GAZ achète 5% de General Motors - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoDiscussions généralesGAZ achète 5% de General Motors   »»            Répondre    
 1    2   Page suivante 
53 messages
1998 vues
GAZ achète 5% de General Motors
ocean_orgy le mar 7 août 2007 à 20:32
Qui aurait penser il y a une dizaine d'années, qu'une société russe rachèterait une partie (même petite) d'un des symboles du capitalisme américain :D

A noter qu'outre les 5% d'actions de General Motors qu'il vient de racheter, Oleg Deripaska, le propriétaire de GAZ, est sur la liste des acheteurs potentiels de Jaguar et Land Rover (que Ford veut vendre ensemble).

Il va également investir un millard et demi dans Magna qui s'était intéressé au rachat de Chrysler et également à Jaguar et Land Rover.
Dernière édition le 07/08/2007 à 20:34 par ocean_orgy, édité 1 fois
ramses2 le mer 8 août 2007 à 00:51
Prendre une partie du capital de GM quand on est Russe c'est pas forcement anodin non plus. Le géan US contrôle une partie du capital d'Avtovaz si je ne m'abuse. Et Avtovaz reste leader sur son marché intérieur....
lbad le sam 8 nov 2008 à 13:18
General Motors, ses caisses vides, renonce à Chrysler et appelle l'Etat à l'aide

NEW YORK (AFP) — Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a reconnu vendredi être menacé d'une crise imminente de liquidités, qui l'a conduit à abandonner son projet de rachat de Chrysler et à lancer un appel à l'aide "indispensable" du gouvernement fédéral.

A moins d'une reprise vigoureuse (et à ce jour improbable) du marché automobile, et sans aide gouvernementale, le numéro un américain ne devrait plus avoir l'argent nécessaire à son fonctionnement dès les premiers mois de 2009.

GM a par conséquence préféré ne pas mener plus loin les discussions engagées avec le fonds Cerberus pour lui racheter sa filiale Chrysler. La priorité est désormais le renflouement de sa trésorerie, a-t-il fait valoir, à l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels.

La fusion avec Chrysler suscitait un grand scepticisme chez les analystes et une hostilité ouverte chez les syndicats, inquiets de ses conséquences sociales. L'opération aurait été condamnée par le refus du Trésor de débloquer une aide de 10 milliards de dollars, selon la presse américaine.

Lors des trois mois achevés fin septembre, GM a enregistré une perte nette de 2,5 milliards de dollars. Rapportée au nombre d'actions, elle atteint 7,35 dollars, alors que les analystes tablaient sur des dégâts limités à 3,7 dollars.

Le chiffre d'affaires a accusé un recul de 13%, à 37,9 milliards de dollars, alors que les analystes attendaient 39,41 milliards.

Après avoir chuté de 15% à l'annonce des résultats, le titre GM ne perdait plus que 5,21% à 4,55 dollars vers 19h30 GMT.

Confronté à un marché nord-américain en chute libre (-32% en octobre), le plus gros constructeur de Détroit a tendu la sébile.

"GM a pris une série de mesures déterminées pour +s'aider lui-même+, mais une aide supplémentaire du gouvernement américain pour aider le secteur automobile durant cette crise est indispensable", fait-il valoir.

Lors d'une téléconférence, le PDG Rick Wagoner a affirmé que le groupe allait "prendre toutes les mesures possibles" pour éviter la faillite.

"Nous sommes convaincus que les conséquences d'une faillite seraient terribles et dépasseraient largement General Motors", a-t-il dit.

Plus d'un quart de million de personnes travaillent pour le constructeur, qui vient de fêter son siècle d'existence et dont les marques sont les plus vendues aux Etats-Unis. GM s'est fait ravir le premier rang mondial par le japonais Toyota cette année.

"La tourmente sans précédent de l'économie et du marché du crédit a un impact dramatique sur le secteur automobile et GM", affirme le constructeur. Nombre de consommateurs "qui ont encore l'intention d'acheter des véhicules se sont vu refuser un crédit, ou ont jugé le coût du crédit prohibitif".

Les trois grands de Détroit (GM, Ford, Chrysler) sont dans l'attente du déboursement d'un crédit de 25 milliards de dollars voté par le Congrès, et sont allés jeudi à Washington pour quémander des aides supplémentaires.

GM a annoncé vendredi un programme de 5 milliards de dollars d'économies, tout en prévenant qu'il serait insuffisant à lui seul pour rétablir sa trésorerie.

Il entend récupérer notamment de 2 à 4 milliards de dollars en cédant sa filiale de vente de pièces détachées ACDelco, la marque Hummer, qui fabrique de gros 4x4 chers à l'achat et très gourmands en carburant, et un site industriel situé à Strasbourg (est de la France).

Il entend en outre rogner 500 millions de dollars supplémentaires de ses coûts salariaux aux Etats-Unis et au Canada, en réduisant les effectifs, y compris si nécessaire par licenciements secs, et en supprimant les primes.

Cinq cents autres millions devraient être récupérés sur les stocks, tandis que les prévisions d'investissements pour 2009 ont été ramenées de 7,2 milliards de dollars à 4,8 milliards.
fujiyama le sam 8 nov 2008 à 13:21
Je ne suis pas sur que cela soit une bonne nouvelle pour les autres constructeurs...
ramses2 le sam 8 nov 2008 à 13:28
Sans compter que GM est un grand empire qui comprend un sacré paquet de marques (subaru, lada, Opel, Saab, Isuzu...)
clionrj le sam 8 nov 2008 à 13:35
Si GM devait disparaître, qu'en serait-il d'Opel :?:

Je suis sur que la République Fédérale d'Allemagne sauverait la marque qui est très viable après tout, mais il y a aussi Vauxhall en Grand-Bretagne et là l'état est moins enclain à intervenir :(
fujiyama le sam 8 nov 2008 à 13:37
Tu sais, Jaguar est bien partit en Inde, alors la localisation elle se fait là ou il y a des pépettes. C'est tout.
ramses2 le sam 8 nov 2008 à 13:38
Fuji :good:
aviator56 le sam 8 nov 2008 à 13:42
Saab est mal barré aussi:(
ramses2 le sam 8 nov 2008 à 13:46
Oui enfin en revendant une marque où deux, ils peuvent régler leur soucis de trésorerie à court terme ;).
clionrj le sam 8 nov 2008 à 13:47
On devrait renationaliser Renault, et nationaliser PSA, ça éviterait qu'on voit nos marques françaises dégager en Inde où je ne sais où encore :(
ramses2 le sam 8 nov 2008 à 13:50
Faut peut être pas pousser le bouchon trop loin non plus. Nos marques sont frappées par la crise mais pas à ce point. Puis l'Etat n'a pas vocation à racheter toute les entreprises. Il y a deja assez de chose à faire comme ça ;)
Armand le sam 8 nov 2008 à 13:50
Et ca servirait a quoi ? a financer un truc de plus dans nos impots ?
clionrj le sam 8 nov 2008 à 13:57
Ben non justement, elles font du bénéfice, c'est tout ça en moins pour nos impots :louche: Ce qui m'inquiétait juste c'est de voir leur capital dans des mains qui pourraient fermer des usines et mettre des pauvres gens au chomage ;)
ramses2 le sam 8 nov 2008 à 13:58
Pas besoin que les capitaux aille en Inde pour ça :D :bad:
clionrj le sam 8 nov 2008 à 14:06
Enfin, de toute façon je pense qu'une certaine forme de capitalisme vient peut-être de mourrir, de la maladie qu'il s'est lui même instillé. Maintenant il n'y plus qu'à subir les dégats que provoquent son cadavre en putrafaction ;)
Dernière édition le 08/11/2008 à 14:13 par clionrj, édité 1 fois
ramses2 le sam 8 nov 2008 à 14:12
Alors là tu rêves. Je me faisais la reflexion sur l'avenir du capitalisme ce matin en courant. Marx et Schumpeter ont tors lorsqu'ils affirment que le capitalisme court à sa perte. C'est un système qui s'écroule et renait de ces cendres! En 1929 ont a connu sans doute bien pire et pourtant il s'en est suivi derrière de grandes périodes de prospérités (après un conflit mondial, il est vrai).

Le système nous a souris, nous a fait progresser et il est temps qu'il profite aux PVD. Les économistes le savent depuis un certain temps. Nos économies sont amenés à stagner voir régresser légèrement au profit des PVD bien industrialisée. Les délocalisations ne sont qu'une étape dans ce long chemin qui nous attend.
clionrj le sam 8 nov 2008 à 14:18
Je n'ai pas dit que la capitalisme est mort, c'est le système qui correspond le mieux à l'humanité toute entière, j'ai dit que c'était une certaine forme de capitalisme. Autre chose va renaître à sa place, peut-être pire encore :(
Mais à force de tester, de se ramasser la figure, peut-être trouverons-nous quelque chose d'équilibrer, capable d'assurer le bonheur de l'humanité et préserver notre planète des maux que l'industrialisation à outrance lui fait subir ;)
Oui, je suis un doux réveur :D
fujiyama le sam 8 nov 2008 à 14:26
Citation de clionrj :

« On devrait renationaliser Renault, et nationaliser PSA, ça éviterait qu'on voit nos marques françaises dégager en Inde où je ne sais où encore »


Tu veux qu'ils produisent de la Traban new-age :?: :D Sérieux :louche: :?:

La Dacia ne compte pas puisque les salaires ne vont pas à des ouvriers "nationaux".
ramses2 le sam 8 nov 2008 à 14:31
Clio un très doux reveur
clionrj le sam 8 nov 2008 à 14:31
Pour Dacia, c'est vrai, mais elle comporte certainement des pièces faites en France :louche:

Quant à la Trabant New Age, on attend, elle ne devrait pas tarder, vu le succès de la Fiat 500 ou de la Mini, il y a bien quelqu'un qui va finir par y penser :D
rico3 le sam 8 nov 2008 à 15:04
Citation de ramses2 :

« Sans compter que GM est un grand empire qui comprend un sacré paquet de marques (subaru, lada, Opel, Saab, Isuzu...) »


Subaru appartient au géant japonais Fuji, Lada appartient en partie à Renault-Nissan et Isuzu ne fait plus partie de GM et appartient à je ne sais plus qui...seule Saab ou ce qui en reste et Opel appartiennent à GM.

C'est fâcheux pour Opel qui a amorcé une jolie remontée depuis quelques temps, il sera peut être repris par un fond ou un chinois !

Citation de clionrj :

« On devrait renationaliser Renault, et nationaliser PSA, ça éviterait qu'on voit nos marques françaises dégager en Inde où je ne sais où encore »


Tu oublies un peu vite que tout ce que fait l'Etat il le fait mal, souvenez vous du Crédit-Lyonnais...
Dernière édition le 08/11/2008 à 15:06 par rico3, édité 1 fois
sventchik le sam 8 nov 2008 à 15:07
Concernant l'avenir de GM, et les différent partenariat ( Fiat, Saab, Gaz, Avtovaz, Magna), il n'y a pas spécialement d'inquiétude à avoir : GM ne disparaitra pas.


Il y a suffisamment de partenaires intéressés pour racheter telle ou telle branche.

Après, c'est sur que ca va être difficile de garder GM dans le girond américain.... ca risque d'être partagé !
On entend à nouveau le groupe GAZ intéressé pour racheter certaines parts ! Et de l'argent, ils en ont !!!

Les conglomérats russes ont énormément de liquidités, et sont prêts à acheter la technologie, le savoir-faire occidental.
Gaz fricotte avec tout le monde... PSA sur les moteurs, Chrysler pour la production de la Sebring, les coréens Hyundai et Kia, Fiat pour les utilitaires....

;)
vassim le sam 8 nov 2008 à 15:11
Le monde change.
rico3 le sam 8 nov 2008 à 15:13
Oui, et ça change à une vitesse incroyable, on pas du souvent voir ça au cours de l'Histoire !
clionrj le sam 8 nov 2008 à 15:13
Merci vassim ;)
lbad le sam 8 nov 2008 à 16:17
Le secteur automobile n'a pas le temps d'attendre Obama

Pendant sa campagne présidentielle, Barack Obama a multiplié les appels du pied et les engagements en direction des constructeurs automobiles américains, mais leurs difficultés sont telles que le secteur ne peut pas attendre sa prise de fonctions. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch

L'administration Bush a donné mercredi soir son feu vert à une aide financière aux constructeurs automobiles de 25 milliards de dollars sous forme de prêts, mais le secteur juge indispensable une aide supplémentaire.

"Il y a un consensus large sur le fait que le retournement de conjoncture et la crise du crédit ont radicalement modifié la situation et que l'industrie (automobile), confrontée à de graves difficultés, a besoin d'une assistance supplémentaire", souligne Alan Reuther, du syndicat des ouvriers de l'automobile UAW.

Cette enveloppe, approuvée en septembre, est destinée au développement de nouvelles technologies.

Pendant sa campagne présidentielle, Barack Obama avait multiplié les appels du pied et les engagements en direction des constructeurs automobiles américains, mais leurs difficultés sont telles que le secteur ne peut pas attendre la prise de fonctions du 44e président des Etats-Unis.

"Il n'est pas là avant (le 20) janvier et c'est un long délai dans la vie de ces entreprises en ce moment", a expliqué mercredi à Reuters John Engler, président de l'Association nationale des industriels et ancien gouverneur du Michigan.

Des changements fondamentaux sont à prévoir dans l'industrie automobile d'ici l'entrée d'Obama à la Maison blanche, affirme Engler sans plus de précisions.

General Motors a fait savoir mercredi qu'il annoncerait vendredi "d'importants changements" opérationnels lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre. Comme pour son concurrent Ford, ces chiffres devraient confirmer le recul du secteur: en octobre, les ventes de GM ont chuté de 45%.

Les deux groupes, qui établissent un lien entre la dégradation générale de l'économie et la situation à Detroit, ville industrielle symbole de l'automobile, continuent d'espérer un geste d'aide de l'administration Bush avant son départ.

Les perspectives pour Chrysler LLC sont plus incertaines. Selon des sources au fait des discussions sur l'avenir du groupe, le plus petit des trois constructeurs pourrait fusionner, être divisé ou mis en faillite.

Selon Engler, la disparition de Chrysler coûterait un million d'emplois à l'économie américaine. "Il ne s'agit pas seulement des trois entreprises, cela concerne aussi leurs fournisseurs, toute la chaîne", souligne-t-il.

LA SOLUTION DU PRÊT ?

Les constructeurs, leurs alliés au Congrès et d'autres industries ont sollicité le département au Trésor pour obtenir une extension des prêts ou d'autres capitaux.

Des sources au sein du secteur affirment qu'Obama lui-même pourrait plaider leur cause auprès de l'administration Bush et user de son poids au Congrès, dominé par les démocrates, s'il juge nécessaire d'agir pour éviter une crise plus large de l'industrie manufacturière.

Mercredi, la présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, a souhaité la mise en oeuvre d'un plan de relance de 61 milliards de dollars mais ajouté que son adoption d'ici la fin du mois dépendrait des sénateurs républicains et de l'humeur de la Maison blanche.

Pelosi s'est entretenue lundi avec des parlementaires avocats de l'industrie automobile et d'importants présidents de commissions, mais aucun consensus n'est apparu sur l'aide à apporter à Detroit.

Elle devrait rencontrer jeudi les dirigeants des "Big Three". Les représentants de General Motors, Ford et Chrysler tenteront de la persuader de l'urgence d'une intervention étatique.

Les fabricants, leurs groupes de pression et certains responsables du Congrès ont suggéré que la solution pourrait passer par des prêts publics directs sans conditions d'un montant pouvant aller jusqu'à 25 milliards de dollars.

Version française Grégory Blachier et Henri-Pierre André
lbad le sam 8 nov 2008 à 16:19

Le 02/11/2008 à 14:33

Chrysler ne discuterait plus avec Renault-Nissan, préférant GM

DETROIT (Reuters) - Les discussions sur une vente de Chrysler à Nissan et Renault ont pris fin parce que la préférence des propriétaires de Chrysler va à un rapprochement avec General Motors, rapporte le Detroit News.

Le journal, qui cite des sources proches du dossier, ajoute qu'aucun pourparler supplémentaire n'est programmé avec le fonds de private equity Cerberus Capital Management, celui-ci jugeant une alliance avec GM plus avantageuse pour Chrysler, notamment d'un point de vue financier.

Le Detroit News avait indiqué auparavant que Renault-Nissan avait proposé de prendre une participation de 20% dans Chrysler, troisième constructeur automobile américain.

Un porte-parole de Cerberus a refusé de faire un commentaire.

Le PDG de Renault et de Nissan, Carlos Ghosn, a démenti cette semaine les informations de presse sur un rapprochement avec Chrysler, les qualifiant de spéculations. Il a ajouté qu'engager du cash dans une telle alliance n'avait pas de sens dans le contexte actuel.

Selon des sources proches des discussions entre GM et Chrysler, le projet devra attendre l'élection du nouveau président américain, l'administration Bush ayant écarté l'idée d'apporter des financements publics à l'entreprise.

Nick Carey, version française Gilles Guillaume
remi95 le sam 8 nov 2008 à 19:26
"Je suis sur que la République Fédérale d'Allemagne sauverait la marque qui est très viable après tout, mais il y a aussi Vauxhall en Grand-Bretagne et là l'état est moins enclain à intervenir"

tu as trouvé cette info ou ? dans le chasseur français ? :D
Opel n'est pas viable ! d'ailleurs du temps de leur splendeur il y a quelques années maintes foi les dirigeants d'Opel on pensé fermer la boutique mais maintenant que tout est en faillite ............
lbad le sam 8 nov 2008 à 19:30
De toute façon ça fait quelques années que GM va mal et la crise actuelle ne va faire qu'accélérer la fin de certaines branches ... Ah savoir lesquelles et dans quelle mesure :?:

La question reste quand même de savoir pourquoi GM va mal ? Mauvaise gestion, rachats trop importants, voitures inadaptée ou ne plaisant pas ... ? Ca on le dit jamais comme d'ailleurs si il y a des responsables ou pas ou si c'est le contexte qui fait que GM est comme cela :louche:
ramses2 le sam 8 nov 2008 à 19:57
Exact Sub (et même Isuzu) appartienne à Fuji Heavy Industries Ltd. Ceci dit GM a pris une participation dans la marque sub en 2000 ;)
rico3 le dim 9 nov 2008 à 20:04
Si Opel disparaît ça sera tout bénef pour le groupe VW, les allemands tenteront ils de sauver Opel qui est américain depuis les années trente, pas évident en effet !
clionrj le dim 9 nov 2008 à 20:46
remi95 : je voulais dire qu'Opel a une gamme qui tient la route, je ne connais pas du tout sa situation financière ;)

Le gouvernement fédéral n'est il pas déjà intervenu plusieurs fois pour Volkswagen, à moins que ça soit le Länder de Basse-Saxe :?: :louche: :louche: :louche:

Ce qui fera pitié c'est de voir les marque Chrysler et Dodge perdre toute leur originalité dans GM, pour produire des dérivés de Chevrolet comme le font Buyck, Pontiac ou Cadillac et probablement disparaître à terme comme Oldsmobile :ouin: :ouin: :ouin:
Dernière édition le 09/11/2008 à 20:50 par clionrj, édité 1 fois
remi95 le dim 9 nov 2008 à 20:56
Le Lander de Basse saxe est intervenu chez VW car il est actionnaire de VAG ! pas pour les aider financièrement.

clionrj le jeu 4 déc 2008 à 10:32
En dehors des suppressions d'emplois, General Motors pourraient supprimer les marques BUICK et PONTIAC :oh: :oh: :oh:
Même si ça ne changera pas grand'chose sur les routes européennes, ça fait drôle tout de même. Ils avaient déjà supprimé OLDSMOBILE il y a trois quatre ans :(
zlackie le jeu 4 déc 2008 à 11:42
B'ah évidemment que c'est triste, mais mieux perdre quelques doigts, que d'y laisser toute la tête :/
viktor le jeu 4 déc 2008 à 12:31
Qu'ils coulent corps et ames ils se sont suffisamment fait de pognon c'est la loi du capitalisme tu perd tu ferme (ta gueule)
bobal le jeu 4 déc 2008 à 13:15
Citation de viktor :

« Qu'ils coulent corps et ames ils se sont suffisamment fait de pognon »


:/ :/
Tu vois plus loin que le bout de ton nez des fois? :D
Ca rigolera moins le jour où GM fermera ses portes....
teusch le jeu 4 déc 2008 à 15:38
le Länder de Basse-Saxe

Bordel :arg:
Un Land, des Länder :arg:
Le Land, les Länder.
zorglub007 le jeu 4 déc 2008 à 18:41
Bon et renault c'est pour quand ? je dis ça pour la defence du paysage routier :D
lbad le ven 12 déc 2008 à 09:05
General Motors a embauché des conseillers pour préparer un éventuel dépôt de bilan

Il y a 8 heures

NEW YORK (AFP) — Le constructeur américain General Motors a reconnu jeudi avoir embauché des conseillers juridiques et des banquiers pour se préparer "à toutes les éventualités", y compris celle d'un dépôt de bilan.

Le conseil d'administration du numéro un américain de l'automobile "s'est engagé à envisager toutes les options -comme c'est normal dans les affaires- et a embauché les conseillers appropriés pour faire face à toutes les urgences envisageables", a souligné le groupe, dans un communiqué.

Jusqu'à présent, le PDG de GM Rick Wagoner avait toujours plaidé qu'une restructuration du groupe sous la protection de la loi sur les faillites (Chapitre 11) était impraticable et aurait des conséquences dramatiques.

Cette position avait été perçue comme arrogante de la part d'un groupe qui accumule les pertes depuis plusieurs années. Une fraction importante du Sénat répugnait toujours jeudi à consentir au groupe le prêt relais indispensable pour lui éviter une crise de liquidités dans les toutes prochaines semaines.

Dans son communiqué, le conseil d'administration de General Motors a redit qu'il avait bien discuté de l'option d'une restructuration du groupe après dépôt de bilan. "Mais il n'a pas conclu que c'était une solution viable face aux problèmes de liquidités de la compagnie", a-t-il ajouté.

"Comme la direction du groupe l'a déjà mentionné, le problème de liquidités de l'entreprise tient aux conditions actuelles des marchés financiers et du crédit et seraient tout simplement exacerbées par l'effet probable d'un dépôt de bilan sur les ventes aux particuliers", a-t-il fait valoir.

Selon le quotidien économique Wall Street Journal, qui cite des personnes proches du dossier, GM a embauché plusieurs experts renommés dans le domaine du droit des faillites. Parmi les personnes recrutées figure l'avocat Harvey Miller, qui a travaillé avec la banque d'affaires Lehman Brothers.

Le syndicat des ouvriers de l'automobile UAW aurait pour sa part demandé à la banque d'affaires Lazard de l'aider à renégocier un fonds d'assurance santé mis sur pied par GM, Ford et Chrysler, selon le quotidien.

Ces informations interviennent alors que le Congrès américain débat sur un plan de 14 milliards de dollars pour aider GM et Chrysler, à court de liquidités, à passer l'année.
sventchik le sam 13 déc 2008 à 18:44
Je m'inquiète pas sur une reprise éventuelle par un richissime.... que ce soit pour Ford, GM ou Chrysler, y a toujours quelqu'un qui sera prêt à les racheter !


Il y a pas très longtemps (15 jours maximum), un groupe d'investisseurs de Bahrein a atterit à l'aeroport de Bâle Mulhouse et ils sont allé faire leur shopping en Alsace Franche-Comté.....

Ils ont acheté 2 cliniques, 3 entreprises ayant une activité liée à l'automobile (et qui étaient en difficulté) et 14 ateliers d'horlogerie de luxe.
bobal le sam 13 déc 2008 à 19:30
Cela dit, pour racheter GM, le chèque est un poil plus gros gros quand même!!!! :D
rico3 le sam 13 déc 2008 à 20:03
Je ne suis pas du tout persuadé que ça intéresse quelqu'un de racheter GM et encore moins Chrysler...
bobal le sam 13 déc 2008 à 20:05
C'pas faux non plus!!!! :D
sventchik le sam 13 déc 2008 à 20:25
Heu..... y en a bien un qui vient de détourner 50 milliards.....

le pire, c'est qu'on lui demande même pas de les rendre.....




Faut savoir qu'il n'y a jamais eu autant de milliardaires que ces 10 dernières années, donc je pense qu'il y a un certain nombre de personnes qui seraient prêtes à les racheter.... et surement à une valeur bien moindre que ce qu'on imagine !
Et il y a des constructeurs (russes, chinois, indien) qui ont des réserves financiaires, et une soif de progression !!!


Qui sait, ce sera peut-etre Rover (enfin le conglo qui a acheté Rover) qui rachètera Ford ou GM.........
nickgtt le sam 13 déc 2008 à 20:40
C'est clair, je suis sûr que des investisseurs Indiens/Chinois/Emiratis attendent le moment pour racheter le tout à un prix dérisoire.
remi95 le sam 13 déc 2008 à 21:01
Les chinois qui rachèterai GM ça serai énorme ! mais pas impossible puisque qu'un type avec une entreprise sous développée techniquement comme Mittal a put racheter une pépite comme Arcelor !

alors que les fabricants de toc chinois rachètent l'industrie automobile US c'est bien possible
sventchik le sam 13 déc 2008 à 21:09
Ils attendent que ca, les niaks !!! :vomir: :vomir: :vomir:
remi95 le sam 13 déc 2008 à 21:13
De toute façon ces pays comme la Chine ou l'Inde ne sont pas capable de développer des industrie autres que des industrie techniquement faibles basées sur l'exploitation de leurs concitoyens !
ce qui est ahurissant c'est que par cupidité les pays développés leurs vendent leur savoir faire et leur entreprises de pointe comme on l'a fait avec Arcelor :etourdi:
Dernière édition le 13/12/2008 à 21:16 par remi95, édité 1 fois
Auteur : avec
 1    2   Page suivante 
AutotitreForum AutoDiscussions généralesGAZ achète 5% de General Motors   »»            Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce sujet.


Actualité autoDacia Duster Citroën C4 Mazda MX-30 BMW X3 Hyundai i20 Kia Optima Renault Espace prime Peugeot 308 Jaguar Alpina Tesla Amazon
MarquesDacia Citroën Mazda BMW Hyundai Kia Renault Peugeot Jaguar Land Rover Alpina Tesla Jeep AC Mercedes Honda Skoda Mini
Actuellement, il y a 356 visiteurs en ligne dont 32 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2020 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales