Marche arrière : La Lexus SC 430 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoLexusSCMarche arrière : La Lexus SC 430           Répondre    
Lexus SC ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 1 
29 messages
2689 vues
Marche arrière : La Lexus SC 430
Autotitre le dim 20 déc 2020 à 12:55

快適さ
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

Lexus, c'est la volonté de Toyota de s'imposer dans le monde du haut de gamme. Sur tous les continents, même notre vieille Europe.

C'est un savant mélange de Toyota rebadgées et de modèles propres à la marque. Pour convaincre la très conservatrice vieille Europe, Lexus décide d'y exporter uniquement les modèles créés par la marque elle même.

La Lexus LS 400 sera le premier rejeton de la marque. Une berline prestigieuse, confortable, puissante, ennuyeuse.

Le plan produit de la marque prévoyait également un coupé, une voiture image destinée à élargir le public pas forcément convaincu par une limousine de 5 mètres.

En 1991, sort la Lexus SC, un coupé basé sur la Toyota Soarer, et équipé du V8 4.0 de la LS 400. L'auto obtiendra pléthore de prix, la fiabilité sera encensée, et elle permettra à Lexus de devenir le premier constructeur de luxe étranger sur le marché américain dès la fin de l'année 91.

Lexus en profitera pour augmenter ses tarifs, agressifs lors de la création de la marque, pour se situer entre le haut de gamme américain et le haut de gamme allemand. Une politique qui restera encore aujourd'hui au cahier des charges de chaque modèle.

Les années 90 seront avant tout une décennie d'installation et de croissance. Les modèles sortiront les uns après les autres. GS, LX, RX, tous auront leur petit succès, et permettront enfin à Lexus de se lâcher un peu.

Et ils le feront à leur manière, c'est à dire avec un concept qui cartonne à l'aube des années 2000, les coupés cabriolets.

De luxe.

Présenté au Mondial de l'Automobile de Paris en 2000, l'auto entrera en production dès mars 2001.

Issue des centres de style Lexus japonais et européens, elle dispose d'un design discret, élégant, rappelant tous les codes du luxe. Elle sera d'ailleurs considérée comme la première Lexus à réellement se détacher de l'inspiration Mercedes.

C'est assez lisse à l'extérieur. Tout au plus on notera le design particulier des jantes, et la double sortie d'échappement avec des sorties plutôt conséquentes.



Mention spéciale à la qualité de la peinture, au panthéon de ce qui se fait alors à l'époque. Les assemblages sont parfaits, les chromes et les plastiques aussi, quasiment 20 ans après.



La portière s'ouvre dans un bruit feutré étudié en laboratoire, et se claque de la même manière.

Entrer dans cette Lexus, c'est tout d'abord faire un bond dans le passé, avec ce fabuleux assemblage de boutons sur la planche de bord, et le lecteur CD planté au milieu.



On notera surtout l'équipement complet, qui, si il pêche par sa présentation 20 ans plus tard, est parfaitement fonctionnel et pléthorique. Ecran couleur tactile de 7", navigation (à DVD!), commandes vocales, bluetooth, régulateur, cuir électrique et chauffant, et surtout, l'incroyable installation audio Mark Levinson auto adaptative, qui fournira toujours un son parfait, toit ouvert ou pas, vitesse élevée ou pas.



A noter que les plaquages en peuplier, parfaitement ajustés, du GPS et de la radio sont électriques. Et fonctionnels, encore une fois.



Parlons en du bois. Son coloris est incroyable, la couche de vernis est posée à la perfection, tandis que le cuir et les moquettes complètent ce tableau incroyablement luxueux. Rien n'a bougé, et l'ensemble dégage une impression de qualité folle, presque italienne.



Pour mouvoir ce gros coupé cabriolet, Lexus a pioché sous le capot de la LS 430.

V8 4.3 atmosphérique, 32 soupapes, distribution variable et quatre arbres à cames en tête. C'est sophistiqué, et ça développe 286cv à 5600 tours, pour un couple de 420Nm à 3500 tours.



Associé à une boîte auto à 5 rapports, ce beau, mais lourd cabriolet, ne fait pas d'étincelle face au chrono.

Le 1000m est abattu en un peu plus de 27 secondes, tandis que le 0 à 100 se fait en 7 secondes.

Les reprises profitent de la cylindrée, avec un 80 à 120 effectué en un peu plus de 4 secondes.

Si les chiffres sont bons, sans être excellent, c'est surtout l'expérience qui laisse le conducteur sur sa faim.

Toit fermé, l'exercice s'exécute sans folie, la boite égrenant les rapports sans heurt, et surtout, avec un V8 presque inaudible. Ici, la douceur est de mise, on a presque l'impression d'être face à une voiture équipée d'une boîte CVT.

A l'extérieur, c'est à peine mieux, la double sortie laissant tout juste s'échapper un petit feulement assez peu évocateur.

On décapote. Encore une fois, c'est une expérience. Non seulement ça peut se faire à basse vitesse, ce qui était assez rare en 2001, mais ça se fait en douceur, et en silence! C'est comme être sourd et assister à un ballet, c'est presque hypnotisant.

Là, c'est le drame. Le moteur tourne, et on ne l'entend pas. Rien ne vibre, pas même mon petit cœur friand de 8 cylindres.

Il est temps de prendre la route. La clim automatique travaille pour lutter contre les frimas de l'automne glacial. C'est parfait, l'air chaud envahi les parties basses, et le haut du corps est parfaitement protégé des remous, et vite enveloppé lui aussi par un air soufflé mais jamais gênant. On peut clairement profiter de l'odeur des bois humides et des feuilles mortes sans choper une pneumonie.

Les premiers mètres sont finalement enivrant. Pas par les jappements de la mécanique, on l'aura compris, mais par l'extrême confort prodigué par cet habitacle ultra luxueux et par le feeling de la boîte et du volant.

L'auto est un peu fermement suspendue dans sa version européenne, mais parfaitement tenue. Le V8 inaudible est d'une souplesse folle, et on a vite l'impression de glisser sur la route.

Il est temps de hausser un peu le rythme.

Kickdown, le moteur prend ses tours dans une jolie sonorité, encore trop feutrée. Le retraité californien ne risque pas l'infarctus aux abords de la zone rouge.



Les premiers virages montrent vite les limites de l'auto, qui embarque bien trop du train avant. Ici, oubliez le survirage et le contrebraquage, c'est le royaume du sous virage "sécurisant".

Pire, les béquilles électroniques vous rappelleront vite qu'on est plus en présence d'un superbe déambulateur que dans une voiture de sport. Et au final, c'est presque une bonne chose, puisque rouler trop vite sur une route pas parfaitement plane pourrait éventuellement mettre en avant un petit manque de rigidité de l'ensemble. Ce serait dommage de trouver un vrai défaut de conception à cette voiture.

Ah, je n'ai peut être pas parlé des freins qui lâchent un peu vite.

De toute manière, je n'ai jamais vu personne courir un 100 mètres en charentaise.

Reprenons la route, et essayons de comprendre pourquoi il faut acheter ça.

Parce que c'est rare, est déjà une bonne réponse, à une époque ou tout le monde roule en SUV blanc, un peu d'exclusivité ne fait pas de mal.

Cette auto a surtout souffert d'être sortie en même temps que la Mercedes SL R230. Et aujourd'hui, c'est sa principale qualité!

Elle est plus confortable qu'un SL qui se veut sportif sans l'être, elle est très largement mieux finie, elle est bien mieux équipée, elle consommera 2 bons litres de moins qu'un SL 500, et surtout, ce qui n'est pas à négliger, c'est qu'elle est fiable. Et pas juste mécaniquement. L'électronique et l'hydraulique seront des compagnons de route plutôt que de banqueroute.



Le coffre passera de correct avec le toit en place à tout juste avec le toit rentré, mais surtout, surtout, la Lexus SC 430 vous permettra d'emmener madame en week end, et les enfants! C'est une 4 places!



Des places d'appoint, voir plutôt une boite à gant si vous mesurez plus d'un mètre 80, mais elles ont le mérite d'exister!

Cet argument semble imparable dès lors que l'on parle d'une 911, alors pourquoi ne le serait il pas pour notre charentaise d'exception?



Vous trouverez cet exemplaire extraordinaire en couleur améthyste chez le pape du cabriolet cabriomaarten.

Retrouvez ici tous les "Marche arrière"
Dernière édition le 20/12/2020 à 13:04 par Carpe.diem, édité 1 fois
Olcheval le dim 20 déc 2020 à 13:04
On décapote. Encore une fois, c'est une expérience. Non seulement ça peut se faire à basse vitesse, ce qui était assez rare en 2001, mais ça se fait en douceur, et en silence! C'est comme être sourd et assister à un balai, c'est presque hypnotisant.

ballet non ?
Carpe.diem le dim 20 déc 2020 à 13:05
Oh merde :D
weber-dc40 le dim 20 déc 2020 à 13:06
:D

C'est une voiture qui me fait envie depuis longtemps. Voilà qui change des essais d'époque "c'est pas sportif ça sert à rien".
J'adorerais en avoir si j'avais de la place pour ça.
Carpe.diem le dim 20 déc 2020 à 13:08
C’est toujours pas sportif hein. Mais quel luxe et quel confort.
Olcheval le dim 20 déc 2020 à 13:10
Prix de ce bel exemplaire ?

Faut l'acheter pour ce qu'elle est un déplaçoir de luxe placide
Carpe.diem le dim 20 déc 2020 à 13:11
25000.
Olcheval le dim 20 déc 2020 à 13:11
:good: :good:
turbo1980 le dim 20 déc 2020 à 13:18
putain la config de ouf :love: la couleur :love:

le bois est un poil trop clair pour mes gouts mais je m'en accommoderais je crois. C'est ça qu'il me faudrait à la place du tractopelle :love:

pour le bruit, on doit pouvoir trouver quelque chose qui sonne en plus sans en faire trop.
Thierry123 le dim 20 déc 2020 à 13:18
Ça doit être bourré de qualités et la config est top!! Après avec ce genre de véhicule le design extérieur ça compte beaucoup, et sur ce point le SL de 2001 a rendu une copie parfaite :love:
turbo1980 le dim 20 déc 2020 à 13:21
Madame valide l'idée dans le principe :love:

dommage on peut bientôt plus rouler avec ça dans lyon la semaine :ouin:
Dernière édition le 20/12/2020 à 13:21 par turbo1980, édité 1 fois
weber-dc40 le dim 20 déc 2020 à 13:21
Le SL 2001 est incroyablement long et se passe des 2 places d'appoint derrière, en plus d'avoir une electronique à faire fuir tout le monde.
Le temps rend justice à ce duel où la lexus était moquée.
caraddict le dim 20 déc 2020 à 13:24
La couleur est dingue oui :love: Bon un SL R230 me fait plus envie, esthétiquement j'aime toujours pas cette Lexus :/
Carpe.diem le dim 20 déc 2020 à 13:26
Et bien franchement, j’admire le r230, mais je ne serais plus aussi sûr de dépenser mon pognon dedans si l’occasion se présentait.
turbo1980 le dim 20 déc 2020 à 13:26
https://www.leboncoin.fr/recherche?category=2&text=lexus%20sc%20430

je préfère aussi la SL mais c'est 2 places. Et c'est moins fiable.
jujuleterrible le dim 20 déc 2020 à 13:26
:love: :love: :love: :good:
Ben_92 le dim 20 déc 2020 à 13:27
Y a moyen de libérer un peu le son du v8 ? Ça peut se finir à l’e85 ça
Carpe.diem le dim 20 déc 2020 à 13:28
Ça consomme comme un 6l bavarois quasi, jsuis pas sûr qu’il faille vraiment lui mettre du e85
Ben_92 le dim 20 déc 2020 à 13:29
Vu le prix du sans plomb en ce moment effectivement c’est très discutable
turbo1980 le dim 20 déc 2020 à 13:29
ah non pas d'e85 :vomir:
turbo1980 le dim 20 déc 2020 à 13:34
https://youtu.be/ThXOSNyn8io
YouTube 1:07
Amazing Lexus SC430 exhaust sound!
Raminagrobis le dim 20 déc 2020 à 13:42
Faut prendre en phase 2, y'a pas mal de petits détails améliorés. Paraît aussi que les hp du système ML sont biodégradables.
F7R le dim 20 déc 2020 à 15:15
J'adore la config avec ce bois :love:
Fred le dim 20 déc 2020 à 15:56
Elue par Top Gear "the worst car in the history of the world".... qu'est-ce que ça respire la qualité, mais qu'est-ce que c'est moche.
Kb993 le dim 20 déc 2020 à 16:33
J'ai toujours aimé ce modèle.
Par contre j'ai l'impression que depuis 2-3 ans leur cote remonte en occasion
ctncrsp le dim 20 déc 2020 à 17:21
Je détestais sur le principe avant, mais plus je vieillis, et plus je l'aime... voilà, je suis vieux :D
turbo1980 le dim 20 déc 2020 à 17:35
:D :bad:
EenSayn le dim 20 déc 2020 à 18:05
Chouette article! :)
Air25 le dim 20 déc 2020 à 19:19
Auto bien construite, luxueuse et confortable.

Mais esthétiquement c'est vraiment insipide, sans être vraiment moche. Et visiblement à la conduite ça ne procure guère plus d'émotions.
Auteur : avec
 1 
Lexus SC ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoLexusSCMarche arrière : La Lexus SC 430             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autotitres de la semaine Ford Kuga MG Citroën C4 Akio Toyoda Volkswagen Golf Toyota Yaris Cross Renault Captur Chris Bangle prix Ford Fiesta Hongrui Arquus
MarquesFord MG Citroën Toyota Volkswagen Renault Nissan Aiways Tesla Peugeot Hyundai Kia Skoda BMW Porsche Cupra Alfa Romeo Suzuki
Actuellement, il y a 295 visiteurs en ligne dont 32 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2021 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales