Voitures américaines classiques - Page 33 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoDiscussions généralesVoitures américaines classiques   «   33   »   »»            Répondre    
 Page précédente    1    2      30    31    32    33    34    35    36      45    46   Page suivante 
2269 messages
44897 vues
Voitures américaines classiques
lesbellesauto le dim 4 janv 2015 à 23:32
lesbellesauto le lun 5 janv 2015 à 14:12
Citation de deville70 :

Le ven 26 déc 2014 à 16h19
Bouaaaaaaaaaaaaaaah!!!:oh: :oh: :oh:

Mais c' est le paradis!:love:

C' est où??? »


C'est là................................................................
...........................................................................
lesbellesauto le ven 9 janv 2015 à 00:44
Spoonr le ven 9 janv 2015 à 15:38
Sur la chaine 23 y'a chasseurs de bolides,ça parles plus que des photos ,c'est les apres midi de 14 à 16h ,counting garage en anglais je crois :love:
lesbellesauto le mer 14 janv 2015 à 17:59



:love: :love: :love:
christian76 le sam 17 janv 2015 à 10:42
:love:
christian76 le sam 7 fév 2015 à 12:16
:love:
christian76 le ven 3 avril 2015 à 16:18
:love:
christian76 le mar 5 mai 2015 à 16:51
:love:
christian76 le mar 5 mai 2015 à 16:53
:love:
christian76 le mar 5 mai 2015 à 16:54
:love:
Deville70 le sam 9 mai 2015 à 23:12
Un dinosaure mécanique de 50 ans, une Ford Thunderbird de 1965:
lesbellesauto le lun 8 juin 2015 à 21:01
Superbe cette photo Deville :good:

Pour ceux qui veulent se rassasier d'Amèricaines de tout age et tous style voici un lien :good: :good: :good: :good:
http://amateurdebeauxchars.forumactif.com/t31522p390-pour-se-rincer-l-oeil (pour se rincer l'oeil - Page 27)



;) ;)
Deville70 le sam 13 juin 2015 à 23:41
J' ai déniché une photo assez curieuse.

On y voit plein de voitures (du moins l' arrière) apparemment stockées dans ce qui semble être un grand palettier!

Allez, on peut s' amuser à les identifier: marque, modèle, année? :D

Deville70 le dim 14 juin 2015 à 11:45
15: Chevrolet impala 1958. :love:
Deville70 le mer 29 juil 2015 à 16:50
Une petite démonstration sur les feux "séquentiels": les clignotants s' allument en plusieurs temps, donnant un effet de mouvement dans le sens de la direction choisie.
Ce dispositif remonte à 1965, et Ford l' a monté de série sur la Ford Thunderbird jusqu' à 1971. Mercury a emboîté le pas puisqu' on retrouve ce type de feu sur la Mercury Cougar de 1967 à 1974. Et aussi sur la Mustang Shelby de 1968 à 1970. Chrysler l' a installé aussi sur les Imperial millésime 1969 seulement...
Ce dispositif était initialement mécanique (un boitier contenant un petit moteur, et des cames qui actionnaient des contacts), dont le câblage assez complexe demandait aussi quelques relais spécifiques pour assurer les diverses fonctions des feux: clignotants gauche/droite, "stop", "warning". Une version électronique fût mise au point pour éviter l' usure mécanique.
https://www.youtube.com/watch?v=KdoJsFtK7ew (Sequential Turn Signal Demo (animation) - YouTube)
YouTube -
-


Aujourd' hui, on commence à le proposer sur certaines marques européennes "premium", mais le fonctionnement et la technologie n' ont rien à voir avec le système d' époque.
bidule1972 le jeu 30 juil 2015 à 23:33
Un alignement sympa pas loin du boulot
Dernière édition le 30/07/2015 à 23:34 par bidule1972, édité 1 fois
lesbellesauto le mar 6 oct 2015 à 05:37
Une Buick nous fait son cinoche en pleine rue;)

Deville70 le mar 6 oct 2015 à 18:49
Je dirais... Une LeSabre 1971 ou 1972.
SaluC1 le mar 6 oct 2015 à 23:03
Jolie rencontre en Californie :good: ;)

Ocean_Orgy le mar 6 oct 2015 à 23:19
:love: :love: :love: :good:
antimax le mar 29 déc 2015 à 20:46
:D

Deville70 le mar 29 déc 2015 à 22:48
:D :good:

La taille de la Fiat comparée à la Buick!

D' ailleurs, c' est valable aussi pour les moteurs.

La première doit avoir un moteur de l' ordre de 500 cm3... L' autre tourne autour de 7 500 cm3!
Deville70 le lun 1 fév 2016 à 21:10
Ford Thunderbird.

Thunderbird signifie "oiseau de tonnerre". D' où vient ce nom? D' une ancienne légende indienne... Un oiseau au pouvoir surnaturel, qui d' un battement d' aile apporte la pluie et la fertilité en faisant retentir le tonnerre, et apporte la vie la où il passe.

Chez Ford, tout a commencé lorsque le concurrent de toujours, Chevrolet, a commercialisé la Corvette. Une voiture d' allure sportive "à l' européenne". Au début, on a laissé faire Chevrolet, pensant que la Corvette assez mal partie en 1953, n' allait pas survivre plus d' un an... Mais constatant qu' après coup les ventes progressaient, il fallait réagir!

On a donc pris une feuille blanche, et on a étudié une rivale capable de mener le combat. La Ford Thunderbird est née en 1955, soit 2 ans après le lancement de la Corvette.



Mais à la différence de Chevrolet, pas de 6 cylindres en ligne en monte standard. On a choisi un V8 de la marque sœur Mercury, d' une cylindrée de 292 pouces-cubes, soit environ 4 785 cm3, délivrant 202, 215 ou 225 ch selon la transmission manuelle ou automatique.

Les ventes démarrent assez bien avec 16 155 exemplaires.
Deville70 le lun 1 fév 2016 à 21:17
Pour 1956, peu de changement. Tout se passe bien, donc on laisse tel quel. On ajoute au choix des motorisations un V8 Ford de 312 pouces-cubes (5 113 cm3), et esthétiquement, on propose la roue de secours montée sur le pare-choc arrière, façon "continental-kit" (on retrouvera souvent ce style chez la marque sœur Lincoln, sur sa... Continental), et on ajoute des hublots circulaires sur le hard-top amovible.


En face, chez Chevrolet, on marque le pas, la Thunderbird prend la tête de la course...
Deville70 le lun 1 fév 2016 à 21:26
1957, un petit lifting est abordé. L' avant et l' arrière de la Thunderbird changent. La calandre semble descendre plus près du sol, perdant au passage les butoirs ronds. Les feux de positions et clignotants s' intègrent dans le bas du pare-choc. Derrière, les ailes arborent des lignes plus tendues avec de légers ailerons finissant au-dessus des feux circulaires un peu plus grands. Les échappements sont aussi descendus en bas du pare-choc redessiné, laissant davantage d' accès à la malle. La roue de secours est à nouveau à l' intérieur.


Coté mécanique, on grimpe: il y a toujours le V8 de 292 ci en 212 ch, mais le V8 312 ci passe maintenant à 245, 270, 285 ou même 300 ch! La Corvette n' a qu' à bien se tenir!
Deville70 le lun 1 fév 2016 à 21:39
3 ans se sont déjà écoulés, et on passe maintenant à tout autre chose concernant la Thunderbird...

Un certain Mc Namara, haut responsable chez Ford, pense qu' il serait plus rentable (malgré les 21 380 exemplaires sortis en 1957) de modifier la Thunderbird, surtout sur le plan habitabilité. Un cabriolet 2 places n' a pas beaucoup de débouché, alors qu' un autre en 4 a plus de chances se convenir à un public large. De plus, 3 millésimes consécutifs, c' est la durée maximale pour la plupart des constructeurs aux USA, il faut tout recommencer. Voici donc la Thunderbird "II":


Pour les puristes de la première heure, c' est la déception! Plus de stricte "2 places" sportive... C' est d' ailleurs là que s' arrête la concurrence directe avec la Corvette désormais. Mais les ventes montent d' un coup à 37 892 exemplaires, convertibles et coupés confondus. Mc Namara avait vu juste, et à temps.

La mécanique s' anime grâce à un V8 de 352 ou 430 ci (5 768 ou 7047 cm3) respectivement de 300 ou 350 ch.
Deville70 le lun 1 fév 2016 à 21:46
Le millésime 1959 suit logiquement les préceptes de 1958. Quelques détails changent ici ou là: texture de la calandre, décoration latérale sur la portière... 67 456 exemplaires écoulés, on monte encore assez fort. Les moteurs sont reconduits en mêmes cylindrées et puissances.


En option, on peut toujours avoir le "continental kit" de la roue de secours, basculant vers l' arrière pour ouvrir l' immense coffre. Ford se distingue des concurrents en ouvrant le coffre et le capot dans le sens contraire (les ouvertures sont vers l' habitacle, et non vers l' extérieur).
SaluC1 le lun 1 fév 2016 à 21:51
La Thunderbird première génération :love:

Merci Deville pour ces jolies photos ;)
Dernière édition le 01/02/2016 à 21:52 par SaluC1, édité 1 fois
Deville70 le lun 1 fév 2016 à 21:55
On arrive déjà sur le millésime 1960. Dans les grandes lignes, tout reste sur le même modèle. Encore quelques détails plus ou moins importants sont modifiés. A l' avant, la calandre change à nouveau d' aspect, avec des barres verticales la divisant. La décoration latérale chromée en flèche de la porte s' en va, tandis ques de fines barrettes se logent en bout des ailes arrières. Les gros doubles feux arrières deviennent plus petits, mais sont alors par 3.


Les moteurs de 352 et 430 ci sont toujours de la partie, puissances inchangées. La "Square-bird" (le surnom de cette Thunderbird 2ème du nom, signifiant "oiseau carré" de par son allure générale) va bientôt faire place à une nouvelle, totalement changée.

A suivre. ;)
viktor le lun 1 fév 2016 à 23:10
http://www.leboncoin.fr/voitures/918255206.htm?ca=12_s (BUICK Electra225 Convertible 1962 Voitures Hauts-de-Seine - leboncoin.fr)
1ere main de 1962 à 2008:oh: :good:
Deville70 le mar 2 fév 2016 à 21:16
1961, c' est le début de la Thunderbird 3ème génération. On passe clairement à une toute autre apparence.
Bien que 1960 soit une bonne année sur le plan commercial (90 843 exemplaires toutes versions comprises, un record à battre!), on ne se relâche pas pour autant.

Le profil de cette Thunderbird est extrêmement fluide pour l' époque. On y voit pour certains une... balle de fusil! On surnommera d' ailleurs cette génération "bullet-bird"...

La mécanique choisie est un unique moteur V8 de 390 ci (soit 6 391 cm3) fournissant 300 ch.
Deville70 le mar 2 fév 2016 à 21:26
L' aspect net et lisse de la Ford Thunderbird 1961 plaît dans l' ensemble, car relativement sobre par rapport à bien d' autres voitures de l' époque, généralement chargées de chromes et aileronnées. Peu de variations à noter pour le millésime 1962: maillage de calandre ou décoration latérale redessinées.


Ford a pensé aux nostalgiques de la toute première Thunderbird, et propose une option qui consiste en un carénage recouvrant totalement les places arrières, et finissant jusqu' au bord des deux sièges de devant. Ce carénage en fibre de verre, nommé "Sport Roadster Convertible" est amovible, mais encombrant! Côté mécanique, on garde le bloc 390 ci, mais on propose 300 ou 340 ch.
Deville70 le mar 2 fév 2016 à 21:37
1963 est dans la prolongation logique de 1961 et 1962. Là aussi peu d' évolution... On notera une légère nervure partant de la pointe de l' aile avant et finissant sur la porte, avec 3 groupes de baguettes chromées en oblique.


Une version "landau" propose un toit couvert de vinyl grainé, avec de faux compas de capote sur les custodes. Toujours 2 puissances pour l' unique bloc 390 ci. Les ventes ont un peu fléchi en 1963, car la Thunderbird n' est plus seule dans son domaine de "personnal car". GM a sorti un nouveau modèle par sa division Buick, la Riviera! On descend pour le coup à 63 313 exemplaires, ce qui reste quand même honorable. Mais il va falloir être vigilant! La Riviera est une première concurrente, d' autres vont venir la rejoindre...
Deville70 le mar 2 fév 2016 à 21:46
Du coup, le restylage majeur qui a lieu tous les 3 ans tombe à pic. 1964 donne naissance à la 4ème génération de Thunderbird. On redessine à peu près tout.

Ford affectionnait les gros feux ronds pour se distinguer de l' arrière... On les a vus sur plein de modèles: Fairlane, Falcon, Galaxie, Ranchero, ainsi que sur la Thunderbird. Mais c' est fini! On passe à de longs feux rectangulaires. Le devant prend un aspect "nez de requin", avec la calandre penchant vers l' avant, et finissant en s' amincissant sous les phares.

Pour le tableau de bord, le tachymètre n' indique plus la vitesse au moyen de la classique aiguille, mais d' une "bande" évoluant façon thermomètre à l' horizontale. Le moteur retenu pour propulser l' engin reste le 390 ci, mais uniquement en version 300 ch (?)...
Deville70 le mar 2 fév 2016 à 22:00
La Thunderbird suit son chemin sereinement (la Riviera la suit encore de loin), mais comme chaque année, il faut changer légèrement ceci ou cela...

La calandre est modifiée dans sa texture, on remplace le lettrage "Thunderbird" de l' aile par une évocation de sortie d' air... On redessine les feux arrières en remplaçant le logo du fameux Thunderbird par de petites barrettes chromées verticales. Tiens! Là il y a du changement... Les feux animent particulièrement l' arrière de la voiture dès qu' on actionne les clignotants. Au lieu d' un clignotement classique " 1 0 1 0 1 0 1 0...", on met au point le clignotement séquentiel. En résumant, les 3 ampoules de chaque feu ne s' allument et ne s' éteignent plus simultanément, mais en décalage. Ca donne un cycle en 4 séquences comme suit: "000 100 110 111 000 100 110 111". Ce système électro-mécanique (un moteur et des cames sur des contacts) sera le "truc en plus" de la Thunderbird.
Deville70 le mar 2 fév 2016 à 22:13
1966 est une année où la concurrence va s' accroître pour la Thunderbird... La Riviera voit son premier grand restylage, mais arrive aussi l' Oldsmobile Toronado, qui a la particularité d' être une... traction!
Cependant, tout va bien pour la Thunderbird cette année encore.

On retouche l' avant de la voiture en modifiant l' aspect de la calandre. Les feux de position et clignotants s' allongent sous un pare-choc plus fin. Le tour des phares est aussi retouché. Le profil reste comparable à ceux des 2 dernières années. L' arrière est encore modifié. Cette fois c' est sur toute la largeur de la voiture que s' étalent les feux. Les clignotants séquentiels sont toujours de la partie (et le resteront sur plusieurs années consécutives), mais il faut compter 9 ampoules éclairant l' arrière de la voiture la nuit!
On a toujours le bon gros bloc moteur V8 de 390 ci, sauf qu' on propose à nouveau 2 puissances: 315 ou 345 ch. A noter aussi que c' est la dernière année de production du convertible (!), les ventes de carrosseries ouvertes diminuant au fil des ans. On a quand même écoulé 69 176 exemplaires malgré l' arrivée progressive de voitures concurrentes.

1967 va apporter son lot de bouleversement... A suivre. ;)
Deville70 le mer 3 fév 2016 à 21:11
1967, c' est le départ du convertible, et l' arrivée... d' une berline!
La Thunderbird cinquième du nom s' éloigne sensiblement du concept d' origine... Mais les tendances ont changé.
Le faciès est carrément différent: une énorme calandre (ou gueule) qui comprend les phares escamotables, très à la mode sur la seconde moitié des '60s.

Le moteur V8 390 ci est maintenant épaulé par l' arrivée du 428 ci (7 014 cm3) de 345 ch, plus coupleux.
Deville70 le mer 3 fév 2016 à 21:24
La Thunderbird doit faire face à des concurrentes de taille: Chrysler 300 Hurst, Buick Riviera, Oldsmobile Toronado, et Cadillac Eldorado!
Elle se démarque par un côté très "kitch" avec sa version 4 portes "landau"... On aime ou pas, mais on la remarque.

On conserve la grande calandre, le bandeau de feu arrière avec ses clignotants séquentiels, bref on reste sur la même lancée que le millésime précédent. On a en option les feux de virage dans le prolongement du pare-choc. Ces feux s' éclairent selon le côté où on actionne le clignotant en conduite nocturne. Et pour la mécanique, le V8 390 ci reste à 315 ch, le 428 ci monte à 360 ch, ça parle fort!
Deville70 le mer 3 fév 2016 à 21:38
Pour 1969, dernier millésime pour la Thunderbird "V", on garde une allure similaire. La texture de la calandre change, intégrant encore les phares sous trappe, et les feux de position et clignotants deviennent rectangulaires. Le profil est conservé sans grand changement. Pour l' arrière, on retire le bandeau continu des feux (dommage) pour de grands feux rectangulaires, toujours avec clignotants séquentiels. Les feux de recul sont dissimulés dans la grille.

Le V8 390 ci a pris sa retraite, seul reste le 428 ci en 360 ch. Les ventes ont sensiblement baissé: de 77 956 exemplaires en 1967, à 49 27 en 1969! La concurrence se fait maintenant bien sentir dans la place...
Deville70 le mer 3 fév 2016 à 21:55
49 272, et pas 49 27, fichu clavier!

Bon, 1970 présente la sixième Thunderbird, qui doit maintenant batailler ferme pour reprendre son envol.

On continue de proposer une version 4 portes, car les demandes ne sont pas négligeables. La voiture garde des proportions similaires aux générations précédentes, soit environ 5,70 m de long, 2 m de large, et 2 tonnes sur la balance...

On a droit a deux silhouettes différentes pour le coupé: un arrière d' habitacle conventionnel, et un autre plus incliné et dans le prolongement du coffre, de style "fast-back". L' arrière retrouve le grand bandeau de feu arrière, avec les clignos séquentiels, ça on y tient. A noter que ce dispositif est maintenant électronique à transistors, en lieu et place du moteur et jeu de cames. Et le devant de la voiture? Là, c' est un peu spécial, avec un... nez, ou plutôt un bec, bien saillant sur une façade en concave.
Deville70 le mer 3 fév 2016 à 22:11
Eh bien, c' est moyen au niveau des résultats... On traîne à 50 364 pièces finies.
Pas évident de se distinguer avec des Chrysler 300 et Cadillac Eldorado dans les files d' à côté.

Mais pour l' instant, on reste sur le même dessin.


Le seul moteur retenu pour cette génération est le V8 de 429 ci, d' une puissance de 360 ch.
Après toutes ces évolutions, on se remet en question chez Ford... on décide même d' écourter la génération actuelle pour tout reprendre à fond. A suivre... ;)
caraddict le mer 3 fév 2016 à 22:40
Toujours intéressant :good:
Deville70 le jeu 4 fév 2016 à 21:21
Le rythme habituel des générations nouvelles tous les 3 ans est bousculé cette fois-ci. On n' attendra pas 1973, et la Thunderbird "VII" naît dès 1972, car la "VI" n' a pas eu le succès prévu. De plus, la concurrence ne laisse presque plus de marche de manœuvre...

Cette nouvelle mouture supprime le bec (ou le nez, c'est selon) sur la face, pour revenir à un style plus dans le ton de l' époque. Nous sommes dans les '70s, le "néo-classique" est utilisé chez presque tous les constructeur.

Le "néo-classique" sauce USA, c' est une calandre assez haute, des extrémités d' ailes dépassant les phares, et un capot aux formes travaillées. Pour ce millésime, les barrettes horizontales de la calandre sont répétées dans les logements de phares. A l' arrière, nouvelle forme de bandeau de feu (on passe à 10 ampoules de veilleuses la nuit MAIS on n' a plu droit aux clignotants séquentiels (!)... Seules les deux ampoules les plus aux extrémités clignotent de façon classique. Les moteurs retenus sont les V8 de 429 ci et 460 ci (le plus gros moteur Ford, soit 7 538 cm3), respectivement à... 212 et 224 ch! Mais que se passe-t-il? On a perdu plus de 100 ch, alors que l' on cube plus gros? En fait, on mesurait jusqu' en 1971 la puissance "gross" (brut) en sortie de vilebrequin. Dès 1972, on mesure sur la roue, ce qui entraîne la prise en compte des pertes dans la transmission, et la présence des accessoires comme la climatisation. Enfin, l' adoption de l' essence sans plomb nécessite des taux de compression moins fort.
Deville70 le jeu 4 fév 2016 à 21:33
1973 voit une transformation de la façade par rapport à l' année précédente. Les normes fédérales (et les assureurs!) imposent des pare-chocs capable de résister à des chocs modérés jusqu' à 5 MPH (8 km/h) sans dégradation. Ces pare-chocs deviennent plus imposants, et sont montés sur deux vérins absorbeurs. Si lors d' une manœuvre de stationnement, on touche de l' avant un obstacle (poteau, borne ou autre véhicule), le pare-choc va "rentrer" dans la carrosserie et en ressortir pour repousser la voiture. Cela oblige donc à redessiner les parties avoisinantes, qui comprennent des éléments en uréthane souple.

Le dessin de l' arrière reste inchangé, ainsi que le profil. Gros succès des ventes: on remonte en flèche à 87 269 exemplaires! La concurrence à la ramasse? Oui et non. La Thunderbird a un style comparable à celui de sa cousine Lincoln Continental, ce qui paradoxalement crée une concurrence interne, mais plaît beaucoup!
La mécanique s' anime toujours avec les V8 de 429 et 460 ci, baissant légèrement à 208 et 219 ch.
Deville70 le jeu 4 fév 2016 à 21:40
Pour 1974, on conserve la façade de l' année passée, puisqu' elle remporte les suffrages. Cette fois c' est à l' arrière que l' on adapte les pare-chocs à absorbeurs. Le bandeau de feu change d' aspect, et se divise en une série de rectangles lumineux.

Le contrecoup du choc pétrolier de 1973 se fait sentir davantage sur les ventes de 1974... On redescend à 58 443 modèles produits. Mais c' est un constat similaires chez la plupart des constructeurs. Et, autre paradoxe: on supprime le bloc 429 ci pour ne conserver que le 460, délivrant 220 ch...
Deville70 le jeu 4 fév 2016 à 21:48
Nous arrivons à 1975. Théoriquement, on devrait tourner la page et créer une nouvelle Thunderbird. D' ailleurs l' oiseau a maintenant 30 ans! Eh bien, non, on ne change rien. La génération "VII", même si elle a démarré un an plus tôt, va encore durer un moment.

On garde cette calandre étroite et haute, le bandeau de feu, le grand capot en relief, le bloc V8 460 ci (donné pour 194 ch), le petit hublot sur la custode... Bon, on propose quand même un toit ouvrant vitré.
Deville70 le jeu 4 fév 2016 à 21:56
Et pour 1976? La non plus, on ne touche à rien! La Thunderbird 7ème génération dure donc sur 5 millésimes au lieu des 3 habituels. Le succès se maintient dans la moyenne avec 52 935 exemplaires pour cette ultime présentation. Là, c' est surtout la dernière année où la Thunderbird garde une taille aussi imposante (de l' ordre de 5m65 en long et 1m95 en large, pesant près de 2 tonnes d' acier massif!).

Dernière année aussi pour le big-block 460 ci, revu à 202 ch (?). L' année prochaine, ou va commencer à mettre l' oiseau au régime...

A suivre. ;)
Deville70 le ven 5 fév 2016 à 21:12
1977 présente une Ford Thunderbird complètement repensée. Signe de changement des temps, la Thunderbird 8ème du nom voit ses dimensions légèrement réduites. On perd environ 30 cm de longueur, le poids s' allège d' environ 200 kg, et les cylindrées des moteurs baissent aussi.

On reprend la recette des phares sous trappe, à la manière des Lincoln et Mercury de la même période. La calandre reste étroite, le capot encore assez travaillé. A l' arrière, le bandeau de feux est toujours de la partie, sous une nouvelle apparence.
On a le choix entre 3 moteurs V8: le 302 ci (4 949 cm3) de 130 ch (eh oui, on a sérieusement réduit là aussi), le 351 ci (5 752 cm3) de 135 ch (juste un peu plus coupleux), et le 400 ci (6 555 cm3) de 173 ch.
Deville70 le ven 5 fév 2016 à 21:21
On aurait tendance à croire que la Thunderbird est sur la fin, tant ses performances se sont amoindries... Eh bien pas du tout: 318 140 exemplaires sont commandés! On a plus que triplé la production, les centres d' intérêt ont changés. On ne recherche plus la puissance débridée, ni des engins de près de 6 mètres et 2 tonnes. La demande s' est adaptée aux conditions de l' époque. Les lois se sont durcies: vitesse limitée à 55 mph (88 km/h) sur la plupart des grandes routes et autoroutes! On a aussi réduit la consommation moyenne; en gros de 18 à 25 litres aux 100 pour les générations précédentes, 12 à 16 litres pour l' actuelle.

Physiquement, le millésime 1978 est similaire à celui de 1977. Toutefois, 1978 est l' année des 75 ans de Ford, et on propose des versions en édition limitée. Par exemple un toit de type T-top amovible...
Auteur : avec
 Page précédente    1    2      30    31    32    33    34    35    36      45    46   Page suivante 
AutotitreForum AutoDiscussions généralesVoitures américaines classiques   «   33   »   »»            Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce sujet.


Actualité autoSuzuki Swift statistique Mercedes EQE PSA BMW Volkswagen ID.3 Renault Tesla Model 3 Crit'Air Audi Q5 Mercedes Classe GLC Mitsubishi Space Star hybride
MarquesSuzuki Mercedes BMW Volkswagen Renault Tesla Audi Mitsubishi Ford Honda Mini Jeep Mazda Opel Land Rover Seat Subaru Nissan
Actuellement, il y a 209 visiteurs en ligne dont 19 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2020 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales