DS & ID - Page 37 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoCitroënDSDS & ID   «   37   »»            Répondre    
Citroën DS ›   Actualité  Forum   Occasions  Revues techniques  Fiches techniques
Citroën ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
 Page précédente    1    2      29    30    31    32    33    34    35    36     37     38   Page suivante 
1892 messages
60928 vues
DS & ID
Turbo1980 le mar 21 mai à 17:33
Pour info ;)



Réédition du livre de 2005 Ds 50 ans de passion
Dernière édition le 21/05/2019 à 17:34 par Turbo1980, édité 1 fois
lesbellesauto le mar 21 mai à 18:35
Turbo1980 merci pour l'info :good: :good: ;)



CITROËN DS 21 Pallas Injection Electronique- 1972 (VENTE SUR DESIGNATION)

Estimation : 12 000 - 17 000 €

Carte Grise française
Motorisation : 4 cylindres en ligne
Cylindrée : 2 175 cm3
N° de série : 01FB5719


http://www.stanislasmachoir.com/html/fiche.jsp?id=10248928&np=&lng=fr&npp=10000&ordre=&aff=&r= (CITROËN DS 21 Pallas Injection Electronique- 1972 Carte Grise française)




Cette Citroën DS 21 fut livrée en 1972. Il s’agit d’une désirable déclinaison Pallas équipée de la boite de vitesses manuelle à 5 rapports. Elle arbore une teinte verte et un intérieur en tissus assorti. La carrosserie est en bel état de conservation, tout comme l’intérieur qui semble d’origine, ne montrant que quelques signes d’usage. Il est à noter que cette DS est équipée du GPL, transformation qui est mentionnée sur la Carte Grise.

A+;)
Turbo1980 le mar 21 mai à 19:08
;)
jujuleterrible le mer 22 mai à 13:07
https://suchen.mobile.de/auto-inserat/citroen-ds-2-0-pallas-esl%C3%B6v/271728673.html?action=vipSimilarSellerAd

;)
lesbellesauto le lun 27 mai à 07:48
Bonjour à tous ;)

Samedi rencontres surprise en Seine & Marne :oh: :oh: :oh: :oh:

........

Roulera-t-elle un jour :?: :?: :?: :?: :?:

Bonne journée à tous ;)
lesbellesauto le lun 27 mai à 23:30
RE ;)

Artcurial

Vente Automobiles en Scène - 17 juin 2019


Citroën DS 21 Cabriolet par Bossaert 1966

Estimation 90 000 - 120 000 €

Carte grise française
Châssis n° 4363433
Moteur n° 0315007889

- Unique exemplaire recensé !
- Cabriolet à vocation sportive
- Nombreux accessoires


https://www.artcurial.com/fr/lot-1966-citroen-ds-21-cabriolet-par-bossaert-3946-27?fbclid=IwAR1dP_t2AabIZjSOuwYwoaBmE_Kr7kNH_tSt-rK3xMYii7HKfrUoTN3QTjc (Automobiles en Scène | Vente n°3946 | Lot n°27 | Artcurial)



Hector Bossaert, préparateur du nord de la France, s'est intéressé à la DS dès le début des années 60 en construisant un coupé de sa conception. La " GT19 ", produite à 13 exemplaires, était un élégant coupé dessiné par Frua sur une base de DS nettement raccourcie. Une version cabriolet fut également réalisée, puis, l'apparition de la DS 21 rendant les modifications de coques plus délicates, la production fut arrêtée.
L'exemplaire présenté est l'unique cabriolet DS21 Bossaert recensé. Parti d'une berline sortie d'usine le 3 février 1966 et livrée sans peinture, Bossaert réduit l'empattement de la plateforme de près de 50cm et l'habille en un cabriolet 4 places. La voiture est ensuite présentée aux Mines, ainsi que le confirme la mention " DS21 Mod. " portée sur la carte grise. A vocation sportive, la voiture est équipée d'un tableau de bord Jaeger, d'un volant Moto-Lita et de phares anti-brouillard carénés brevetés par le constructeur.
Son propriétaire en a fait l'acquisition à Paris en 1993, alors qu'elle avait bénéficié d'une restauration et troqué sa couleur grise d'origine au profit d'une belle robe noire. Depuis, il a effectué de nombreux travaux d'entretien dont témoigne un dossier de factures. La capote a été refaite en 2014 et les sièges avant viennent d'être regarnis de cuir noir. La voiture est en outre équipée de 5 jantes Robergel. Bien connu dans le milieu des DS à carrosserie spéciale, cet exemplaire est également référencé dans l'ouvrage d'Olivier Desserre consacré à la DS. Ce modèle unique, dont la conduite est nettement plus ludique que la version de base, constitue donc une occasion à ne pas manquer pour les connaisseurs.

D'autres photos trouvées sur le net

........

;) ;)
Turbo1980 le lun 27 mai à 23:33
C pas très heureux :( ils montrent un coupe dans mon bouquin
lesbellesauto le mar 28 mai à 07:48
Turbo1980 celle dont tu parles c'est la GT19

"Hector Bossaert, préparateur du nord de la France, s'est intéressé à la DS dès le début des années 60 en construisant un coupé de sa conception. La " GT19 ", produite à 13 exemplaires, était un élégant coupé dessiné par Frua sur une base de DS nettement raccourcie. Une version cabriolet fut également réalisée, puis, l'apparition de la DS 21 rendant les modifications de coques plus délicates, la production fut arrêtée.

;) ;) ;)
Turbo1980 le mar 28 mai à 07:48
;)
lesbellesauto le mar 28 mai à 14:09
Bonjour à tous ;)

Je continue avec la futur vente Artcurial du 17 Juin.

Citroën DS 19A Pallas 1967

Carte grise française
Châssis n° 4318285
Moteur n° DY0357003419

- Même famille depuis l'origine !
- Intéressante version Pallas
- Etat de conservation exceptionnel
- Sans réserve

Estimation 25 000 - 35 000 €


https://www.artcurial.com/fr/lot-1967-citroen-ds-19a-pallas-no-reserve-3946-25 (Automobiles en Scène | Vente n°3946 | Lot n°25 | Artcurial)



La DS 19 Pallas, dans son millésime 1967, compte parmi les versions les plus désirables, puisque, outre sa finition plus luxueuse, elle bénéficie, pour la dernière année de la ligne originelle à simples phares tout en offrant quantité d'avancées techniques majeures. En effet, elle est équipée du nouveau moteur DY à 5 paliers qui développe 90cv, dispose de trains roulants modifiés et du système hydraulique LHM.
L'exemplaire présenté est sorti d'usine le 20 janvier 1967, dans sa livrée gris palladium (AC108B) réservée aux versions Pallas, mariée à un intérieur tissu rouge. Acheté neuf dans les Côtes d'Armor par le père de l'actuel propriétaire, il est depuis resté dans la même famille, avec son immatriculation d'origine. Toujours scrupuleusement conservée et garée au sec, la voiture est en état d'origine, ayant simplement bénéficié d'une peinture neuve en 1992. L'habitacle, quant à lui, est resté dans un état d'origine exceptionnel et c'est avec un plaisir non dissimulé que nous nous sommes glissés à son bord pour constater le bon fonctionnement de l'ensemble. Avec sa mécanique d'origine, ainsi que nous l'a confirmé le Conservatoire Citroën, cette DS, outre l'intérêt de la version Pallas et du millésime, offre un état de conservation et un historique exceptionnels.

A+;)
lesbellesauto le mer 29 mai à 05:49
Bonjour à tous ;)

Suite de la vente Artcurial du 17 Juin.

Citroën DS 21 1968 cabriolet usine

Titre de circulation italien
Châssis n° 4609601
Coque n° 0032000600

- Un seul propriétaire de 1987 à 2019
- Châssis et mécanique d'origine
- État de préservation superbe, attestation Chapron


Estimation 165 000 - 200 000 €


https://www.artcurial.com/fr/lot-1968-citroen-ds-21-cabriolet-usine-3946-53 (Automobiles en Scène | Vente n°3946 | Lot n°53 | Artcurial)



Ce cabriolet DS 21 de série (également appelé "cabriolet usine") est sorti des ateliers Chapron de Levallois le 17 mai 1968, après que la coque ait été livrée par Citroën le 3 avril de la même année. Il s'agit du 493e cabriolet fabriqué par Chapron sur base DS 21, et du 1 246e depuis le début de la collaboration entre Chapron et Citroën le 10 octobre 1960. Chez Chapron, il portait le numéro de travaux 9245 et ses spécifications précisaient un siège conducteur réglable en hauteur. De teinte gris métallisé avec sellerie en cuir noir, il a été livré par Citroën au concessionnaire qui avait reçu la commande du client final, dans le sud de la France. L'ensemble de ces informations sont confirmées par une attestation de Noëlle-Éléonore Chapron datant du 6 janvier 2018, et par divers documents.
La voiture est restée dans le sud de la France jusqu'en 1987, date à laquelle elle a été achetée par un amateur italien, M. Massimo di Giampaolo, d'Ancône, qui l'a gardée jusqu'en 2019. Il a précisé au propriétaire actuel que, quand il a acheté cette DS 21 cabriolet, elle était en excellent état général. Il l'a soigneusement préservée par un entretien suivi, réalisé par le représentant Citroën d'Ancône. Grâce à son histoire sans surprise, cette voiture est encore équipée de son châssis et son moteur d'origine, ainsi que sa transmission semi-automatique hydraulique. La carrosserie est en très bon état et ne présente pas de corrosion, grâce sans doute au climat chaud dans lequel elle a vécu toute son existence. Il en va de même à l'intérieur, avec un cuir d'origine en superbe état. Sur le plan mécanique, une révision récente totalisant 6 500 € a permis d'en assurer le parfait fonctionnement. Cette voiture est vendue avec sa documentation ainsi que ses outils.
Avec un seul propriétaire de 1987 à 2019 et un entretien régulier, cette DS 21 cabriolet Chapron présente une histoire et un état qui en font une pièce rare, et une occasion particulièrement intéressante pour tout amateur de ce modèle élégant, exclusif et capable d'emmener quatre personnes dans un confort sans égal.

Bonne journée à tous ;)
Turbo1980 le mer 29 mai à 08:44
Je préfère les phases 1
lesbellesauto le mer 29 mai à 16:39
RE ;)

Tout à fait d'accord avec toi Turbo1980 :good:

Automobiles de collection
samedi 15 juin 2019 15:00
Fontainebleau, 5, rue Royale 77300 Fontainebleau




Citroën ID 20 F Break Confort 1975
Numéro de série 8414657
L'une des dernières DS/ID fabriquées
Version familiale "Confort" 7 places
Carte grise française

Estimation : 20 000 - 25 000 €


https://www.osenat.com/lot/96102/10384663 (1975 Citroën ID 20 F Break Confort)



La DS break est l'aboutissement de 2 années de recherches visant à proposer à la clientèle un véhicule polyvalent, à la fois pratique pour les artisans, logeables pour les familles et gardant toutes les spécificités techniques des berlines DS. Ce concept en 57, très en vogue aux USA, n'était représenté en France que par le break Simca Marly. En Septembre 1958 plusieurs prototypes de DS break sont prêts. Le bureau d'étude semble encore hésiter sur de nombreux points de détail. La direction de Citroën préfère attendre Septembre 1959 pour le lancement officiel de la DS break. Dès octobre 1958, la clientèle pouvait déjà commander sa DS break, dans les 3 finitions "familiale, break qui sera renommé plus tard "luxe" et commerciale". La finition "confort" n'existe pas encore et la version "ambulance" n'est pas terminée, le prix n'est pas encore défini. Il est intéressant de noter que les délais de livraison étaient de 6 mois. La publicité indiquait: «Le Break DS a la même puissance, le même confort, le même glissement impeccable et dévoreur sur les grandes routes que toutes les DS. Il offre aussi le même calme somptueux, cette même aisance pour les passagers. Dans le Break la gêne est absente, l'espace est large, le confort sans mesquinerie. La vie est paisible.» Il existait différents aménagements intérieurs des breaks: - Commerciale: banquette avant et banquette arrière rabattable dégageant un plancher de 2 mètres de longueur. - Break Luxe: banquette avant, banquette arrière rabattable et 2 strapontins en quinconce dans le coffre. - Break Confort: 2 sièges avant séparés, banquette arrière fixe (jusqu'en 1963) et 2 strapontins en quinconce dans le coffre. - Familiales Luxe et Confort: banquette avant 3 places (rang 1), 3 strapontins repliables (rang 2) et banquette fixe 2 places (rang 3).

Cette Citroën ID 20 F Break fut immatriculée le 5 juin 1975 alors que l'ID et la D Super 5 disparaissaient au profit de la toute nouvelle CX. Il s'agit donc de l'un des derniers exemplaires de DS produits. Peinte en bleu lagune et ivoire borely, il s'agit d'une version Confort disposant de deux sièges séparés à l'avant, d'une banquette arrière repliable et de deux strapontins disposés dans le coffre. L'historique de ses cartes grises permet de remonter à 2000, elle était alors immatriculée 75 CPF 95. Elle rejoint ensuite la Seine-et-Marne en 2009. Cette rare ID 20 F est en très bel état de présentation, tant pour sa carrosserie que pour son habitacle. Elle semble ne pas avoir souffert d'une vie de bétaillère tant son coffre ne présente pas de coups provoqués par des chargements et déchargements fréquents de matériels.

Il s'agit d'une voiture extrêmement intéressante à l'heure du centenaire de la firme aux chevrons. Elle est l'une des dernières nées de la gamme DS ID apparue en 1955 et se veut aujourd'hui particulièrement rare par sa carrosserie, ses consoeurs ayant majoritairement disparues en casses.

Bonne fin de journée ;)
RAY2285 le jeu 30 mai à 09:07
Ola

Hier près de Nantes. DS21

lesbellesauto le jeu 30 mai à 17:18
Bonjour à tous ;)

RAY2285 :oh: ,belle prise Raymond :good: :good:

6 Mai 2018 en Seine & Marne mais où,je ne sais plus :D



Bonne soirée ;)
Turbo1980 le jeu 30 mai à 18:19
La phase 1 :love:
clionrj le jeu 30 mai à 18:22
Citation de Lesbellesautos :

« Citroën ID 20 F Break Confort 1975 »


Une ID 20 en 1975, ça ne s'appelait pas une DSuper :?: Et avec une boîte 5 vitesses une DSuper5 :louche:

Sans compter qu'en break en 1975, il n'y avait que des DS20 ou des DS23, d'ailleurs c'est marqué dessus, le vendeur à l'air de vachement connaître sa voiture :D

mura03 le jeu 30 mai à 19:48
hé bien oui mais sur la fin c'était bien mélangé, j'ai eu une DSuper 5
lesbellesauto le lun 3 juin à 17:53
Bonjour à tous ;)

Voici une DS très coloré lors du Nationale 2CV à St Amand Montrond :oh:



.... ....

(photos du net)

Bonne soirée à tous ;)
lesbellesauto le mer 5 juin à 17:30
Bonjour à tous ;)

Le 2 Juin à Charny en Seine & Marne ;)



....

;) ;)
lesbellesauto le mer 5 juin à 18:46
Voici une mine de photos sur la restauration d'un Cabriolet Chapron et d'une DS 23ie Pallas :love: :love:



http://www.carrosserie-brois.com/reparation-voiture-ancienne-71-youngtimer-carrosserie-louhans-bourgogne.html (Réparation voitures anciennes 71, youngtimer, carrosserie à Louhans - Carrosserie Brois Romain) :good: :good: :good:
lesbellesauto le jeu 6 juin à 14:35
Bonjour à tous ;)

En faisant vivre ce topic je découvre en même que vous l'univers de la DS qui est une source inépuisable d'infos en tout genres émanent de passionnés fort connaisseur de la chose,en voici encore un exemple :



Accident en DS

Textes: Olivier D.

http://dsclub55.free.fr/newevent/index.php?T=R&a=2009&n=acc&title=Accident_en_DS&page=1#h1 (DSClub Revolution 55 - dsclub55.free.fr, Club Citroën DS ID, Restauration, Paris, France)

La DS était très certainement une des voitures les plus sûres de son époque, c'est à dire entre 1955 et 1975. Depuis, les années ont passé et croire que l'on peut encore utiliser cette voiture comme n'importe quel véhicule moderne, c'est faire fi de tous les progrès qui ont été réalisés dans tous les domaines, que ce soit sur la tenue de route, le freinage, les suspensions, les pneumatiques, les ceintures, airbags, chassis et composants à déformation progressive, etc ... Croire également que l'on peut rouler dans un "palace flottant" à moindre coût et sans entretien de qualité est également de l'inconscience pure qui peut mettre votre vie en danger, ainsi que celle de vos passagers et celle des tierces personnes.
Etre conscient des limites de son véhicule et connaître ses propres limites, voici la seule façon de réduire les risques d'accident et de ne pas transformer votre passion en enfer. Les images suivantes sont à destination des néophytes et pour ceux qui seraient tentés d'oublier qu'une DS, comme n'importe quelle voiture ancienne, et plus que n'importe quelle autre voiture actuelle, peut tuer ...


:oh: :oh:

Je vous laisse aller sur le lien pour découvrir les autres photos ;)

A+;)
I'll-be-back le jeu 6 juin à 18:25
Visiblement, cet accident est plutôt récent au regard de la génération à laquelle appartient la DS. Bref, ce n'est pas un "accident d'époque", comme l'indiquent les modèles des moyens de secours et les voitures en face en arrière-plan (Citroën Xsara ou C5 série 1...)
lesbellesauto le jeu 6 juin à 18:52
Voici encore une trouvaille du net :good:

L'article d'un érudit qui nous en apprend plus sur la saga Citroën et l'histoire de la DS au pays du grand Henry Ford :love:

https://citropersoboulot.typepad.com/mon_weblog/2006/12/citron_la_tenta.html (Un volant, 4 roues et un voyage passionnant...: Citroën : la tentation américaine)

Citroën : la tentation américaine

Après quelques digressions vers des sujets plus actuels et plus graves, je vous propose de revenir à nos "fondamentaux", à savoir l'histoire passionnante de la marque Citroën, et de nous intéresser à l'aventure américaine de la marque au Chevron.

La fascination d'un homme

Il faut tout d'abord souligner l'intérêt et même la fascination de l'homme André Citroën pour tout ce qui venait d'outre-Atlantique. Ce dernier s'intéresse de près aux méthodes de production en vigueur là-bas, en particulier le Taylorisme qu'il étudie en détail tout ingénieur qu'il était. Son but initial était de renforcer sa participation à l'effort de guerre contre l'ennemi allemand en produisant d'immenses quantités d'obus. Pour cela, il appliqua à la lettre les méthodes de production en grande série qui étaient alors encore quasi inconnues en Europe. Il réussit à passer de quelques centaines d'obus par jour à plus de 10.000 ! Une fois la guerre finie, il reçut les honneurs de la part de l'Etat français reconnaissant, mais ses pensées étaient à ce moment précis déjà bien loin... Il réfléchissait à la reconversion de ses usines, car en temps de paix, la fabrication d'obus n'est pas à proprement parler un secteur porteur. Déjà familiarisé à l'automobile par son passage cher le constructeur Mors, il décide d'appliquer les méthodes de production expérimentées pendant la Guerre et de les appliquer à la fabrication d'automobiles, et il créa ainsi les premières voitures fabriquées en grande série en France, avec le succès que l'on sait.



Citroën était un homme foisonnant d'idées, visionnaire et innovant. Innovant ? oui et non. Il savait mieux que tout autre s'approprier les innovations des autres lorsque celles-ci semblaient prometteuses mais encore confidentielles. Sa curiosité d'esprit, son ouverture sur le monde en général et les Etats-Unis en particulier lui permirent de se distinguer et de se forger une image de pionnier dans de nombreux domaines. A une époque où la France ne s'intéressait que très peu à ce qui se faisait à l'étranger, Citroën, lui, multipliait les voyages d'étude. Il rencontre Henri Ford à plusieurs reprises et fut très impressionné par ce qu'il découvrit dans les usines de Détroit, et d'une manière plus générale, fut fasciné par le foisonnement d'idées et l'avance économique des Etats-Unis à la veille des années 30. Il y rencontre également un certain Budd, qui a inventé un procédé de soudures de tôle d'acier embouties. Il s'empresse d'en racheter la licence et "invente" la carrosserie "tout acier" à une époque où les armatures en bois constituaient l'ossature de tout véhicule. La carrosserie tout acier était plus sure, plus résistante, permettait une fabrication plus rapide et plus économique.

L'exportation de véhicules

On aurait pu imaginer que cette fascination des Etats-Unis aurait incité Citroën à tenter d'y exporter massivement ses véhicules. Ce fut un objectif de la marque, et ce dès les années 30 et jusqu'aux années 70. Mais malheureusement, l'aventure américaine de Citroën connut un succès d'estime mais jamais le succès commercial. Quelles en ont-été les raisons ?

Dans les années 30, déjà, André Citroën eut l'idée d'y exporter des véhicules. Des importateurs locaux comme par exemple The Challenger Motor Car Co à Los Angeles tentèrent d'y vendre des Traction- Avant. Des publicités furent crées et des catalogues imprimés. Cette initiative resta malheureusement anecdotique pour plusieurs raisons. L'automobile est en effet déjà un produit de grande consommation aux Etat-Unis à cette époque, la concurrence règne en maître, les prix son bas. Citroën n'a pas la force de frappe permettant une distribution sur l'ensemble du territoire, se limitant de ce fait à quelques grandes villes. Alors que la Traction est une "petite voiture économique" si on la compare aux productions américaines de l'époque, cette dernière est vendue fort cher, en raison des coûts de transport importants.

La deuxième aventure américaine de taille fut celle de la DS. Là encore, on ne peut que regretter l'improvisation et le manque de moyens de la marque aux Chevrons.

....

Dans les années 50, Ciroën avait envoyé aux Etats-Unis l'un de ses collaborateurs, Charles Bucher afin de redynamiser Citroën Car Co, entreprise fondée afin de vendre aux américains ou aux Français résidant aux Etats-Unis les voitures dont ils avaient besoin lors de leur séjour en France (les fameuses plaques rouges "TT"). En visite à Paris pour le Salon de l'Auto 1955, ce dernier fut stupéfait comme des milliers d'autres personnes en ce matin d'octobre 1955 lorsque Citroën y présenta la nouvelle DS. Il comprit vite que la DS était pour Citroën une opportunité unique de revenir aux Etats-Unis. Une voiture est donc envoyée sur place pour y être présentées au Salon de Chicago. Elle y connut un beau succès d'estime.

Un autre Français installé aux Etats-Unis et dénommé René France découvre la DS et décide de la vendre aux Américains. Ayant déjà une concession automobile il obtient le panneau Citroën et commence à vendre des DS mais avec peu de succès. Son design pur en sans fioritures ne plait pas beaucoup aux yankees adeptes d'ailes proéminentes et de chromes rutilants. La voiture effraie, car elle monte et descend toute seule, sa pédale de frein est minuscule et même les vendeurs refusent de la faire essayer. Ses problèmes de fiabilité furent également à l'origine de bien des déboires. Les clients tombaient tous en panne et, comme le réseau de réparateurs était inexistant, les véhicules immobilisés s'accumulaient. Les principaux problèmes étaient liés au circuit hydraulique: le liquide "rouge" LHS ne supporte pas les rigueurs du climat. Il faudra faire de nombreux essais (y compris à la Ferté-Vidame) pour trouver une solution au problème. Finalement ce n'est que l'arrivée du liquide vert LHM qui résoudra définitivement les pannes d'origine hydraulique.

En mai 57, Citroën dépèche en urgence sur place Jean Baert, ingénieur du bureau d'études. On lui explique qu'il y a "là-bas 300 DS et qu'elles ne marchent pas". Une fois sur place, on lui explique que les DS en question sont stockées sur le port de New-York, sous un immeuble en construction ouvert à tous les vents. Les voitures étaient dans un état lamentable, corrodées et ...en panne. Jean Baert se charge alors de les réparer et de les remettre en état avec l'aide d'ouvriers américains embauchés pour l'occasion. Il faut changer la direction, refaire les circuits hydrauliques, remplacer les pièces rouillées, repeindre le compartiment moteur etc... Citroën commence à s'organiser et envoie des pièces de rechange par bateau.

René France abandonne sa petite ville du New Jersey en 1960 et rejoint Charles Buchet à New York où se trouve le siège de Citröën USA ainsi qu'un beau showroom sur Park Avenue. Et contre toute attente, les commandes affluent ! New york est en effet une ville "à part" et la clientèle, plus raffinée, aime rouler "décalé" : terrain favorable à notre belle DS. La situation s'améliore. Les Citroën sont également distribuées sur la Côte Ouest. Les pièces détachées arrivent. Une école de formation pour techniciens est également créée. Plusieurs modèles sont importés : la DS en premier lieu mais également la 2 CV, l' Ami 6 (mais sans grand succès), la Méhari (très chic, à Hawaii) et même par la suite quelques GS ainsi que deux Cabriolets Chapron, qui coûtent environ 5.000 dollars, soit plus que les Cadillac...

L'arrivée de la SM marquera l'apogée de l'aventure Citroën aux Etats-Unis. Malgré un prix de vente encore une fois très élevé, elle plait, et il s'en vend 3.500 exemplaires de 1971 à 1974. La SM recoit par ailleurs le titre prestigieux de voiture de l'année 72 décerné par le magazine Motor Trend...

La DS nouvelle version connaît également un succès relatif dans sa version "américanisée" : les phares perdent leur verre de protection, la climatisation apparaît. Elle séduira de nombreux acheteurs et jouit encore aujourd'hui d'un vrai prestige outre-Atlantique...

Le rachat de Citroën par Peugeot sonna le glas de cette belle mais douloureuse histoire : ce dernier ayant des ambitions aux Etats-Unis décidera de stopper en 1977 l'importation des Citroën. Quelques irréductibles réussiront malgré tout à poursuivre l'aventure, et importeront des CX malgré l'opposition de l'Usine.

Epilogue

Voilà, la tentation américaine s'arrête là : faute de moyens suffisants pour investir cet immense mais difficile marché, Citroën n'obtint pas les résultats escomptés. Il reste que les Etats-Unis ont eu pour l'homme Citroën puis pour la marque un immense pouvoir d'attraction. J'ai cru entendre dire que le développement de la nouvelle C6 a été effectué en tenant compte d'une possible exportation vers le Nouveau Monde. Pourquoi pas ? la marque y garde un capital de sympathie non négligeable, mais si elle décide un jour de retenter l'aventure, elle devra déployer des moyens immenses pour se donner toutes les chances de réussir. Est-ce encore possible ? Et peut-elle y gagner durablement de l'argent, alors que la concurrence y est exacerbée et les barrières à l'entrée certainement bien plus élevées qu'il y a 50 ans...?

Je laisse le débat ouvert, peut-être que les dirigeants de Citroën se pencheront sur cette question difficile dans un futur lointain ou proche...qui sait ?

17 décembre 2006 dans Citroën et moi | Lien permanent

Bonne soirée à tous ;)
lesbellesauto le jeu 13 juin à 08:04
Bonjour à tous ;)

Ds20 type dsfd genre vp
14 000 €

Année-modèle :1973

Kilométrage : 81300 km


https://www.leboncoin.fr/voitures/1631093755.htm/?fbclid=IwAR0zNxtxgvf8QKjdjwZi5nW9ShJXY_aS5w3lRYW41r5K5D1skcIDqxygZAs



Bonne journée à tous ;) ;)
RAY2285 le jeu 13 juin à 15:39
Ola

Celle-ci n'est pas à vendre...

clionrj le jeu 13 juin à 20:36
Sympa les articles et le lien à propos de Citroën, merci LesBellesAutos ;)
lesbellesauto le sam 15 juin à 06:12
Bonjour à tous ;)

C'est avec plaisir clionrj ;)

Raymond merci pour ton post :good:

En voici une autre à vendre :love:

CITROEN DS 21 (M) - PALLAS -1974- 115 cv - 26 500 €

https://www.leboncoin.fr/voitures/1631896395.htm/?fbclid=IwAR1_-zqOY0cELziV4f_ryfIUHF7zodT0kRxeRb_IzESYaSCWVNO3vGL6Wgc

.... .... ....

Description

superbe DS 21 M - CARBU - 1974 - B.V. 5 - 115 CV - Rest. récente Pro ancien propr. - km Compteur 54600 - frein "champignon" - Peinture - sellerie - toit vinyl neufs - T.B. Etat général - "trés classe avec son toit vinyl et ailes ar "chapron" - révisée et entretenue pas spécialiste citroën - pneux XAS Neufs - dir. Ass - Aucun frais à prévoir - c.t. : OK
Echange possible UNIQUEMENT ... MGB GT / SIMCA 1200 S / ALFA 1300 GT Junior... (ETAT CONCOURS)
région Cambrai (Nord)

Bon week-end à tous ;)

@RAY2285
lesbellesauto le lun 17 juin à 00:32
Bonsoir à tous ;) ;)

https://www.autoplus.fr/citroen/actualite/Citroen-Paris-Javel-Usine-Centenaire-1538993.html?fbclid=IwAR127-tDzx6Qg8St8BWtjYLcZg0L0g5FVo8fzdOBRtOvtT6ZaYBjVV2sOO0 (Citroën va investir une rue du 15e arrondissement de Paris pour ses 100 ans)

Citation de Deville70 :

« Je voulais juste retoucher cette image, stupidement à la sauce anglophone:





Déja que je n' avais pas aimé l' écriteau "since 1919"... Ca fait trop moche "depuis 1919"?
Oui, j' aime la langue de mon pays
»


:good: :good: :good: :good:

Donc samedi matin.............................................:love: :love:













A+;) ;)

Dernière édition le 20/06/2019 à 08:55 par lesbellesauto, édité 1 fois
RAY2285 le lun 17 juin à 08:03
Hello

Hier...

lesbellesauto le mar 18 juin à 17:59
Bonjour à tous ;)

Voici mes photos d'une "Citroën DS 21 Pallas - 1967" vendue le 17 Mars 2019 par la maison de ventes AGUTTES



https://aguttes.auction.fr/_fr/lot/1967-citroen-ds-21-pallas-15317428#.XQj-QP7go2w (1967 - Citroën DS 21 Pallas - , Automobiles de Collection - La Vente de Printemps (Paris - Espace Champerret) à Aguttes | Aguttes)

........

Estimation : 40 000 € / 60 000 €

Adjugé 56 940 €

Bonne soirée à tous ;)
lesbellesauto le mer 19 juin à 16:00
Bonjour à tous ;)

Retour en images (les miennes ;) ) sur la "Citroën DS 19A Pallas 1967" de la vente Artcurial qui se tenait lundi 17 Juin.

ELLE VA BIENTOT SORTIR DE L'OMBRE....

Vendue 23 200 €

Je vous ai posté son descriptif catalogue plus haut (le 28 Mai) ;)

........

ELLE EST EN BONNE COMPAGNIE : TESTAROSSA et F40 :love: :love:



FERRARI C'EST BIEN MAIS ELLE RESTE FIDELE A MASERATI :D



QUOIQUE QU'ELLE HESITE AVEC LA ROBUSTESSE MERCEDES ..........:)

....

A SUIVRE ;)

Dernière édition le 20/06/2019 à 07:54 par lesbellesauto, édité 1 fois
lesbellesauto le jeu 20 juin à 07:32
Bonjour à tous ;)

Retour au vendredi 14 Juin devant les locaux de la maison de ventes "Artcurial" pour l'arrivé des belles ;)

........

Citroën DS 21 Cabriolet par Bossaert 1966

Estimation 90 000 - 120 000 €

Invendue


https://www.artcurial.com/fr/lot-1966-citroen-ds-21-cabriolet-par-bossaert-3946-27 (Automobiles en Scène | Vente n°3946 | Lot n°27 | Artcurial)

.... .... ....

A suivre ;)
lesbellesauto le ven 21 juin à 06:50
Bonjour à tous ;)

Eh voici donc la troisième "DS/ID" de cette vente,pour son historique il vous suffit de remonter cette page où je vous ai posté les photos et le descriptif du catalogue "Artcurial" ;)

Citroën DS 21 cabriolet usine 1968

Estimation 165 000 - 200 000 €

INVENDUE




:D .... :love:
JB007 le sam 22 juin à 20:15

lesbellesauto le mar 25 juin à 19:58
Bonsoir à tous ;)

JB007 :good: :good: :good:

Citroen DS ex Presidence de la Republique 125 000 €



Description

DS 23 carburateur boite 5 Pallas cuir noir, appuis tete, Climatisation ,equipée par les etablissements Chapron pour la livraison en 1974 : Bureau tablette, porte drapeau, telephone d'epoque (bakellite) accoudoir arriere ouvrant avec montre et rasoir electrique. Anti brouillard sous globe. Origine Elysée porte drapeau sur aile avant droite avec housse en cuir. manteau du chauffeur, Rachetée apres le" 10 mai 1981" par son actuel proprietaire. Etat d'origine. Pas de corrosion. Modele quasi unique par son histoire et son etat d'origine.

https://www.leboncoin.fr/vi/1637088955.htm/?fbclid=IwAR0lPXFXShkRq_YvoiFBQuipHNUKSUDgDxW7H8Ou_gVfri5ofKXx0Gvi3Mg

:oh: :oh:
lesbellesauto le mer 26 juin à 17:36
Bonjour à tous ;)

DS ie Pallas boite 5 1973 : 73 490 euro :oh: :oh: :oh:

https://issuu.com/oldtimergalerie/docs/katalog25-05-2019 (CLASSIC CAR AUCTION on May 25th 2019 in Lucerne by Oldtimer Galerie International GmbH - Issuu)



A+;)
Yannick45 le mer 26 juin à 17:46
Salut à tous,
Je viens rarement sur ce topic, mais vu que j'ai vu le cousin de ma femme qui vend sa DS et que je vois ce topic, je me permets:
Il a une DS de 1957. Restaurée et parfaitement roulante, même de grandes distances.
D'après ce que j'ai compris (je n'y connais pas grand chose en DS), elle aurait un moteur 85cv (pas celui d'origine donc). Elle sera mise aux enchères lors du 100ème anniversaire de Citroën.
L'ancien propriétaire de cette auto aurait écris un bouquin très célèbre sur les DS. M'en demandez pas plus :D
Si jamais ça interresse quelqu'un, ==> MP
Dernière édition le 26/06/2019 à 17:48 par Yannick45, édité 1 fois
lesbellesauto le jeu 27 juin à 15:11
@ Yannick45 belle photo :love: :good:
I'll-be-back le dim 30 juin à 21:44
Bonsoir.
Il ne sera pas dit que Juin sera passé sans que j'aie apporté ma modeste contribution à un topic au contenu toujours passionnant...;)
Photos : I'll be back, Le Mans, 2019/06



==


(dernier cliché : du Net)
==


(dernier cliché : du Net)
;)
Dernière édition le 30/06/2019 à 21:45 par I'll-be-back, édité 1 fois
RAY2285 le lun 1 juil à 17:05
Ola

Une DSUPER5 ce matin...

clionrj le lun 1 juil à 20:37
Elle est présentée comme une DS cette DSuper 5, je rappelle que les DSpécial et les DSuper ne sont que des ID donc des DS simplifiées. Une DSuper 5, est une ID 20 qui a hérité du moteur de la DS 21 et d'une boite 5 vitesses.
I'll-be-back le ven 5 juil à 16:03
Citation de christian76 :
« :love: »
I'll-be-back le dim 7 juil à 01:41
Photos : I'll be back, 2019/07



Dernière édition le 07/07/2019 à 01:42 par I'll-be-back, édité 1 fois
I'll-be-back le lun 8 juil à 18:27
Suite.
Photos : I'll be back, 2019/07


==






(dernier cliché : du Net)
Dernière édition le 08/07/2019 à 22:57 par I'll-be-back, édité 1 fois
lesbellesauto le mer 10 juil à 19:34
Bonsoir à tous ;)

Citation de l'll-be-back :

« Bonsoir.
Il ne sera pas dit que Juin sera passé sans que j'aie apporté ma modeste contribution à un topic au contenu toujours passionnant...;) »


Merci Pascal et aux autres bien-sur pour leurs posts :good: :good:

Le même dimanche 7 Juillet arrivée du Pékin Paris 2019 & départ du Trophée Paris Pékin sous la bienveillance de la mairesse de Lutèce :D :D :D





.... .... ....



....





Bonne soirée à tous ;)
I'll-be-back le mer 10 juil à 20:16
Très sympas ces Déesses sur tapis rouge...:love: :good: :good:
Je continue un peu avec les Classic Days du Mans et cette autre DS à toit ouvrant…
Photos : I'll be back, 2019/07




A bientôt !..
;)
lesbellesauto le dim 14 juil à 18:17
Bonjour à tous ;)

Sympa le toit ouvrant souple Pascal :good: :good:

Direction LEBONCOIN

Citroën DS 23 Prestige 1974
Carte grise française
N° de châssis : DSFE01FE6224

Restauration exceptionnelle
Une des toutes dernières Prestige construites
L’élégance française à son paroxysme !

45 000 €


https://www.leboncoin.fr/vi/1643657902.htm/?fbclid=IwAR2hUvaaZ3XziNS-IFZNa9rPKtK8-QKzWc1TZpLmmsl2Q-LmFegmMFMBapg

........ ....

Modèle le plus rare et luxueux de la gamme « D », la DS Prestige est présentée en septembre 58, bien avant l’ère des Pallas. Le luxe y est débordant… L’aménagement réalisé par les Ateliers Chapron est à la carte… Tout est possible, tout est réalisable ! Destinée quasi exclusivement aux grands dirigeants de ce monde, elle hisse encore un peu plus haut le grade de la DS ! Environ 450 DS Prestige ont été construites parmi lesquelles on estime qu'il en resterait une soixantaine.
Le modèle que nous vous présentons est tout simplement la plus belle DS 23 Prestige que nous connaissons. C’est simple, sa restauration fut réalisée sans limite de coût par son propriétaire, très attaché à faire appel aux meilleurs artisans français. L’ensemble de la mécanique, les trains roulants et les suspensions ainsi que le faisceau électrique ont été entièrement refaits par le Garage Daunat dans les Yvelines. L’ensemble de l’habitacle a été refait chez le Baron Sellier à Rochetaillée-sur-Saône, réputé pour la qualité de ses réalisations, enfin la carrosserie refaite il y a une petite dizaine d’années n’a pas bougé ! Tous les ouvrants sont parfaitement alignés, aucune trace de corrosion n’est à déplorer, la qualité des chromes, la souplesse des joints et la profondeur de la peinture font honneur à la maîtrise et à l’excellence de ceux qui travaillèrent sur cette restauration.
Lors de notre essai avec Tom Daunat, petit-fils du fondateur du garage éponyme, la voiture nous a bluffé par son comportement routier. Rien n’a été laissé au hasard jusque dans les moindres détails. Comme nous l’a justement dit Frédéric Daunat, le père de Tom, le temps consacré à la restauration de cette voiture ne pouvait qu’atteindre ce niveau de perfection. Aussi agréable au volant que bien installé à l’arrière, il est important de préciser que tous les accessoires fonctionnent et que la vitre centrale séparant le conducteur des passagers arrière est à commande électrique (option très rare). Petit détail important, notre modèle a bien conservé ses poignées de porte arrière à serrure identique à celles des portes avant… Ceux connaissant le modèle comprendront pourquoi !
Selon l’excellent ouvrage d’Olivier de Serres, on dénombre 345 modèles des mains courantes Citroën dont une dizaine seulement pour les derniers millésimes, surtout en injection électronique. Cette version à carburateur est donc une vraie rareté ! Heureux d’avoir atteint ce résultat, son actuel propriétaire s’en sépare pour des raisons de santé et espère que son successeur aura à cœur de maintenir l’état de ce véhicule au niveau qu’il mérite. Une pièce de choix dans toutes collections, une voiture singulière, rare, exceptionnelle !

Estimation : 45 000 € / 65 000 €

Ce véhicule sera vendu aux enchères lors de la vente du Rassemblement du Siècle, à l’occasion du Centenaire Citroën, organisée par l’étude AGUTTES le 21 juillet 2019 à La Ferté-Vidame, Eure-et-Loir.

Le catalogue numérique est disponible sur notre site internet.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire :

Paul-Emile Coignet : 06 68 36 26 22
Clément Papin : 07 60 78 10 18
Département Automobile : 01 47 45 93 01

....................................................................................................................

Citroën DS 23 IE Pallas Clim 1973

Carte grise française normale
Châssis N° : 00 FG 5680

• Historique limpide
• Rares options d’usine dont la climatisation
• Ravissante couleur Beige Tholonet

35 000 €


https://www.leboncoin.fr/vi/1643441461.htm/?fbclid=IwAR1u8e2UnBYqnmxkrA5grR_QEwPyci9CEGLJxVLUoClHFKljdajhNVic8Lc

........

La voiture qui nous intéresse dans ces pages est une 23 Pallas beige Tholonet mise en circulation le 21 / 05 / 1973, couleur alors seulement disponible sur les modèles Pallas. Achetée neuve en 1973 à Lyon, elle a été rachetée en 2005 par un marchand puis revendue dans la foulée à un concessionnaire Citroën d’Eure-et-Loir (Nogent-le-Rotrou). Exposée et conservée par ce concessionnaire-collectionneur, elle est restée en sa possession de 2005 à 2009, date de son rachat par l’actuel propriétaire monsieur M. Cette auto est donc une 4ème main réelle. Elle affiche aujourd’hui 107000 km, se trouve parfaitement saine et fonctionne à merveille car toujours entretenue par l’ancien concessionnaire Citroën entre 2005 et 2009, puis par le garage Daunat. Ceci explique pourquoi le contrôle technique effectué en mars 2019 est complètement vierge. Elle dispose d’un échappement inox et de pneus XAS neufs en 185 X 380. Son intérieur velours la distingue de la plupart des autres DS Pallas commandées principalement en cuir. Version la plus aboutie de la lignée des DS, cette 23 Pallas IE est de plus dotée d’une rare option climatiseur parfaitement fonctionnelle, ce qui la rend d’autant plus désirable et utilisable pendant l’été. A l’essai, la DS fut un véritable régal à conduire. Encore moderne, celle-ci se déplace sans soucis dans la circulation actuelle. La boite de vitesse hydraulique est parfaitement réglée et les vitesses passent sans à-coups. La voiture est saine et son comportement est sans reproches. Il s’agit ici d’une opportunité intéressante de saisir une très belle DS 23 IE Pallas, haut de gamme de son époque et équipée de rares options d’origine.

Estimation : 35 000 / 55 000 €

Ce véhicule sera vendu aux enchères lors de la vente du Rassemblement du Siècle, à l’occasion du Centenaire Citroën, organisée par l’étude AGUTTES le 21 juillet 2019 à La Ferté-Vidame, Eure-et-Loir.

...............................................................................................................



VENTE OFFICIELLE DU CENTENAIRE CITROËN
dimanche 21 juillet 2019 11:00
La Ferté-Vidame


Citroën DS 23 IE Pallas boîte 5 1974
PROVENANT DE LA COLLECTION DE MONSIEUR R.

27 000 km d’origine
2e main
Etat exceptionnel
Carte grise française
Châssis N° : 02FG0797

Estimation : 60 000 - 80 000 €


.... ............

Comme le dit Roland Barthes, « à son apparition, la DS 19 a fonctionné comme un objet magique, luisant, sans jointure, avec beaucoup de vitres, sorte d’objet tombé du ciel ». Et le regard que l’on porte aujourd’hui à la Citroën est toujours le même. De nos jours, la DS est encore un OVNI, et bien peu d’automobiles renvoient une image aussi forte. Ses lignes sont fluides, élancées, douces et étirées. De l’avant à l’arrière, les lignes sont continues, les passages de roues avant cassent l’harmonie des courbes. Les roues arrière sont carénées, profilées. Le travail réalisé par Bertoni est des plus originaux. De 1955 à 1974, les moteurs évolueront d’un 1.9l à un 2.3l à injection électronique. La DS présentée dans ces pages est une pièce exceptionnelle. C’est un modèle mis en circulation pour la première fois dans le département de la Drôme en décembre 1973. Il s’agit donc de l’année-modèle 1974. Commandée dans la ravissante couleur Brun Scarabée référence AC 427, pour beaucoup la plus belle couleur sur une DS dernier modèle, équipée de l’intérieur cuir noir et de la très désirable boite de vitesse à 5 rapports. Elle ne connut seulement qu’un propriétaire pendant 40 ans qui n’a parcouru avec sa DS que 27 000 km ! Conservée jalousement dans un état neuf dans le département de la Drôme, au sec et à l’abri de la lumière, il la cède finalement à un négociant en automobiles anciennes en 2014 qui la vendra à son propriétaire actuel. Elle portait alors toujours son immatriculation d’origine : 2062 QD 26. C’est véritablement le fleuron de la collection de Monsieur R. Celle-ci trône au milieu d’autres voitures plus prestigieuses mais serait pour lui sa plus belle pièce. Malgré ce kilométrage réel ridiculement faible, nous prenons place à bord pour un essai. Au volant, c’est bien une voiture neuve que nous avions la chance de conduire. Aucun jeu dans les commandes ou le volant ne vient perturber notre épopée. Une DS 23 Injection électronique est l’ultime DS pour les connaisseurs, son moteur développe 130 ch et permet à la voiture de devenir une puissante routière au caractère sportif, surtout équipée d’une boite 5. Une lettre écrite par son premier propriétaire certifie que la voiture n’a jamais été accidentée ni repeinte et aucune pièce changée, hormis pour l’entretien courant. Nul besoin d’être expert pour comprendre que cette DS 23 Pallas est unique sur le marché.

......................................................................................................................

CITROËN DS 20 BREAK CONFORT 1975
PROVENANT DE LA COLLECTION DE MONSIEUR M

Deuxième main depuis 1996
Entretien et restauration de grande qualité
Un des derniers Break DS

Carte grise française normale
Châssis N° : 8418558

Estimation : 25 000 - 35 000 €


.... .... .... .... ....

Citroën s’inspire beaucoup de la mode des breaks ou « station-wagon » aux USA pour développer son projet de DS break. C’est l’aboutissement de 2 années de recherches visant à proposer à la clientèle un véhicule polyvalent, à la fois pratique pour les artisans, logeable pour les familles et gardant l’élégance et la technique de la berline. Ce concept en 57, très en vogue aux USA, n’était représenté en France que par le break Simca Marly V8. Pierre Franchiset, l’homme qui a conçu le type H, dessine alors un break fort élégant, pratique et rapide pour l’époque. Au salon de Paris 1958 la voiture est présentée mais ne sortira qu’un an plus tard. Produite de 1959 à 1975, ce sera un succès mondial considérable. Le modèle qui nous est présenté ici est un des derniers breaks fabriqués pour l’année modèle 1975. Elle fut achetée neuve par un instituteur de Nantes qui promena sa petite famille avec jusqu’en 1996. Date à laquelle le collectionneur actuel trouve cette voiture alors qu’il habitait en Bretagne. Cette Citroën est donc une véritable deuxième main et conservait encore son immatriculation d’origine « RT 44 » jusqu’à récemment. Monsieur M. entreprit une première restauration en 1996 de la carrosserie. La voiture avait connu 20 ans de bons et loyaux services et présentait quelques stigmates de circulation inévitable. La carrosserie démontée et repeinte, le carrossier en profitera pour traiter les corps creux en prévention. La mécanique à toujours bénéficiée d’un entretien rigoureux et régulier. En 23 ans elle ne parcourra que 23 000 kms. Le kilométrage à ce jour certifié est de 156 000 kms. En 2010, une grande restauration de la sellerie est entreprise avec le changement du tissu pour le bleu Jersey et c’est alors que la voiture est repeinte en magnifique bleu Delta, conformément au nuancier de l’époque. A cette occasion l’intégralité de la carrosserie est démontée et repeinte dans les parties intérieures en gris rosé. Les pneus Michelin sont neufs, ainsi que les sphères ou encore l’échappement en inox. Souvent plébiscité par la marque aux chevrons lors d’événements commémoratifs, ce break à été exposé deux fois sur le stand Citroën pendant Rétromobile, lors des 50 ans de la DS, puis pour les 90 ans de la marque sur les Champs Elysées et enfin dernièrement pour les 100 ans dans le 15ème à Paris. A l’essai le break s’est montré en parfait état mécanique. La boîte est douce, le freinage puissant, et quel confort ! C’est l’occasion ici d’acquérir un magnifique et original break DS parfaitement entretenu et à l’historique limpide, qui pourra emmener la famille ou des amis en voyage au bout du monde.

A SUIVRE ;) ;)
lesbellesauto le lun 15 juil à 09:45
Bonjour à tous ;)

Suite de la présentation des véhicules pour la vente aux enchères lors du rassemblement du siècle Citroën dimanche prochain ;)



CITROËN DS 23 CHAPRON LORRAINE BLINDÉE 1974

L’avant dernière DS Chapron construite
Ex- banque de Santander en Espagne
Une des deux Lorraine blindée

Carte grise française
Châssis N°: 10FD538 / N° Chapron : 7655

Estimation : 80 000 - 150 000 €


........ .... ....

L a carrosserie Henri Chapron commença à proposer ses propres transformations sur la base de la Citroën DS dès 1958. Si la version Prestige fut intégrée au catalogue par la marque, dès 1965 le carrossier propose sa propre interprétation du haut de gamme de Javel sous l’appellation «Majesty». Cette dernière arbore une poupe à ailerons et un pavillon rehaussé avec une lunette plus verticale. La DS 21 Majesty, bien que coûtant plus du double de la berline de série remporta un certain succès à son échelle, et fut produite à quelques dizaines d’exemplaires. En 1969, Henri Chapron présente une nouvelle version de berline, dénommée «Lorraine», venant remplacer la «Majesty». Cette nouvelle carrosserie arbore une poupe très géométrique et rectangulaire, ainsi qu’un toit plat. Le dessin est signé Paul Colinet qui, ayant collaboré à la réalisation de la limousine DS présidentielle, fut largement inspiré par le dessin de la poupe de cette dernière créée par Henri Dargent et Robert Opron. En 1969, la berline DS Lorraine est présentée et rend hommage au Général de Gaulle, Lorrain d’origine. Une berline personnalisable à souhait que certains clients demanderont même avec un blindage. Seulement 20 seront réalisées, avant que la production de la DS s’interrompt en 1975, faisant dès lors cesser les transformations de Chapron sur cette base. La voiture qui nous intéresse ici est l’avant-dernier exemplaire de berline «Lorraine» qui sortira des ateliers de la rue Aristide Briand à Levallois en 1974. Celle-ci fut commandée neuve par la banque d’Espagne avec un blindage spécial de l’ensemble des vitres. La base est une DS 23 à carburateur, donc à moteur 115 ch et à boite de vitesse mécanique. D’après les archives, elle servait au directeur de la banque de Santander en Espagne qui en avait commandé deux pour véhiculer ses dirigeants. Est-ce face à la menace terroriste des indépendantistes basques ? L’histoire ne le dit pas. Ces deux autos étaient commandées sans aucune option hormis la climatisation. La base est une D Super couleur blanc Meije et modifiée entièrement chez Henri Chapron. Celle-ci sous le numéro Chapron 7655, et une autre de couleur beige métallisé sous le numéro 7654, équipée elle du moteur 21. Le propriétaire actuel, grand collectionneur de Citroën trouve cette pure rareté dans les Landes il y a quelques années et fit refaire la carrosserie par un professionnel. Celui-ci s’en sert régulièrement et se rend à diverses manifestations à son volant. La magie de la suspension hydropneumatique fait vite oublier la surcharge pondérale due au blindage intégral. Elle est en très bon état général et la mécanique sort d’une révision générale avec le remplacement du joint de culasse et de la pompe à eau. Pour la première fois proposée lors d’une vente aux enchères, c’est une chance de pouvoir acheter une voiture rarissime à l’histoire singulière.

La voici lors des 60 ans de la DS place de la Concorde le 24 Mai 2015 ;)



A SUIVRE ;)
lesbellesauto le lun 15 juil à 17:15
SUITE ;)



CITROËN ID 19 LUXE 1958

Dans une grange au sec depuis 1972 !
Saine et complète
Historique complet

Carte grise française
Châssis N° : 3004530

Estimation : 9 000 - 18 000 €


............
....

Œuvre de surdoués, la DS Citroën avait la lourde tâche de succéder à la Traction Avant en 1955. Elle frappa le public par une ligne inédite et criante de modernisme, chef d’œuvre de Flaminio Bertoni, mais elle étonnait aussi par sa technique et sa conception : suspension hydropneumatique, direction assistée, freins à disque, boite semi-automatique pour ne citer que quelques exemples. Vingt ans de carrière et des modèles variés allant de la décapotable élégante à la version break utilitaire, elle brillera également en compétition en remportant notamment le Rallye Monte-Carlo en 1958. Véritable mythe et symbole du génie industriel Français, la DS est une des voitures les plus collectionnées au monde. On trouve des amateurs roulant au quotidien à son volant en Californie ou même en Australie, preuve de sa grande robustesse et facilité d’utilisation.

La voiture ici présentée est une émouvante sortie de grange. De couleur AC 142, Gris Mirage et équipée du rarissime intérieur Luxe au dossier en skaï blanc et tissu bleu délicieusement sixties. Elle est mise en circulation au mois de novembre 58 donc année modèle 1959. Cette finition assez particulière distingue ces modèles d’ID des modèles Confort ou Normale. Sur l’année 1959, seulement 3600 modèles Luxe furent commercialisés, combien en reste-t-il ? Celle-ci fut achetée par le père de la propriétaire actuelle dans la région de Bourges. Elle fut remisée en 1972 dans la grange où nous la découvrons. Elle est remisée dans un endroit sec, sur une chape de béton et à l’abri de la lumière. Son compteur affiche 38000 km, soit 138000 km réels. C’est une véritable « time-capsule » comme le disent nos amis anglais. Le temps est figé et la voiture encore très belle ne présente pas de corrosion perforante. Les éléments de carrosserie sont parfaitement alignés et n’ont jamais été démontés comme l’assure la propriétaire. Tous les documents sont présents avec la voiture, la carte grise, ainsi que le barré rouge des mines, le livret d’entretien et le manuel d’utilisation. Elle nécessitera une remise en état de la mécanique, mais la base est saine et complète.

............................................................................................................................

CITROËN DS 19 1958

PROVENANT DE LA COLLECTION DE MONSIEUR R.

Rare à la vente
Véritable pièce de musée
Parfait état de fonctionnement
Carte grise française
Châssis N° : 32344

Estimation ; 60 000 - 80 000 €


........ ........ ........

Le 6 octobre 1955, à 9 heures précises, les portes du Grand Palais s’ouvraient sur le Salon de l’Automobile de Paris et l’on assistait immédiatement à une ruée de clients vers le stand Citroën, où était dévoilée, en première mondiale, la révolutionnaire Citroën DS 19. Le soir même, près de 12 000 commandes ont été passées, moyennant un acompte de 80 000 francs par voiture et avec l’espoir d’une livraison dans les délais avoisinant un an. A côté des Frégate, Versailles ou Peugeot 403, la DS faisait figure d’extraterrestre. C’est d’ailleurs ce qui lui donne le statut envié dont elle bénéficie aujourd’hui : admirée des esthètes comme une œuvre d’art, elle fascine par le système hydraulique qui gère la suspension et les assistances.

La DS 19 qui illustre ces pages est un modèle mis en circulation en Janvier 1958. De couleur Gris Rosé, référence AC 136, elle dispose de l’intérieur en tissu bleu et du toit Bleu Turquoise AC 137. C’est une voiture dans un état exceptionnel, principalement d’origine hormis la peinture refaite il y a quelques années. La sellerie est encore celle d’époque. Le kilométrage indiqué au compteur est fort probablement celui d’origine. Elle est en tout point conforme à sa sortie d’usine du quai de Javel et est affublée de rares accessoires Robri d’époque le long de la carrosserie. Son fonctionnement est sans reproche et lors de l’essai, nous fîmes séduits par sa douceur. Le groupe moto propulseur fonctionne sans faillir, la boite se commande du bout des doigts et le freinage, commandé par une toute petite pédale sur ces modèles, est sans reproches. Récemment, le collectionneur Monsieur R fit installer une ligne d’échappement neuve et le moteur fut révisé à cette occasion. Très rares sont les DS des premiers millésimes à la vente, celle-ci est un exemplaire exceptionnel à saisir, destinée aux collectionneurs les plus exigeants.

.............................................................................................................

CITROËN ID 19 P 1965

Jamais repeinte
Etat d’origine exceptionnel
Belle combinaison de couleur

Carte grise française
Châssis N° : 3659826

Estimation : 17 000 - 24 000 €


................

La DS ici présentée est une ID 19 P mise en circulation la première fois en avril 1965. Elle fut vendue neuve par le concessionnaire Citroën L. Baumann. Elle est de couleur gris Anthracite référence AC 101 avec un intérieur en tissu rouge. Combinaison de couleurs des plus élégantes ! Cette ravissante auto est une voiture intégralement d’origine et affichant un kilométrage de 37 000 km qui semble être certifié. La peinture d’origine est encore belle et brillante tout en présentant une patine absolument délicieuse. Si le temps fane les choses, il n’en est rien de la beauté d’une ID 19 dans son jus comme celle-ci. A l’essai, la voiture s’est révélée facile à prendre en mains et se tient prête à prendre la route. Le contrôle technique est valide et la carte grise normale en règle.
.............................................................................................................

CITROËN ID 19 1967

Première main !
96 000 km certifiés
Excellent état et belle patine

Carte grise française
Châssis N° : 3745111

Estimation : 15 000 - 18 000 €


........ ........ ........

La DS qui nous intéresse ici est une ID 19 mise en circulation pour la première fois à Tours le 2 Juin 1967. Vendue par les établissements Pichard avenue de Grammont, elle est achetée par monsieur Boisnon, boucher de métier et demeurant à quelques rues de là. Elle revêt une robe Gris Kandahar AC 133 avec un intérieur en tissu rouge. En un peu plus de 50 ans, son propriétaire n’aura parcouru que 96 000 km à son volant. L’histoire est étonnante et pourtant bien réelle mais Monsieur B alors en retraite depuis fort longtemps, décide (enfin) de changer de voiture ! Il se rend chez son concessionnaire le plus proche et se lance dans l’achat d’un Citroën Picasso neuf. Au moment de faire les papiers, celui-ci dit à la commerciale qu’il souhaite faire reprendre son ancien véhicule. Il s’agit de l’ID, en sa possession depuis si longtemps ! Le garage Citroën s’en porte alors acquéreur et l’expose dans son showroom, au milieu des véhicules neufs. Lors de notre visite et de notre essai, nous avons été surpris par l’état de fraîcheur de l’auto. Régulièrement entretenue pendant ses 50 ans d’utilisation, elle a toujours couché dans un garage. La sellerie est magnifique, la peinture juste un peu patinée mais encore très belle. L’essai fut concluant et la balade sur les petites routes du sud de la Touraine fort agréable. Aucun bruit parasite ne vient perturber notre conduite au volant de ce monument automobile. L’histoire est amusante et il ne faudrait pas laisser passer l’opportunité d’acheter une ID 19 avec moins de 100 000 km au compteur et en première main !

A SUIVRE ;)
Recherche de : Auteur : Avec :
 Page précédente    1    2      29    30    31    32    33    34    35    36     37     38   Page suivante 
Citroën DS ›   Actualité  Forum   Occasions  Revues techniques  Fiches techniques
Citroën ›   Actualité   Forum   Occasions  Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoCitroënDSDS & ID   «   37   »»            Répondre    
 

- Activer le suivi du sujet -

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce sujet.


Actualité autoBMW i3 Renault Zoe Tesla Model 3 Renault Captur Volvo XC40 Mercedes Classe C Ford Fiesta Tesla Model S Audi A4 Skoda Octavia Toyota Yaris Peugeot 208 Mazda
MarquesBMW Kia Renault Tesla Volvo Mercedes Ford Audi Skoda Toyota Peugeot Mazda Honda Volkswagen Lamborghini Bentley Maybach Lexus
Actuellement, il y a 232 visiteurs en ligne dont 15 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2019 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales