Marche arrière : Le Renault Scénic RX4 2.0i 16v - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoRenaultScénicMarche arrière : Le Renault Scénic RX4 2.0i 16v           Répondre    
Renault Scénic ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 1 
28 messages
6140 vues
Marche arrière : Le Renault Scénic RX4 2.0i 16v
Autotitre Le dim 30 déc 2018 12h32

Visionnaire
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

J64. En interne, c'est le nom de code du premier Scénic, alors appelé Mégane Scénic.

Devant le succès du Renault Espace, Renault planche dès le début des années 90 sur un monospace plus petit. Un projet mené en parallèle de beaucoup d'autres, sans qu'un bon gros budget de développement soit débloqué.

En 1991, Le Quement propose un concept car plutôt moderne, suivant la mouvance "voiture à vivre" que Renault veut inscrire dans la durée.



Accueilli correctement, sans fanfare ni trompette, le développement continuera doucement, jusqu'à la sortie de la Mégane. Le -petit- succès de la Mitsubishi Space Runner de 1991 dans nos contrées n'est sans doute pas pour rien dans l'accélération du développement de ce monospace.

Dès le développement de la Mégane 1, une équipe planche sur le Scénic, la plateforme permettant enfin de développer ce qui sera la poule aux œufs d'or du constructeur.

1996, Scénic est lancé. Et c'est un raz de marée. Bénéficiant de l'excellente image et du succès de la Mégane, les ventes de Scénic s'envolent littéralement, malgré la présence de "vieux moteurs" issus des Renault 9 et 11. Aujourd'hui, on se demande comment Renault a pu en écouler 2 800 000 (!) exemplaires, et en faire l'icône du monospace, même si ce n'était pas le premier. Une icône déchue aujourd'hui, puisque ce segment a disparu presque aussi vite qu'il a explosé.

Mais Renault est allé encore plus loin avec sa voiture européenne de l'année 97.

Dès la fin des années 90, succès du RAV4 aidant, sans aucun doute, Renault décide de tâter le marché des SUV. Mais comment? Comme Renault sait si bien le faire pardi! Une toute petite équipe se voit confier un budget lilliputien, un vieux hangar à Douai, une carcasse de Scénic, et deux paires de tournevis.

Esthétiquement, moi, j'adore, encore aujourd'hui. Ce gros œuf sans âme qu'est le Scénic 1 se chope une bouille sympa rehaussée de tous ces plastiques noirs proéminents. Mieux, ils poussent le vice à virer le hayon pour y mettre une vitre ouvrante désolidarisée de la partie en tôle, qui s'ouvre désormais latéralement, avec une bonne grosse roue de secours en sac à dos. Faut pas que maman se paie un physique de fillette anorexique pour manœuvrer le coffre de 70 kilos, mais ça fait son petit effet.



La suspension rehaussée, et les sièges eux aussi rehaussés donnent vraiment l'impression d'être à bord d'un bon gros véhicule qui domine la route. Malheureusement, ça rehausse aussi l'impression de conduire un Renault Master, le volant restant désespérément horizontal. On ne va pas s'attarder sur l'intérieur, qui reste celui d'un Scénic classique, c'est à dire une avalanche de plastiques bas de gamme, mal assemblés, à l'aspect clinquant. Mention spéciale au cuir qui fait passer aujourd'hui l'intérieur PVC des Dacia pour des peaux de tanneurs haut de gamme.



On va s'attarder un peu sur la conception 4x4 du Scénic.

Interdiction de modifier la chaîne de montage de Douai pour le produire, du coup, les ingénieurs ont du se sortir un peu les doigts du Bip pour en faire un vrai 4x4. C'est sans doute là que se trouve le talon d'Achille de l'engin.

Le train arrière classique des Scénic, à barres de torsion, est remplacé par un berceau galvanisé sur lequel sont fixés bras à ressorts, amortisseurs, viscocoupleur pont arrière et transmission. Tout ce petit bordel est regroupé dans le micro espace dégagé par le déménagement de la roue de secours sur le dos de l'engin.

A l'avant, c'est un peu pareil. Un nouveau berceau est créé pour surélever la caisse de 7 centimètres, afin de faire passer l'arbre de transmission sans modifier le plancher.

C'est Steyr Daimler Puch qui s'est occupé de monter les éléments de la boîte de vitesse dans un nouveau carter comportant une sortie arrière. Elle entraîne les roues arrières par le biais d'un arbre de transmission en 3 parties et du fameux viscocoupleur.

En cas de perte d'adhérence, à l'avant, l'antipatinage freine la roue qui s'emballe via l'ABS, pour l'arrière, c'est le visco qui régule la différence de rotation entre les roues. On bénéficie donc d'une répartition variable du couple, sans action du conducteur. C'est aussi censé permettre une économie de carburant.

Dans la pratique, on se retrouve avec un -presque- vrai 4x4, avec 21cm de garde au sol. Et effectivement, notre Scénic est capable de folies, au prix d'un embrayage s'envolant en fumée pour compenser les rapports de boîte incohérents avec la fonction tout terrain de l'engin.

Sauf que...On a une transmission capable de faire sortir l'engin des sentiers battus, mais que ça reste un Scénic avec une qualité de fabrication disons...pourrie, et une transmission bricolée avec deux paires de tournevis, rappelez vous.

Et l'amortissement raffermi pour empêcher l'engin de se retourner n'aide pas non plus les soudures à tenir, celles de l'échappement en premier. On se retrouve avec une ligne complète qui devient un simple élément d'usure de l'auto, avec une durée de vie parfois très courte. Pareil pour la crémaillère de direction qui se desserre, et prend du jeu. La boîte de vitesse, si elle semble plus fiable que celle du dCi, atteint aussi ses limites ici, avec une 5ème qui ne répond plus, son pignon usant les cannelures de l'arbre secondaire. Ah bah ça, fallait peut-être penser à prendre autre chose qu'une bonne vieille boîte de vitesse de Renault 11!

Allez, tant qu'on est dans les joyeusetés, la transmission. Le différentiel de boîte prend du jeu, l'arbre vibre, les flectors sont jetables, le visco explose vite si l'usure des pneus avant et arrière est différente, de même pour le pont si les deux roues arrières présentent une usure irrégulière.

Aujourd'hui, il existe des solutions relativement peu onéreuses pour régler la quasi totalité de ces problèmes, mais il restera toujours la piètre qualité de fabrication générale du véhicule.

Et pourtant, lorsque tout fonctionne, le Scénic équipé du 2.0 n'est pas désagréable à conduire. Beaucoup plus silencieux que le dCi, notre "gros bloc essence" permet à l'engin de se mouvoir correctement, avec un certain agrément.

140cv à 5500 tours, 200 Nm à 3700 tours, 1T6 à mouvoir, il faudra tout de même un peu jouer de la boîte de vitesse.

Les chiffres ne sont pas très glorieux.

170 en pointe, 12 secondes sur le 0 à 100 et plus de 33 secondes sur le 1000m. Bon, avec la marmaille et la Switch posée sur la tablette arrière, ça suffit largement. Et en plus, le bon vieux 2.0 prend aisément le E85, histoire de compenser la grosse conso, jamais sous 10litres, souvent au dessus de 12.

Et c'est là qu'arrive la conclusion.

Ça fait quelques lignes que je ne fais qu'en dire du mal, et pourtant, je n'en pense que du bien.

Cet engin, c'est le Renault tout craché des années 90/2000. Au bord du gouffre, sauvé par la Mégane et le Scénic, ils tentent tout. De la Vel Satis, de l'Avantime, des styles fous, et une version baroudeur du Scénic.

Un engin bâclé, vendu à moins de 40000 exemplaires, abandonné au bout de 30 mois de fabrication, et un pur youngtimer aujourd'hui.



Précurseur de la mode SUV, il est aujourd'hui une vraie familiale atypique, pas rasant à regarder, et utilisable au quotidien. A condition d'en acheter un propre et/ou d'être un bon bricoleur. La bonne nouvelle, c'est que ça ne vaut plus rien. Pour 2000€, on trouve comme ici un très bel exemplaire, frais, entretenu régulièrement. Un choix décalé pour trimballer sa marmaille, pour aller à la déchetterie, pour rouler l'hiver dans les régions les plus difficiles.



Et le moteur, lui, a le bon gout de ne jamais vous emmerder.



Ce très bel exemplaire suivi de moins de 100000 kms est disponible chez NW cars

Retrouvez ici tous les "Marche arrière"
gpxpn Le dim 30 déc 2018 12h43
Devenu rare aujourd'hui
Turbo1980 Le dim 30 déc 2018 12h47
Cette belle merde :love:

J ai connu ça neuf quand j ai bossé brièvement pour renault en 2002 :D :bad:

Au feu :love: :D
weber-dc40 Le dim 30 déc 2018 12h53
C'est fou l'état de cet exemplaire quand même. :oh:
pin's Le dim 30 déc 2018 13h02
La série spéciale Salomon...

da_master Le dim 30 déc 2018 13h26
Esthétiquement c’est très sympa oui !

Sujet décalé, on sent que la fin de l’année approche et qu’on peut tout se permettre :D
Turbo1980 Le dim 30 déc 2018 13h38
Sérieux tu aimes esthetiquement ? :ouin:

Toi qui es un homme de goût habituellement comment peut on aimer entre la ligne de suppositoire avec ces plastiques bas de gamme qui font rajoutés à mort pour se donner un genre :ouin:

:D
da_master Le dim 30 déc 2018 13h45
Fatteur, va :love:

Ben justement c’est hyper excessif ces rajouts !

Ça n’essaye pas de faire baroudeur de week-end arborant subtilement une barbe de 3 jours, c’est carrément une ligne d’engin amphibie, et sur une base de bagnole banale je trouve ça très marrant !

PS j’aime aussi le Mutipla 1re version :D
S970277 Le dim 30 déc 2018 13h48
Merde, les effets du Kona se font déjà sentir :/
Turbo1980 Le dim 30 déc 2018 13h51
Fatteur? Je suis pas si gros :ouin:

Ou alors farteur ? :love: :D

Je suis déception :(

:D
aviator56 Le dim 30 déc 2018 13h51
La place disponible a l'arriere :oh: , les sieges avants sont avancés ?
patala Le dim 30 déc 2018 14h01
La meilleure voiture de Renault, donc du monde. :good:
@turbo1980
Alka111 Le dim 30 déc 2018 14h13
Notre Aztek à nous en fait...
kseedee Le dim 30 déc 2018 14h20
J'allais le dire. Toutefois l'aspect général de l'Aztek est plus ingrat encore
Dernière édition le 30/12/2018 à 14:24 par kseedee, édité 1 fois
nethil Le dim 30 déc 2018 14h22
le summum aurait été que ce scénic fusse équipé du systeme pax, mais heureusement, renault réservera cette "innovation" à d'autres millésimes :D
EenSayn Le dim 30 déc 2018 15h24
J'ai cru halluciner quand j'ai vu le titre ! :D :good:
gpxpn Le dim 30 déc 2018 18h26
Novateur sur ce coup la Renault, tout le monde a copié ensuute avec la.mode des suv
caraddict Le dim 30 déc 2018 18h29
Les japonais étaient là avant quand même, comme le rappelle l'article, Renault a plutôt raté le train du vrai SUV ;)
gpxpn Le dim 30 déc 2018 18h31
Oui mais les japonais partaient de bonnes bases eux :D
guillaume7693 Le dim 30 déc 2018 19h39
Renault l’a surtout raté quand il a bradé Jeep.
caraddict Le dim 30 déc 2018 19h43
Oui, aussi, mais Jeep a décollé beaucoup plus tard ;)
Car669 Le dim 30 déc 2018 20h46
Carpe :good:
Comme toujours merci
Ricouille Le dim 30 déc 2018 21h01
Même pas en rêve j'achète une merde pareille. :D

Si ça manque d'idées pour la rubrique marche arrière, j'ai une Rover 216i coupé... :p
xu19tdi Le dim 30 déc 2018 21h10
:D
jpcevol Le dim 30 déc 2018 23h00
Ca devrait aller , il a rempli le quota avec le scenic qui tombe en panne dans les chemins
madmax44 Le lun 31 déc 2018 08h32
Précision : ils en ont vendu plus que prévu et ça a d'ailleurs été un problème d'en produire plus que prévu.
jpcevol Le lun 31 déc 2018 08h42
Il avait une bonne bouille moins pépère que l'original !
Vincentf Le lun 31 déc 2018 11h46
En le revoyant comme ça, on peut se dire que cet engin atypique a eu une descendance avec le premier koleos.
Dernière édition le 31/12/2018 à 11:50 par Vincentf, édité 1 fois
Recherche de : Auteur : Avec :
 1 
Renault Scénic ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoRenaultScénicMarche arrière : Le Renault Scénic RX4 2.0i 16v             Répondre    
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autoVolvo V60, MG ZS, BMW Série 2, sécurité, Mazda CX-30, Chevrolet Corvette, Mercedes Classe A, Audi A4, E85, BMW Série 4, Volkswagen Passat, Portugal, absent
MarquesVolvo, MG, BMW, Mazda, Chevrolet, Mercedes, Audi, Volkswagen, Citroën, Saab, Renault, Skoda, Maserati, Lotus, Hyundai, Fiat, Alfa Romeo, Aston Martin
Actuellement, il y a 386 visiteurs en ligne dont 34 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2019 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales