*Actualité chez PSA* - Page 2 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoPeugeot*Actualité chez PSA*   «   2   »   »»            Répondre    
Peugeot ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
Citroën ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 Page précédente    1    2    3    4    5    6    7    8    9    10      168    169   Page suivante 
8410 messages
176294 vues
*Actualité chez PSA*
jazzy le dim 24 déc 2006 à 19:17
Le seul problème réel que je connaisse sur le 2.0, c'est le fait qu'il ne redescend pas assez en régime au changement de rapport, provoquant des accoups (uniquement sur la boite méca)...

Disons qu'il a oncompatibilité entre les régimes moteur et les rapports de la boite. En tout cas, ton explicaiton est sûrement meilleure que la mienne ;)
albalkar le lun 25 déc 2006 à 23:12
Le "downsizing" peut être une réponse technologique qui permette d'avoir des éléments standards entre PSA et BMW sur le bas de gamme de l'un et le milieu de gamme de l'autre. Les gros moteurs bavarois pourraient quant à eux apporter ce qui a toujours manquer à un haut de gamme Français.
Sur le plus long terme, BMW a initié des actions de R&D originale visant à récupérer la chaleur dissiper par un moteur classique. Ce peut être une brique intéressante en complément d'autre chose pour faire la nique à toyota...
albalkar le lun 25 déc 2006 à 23:22
Le "downsizing" peut être une réponse technologique qui permette d'avoir des éléments standards entre PSA et BMW sur le bas de gamme de l'un et le milieu de gamme de l'autre. Les gros moteurs bavarois pourraient quant à eux apporter ce qui a toujours manquer à un haut de gamme Français.
Sur le plus long terme, BMW a initié des actions de R&D originale visant à récupérer la chaleur dissiper par un moteur classique. Ce peut être une brique intéressante en complément d'autre chose pour faire la nique à toyota...
Kaz99 le lun 25 déc 2006 à 23:45
Juste pour corriger un peu , le caddy est sur la même base que le touran tandis que le roomster est un mix de fabia (AV) et d'octavia (AR) ...
chamborant le jeu 4 janv 2007 à 14:02
Lu dans Capital ce mois ci, un intéressant article sur la baisse de forme de PSA... Et une info qui corrobore une idée que j'avais lancé: PSA serait en train de réfléchir à une alliance avec un autre constructeur alors que pendant tant d'années la famille Peugeot s'y était opposé...
De là à dire que cela intéresserait Bmw serait un peu rapide, mais cela confirme mes soupçons...
jazzy le jeu 4 janv 2007 à 16:57
Capital mais n'est pas mauvais dans ses enquêtes, mais bcp plus discutables dans ses portraits de managers ou d'entreprises.
Quand ça va bien, le type est un héros, super bosseur, manager du siècle et dix idées à la minute, et quand ça va mal (en général deux ou trois ans après), c'est un incompétent notoire doublé d'un escroc fini.
stefanel le jeu 4 janv 2007 à 18:44
Sujet intéressant :good:
Une question : si accord il y a (un jour peut-être) entre PSA et BMW, allant au delà d'une collaboration sur des moteurs, de quel type pourrait-il être ? Une fusion ? Un rachat partiel voire complet ? Des accords techniques plus poussés (bases techniques communes par exemple) ?
jazzy le ven 5 janv 2007 à 19:45
Des accords marketing, peut-etre pour commencer, ce qui ne serait pas difficile vu que les gammes Peuget et BMW se complètement idéalement.
Il faudrait juste que la 407 et son coupé louchent un peu du côté du segment sportif-macho incarné par BMW et Alfa et un peu plus vers le créneau familial-décalé incarné par Saab, Volvo ...
stefanel le sam 6 janv 2007 à 14:26
Un positionnement de Peugeot sur l'image de Volvo, ç'a déjà été fait, ds les années 80 aux Etats-Unis. Le résultat n'a pas été mauvais... sauf sur la fin où Peugeot a fait de la merde niveau SAV.
chamborant le lun 8 janv 2007 à 18:15
Oui aux USA il y a eu un gros pb de SAV et aussi d'image (taxi new yorkais par exemple, mal entretenus)...
Pourtant, le break 505 (avec des pare-chocs proéminents et des phares sans vitres à l'américaine) était le concurrent du break 240 de Volvo, notamment en Nouvelle Angleterre. Il y a eu une tentative de poursuite de l'aventure avec des 405 américanisées, mais comme souvent, Peugeot a plié les gaules plutôt que de persévérer). Dommage.

En tout cas, je pense qu'il y a une vraie complémentarité des gammes Peugeot et BMW, même si au coup par coup, certains modèles se marchent sur les pieds. Mais après tout, il y a plus d'affinités que d'incohérence dans un tel projet. Capital ne cite aucune marque, mais il me semble sur qu'il est désormais impossible pour un généraliste de taille moyenne de survivre, et la famille Peugeot le sait. D'ou les opérations de rachat d'actions sur les marchés, pour éviter une dilution de la participation de la famille dans un nouvel ensemble (enfin c'est ainsi que je l'analyse, j'ai peut être tout faux).
stefanel le lun 8 janv 2007 à 18:36
Les accords entre BMW et Peugeot continuent, il semblerait qu'un 2.0 4 cylindres soit au programme.
Maroc le lun 8 janv 2007 à 21:08
Tout d'abord je tiens à remercier tous les participants de cette discussion qui nous construisent un débat intéressant et de qualité, avec des arguments et des échanges d'idées/opinions !

PSA Peugeot Citroën : stabilité des ventes en 2006
La Peugeot 207 atteint ses objectifs
Lancement réussi de la Citroën C4 Picasso



Les faits marquants
• Léger recul des ventes sur l’année : 3 366 000 véhicules vendus (-0,7%)
• Onzième année consécutive de croissance des ventes de véhicules montés : +1,3%
• Plus d’un million de voitures vendues hors d’Europe occidentale (+4%)


Avec 3 366 000 véhicules vendus dans le monde en 2006, contre 3 390 000 en 2005, les ventes mondiales (véhicules montés et éléments détachés) de PSA Peugeot Citroën sont en léger recul (-0,7%). Ce résultat traduit de bonnes performances des ventes à l’international (+4%) mais un recul des ventes en Europe occidentale (-2,7%) dans un contexte marqué par la stabilité du marché européen (+1,1%) et un environnement fortement concurrentiel.
Hors éléments détachés, les ventes de véhicules montés du groupe sont en croissance de 1,3%, à 3 116 000 unités.

En 2006, PSA Peugeot Citroën représente ainsi 5,2% du marché mondial.

Les points forts du groupe PSA Peugeot Citroën en 2006

• La Peugeot 207, lancée en France en avril, a été vendue à 308 000 exemplaires et a ainsi atteint l’objectif fixé à 300 000 unités pour sa première année de commercialisation. L’objectif de 500 000 ventes en année pleine est confirmé.
La Peugeot 206, en poursuivant son développement à l’international (lancements en Chine, Iran et Malaisie), a par ailleurs confirmé son potentiel commercial avec 474 000 ventes.
Avec 782 000 ventes mondiales le couple 206+207 progresse de 15,5% par rapport aux ventes de 206 en 2005 et se positionne comme le leader du segment des petites voitures en Europe.
Globalement les ventes de la gamme compacte de Peugeot (Peugeot 107, 206, 207 et 1007) progressent de près de 20% en 2006.

• Pour la marque Citroën, l’année 2006 aura été marquée par le lancement réussi en octobre de la C4 Picasso vendue à plus de 24 000 exemplaires au dernier trimestre. La Citroën Xsara Picasso, lancée en 2000, a montré une bonne résistance en stabilisant ses ventes à 183 000 exemplaires (-2%). Ainsi sur le segment des monospaces de gamme moyenne, la marque Citroën enregistre une croissance de ses ventes de plus de 11%.
La gamme compacte de Citroën (C1, C2, C3, C3 Pluriel) continue également sa progression en 2006, avec une croissance de 3,9%.

• Avec 343 000 unités, les Citroën Berlingo (+15%) et Peugeot Partner (+3%) continuent de progresser et réalisent en 2006 leur meilleure performance historique.

• PSA Peugeot Citroën a confirmé son leadership en Europe sur le marché des véhicules utilitaires légers. Le renouvellement au second semestre 2006 des Peugeot Boxer et Citroën Jumper et la commercialisation, dès janvier 2007, des Peugeot Expert et Citroën Jumpy vont permettre au groupe de progresser sur ce marché en 2007.

Les marchés d’Europe occidentale (18 pays) : recul des immatriculations (-1,8%) et légère progression de la part de marché VP en France

Sur un marché européen (VP+VUL) quasi stable (+1,1%) en 2006, les immatriculations de PSA Peugeot Citroën sont en recul de 1,8%, à 2 312 000 unités dont 1 233 000 Peugeot et 1 079 000 Citroën. Dans un contexte commercial difficile, la part de marché du groupe se situe à 13,9% (7,4% pour Peugeot, 6,5% pour Citroën) du marché européen contre 14,3% en 2005.

PSA Peugeot Citroën est leader sur les marchés français, espagnol, belge et portugais; il est 2ème sur les marchés autrichien, néerlandais et danois.

• En France, le groupe, premier constructeur, atteint une part de marché de 31,3% avec 764 800 véhicules immatriculés (VP + VUL), soit un recul de 2,6% dans un marché en baisse de 1,9%. Sur le seul marché des véhicules particuliers, la part de marché du groupe progresse en passant de 30,6% à 30,7%.

• En Espagne, le groupe PSA Peugeot Citroën, avec une part de marché de 19,7%, confirme sa première position sur le marché (VP + VUL). Citroën devient en 2006 la première marque vendue en Espagne avec 207 000 véhicules immatriculés et une part de marché de 10,9%.

• Au Royaume-Uni, dans un marché en recul de 3,3%, les immatriculations du groupe s’établissent à 281 000 unités. Sa part de marché (VP + VUL) progresse de 0,3 point et passe ainsi de 10,2% en 2005 à 10,5% en 2006.

• En Allemagne, PSA Peugeot Citroën continue sa progression. Avec 208 000 véhicules immatriculés, le groupe est en croissance de 3%. Sa part de marché est stable à 5,7%.

• En Italie, dans un contexte de reprise du marché (+3,8%) et de multiplication des offres commerciales, la part de marché du groupe atteint 9,5%. Avec 242 000 immatriculations, le groupe enregistre une progression de ses immatriculations de 0,5%.

Sur le marché des véhicules utilitaires légers, le groupe maintient sa place de premier constructeur européen avec 368 000 véhicules immatriculés et une part de marché de 17,7%.


Les marchés hors Europe de l'Ouest :
- ventes de véhicules montés en progression de 14,7%
- plus d’un million de véhicules vendus

En dehors d’Europe occidentale, les ventes de voitures et d’éléments détachés du groupe en 2006 dépassent pour la seconde année consécutive le million de véhicules avec 1 070 000 unités (735 000 pour Peugeot et 335 000 pour Citroën), en hausse de 4%.
Ces ventes représentent 31,8% des ventes mondiales du groupe, contre 30,4% en 2005 et 28,2% en 2004.

Hors éléments détachés, les ventes de véhicules montés du groupe progressent à l’international de 14,7% grâce à une accélération de la croissance du groupe dans ses zones prioritaires de développement.

• En Amérique latine, dans un contexte confirmé de relance des marchés automobiles, les ventes de PSA Peugeot Citroën s’établissent à 214 000 véhicules, en progression de 16,9%. Au Mercosur, sur des marchés en hausse de 13,2% (+12,5% au Brésil et +16,6% en Argentine), PSA Peugeot Citroën enregistre 159 000 immatriculations et progresse de 20,3%. Au Brésil, les immatriculations du groupe bénéficient du lancement des nouvelles motorisations flexfuel et progressent de 19% à 96 000 unités. En Argentine, les immatriculations du groupe progressent de 22% et sa part de marché atteint 14,6%.

• En Chine, sur un marché en hausse de 33,9%, la montée en puissance de la marque Peugeot et la bonne tenue des ventes de Citroën ont permis au groupe de poursuivre sa forte croissance (+43,1%) avec 202 000 véhicules vendus et d’atteindre ainsi l’objectif fixé pour 2006. 2007, première année pleine de commercialisation de la Peugeot 206, la Citroën C-Triomphe et la nouvelle Citroën C2, verra une nouvelle croissance des ventes du groupe.

• En Europe hors Europe occidentale, les ventes du groupe progressent de 15,3% à 181 000 unités.
Dans les 6 pays d’Europe centrale (Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovénie, Croatie, Slovaquie), sur des marchés en hausse de 1,7%, le groupe progresse de 3,1% et atteint une part de marché de 11,4% avec 101 000 voitures vendues.
En Russie, dans un marché en croissance de 12,9%, les ventes du groupe progressent de 68% à 27 000 unités.

• En Iran, le groupe enregistre une baisse de 22,7% des ventes d’éléments détachés qui passent de 304 000 unités en 2005 à 235 000 en 2006.


Perspectives commerciales 2007

Dans un environnement toujours fortement concurrentiel, le marché européen devrait se maintenir en 2007 au niveau de 2006. L’exercice 2007 sera marqué par une nouvelle étape dans le rajeunissement des gammes avec le lancement des nouveaux fourgons compacts Peugeot Expert et Citroën Jumpy, la version 5 places du C4 Picasso, l’élargissement de la gamme 207 (207 CC, 207 RC…) et les nouveaux 4 x4 Peugeot 4007 et Citroën C-Crosser. Combinée avec la montée en puissance des modèles lancés courant 2006 (Peugeot 207, Citroën C4 Picasso…), elle doit permettre au groupe de retrouver la croissance de ses volumes en Europe.

Hors d’Europe occidentale, le groupe poursuivra sa dynamique de croissance notamment grâce aux lancements de nouveaux modèles par les deux marques.
chamborant le mar 9 janv 2007 à 17:12
Il semblerait que PSA souffre sans tomber dans la régression... Avec une gamme relativement jeune, PSA ne progresse pas tant que cela sur des marchés en reprise...

Mais je suis assez confiant... Notamment par les progrès faits hors d'Europe occidentale (ie Europe de l'est, Asie, Amérique du Sud), point faible de PSA jusqu'à présent. On aura beau se gausser de la Citroën C2 Chinoise, clone de la 206, PSA propose désormais une gamme intéressante dans l'Empire du milieu. La C-Triomphe par exemple est une voiture moderne, particulièrement adaptée à une bourgeoisie naissante et aisée... Enfin, après avoir digéré la faillite argentine et le coup de frein brésilien, PSA semble repartir sur de bonnes bases sur le mercosur.

Peut-être PSA devrait se poser la question de décliner la C-Triomphe pour les pays émergents, façon Logan pour Renault... Car après tout, après avoir été décrié, le marché du low cost automobile apparaît désormais comme un vrai relais de croissance.

Dans tout les cas, la politique "conservatrice" de Peugeot n'est pas foncièrerement un risque, malgré quelques trains ratés (monospaces, 4x4), mais PSA compense par sa réactivité dans les partenariats (ainsi l'investissement pour les 4007 et C-Crosser est relativement faible grâce au partenariat avec Mitsubishi, ce qui compense l'arrivée tardive de PSA sur un marché qui commence à s'essoufler) et sa capacité d'adaptation (en retard sur le monospace, PSA a su rebondir en proposant une belle alternative avec la Xsara Picasso et la C4 Picasso maintenant).

Reste une inconnue: si Citroën revient en rallye avec la C4 WRC et Loeb, quid de l'engagement sportif de Peugeot ? Car malgré le coût des investissements, il est indispensable de péréniser les exploits sportifs de la marque dans le temps (205 Turbo 16, 405 Turbo 16, 905 Le Mans). Sans aller jusqu'à la F1 (trop chère, et puis on a vu le fiasco dans les années 90), il me semble indispensable de trouver un créneau sportif à Peugeot (Supertourisme ou du genre ? Endurance au Mans ? autres idées ?).
Maroc le jeu 11 janv 2007 à 21:39
Le nouveau président de PSA repenserait l'état-major du groupe

D'après "Challenges", le nouveau président de PSA Peugeot Citroën, Christian Streiff, prépare un train de nominations. Contrairement à Jean-Martin Folz, qui avait conservé l'équipe en place après avoir succédé à Jacques Calvet, le nouveau président pourrait procéder à des changements au sein du holding et des sociétés commerciales. Si Claude Satinet, directeur de Citroën, semble serein, la pression serait forte sur Frédéric Saint-Geours, son homologue de Peugeot.

"Challenges" rappelle que Christian Streiff prendra ses fonctions le 8 février, au lendemain de la publication des résultats annuels, qui devraient baisser de plus de 30%.
Maroc le sam 13 janv 2007 à 15:07
TOKYO (Reuters) - Le Japonais Mitsubishi Motors et le Français PSA Peugeot Citroën envisagent de construire ensemble en Russie une usine d'assemblage de voitures, rapporte vendredi le quotidien financier japonais Nikkei.

Les deux constructeurs souhaitent y assembler des berlines de taille moyenne, dont la production pourrait débuter dès 2010, ajoute le journal.

Mitsubishi Motors a fait savoir dans un communiqué qu'il effectuait des études de marché et qu'il discutait avec le gouvernement russe des possibilités de production locales, mais qu'aucun projet ferme n'avait encore été arrêté.

Un porte-parole du groupe a ajouté que ce dernier ne prévoyait pas de produire en Russie avec PSA ou qui que ce soit d'autre.

Les représentants de PSA à Tokyo n'ont pas pu être contactés dans l'immédiat.

Le mois dernier, un responsable du gouvernement russe avait déclaré que Mitsubishi comptait commencer à assembler des voitures dans le nord-ouest de la Russie.

Le seul constructeur automobile japonais déficitaire a expliqué par le passé qu'il cherchait à améliorer ses ventes et ses bénéfices en s'implantant davantage sur des marchés tels que la Russie, où la demande est forte pour les véhicules tout-terrains, particulièrement rentables.

PSA a également indiqué son intention d'étudier d'éventuelles alliances avec des partenaires issus de marchés émergents à forte croissance. PSA dispose déjà d'un partenariat avec Mitsubishi, qui lui fournit des 4X4 vendus sous la marque Peugeot.
gek le sam 13 janv 2007 à 15:24
La réalisation d'un tel projet serait un joli conte automobile europée,...
Malheureusement il y a un petit problème technique: peugeot aurait un poids actionnarial ridicule face à la famille Quandt, d'où une possibilité d'éviction importante.
Or la famille Peugeot comme toute famille industrielle, n'a aucune envie de se couper de son patrimoine ni des avantages que cela lui procure...
On comprend mieux alors sa stratégie de partenariats techniques avec le groupe Fiat, Mistu, BMW....: Peugeot réduit les risques financiers en partageant les investissements, gagne des techniques auxquelles elle n'avait pas accès (cf les méthodes de fabrication et de qualité de Toyota ou les moteurs de BMW) et garde son indépendance!
La prospérité et le futur à moindre coût et à moindre risque.
N'oublions pas enfin que qund bien même Peugeot avait accès aux gros moteur BMW même dégonflés, cela ne lui apporterait rien, car le segment du haut de gamme n'est en rien sensible à la rationnalité!
En effet, il suffit de regardre le temps qu'a mis Audi pour percer et se construire son image...
Pas convainque? Regardez le mal qu'à Lexus à percer en Europe et je ne vous parle même pas d'Acura... Alors que ces marques sont parfaitement reconnues dans le monde entier!
faya le sam 13 janv 2007 à 15:39
chamborant>A mon sens, les constructeurs ont tous mené la politique de l'autruche, faisant comme si aucun problème de pétrole disponible n'arriverait jamais. Seul un seul constructeur (Toyota pour ne pas le citer) a osé investir un créneau qui en a fait rire plus d'un: l'hybride (première étape vers des moteurs totalement électrique ???). La Prius a fait marré tout le monde (notamment par son look), c'est devenu un véhicule tendance... Désormais, ce sont les Lexus qui deviennent hybride.

Tu sembles oublié que dans les annnées 90 PSA a devellope une gamme de vehicule 100% electrique (106,saxo,berlingo, partner) et une chaine de production pour vehicule electrique , et que l'etat contrairment a ce qu'ils avait signe n'a JAMAIS acheter les 10 000 vehicules prevu, et c'est contente de un plus de 1%.
Le probleme du petrole existe, mais il faut qu'il y ait une volonte politique de le faire ce qui n'est pas le cas.
stefanel le dim 14 janv 2007 à 18:34
Maroc, tu as les parts de marché hors UE de PSA ?
Maroc le dim 14 janv 2007 à 19:30
Je pense avoir ça, quelles pays ?
sventchik le dim 14 janv 2007 à 19:52
.
Dernière édition le 17/09/2012 à 19:58 par sventchik, édité 1 fois
stefanel le lun 15 janv 2007 à 12:06
Les autres marchés sur lesquels ils sont présents : Amérique du Sud, Asie (Japon, Corée du Sud, Taïwan, etc.), Australie & NZ, etc.
Et aussi, par curiosité, si tu as pour les Îles St Pierre et Miquelon.
Maroc le mer 17 janv 2007 à 17:04
Regarde ce document :

http://www.freefilehosting.org/public/29756/bilan2006_FR.pdf
Dernière édition le 17/01/2007 à 17:52 par Maroc, édité 1 fois
Maroc le mer 17 janv 2007 à 17:12
Une petite anecdote sur Streiff :



« Streiff était il y a quelques jours en Allemagne.

Il est allé dans une concession et s'est fait passer pour un client interessé par une 1007. Il a été mal reçu, et en plus le vendeur a descendu le produit et ne connaissait pas la gamme...
»
sventchik le mer 17 janv 2007 à 17:18
Trop bon.....


je sens que le vendeur va aller au Arbeitsamt :D :D :D :D :D :D
xu19tdi le mer 17 janv 2007 à 17:33
:oh: :good:

trop bon!!!!
Maroc le mer 17 janv 2007 à 17:57
Bonne initiative que de tester le réseau ainsi, même si on savait que dans 90% des cas ca allait se passer comme ca... :D

Ce vendeur ne va pas être le seul a aller "au Arbeitsamt " ;)

:D
stefanel le mer 17 janv 2007 à 18:40
Excellente initiative de Streiff :good: Et il ferait bien de passer ds qq concessions françaises également, où le service est parfois désolant. :bad:

Maroc : je n'arrive pas à ouvrir ton lien :louche:
Maroc le mer 17 janv 2007 à 18:42
Tu as acrobat reader ? Je viens d'essayer ça marche !
sventchik le mer 17 janv 2007 à 18:48
Idem.... "serveur introuvable ....... bla bla bla "
Maroc le mer 17 janv 2007 à 18:49
[url=http://www.freefilehosting.org/public/29756/bilan2006_FR.pdf ]http://www.freefilehosting.org/public/29756/bilan2006_FR.pdf [/url]

Là ?
sventchik le mer 17 janv 2007 à 18:56
Ca marche !


:louche:
Maroc le mer 17 janv 2007 à 18:56
Pourtant j'ai juste fait un copier/coller de l'autre !
sventchik le mer 17 janv 2007 à 18:59
.
Dernière édition le 17/09/2012 à 19:59 par sventchik, édité 1 fois
stefanel le mer 17 janv 2007 à 19:13
Merci pour les chiffres Maroc :good:
Par contre, on sent bien que sur certains marchés, les chiffres ne doivent pas être très élevés puisqu'ils ne sont pas précisés.
Sinon, globalement, à l'étranger, ça tourne la plupart du temps entre 5 et 10%, ce qui est plutôt bon, et prouve s'il le fallait que Peugeot-Citroën fait des véhicules qui plaisent.
gromajor le mer 17 janv 2007 à 19:14
Sinon, moi j'ai un truc qu'on peut lire : :D :D

PSA Peugeot Citroën

> fourniture de moteurs Diesel à Mitsubishi Motors

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën va fournir des moteurs Diesel à son homologue japonais Mitsubishi Motors, en vertu d'un accord annoncé mercredi par les deux groupes.

"PSA Peugeot Citroën fournira à Mitsubishi Motors son tout dernier moteur 2,2l diesel injection directe à partir de la mi-2007", ont indiqué les deux constructeurs dans un communiqué conjoint.

Ce moteur équipera notamment le 4X4 Mitsubishi Outlander.
sventchik le mer 17 janv 2007 à 19:15
Croissance de 18% sur le marché russe en 2006


forte progression sur 206 et 307, régression sur C4, C5 et 407

La 607 tourne avec 150 immatriculations
Maroc le mer 17 janv 2007 à 19:32
De rien Stefanel, merci de ta politesse ! :good: ;)

gromajor >>> effectivement j'ai lu ça ce matin, ça me semble plus logique qu'ils prennent le moteur que PSA va mettre sur les C-Crosser/4007 !
stefanel le jeu 18 janv 2007 à 16:11
Alors ce que je ne comlprends pas, c'est le fait que de nbreuses marques du groupe allemand DaimlerChrysler ne soient pas équipées de diesels Mercedes (Cdi), mais de PSA (hdi) ou VAG (tdi 140), notamment chez Chrysler ou Dodge. Etonnant. Qq1 aurait-il une idée d'explucation sur ce point ?
Softroader le jeu 18 janv 2007 à 18:42
Mitsubishi lache déjà le 2.0 TDI VAG pour l'Outlander... Il n'aurait pas fait long feu...

e nbreuses marques du groupe allemand DaimlerChrysler ne soient pas équipées de diesels Mercedes (Cdi), mais de PSA (hdi) ou VAG (tdi 140), notamment chez Chrysler ou Dodge
C'est vrai. Enfin, chez Crhysler, il y a qu'en même des diesels mercedes... Y a aussi de VM :D mais Detroit diesel appartenant déjà à Chrysler...
Par contre pour Dodge...
gilcoyote le jeu 18 janv 2007 à 18:47
Explication donnée dans le dernier moniteur.

le 4L Cdi est concu pour aller ds les classe A et B ou il est implante incline en sandwich ds le placher de la caisse, ce qui rend son implantation impossible dans une voiture classique....
Pour les 6 cyl les moteurs chrysler sont des mercos...
jazzy le jeu 18 janv 2007 à 18:52
En Iran, les facturations de Peugeot sont en baisse de 20,7 % par rapport à 2005, avec 236 000 unités. La 206 sedan, commercialisée depuis mars 2006, a commencé à être exportée vers la Russie, la Turquie et l’Algérie en fin d’année.

Queke idée aussi de lancer ce genre de véhicule, dans le meilleur des cas, ça génère des ventes mais ça casse l'image.
Maroc le jeu 18 janv 2007 à 19:25
Ca casse pas l'image dans les pays où elle est vendue !
Softroader le jeu 18 janv 2007 à 19:39
Gilcoyote ->
Et la possibilité de monter transversalement, par exemple le 2.2 CDi de la Classe C comme l'a fait Chrysler sur le PT Cruiser ?
stefanel le ven 19 janv 2007 à 17:58
Jazzy : la 206 4p est pas mal. Et puis, les concurrents, sur ce type de marché vendent aussi des voitures d'une voire plusieurs générations d'âge.
jazzy le ven 19 janv 2007 à 20:55
Tu as peut-etre raison, une voiture porte bcp moins à conséquence sur l'image d'une marque en bas de gamme qu'en haut de gamme.
gilcoyote le sam 20 janv 2007 à 15:09
Softroader> je sais pas....
peut etre pour pas monter un 2.2 de 140cv la ou les autres mettent des 2.0L 170cv
kristof36 le mer 7 fév 2007 à 17:26
Communiqué de PSA :

Christian Streiff présente ses premières priorités
pour PSA Peugeot Citroën


Christian Streiff, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën, a présenté son analyse de la situation du Groupe et fixé ses premières priorités. Puis, il a ensuite commenté la nouvelle organisation et exposé la méthode et le calendrier de travail.
Christian Streiff a d’abord souligné le changement de dimension du groupe au cours des dix dernières années et rendu hommage à Jean-Martin Folz, Président de PSA Peugeot Citroën d’octobre 1997 à février 2007.
Augmentation de 60 % des ventes, succès des produits - les 206 et 307, Xsara Picasso, Berlingo et Partner ont marqué leur époque et créé la tendance automobile -, triplement des ventes à l’international, mise en place de trois plates-formes communes sur lesquelles sont aujourd’hui fabriquées près de 70 % des Peugeot et Citroën, accélération de la politique de coopérations, ont été les points marquants de cette période.
Cependant, la croissance en Europe a été stoppée : ces 3 dernières années, le Groupe a perdu 1,5 point de part de marché. Les causes sont clairement identifiées : difficultés à gérer le niveau de qualité en période de croissance rapide, vieillissement des gammes, intensification de la concurrence et dégradation forte de la rentabilité tant en raison de facteurs internes (baisse du taux d’utilisation des capacités industrielles) qu’externes (matières premières).

Pour retrouver rapidement croissance et rentabilité, Christian Streiff a défini quatre urgences opérationnelles pour PSA Peugeot Citroën :
La première priorité est la qualité sur laquelle il a appelé l’entreprise à se mobiliser plus activement encore. L’objectif est de placer rapidement Peugeot et Citroën parmi les meilleures marques du marché tant en qualité produit qu’en qualité de services en accélérant le travail déjà entamé à la conception automobile, dans les usines, chez les fournisseurs et dans les réseaux commerciaux.

La seconde priorité est la réduction des coûts. Le Groupe s’est armé pour une croissance durable et a vu dériver ses coûts, lorsque cette croissance s’est interrompue. Un changement drastique dans le rythme des économies doit être opéré à court terme : gestion des effectifs, réduction des frais de structure, gains de productivité rapides sur tous les sites et dans toutes les directions de l’entreprise, simplification de l’organisation sont au programme des prochains mois.

La troisième priorité est la stratégie produit. L’accélération du plan produit et son élargissement doivent mieux répondre aux changements des attentes clients et à l’intensification de la concurrence mondiale. En outre, l’objectif de raccourcissement des délais de gestation des projets futurs doit être remis au centre des préoccupations du groupe compte tenu de l’attrait croissant du marché pour les nouveautés.

Enfin, la quatrième priorité est l’international avec trois têtes de pont à développer rapidement. Changer de taille en Chine, devenir un acteur majeur de l’industrie automobile au Mercosur et continuer l’expansion en Europe de l’est sont les objectifs à court terme du groupe.
[...]
Concernant la méthode de travail, Christian Streiff a appelé à une mobilisation générale interne autour d’un plan d’actions baptisé CAP 2010 (le Client, l’Accélération, le Produit).
[...]
sventchik le mer 7 fév 2007 à 18:04
Annoncé aujourd'hui
Citation de just-autonews :

« Peugeot SA’s supervisory board has confirmed former Airbus president and CEO Christian Streiff, who joined the automaker late last year, as chairman of the managing board and appointed four additional members for a four-year term.

Streiff served only a few months at the Anglo/French/German commercial airliner maker before taking up the post of special advisor to PSA’s outgoing managing board chairman Jean-Martin Folz last November.

He has a strong track record of automotive industry positions including production manager, Halbergerhütte foundry, Germany (cast-iron automotive components) and general manager at auto glass maker Saint-Gobain Emballage, Paris.

After a period with other companies, he returned to Saint-Gobain as deputy chief executive officer at in 2004–2005 before moving on to briefly head Airbus.

The other new PSA managing board appointees are Frédéric Saint-Geours (Peugeot marque), Gilles Michel (Citroën marque), Grégoire Olivier (programmes) and Roland Vardanega (operations).

“The managing board in its new configuration comprises representatives of all the functions responsible for the future of the Peugeot and Citroën model line-ups, their marketing and the group’s vehicle development and manufacturing capabilities,” PSA said in a statement.

The supervisory board, meanwhile, has added Robert Peugeot to its ranks. He is chairman and CEO of Société Foncière, Financière et de Participations-FFP, the main holding company for the Peugeot family’s interests.

»
sventchik le mer 7 fév 2007 à 18:07
Encore paru aujourd'hui :



« PSA Peugeot Citroen has reported consolidated operating margin of EUR1,119m or 2% of net sales and revenue for full year 2006 compared with EUR1,940m (3.4%) in 2005.

Worldwide sales declined 0.7% to 3,365,900 units.

Consolidated net sales and revenue totaled EUR56,594m, up 0.6% over 2005. After rising 2.4% in the first three months, net sales and revenue contracted 1.6% and 1.8% respectively in the second and third quarters, before returning to growth in the fourth quarter (up 3.2%).

At EUR44,566m, automobile division sales were down 1.1%, which PSA said reflected changes in unit sales of assembled vehicles (excluding China), the net price effect, changes in product and geographic mix and currency effects. Operating margin was EUR267m compared with EUR916m in 2005, representing 0.6% of sales versus 2.0% a year previously.

Gefco’s revenue totaled EUR3,245m, up 8.2% over 2005. Revenue from services performed for other group companies was 7.1% higher at EUR1,973m, while external revenue increased 9.9% to EUR1,272m. Operating margin rose 4.1% to EUR151m from EUR145m in 2005, representing 4.7% of sales versus 4.8%.

Faurecia reported 6.1% growth in sales to EUR11,649m, led by strong performances outside Europe, in North America and Asia. Sales to other group companies eased 0.7% to EUR2,450m, while external sales were up 8.1% at EUR9,199m. Faurecia’s operating margin was EUR69m compared with EUR267m in 2005, representing 0.6% of sales versus 2.4%.

The Banque PSA Finance loan book expanded 2.5% over the year to EUR22,976m from EUR22,417m. Operating margin came to EUR604m, virtually unchanged from EUR607m in 2005. In a significantly less favourable interest rate environment, this represented 2.7% of average loans, versus 2.9% the previous year.

“Peugeot and Citroën operating margins were severely weakened by unfavourable changes in production volumes, product mix and geographic mix, the overall costs of Euro IV compliance on production costs and higher raw materials prices,” PSA said in its results statement.

“These negative effects were partly offset, however, by the initial benefits of the model renewal process and the group’s ongoing policy of protecting unit margins through selective marketing, as well as by lower production costs.”

One-off expenses of EUR855m in 2006 compared with EUR351m the previous year. The main items were impairment losses at Faurecia, in the automobile division and at Peugeot Motocycles, and rationalisation costs, primarily plant closure costs at Ryton in the UK and faster implementation of Faurecia’s restructuring programmes.

Net profit fell to EUR176m from EUR1,029m in 2005. Earnings per share were EUR0.77 versus EUR4.47.
Gross capital expenditure was cut to EUR2,520m in 2006 from EUR2,862m the previous year.

Outlook

“In 2007, the European market looks set to remain stable and the environment will continue to be shaped by rampant competition,” PSA said.

“For PSA Peugeot Citroën, 2007 will mark a new phase in the model renewal process, with the launch of the Peugeot Expert and Citroën Dispatch compact light commercial vehicles, the C4 Picasso, additions to the 207 range, and the new Peugeot 4007 and Citroën C-Crosser SUVs [built by Mitsubishi on an OEM basis].

“Combined with the ramp-up of the models introduced in 2006, such as the Peugeot 207 and the Citroën Grand C4 Picasso, these new models should drive a return to growth in the group’s European unit sales.

“Outside western Europe, the group should retain its growth momentum, helped by the launch of new models by both marques.

“In this environment, while group sales are likely to be affected by a certain slowdown in demand for models that are due to be replaced, they will be boosted by the steadily increasing product dynamic over the year, leading to a gradual improvement in the product mix.”

»
gek le mer 7 fév 2007 à 18:14
Enfin!!!!
On les attendait ces quatres priorités!
Enfin l'accent est mis sur la qualité, le développement des marchés extra-européen et l'amélioration du service client!
Espérons que dans la réalité ceci sera vraiment le cas et que l'on ne se retouve plus avec des voitures à la qualité indigente (cf planche de bord de 206) ou experimentale (cf 806, C8)!
Bonne chance à PSA en tout cas dans la mise en place de ce plan!
Auteur : avec
 Page précédente    1    2    3    4    5    6    7    8    9    10      168    169   Page suivante 
Peugeot ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
Citroën ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoPeugeot*Actualité chez PSA*   «   2   »   »»            Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce sujet.


Actualité autoMercedes Classe S Peugeot 208 Mini Countryman BMW Hyundai i30 MG HS Toyota Citroën Mercedes Classe C Peugeot 508 Tesla Renault Arkana Wayne Griffiths
MarquesMercedes Peugeot Mini BMW Hyundai MG Toyota Citroën Tesla Renault Seat Land Rover Skoda DS Volvo Ford Volkswagen Audi
Actuellement, il y a 330 visiteurs en ligne dont 35 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2020 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales