enfin à la 9-3 qui nous intéresse.

GM semble bien décidé à effacer l'image de Vectra, et le nouvel habillage de cette vieille fille ancre le modèle dans l'imaginaire Saab. Le changement de nom efface lui aussi un peu les dessous obsolètes de l'engin.

Toujours dans l'optique de faire de Saab un grand du premium, GM offre à la marque le Special Vehicule Operation, SVO, un département chargé de diaboliser les Saab de notaire, et dirigé par Peter Leonard.

Comme toujours chez Saab, le passé est bien présent, puisque le nom qui sera donné à notre 9-3 est celui du célèbre avion de chasse suédois qui effectua son vol inaugural en 1967!

On dira ce qu'on voudra, mais ça claque.

Bon, alors, c'est quoi une 9-3 Viggen?



Extérieurement, on retrouve la ligne générale de la 900, avec la nouvelle calandre et les nouveaux pare-chocs, ici plus aérodynamiques. Les jupes latérales ont un réel rôle, puisqu'elles réduisent le coefficient de traînée de 8%.

Le reste de la panoplie est présent, avec des jantes spécifiques de 17", un becquet et une jolie sortie d'échappement.



Notons les teintes disponibles, avec des fantaisies comme le rouge et le jaune, ainsi qu'un sublime bleu spécifique.

Cette Viggen sera limitée à 2500 exemplaires par an, on y reviendra.

Les voitures destinées à recevoir le traitement de SVO seront prélevées sur les chaînes d'assemblage de Trollhatan, pour être ensuite convoyées jusqu'en Finlande, chez Valmet, qui assurera le montage de tous les éléments spécifiques, de l'équipement, et du moteur.

Pour l'équipement, on retrouve un tableau de bord spécifique, gris, du cuir sur les contre portes, des sièges actifs "SAHR" de Saab 9-5, ainsi que des touches d'inox véritable.



Pour le moteur, on retrouve une vieille connaissance. Le Type B de 1972, maintes fois remis sur l'établi, est ici un hybride entre le B205 de la Aero, et le B235 de la 9-5. Cubant 2290cm3, il dispose de la toute dernière gestion Saab trionic 7, d'un turbo Mitsubishi TD04, d'un gros échangeur, et d'une ligne d'échappement spécifique.



Le bloc supportant mal les températures qu'il atteint désormais, les pistons sont refroidis par des jets d'huile, tandis que les soupapes sont dorénavant en Nimonic pour l'échappement, et refroidies au Sodium pour l'admission.

SVO sort 225cv (et 230 ensuite) à 5500 tours, et surtout 342Nm de 2500 à 4000 tours!

La boîte encaisse bien la cavalerie grâce à son embrayage et ses cardans renforcés. Mais c'est globalement la seule chose qui encaisse sur cette voiture...

Avant les choses qui fâchent, les perfs.
250 en pointe, 27.5 secondes sur le 1000m DA, et moins de 7 secondes sur le 0 à 100. Et surtout, des reprises canons.

Sauf que voilà, on est sur une base d'Opel de 1988, qui, même revue par Saab, laisse à désirer en cette fin de décennie.

A l'avant, on a du McPherson avec barre anti roulis et triangles en alu forgé, et un essieu de torsion en H pour l'arrière. Oui, un train arrière de Kadett D de 1979.

TWR a bien eu du mal à faire quelque chose avec tout ca. Ressorts raffermis, plus courts, bagues de crémaillère plus rigide, voies élargies, grosse barre antiroulis mais plus souple pour favoriser la motricité, rien n'y fait.

Le train avant est dépassé, les remontées de couple perpétuelles, et l'absence d'antipatinage et d'autobloquant clôturent ce chapitre.

Et c'est terrible, parce que la voiture vire globalement bien à plat, les amortisseurs sont bien tarés, les freins freinent, avec une bonne consistance, mais à quoi bon rentrer proprement dans une courbe si on ne peut lâcher la cavalerie en sortant?



Ces défauts feront que l'auto n'atteindra jamais les 2500 exemplaires par an, pire, en 3 ans, il ne s'en vendra que 4500. Dont 68 en France...

Et pourtant, malgré ce tableau, je n'arrive pas à détester cette voiture.

Déjà parce que c'est une Saab, un pan entier de l'histoire de l'automobile avec un grand H. Ensuite parce que son défaut, est presque une qualité.

Installez vous dans le siège conducteur de cette voiture de pharmacien, et écrasez l'accélérateur. Fermez les yeux. Vous ne vous voyez pas vous faire fouetter par la chaude comptable du service facturation dans son tailleur gris?

Cette voiture est un paradoxe ambulant, une froide suédoise au tempérament italien. Après tout, un avion de chasse, ça à besoin de place pour s'exprimer.



Alors faut-il acheter une Saab 9-3 Viggen? Oui, 900 fois oui!

Pour sa faible diffusion, son respect total de l'esprit Saab, sa fabrication quasi artisanale, et...son moteur!

Ce 4 cylindres enterre toutes les écolos daubes qu'on nous sort aujourd'hui sous prétexte de normes euro machin. Ici, rien à foutre de Bruxelles, on est sur un bloc fonte qui se fait souffler dans les bronches par un gros chinois, c'est pas l'Europe, c'est le Monde. Ça gueule, ça rage, ça hurle, le tout dans un écrin de CSP+ délicieusement typique, avec encore la clé au milieu de l'habitacle.



Bon, y'a quand même un loup.

Elles commencent déjà à prendre de la valeur, le moteur nécessite tout de même un entretien sérieux, sous peine de casse, un échappement cher et fabriqué en alliage italien, une boîte qui craque après 200.000 et tout plein de pièces spécifiques qui deviennent difficile à trouver.

Mais au delà de tout ça, c'est surtout la dernière Saab avec un tel caractère, un moteur de la famille B, et une ligne si reconnaissable.



Un grand merci au concessionnaire Saab (si si!) d'Apeldoorn chez qui vous trouverez de véritables pépites à la vente.

Retrouvez tous les "marche arrière"
ben_92 Le dim 25 mars 2018 14h26
J’adorais la viggen en bleu

La 900 avait déjà un sacré coup de pied au cul, et la viggen est caractérielle à côté, j’ose même pas imaginer ce que ça peut donner 😄
KB993 Le dim 25 mars 2018 14h30
Ca, c'est LA voiture dont je rêvais quand j'étais ado. Et encore maintenant. :love: :love: :love:
C'est impossible à trouver en état maintenant.
Merci pour ce marche arrière :)
Rod350Z Le dim 25 mars 2018 14h31
J'ai pas encore lu l'article mais rien que le titre me dit qu'il va être génial. :good:
Rod350Z Le dim 25 mars 2018 14h51
Perso, la 900 c'est sacré, mais cette 9.3 reste une sacrée Saab . :good: :good:
F7R Le dim 25 mars 2018 16h37
Celle la j'adore :good: :love:
jujuleterrible Le dim 25 mars 2018 16h48
Saab :love:

Ce coup de pied a l'accel :oh:
caraddict Le dim 25 mars 2018 18h47
J'aimerais bien essayer ça, voire acheter :love:
ben_92 Le dim 25 mars 2018 18h52
Cette génération n’a pas grand intérêt je trouve, a part cette version justement :love:
F7R Le dim 25 mars 2018 19h15
342 Nm la dessus ça doit être "sport " :good: :D
aviator56 Le dim 25 mars 2018 19h16
Sympa cette version. La 205 est aussi une version assez désirable.
Turbo1980 Le dim 25 mars 2018 19h26
J adore bordel :love: :love: :love:

J ai au moins le même train avant non ? :D :bad:
carpe.diem Le dim 25 mars 2018 19h27
Non :D
Turbo1980 Le dim 25 mars 2018 19h32
La motricité alors :D :bad:
Ricouille Le dim 25 mars 2018 19h47
J'ai eu une 9-3 en version 185cv, déjà là, la motricité était mise à mal.

Alors ici.. :/

Par contre, je me souviens des reprises canons, du confort général. :love:
EenSayn Le lun 26 mars 2018 15h26
:love: :good:
weber-dc40 Le lun 26 mars 2018 16h15
https://shop.quaife.co.uk/saab-9-5-viggen-quaife-atb-helical-lsd-differential (Saab 9-3 Viggen F35 / 9-5 Aero Quaife ATB Helical LSD differential)

Quaife a pensé à nous. :idee: :good:

https://www.leboncoin.fr/voitures/1390517887.htm?ca=12_s (VIGGEN) pas donnee. :/
Recherche de : Auteur : Avec :
 1 
Saab 9-3 ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques  Fiches techniques
AutotitreForum AutoSaab9-3Marche arrière : La Saab 9-3 Viggen             Répondre    
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autotechnologie, normes, Ford, Fiat Panda, BMW Z4, Mercedes Classe V, Hyundai, application, Cupra, Mercedes Classe A, Porsche 911, Hyundai i30, Tesla
MarquesFord, Fiat, BMW, Mercedes, Hyundai, Cupra, Porsche, Tesla, Audi, Maserati, Opel, Dacia, Nissan, Jaguar, Land Rover, Seat, Volkswagen, Peugeot
Actuellement, il y a 489 visiteurs en ligne dont 28 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2019 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales