Marche arrière : La Jaguar XJR-S 6.0 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoJaguarMarche arrière : La Jaguar XJR-S 6.0           Répondre    
Jaguar ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques  Fiches techniques
 1 
37 messages
2901 vues
Marche arrière : La Jaguar XJR-S 6.0
Autotitre le dim 22 nov à 12:40

Boudoir épicé.
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

On est à l'aube des années 70, la jaguar type E est déjà une légende, qu'il faudra bien remplacer un jour.

Jaguar est alors propriété de l'Etat Britannique, et fait partie du groupe British Leyland. L'argent est loin de couler à flot, mais la sortie plutôt réussie de la eXperimental Jaguar, la XJ, permet au félin de dégotter quelques livres sterling pour lancer un coupé. Mais pas le coupé XJ, non, un descendant de la sculpturale Type E.

On devait la type E à l'incroyable Malcolm Sayer, ingénieur dans l'aviation pendant la guerre, devenu aérodynamicien dans l'automobile. Il semblait donc tout naturel qu'il dessine la XJS. Il succombera a une crise cardiaque pendant le développement de celle ci. Tout juste aura-t-il le temps de dessiner la face avant et son long capot capable d'accueillir le V12.



L'auto sortira en 1975, uniquement équipée du V12 anglais, pour 115 500 Francs, deux fois le prix d'une type E!

Embourgeoisée, énorme, et pourtant peu spacieuse à l'intérieur, on ne peut pas dire qu'elle suscite un enthousiasme débordant.

Il faut dire qu'elle n'a plus la vieille Europe ni les lords anglais en ligne de mire, mais les américains et leur gout de la démesure.

On aura droit aux premiers placements produits avec cette XJS, que Jaguar offrira aux deux séries "chapeau melon et bottes de cuir" et "le retour du saint".

Le choc pétrolier n'aidera pas l'auto. Le V12 sera revu, et un 6 cylindres arrivera même en 1992. (17 ans après la sortie!).

Si la type E a marqué l'histoire de l'automobile et est devenue une légende, éclipsant même la XJS au début de sa carrière, ca n'empêchera pas notre péniche anglaise de se vendre à 115 000 exemplaires, soit 40 000 de mieux que la type E. Mais il lui faudra 21 ans de commercialisation pour arriver à ce chiffre.

Comme c'est un peu court pour un marche arrière, on va s'intéresser à Tom Walkinshaw.

Un Ecossais pilote automobile, qui fondera le Tom Walkinshaw Racing, TWR, en 1975. Il prépare et engage des voitures en compétition, qu'il pilote.

Mieux, lorsqu'il pose définitivement son casque de pilote, Jaguar lui propose d'engager les voitures de la marque en compétition, ce qui mènera Jaguar (et TWR) à gagner trois titres de champion du monde des sports protos, et deux fois Le Mans.

Il ne faudra pas longtemps à Jaguar pour s'associer avec TWR pour créer l'entité Jaguar Sport, qui s'occupera d'encanailler les voitures vertes avec un chat sur le capot.

A la fin des années 80, il n'y a que la XJ et la XJS, qui sentent carrément le renfermé d'ailleurs. Ford, alors propriétaire de Jaguar demandera à Jaguar Sport de faire quelque chose de la vieille XJS, qui a encore 6 ans à tenir avant l'arrivée de la XK-8!

TWR partira de la XJR-S 5.3 litres sortie en 89.

Le 5.3 est alésé à 6.0 litres, par le biais d'un allongement de la course. Vilebrequin, pistons, bielles, chemises sont neufs, et sur mesure, commandés chez le motoriste Zytek, qui s'occupera aussi de l'injection séquentielle et de l'allumage numérique! Des pièces que Zytek utilise en compétition, en groupe C endurance.



Le bloc ainsi revu développe 318cv et 476Nm!

La puissance est transmise aux roues arrières par le biais d'une antique boite auto à 3 rapports. Le rétrogradage notamment a été forcé pour être plus rapide.

Double amortissement Bilstein raffermis, pneus Dunlop de 16" en 225 à l'avant et 245 à l'arrière, direction revue par Jaguar Sport et freins aux dimensions majorées.



L'engin abat alors le 0 à 100 en un peu plus de 7 secondes, le 1000M D.A. en moins de 27 secondes, et plafonne à 260 km/h.

Pas mal pour un boudoir de 2 tonnes en ordre de marche.

A l'extérieur, on mise un peu sur l'esbrouffe. 4 sorties d'échappement, un aileron, des badges 6.0 litres partout, des bas de caisse peints, des jantes spécifiques Speedline, et une calandre censée rajeunir l'auto.



Pire, l'option la plus chère de l'époque était un déchromage total, remplacé par du noir mat! Le shadow line avant l'heure.



A l'intérieur, si on excepte le volant Momo qui n'a un peu rien à faire là, on est dans une Jaguar avec un J majuscule. Cuir Connolly, ronce de noyer, aluminium et équipement pléthorique.

Les sièges n'ont rien de baquets inconfortables, loin s'en faut, tout au plus le sport sera rappelé par la surpiqure couleur carrosserie.



A l'usage, la XJS ultime ne l'est pas, ultime.

On est en présence d'un incroyable coupé anglais qui sait se tenir, avec un V12 qui ronronne le plus souvent paisiblement, disposant de 450Nm de 2000 à 4500 tours!

Encore aujourd'hui, malgré la vieille GM à 3 rapports, on peut jouer à saute mouton sur les nationales, d'une simple pichenette sur l'accélérateur. La puissance aujourd'hui un peu risible est disponible partout, tout le temps, comme si une main géante poussait la voiture en permanente. Une main gantée.

Mieux, le paisible V12 est capable de se réveiller vers 5000 tours, et d'aller chercher les 6500 tours du rupteur avec une aisance et une rage incroyable compte tenu de l'âge canonique du bloc et de sa cylindrée!



Une rage qu'on prendra soin d'exploiter en ligne droite.

En virage, l'auto n'a rien à proposer de plus que ce qu'elle prétend offrir. Entendez par là qu'elle est très basse et large, et que ça se sent, puisqu'elle arrivera à enchaîner quelques longues courbes sans bouger. Si vraiment ça devient sinueux, elle vous rappellera qu'elle pèse 2 tonnes, et qu'elle a une conception qui remonte aux années 70!

Le freinage est correct, sans plus, et deviendra forcément spongieux au bout de quelques gros freinages.

Mais on s'en fiche, on achète pas une XJS, toute XJR-S soit elle pour la brusquer.

On s'offre le panthéon de l'automobile anglaise, un coupé aux lignes intemporelles, équipé d'une cathédrale sous le capot.

On s'offre aussi des nuits blanches, avec des périphériques qui subissent la chaleur insoutenable du V12 revu par TWR, une électricité capricieuse, et une cathédrale qui vient avec tous les défaut de ces monuments. L'entretien doit être permanent, sérieux, et surtout, le carburant devra être abondant et de qualité.

Les places arrières sont anecdotiques, et le coffre peu spacieux.



Si vous vous faites un road trip autour des châteaux de la Loire, la consommation oscillera paisiblement autour des 14 litres/100, et madame votre baronne sera choyée sur son siège passager. Si l'idée vous vient de la secouer, la Jaguar, évitez d'avoir un passager, et n'oubliez pas la carte bleue, la seule limite à la consommation du V12 semblant être votre imagination.

Si elle n'a pas eu le succès escompté notamment à cause de son prix (600 000FF!) et son âge canonique, c'est une pure réussite comme les anglais savent les faire. Avec deux bouts de ficelle et un chéquier déchiré, ils ont réussi à transformer ce vieux coupé pachydermique en gazelle avec un léger embonpoint, au V12 à la force inépuisable, au couple omniprésent, et au comportement routier sans reproche, sans renoncer à en faire une Jaguar, une vraie, avec la profusion de matériaux nobles qui caractérisent (aient?) les grandes Jaguar.



Monter à son bord, c'est faire un bond en arrière, dans un monde pas si lointain où la démesure était normale, où les sensations primaient sur les chiffres, et où l'émotion chapeautait tout le reste.

Aujourd'hui, on achète ça chez un spécialiste reconnu, on la bichonne, et on l'utilise, si elle le veut.



Vous trouverez 3 sublimes exemplaires chez Oldtimerfarm

Retrouvez ici tous les "Marche arrière"
turbo1980 le dim 22 nov à 13:25
Merci 😊

Pas forcément ce qui me fait rêver le plus mais ça a l air d avoir beaucoup de charme.

Tu n as pas parlé du bruit ?
Carpe.diem le dim 22 nov à 13:33
Ça n'en fait pas. Ça souffle aux régimes usuels, et ça hurle de manière quelconque au dessus de 5000.
turbo1980 le dim 22 nov à 13:34
comme une 850 quoi.

il y a que les italiens et mercedes ( dans une zonda ) qui savent faire des v12 qui chantent?
christophe_aut le dim 22 nov à 13:34
Bonjour,

Je suis déçu, la XJS 6.0 est une icône et cet article me semble léger et juste une belle publicité pour le garage qui la vend... :etourdi:

Quelques coquilles sont à signaler:

La pire concerne la boîte, qui n'est en aucun cas la 3 rapports GM mais cette 6.0 recevait enfin la boîte automatique 4 vitesses qui équipait déjà les XJ-S 6 cylindres...

D'ailleurs cette boîte de vitesses automatique à 4 rapports a dû être ré-étalonnée pour mieux exploiter les nouvelles capacités du moteur. Le rétrogradage des rapports a également été revu en étant plus rapide pour gagner en réactivité.

La puissance est de 333 ch pour 495 Nm de couple.

Quelques précisions :

La ligne d'échappement est spécifique avec une sonorité jouissive.

La suspension a été elle aussi modifiée par la marque Bilstein pour être raffermie

Pneus Dunlop en 16 '' avec des largeurs impressionnantes de 225 à l'avant et de 245 à l'arrière.

La direction a été élaborée par les bureaux JaguarSport afin de répondre parfaitement aux exigences de la marque (confort) et de la voiture (sport). Le résultat était jugé très convainquent par les essayeurs de l'époque.

Les freins sont surdimenssionnés sur cette version pour répondre aux performances de la bête.

Ensuite aucune mention du statut collector, TWR arrêté la production en mai 1993 avec seulement 390 exemplaires dont 50 américains qui auront droit à une exclusive version cabriolet.

Entre temps Jaguar et TWR ont finalisé la XJ220 qui est enfin livrée en 1992, cette XKR-S sera donc un peu sacrifiée pour terminer la Supercar.

Enfin mentionner la Lister 7.0 Le Mans avec 503cv m'aurait semblé légitime.
turbo1980 le dim 22 nov à 13:38
le volant est pas jojo je trouve.

intéressants tes commentaires.
christophe_aut le dim 22 nov à 13:38
Zoom sur les doubles amortisseurs Bilstein à gaz



Et les disques de freins arrière sont désormais ventilés
christophe_aut le dim 22 nov à 13:40
Justement le volant momo est spécifique à ce modèle ;)
turbo1980 le dim 22 nov à 13:46
j'avais bien compris ;)

j'ai retrouvé ça dans mes archives ;) top car's février 2018

christophe_aut le dim 22 nov à 13:56
Merci turbo ;)

En fait il y a eu une "phase 2" , de septembre 1991 à mai 1993 la 6.0 passe à 333cv et reçoit la boîte auto à 4 rapports.

C'est celle là qu'il faut acheter et surtout pas la 3 rapports...

Si quelqu'un a le magnifique essai d'automobiles sportive et prestige ça me ferait plaisir de le relire. :love:
turbo1980 le dim 22 nov à 13:59
Donc il y a pas d erreurs. C est juste que c est une “phase”1 ;)
F7R le dim 22 nov à 15:22
Suis pas un grand fan de cette version...
Par contre une belle XJS cab je ne dirais pas non :love:
christophe_aut le dim 22 nov à 15:57
Citation de turbo1980 :
« Donc il y a pas d erreurs. C est juste que c est une “phase”1 ;) »


@turbo1980 Pour moi la vraie 6.0 c'est 333cv (c'est pas dur à retenir :D ) et boîte 4. :good:

Autant avoir le top du top surtout que le garage les vend à prix d'or.

Après faut assumer la conso ça monte vite à 30-35L/100.

Et F7R a raison mieux vaut une cab Celebration...

Carpe.diem le dim 22 nov à 15:59
Il a des ph1 338cv aussi si on veut vraiment être complet. Et des 305cv. Et surtout, personne ne sait pourquoi ni comment ! :D

C'est un bordel innommable comme à chaque fois chez les anglais et les italiens.
Dernière édition le 22/11/2020 à 16:00 par Carpe.diem, édité 1 fois
turbo1980 le dim 22 nov à 16:00
cd> :oh: :D
christophe_aut le dim 22 nov à 16:40
C'est Cd (Arnaud) qui a fait l'article ?

Oui enfin le coup de la boîte à 3 rapports fallait éviter :p

Si le vendeur ne sait même pas ce qu'il vend alors qu'il change de métier :D

A priori ses 3 XJS 6.0 de 1991-1992 ont la boîte 4, par contre le prix oscille de 29 à 45k... :louche:

https://www.oldtimerfarm.be/fr/voitures-de-collection-a-vendre.php?categorie=&merk=Jaguar&bouwjaar_van=&bouwjaar_tot=&prijs=&staat=&stuur=&trefwoord=&sort=merk&sortdir=asc (Oldtimerfarm.be - Voitures à vendre)
Dernière édition le 22/11/2020 à 16:44 par christophe_aut, édité 3 fois
christophe_aut le dim 22 nov à 16:46
https://www.oldtimerfarm.be/fr/voitures-de-collection-a-vendre.php?categorie=&merk=Jaguar&bouwjaar_van=1991&bouwjaar_tot=1992&prijs=&staat=&stuur=&trefwoord=&sort=merk&sortdir=asc (Oldtimerfarm.be - Voitures à vendre)

Carpe.diem le dim 22 nov à 17:02
bva4
reminator le dim 22 nov à 18:37
T'avais pas encore la boîte en "J".!
christophe_aut le dim 22 nov à 18:45
Non la J c'est une ZF ici c'est GM...

Voici de belles J sur mon ex et ma new Daimler





Un moyen facile de les différencier ce sont les boutons des sièges avant ventilés, disponibles uniquement sur X358.
Dernière édition le 22/11/2020 à 18:47 par christophe_aut, édité 2 fois
turbo1980 le dim 22 nov à 18:49
:good:
air25 le dim 22 nov à 20:23
Comme Turbo, c'est pas une auto qui me fascine, elle m'a toujours un peu intrigué, mais cet exemplaire est bien sympa tout de même.

Par contre, le ciel de toit se casserait pas la gueule?
caraddict le dim 22 nov à 20:25
Un collègue avait une XJS et le ciel de toit se cassait la gueule oui
Carpe.diem le dim 22 nov à 20:25
Si, c’est pas la plus fraîche des 3 même si tout fonctionne ;)
christophe_aut le dim 22 nov à 20:46
C'est le mal sur XJS et XJ, d'ailleurs ça coute un bon billet de 1000 à refaire...
air25 le dim 22 nov à 20:58
C'est de l'alcantara?
turbo1980 le dim 22 nov à 21:23
https://youtu.be/70nyn9LH_bQ
YouTube 1:03
Juguar XJS 6.0 V12 Pure Sound At The Forrestburn Hill Climb August 2014


:oh: :love:
turbo1980 le dim 22 nov à 21:26
https://www.youtube.com/watch?v=95MhCNKf7CA
YouTube 5:14
Targa Tasmania 2014 - Jaguar XJS PURE SOUND


:love:
christophe_aut le dim 22 nov à 21:55
Et à part ça elle ne fait pas de bruit d'après Cd :D

Je me souviens de l'essai ASP en 1993, ils disaient que le son était dingue... :love:

A cette époque on avait pas youtube :D
Dernière édition le 22/11/2020 à 21:55 par christophe_aut, édité 1 fois
Carpe.diem le dim 22 nov à 22:03
C pas stock du tout la jaune la :louche:
Aviator56 le dim 22 nov à 22:03
Sympa cette Jaguar, je la trouve "classe".

Par contre cette phrase ne veut rien dire :
"Le 5.3 est alésé à 6.0 litres, par le biais d'un allongement de la course."

L'alesage est le diamètre du/des cylindres.

Soit la cylindrée est augmentée par l'augmentation de l'alesage et/ou de la course mais dire qu'il est alésé par augmentation de la course n'a pas de sens.

Un truc du genre serait plus juste : "le 5.3 passe à 6.0 grace à l'allongement de la course ; l'alesage quand a lui, n'a pas été modifié". ;)

(Tu es sur que l'alesage ne change pas du tout ?)
christophe_aut le dim 22 nov à 22:08
@Aviator56 est-ce que cette phrase t'irait mieux?

"TWR reprend ce dossier et travaille sur le bloc qui est alors le plus prestigieux de la marque à savoir le V12 de 5.3 litres. Il en extrapole une version de 6.0 litres grâce au rallongement de la course qui a entraîné l'utilisation de nouveaux pistons, bielles, chemises ainsi que d'un nouveau vilebrequin. Un système de commande fabriqué par le motoriste bien connu Zytek à injection séquentielle et allumage numérique ont même été inaugurés pour l'occasion. Cette technologie est en fait directement issue de la compétition puisque utilisée par la marque en Endurance dans la catégorie où elle est engagée : le groupe C."
air25 le dim 22 nov à 22:08
Oui le réalésage c'est quand on élargit le trou:cool: :D
christophe_aut le dim 22 nov à 22:09
Rocco est donc un maître motoriste? :D
air25 le dim 22 nov à 22:14
Ouais, mais lui il déglingue tout avec sa longue course, chemises, segments, soupapes, bielles, tout y passe:/
Dernière édition le 22/11/2020 à 22:15 par air25, édité 1 fois
christophe_aut le dim 22 nov à 22:18
Oui, c'est le attila du train arrière, après lui plus rien ne passe et c'est le joint de cul lasse qui pète...
Aviator56 le mar 24 nov à 12:09
.
Dernière édition le 24/11/2020 à 12:13 par Aviator56, édité 1 fois
Auteur : avec
 1 
Jaguar ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques  Fiches techniques
AutotitreForum AutoJaguarMarche arrière : La Jaguar XJR-S 6.0             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autotitres de la semaine Land Rover Defender Interview Citroën Ami consommation Toyota Supra Peugeot 308 BMW Série 4 Peugeot Landtrek Cupra Formentor Naran données argus
MarquesLand Rover Mercedes Citroën Toyota Peugeot BMW Cupra Alfa Romeo Volkswagen Audi Tesla Dacia Lamborghini Kia Nissan Mini DS Renault
Actuellement, il y a 379 visiteurs en ligne dont 44 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2020 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales