Marche arrière : La DeLorean DMC 12 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoAnciennesMarche arrière : La DeLorean DMC 12           Répondre    
 1 
25 messages
3906 vues
Marche arrière : La DeLorean DMC 12
Autotitre le dim 4 nov 2018 à 12:18

Le loup d'Irlande.
Par Arnaud A. pour Autotitre.com

24-10-1975. John Zacchary DeLorean crée la DeLorean Motor Company.

Forcément, vous savez déjà de quelle voiture ce marche arrière va parler. Mais vous ne savez pas forcément qui est ce bon vieux John.

Fils d'immigré roumain né dans le berceau de l'automobile américaine, Detroit, il voue un culte absolu à tout ce qui roule depuis son plus jeune âge. Son diplôme d'ingénieur en poche, il passera de constructeur en constructeur pour finir au poste de vice président de General Motors. 15 années pendant lesquelles il se verra refuser le projet d'une voiture de sport légère et performante. Même si on lui doit une des première muscle car de l'histoire, la Pontiac GTO, il restera sur sa frustration.



Il démissionne et crée John Z. De Lorean, une société de consultance en ingénierie dont le raison d'être est de produire une voiture de sport, légère, performante, et sécurisante, et donc chère.

Bien décidé à mener son projet à terme, John va jusqu'à débaucher William Colins, un ingénieur de chez Pontiac.

La société d’ingénierie n'intéressant strictement personne, nos deux compères forment donc la De Lorean Motor Company. Mais voilà, ils sont fauchés, Delorean est proche de la cinquantaine, et personne ne croit à son projet.

Après un premier crédit à la Bank of America, tout juste suffisant pour monter une maquette et quelques diapos, il parvient à trouver des capitaux en Irlande, ou l'idée d'installer un constructeur d'automobiles plait. Avec un taux de chômage débordant, les britanniques se disent que donner du boulot aux protestants et aux catholiques pourrait apaiser les tensions.

Voici notre bon John dans ses nouveaux bureaux de Dunmurry, dans un usine neuve, équipée des meilleurs machines, et disposant d'une main d'oeuvre abondante -mais peu qualifiée-, pour mener son rêve à son terme.



Seulement voila, John ne veut que le meilleur pour sa Delorean, et le meilleur, c'est cher.

La DSV, DeLorean Safety Vehicle est présentée comme la voiture la plus sécuritaire de son époque. Pare chocs et châssis à déformation, freinage assisté, airbag et tout ce qui se fait de mieux à l'époque, avec des matériaux à la pointe, voir inédit dans le monde de l'automobile. Qui dit inédit dit, une fois de plus, cher. Le châssis était basé sur une nouvelle technologie, l'ERM, pour Elastic Reservoir Moulding. Réduisant le poids et les coûts de fabrication, les deux compères se rendent vite compte qu'il est quasiment impossible d'industrialiser ce procédé.

Il en va de même pour le moteur prévu, un moteur à piston rotatif de type Wankel, qui sera changé pour un 4 cylindres Citroen, pour finalement devenir le V6 PRV répondant déjà aux normes anti pollution américaines.

Des modifications à la pelle, et d'envergures, qui dépassent nos deux ingénieurs et leurs équipes.

Les caisses se vidant à la vitesse de la lumière, il est temps de confier le projet, ou ce qu'il en reste à quelqu'un maîtrisant la fabrication d'un véhicule de bout en bout. C'est Colin Chapman qui sera appelé à la rescousse, et il se murmure qu'il passera 80 heures, sans dormir, dans le bureau des deux hommes pour arriver à rendre la voiture réalisable.

Tout en respectant le dessin, fabuleux, de Giugiaro, les portes papillon, et la carrosserie en acier inoxydable, l'homme providentiel remplace la quasi totalité des sous bassements et des matériaux novateurs par des éléments de châssis et des suspensions de Lotus Esprit.

Les deux hommes ne pouvant payer Chapman à la hauteur du travail qu'il vient de fournir, l'accord sera de "surpayer" les pièces vendues par Lotus à DeLorean...

La production de l'auto, présentée en 1976 avant même que l'usine soit construite, débute en 1981, est c'est une catastrophe.

Pire, les premiers modèles envoyés aux Etats Unis sont démontés sur place puis réassemblés dans des quality centers, avant d'être livrés aux clients. Des clients qui devront supporter les entrées d'eau par les portes papillon, et divers ratés moteurs, la faute à un faisceau assemblé à la "je ne veux je ne peux".

Pendant un an, 40 personnes travailleront à la fiabilisation de l'auto, pur qu'enfin, en 1982, sortent des chaînes des modèles aboutis, entendez par la capable d'aligner les kilomètre sans dysfonctionnement.

Et par la même occasion, engloutissant l'argent du contribuable britannique, des clients américains, et des patrons de la marque. Une sombre histoire de trafic de drogue instiguée par le FBI mettra un terme à l'histoire, au rêve d'un homme. Blanchi, mais ruiné, John DeLorean aura vécu son rêve à travers une célèbre saga. Il a d'ailleurs remercié personnellement Robert Zemeckis pour l'ensemble de son oeuvre.

Mieux, grâce à Retout vers le futur, il est aujourd'hui possible de maintenir en état une Delorean, voir d'en acheter une neuve, grâce à quelques passionnés qui ont racheté les droits et les logos de la marque, ainsi que l'outil de production.

Mais la voiture en elle même, était-elle réussie?

A l'intérieur, on se retrouve dans un cocon de supercar des années 70. L'auto devait coûter 12000$ (DMC12) mais coûtera finalement 20000$. Du coup, le cuir côtoie les vitres et rétros électriques, un autoradio haut de gamme, un tableau de bord revêtu de vraie peau de bête, une clim efficace et bien d'autre raffinements.



La carrosserie en inox 304 austénitique est unique dans l'industrie auto de l’époque, puisque 5 à 6 fois plus chère que l'acier standard. Aujourd'hui, ça veut dire que ça ne rouille pas, ou presque, et qu'un panneau terni peut se poncer. A faire faire par un professionnel.



Le moteur, lui, est une vieille connaissance de ce coté de l'atlantique, puisqu'il s'agit du PRV de 2.8l de cylindrée. Affichant la puissance folle de 130cv à 5500 tours, et un couple gargantuesque de 220Nm, il est positionné en position centrale arrière. On se moque déjà un peu ici, alors imaginez au pays de l'oncle Sam ou les V8 de 7.0 de cylindrée pullulaient à l'époque...



On continue dans les mauvais choix stratégiques, puisque Delorean avait commandé des milliers de boites automatiques, alors que sa voiture sera principalement choisie en commande manuelle, à 5 rapports. Avec ses 1250 kilos, on est pas prêt d'atteindre les 88mph en claquant des doigts.

La vitesse de pointe est tout de même de 210km/h, et le 0-100 est abattu en 10 secondes. Mieux, ce bon vieux PRV, à défaut de vous décoller de vos chaussettes, prodiguait un agrément de conduite certain, le tout souligné par une mélodie intéressante, juste derrière les oreilles.

Oui mais voila, pour le prix de la DeLorean, on trouvait une Nissan 280ZX, une Corvette C4, ou même une Porsche 944.

Souvenez vous, le sorcier Chapman s'est penché sur le berceau de l'enfant mal né.

Cela donne des suspensions à 4 roues indépendantes et triangles superposés avec jambe de force à l'arrière, ainsi que des combinés ressorts amortisseurs hydrauliques. La direction est vive et précise, avec 2.65 tours de butée à butée, et le freinage est assisté à 4 disques de bon diamètre. Les pneus à monte asymétrique, 14" devant et 15" derrière passent sans soucis la cavalerie de sheitland au sol,

Et ça nous mène à un soucis supplémentaire. La Delorean tient le pavé, distille une bonne sonorité, freine, tourne... Et n'avance pas! Les qualités du châssis ne font que mettre en exergue les piètres performances pures de l'ensemble.

Après 8583 exemplaires, dont on estime qu'il en reste 7000 en circulation, la faillite sera déclarée.

Il existe des milliers d'anecdote au sujet de ce véhicule atypique, comme les concessionnaires qui peignaient les autos pour que les clients ne se plaignent plus d'y voir des traces de doigts...Sauf que peindre une voiture en inox au début des années 80, ce n'était pas donné à tout le monde, les résultats étant le plus souvent catastrophiques.

Comme un dernier coup d'éclat, 3 modèles sortiront des chaînes, plaqués or, pour American Express. Des voitures que John offrira à la firme, pour le coup de pub...et de grâce.

Aujourd'hui, il vous faudra débourser 30-40000€ pour une DeLorean parfaite, deux fois moins pour une à bricoler. Sachez que toutes les pièces se re-trouvent aux Etats Unis, et que rien n'est très compliqué à réparer et/ou améliorer. Mieux, leur cote stable, voir à la hausse permet de les maintenir en parfait état sans perdre un centime.

John DeLorean ne méritait pas de mourir dans l'oubli en 2005.

Merci monsieur pour avoir bercé mon enfance, et pour permettre à l'enfant qui sommeille en moi d'avoir les poils quand je relis l'histoire du rêve de votre vie, devenu le rêve de la vie de milliers de petits garçons devenus grands.

jpcevol le dim 4 nov 2018 à 12:24
comme d'hab , un joli article ou l'on apprend pas mal sur cette belle aventure:good: :good: :good:
Turbo1980 le dim 4 nov 2018 à 12:28
Rien à rajouter :good: :good:
olcheval le dim 4 nov 2018 à 12:31
En résumé c’est une voiture avant gardiste faite par des passionnés sans business plan.

Une caisse mythique que le cinéma a sauvé de l’oubli...
car669 le dim 4 nov 2018 à 19:51
:good:
caraddict le dim 4 nov 2018 à 20:08
Top cet article... jamais été fan de la ligne de cette auto qui serait clairement restée dans l'ombre sans Retour vers le futur, mais l'histoire derrière est vraiment intéressante, j'aime les autos qui sont le fruit de la passion d'un homme avant tout :good: Et pour le PRV, y a des solutions :D

https://www.autoguide.com/auto-news/2010/09/worlds-first-toyota-supra-2jz-powered-delorean.html (World's First Toyota Supra 2JZ-Powered DeLorean » AutoGuide.com News)
ctncrsp le dim 4 nov 2018 à 20:40
Bel article :good:
Nickgtt le dim 4 nov 2018 à 20:49
Je me demande si le swap du vieux PRV avec son descendant V6 Renault/PSA, est techniquement simple ?
Avec 194cv ou 210cv ça doit être sympa :love:

Surtout que le châssis semble pouvoir encaisser plus. :good:
MadMax le dim 4 nov 2018 à 20:51
👍👍👍
fujiyama le dim 4 nov 2018 à 21:02
"est c'est une catastrophe."

Tss, tss, tss. On se relâche devant la bête

Je taquine, je taquine.
spilner le dim 4 nov 2018 à 21:15
y'a pas grand chose à voir entre le PRV et l'ES9
danm_cool le dim 4 nov 2018 à 22:04
cette voiture avait vraiment un design spécial, c'est un bon souvenir du film retour vers le futur, par contre je ne roulerais pas avec... c'est une catastrophe en cas d'accident!
https://www.youtube.com/watch?v=UnOGXCnTOj0 (RARE 1980 DELOREAN CRASH TEST VIDEO - UNCUT VERSION - YouTube)
YouTube 1:24
RARE 1980 DELOREAN CRASH TEST VIDEO - UNCUT VERSION
maxz318is le dim 4 nov 2018 à 22:07
Bah au moins tu ne restes pas coincé dedans :D
Fransyl le dim 4 nov 2018 à 22:47
Comme toutes les voitures de cette époque , par chez moi il y a beaucoup de méhari cause bord de mer, une coque en plastique une banquette boulonnée pas de vraie ceinture, pas de porte et les enfants dans le coffre :D
CONCOMBREMASKE le lun 5 nov 2018 à 09:05
sympa ton article :good:
Rod350Z le lun 5 nov 2018 à 09:11
10 ans déjà, la rencontre :love: : https://www.autotitre.com/forum/Je-viens-de-croiser-une-DE-LOREAN-3313p2.htm#r9 (Je viens de croiser une DE LOREAN - Page 2 - Auto titre)
Rod350Z le lun 5 nov 2018 à 13:30
https://www.youtube.com/watch?v=IJgIquc3xuE&feature=youtu.be (DeLorean Motor Company's "Lucky Coin" - YouTube)
YouTube 2:07
DeLorean Motor Company's "Lucky Coin"


Y'a toujours un espoir pour que redémarre une production en petite série: https://www.newdelorean.com/blog/ (DMC Blog | DeLorean | The New DMC DeLorean)
madmax44 le dim 11 nov 2018 à 21:11
super histoire.
JB007 le mar 23 avril 2019 à 03:51
Rassemblement Rotary Club 2019.


JB007 le mar 23 avril 2019 à 03:54
Mennecy Dream Cars 2018.


caraddict le dim 7 juil 2019 à 21:17
Vue hier à La Ferté-Gaucher :cool:



caraddict le mer 7 août 2019 à 19:36
Le taff de dingue :oh:

https://youtu.be/AVxh4i26dj0 (I Drive My DeLorean With A Remote Control | RIDICULOUS RIDES - YouTube)
YouTube 4:39
I Drive My DeLorean With A Remote Control | RIDICULOUS RIDES
ferrariste le mer 7 août 2019 à 19:44
J'ai pu faire un tour dans celle d'un pote (BVA), bah c'est rigolo. On est assis très couché/allongé, ça attire le regard plus que n'importe quelle voiture au monde :D
La voiture est remplie de détails, comme le compteur de vitesse gradué jusqu'à 85mph - 140km/h.
Dernière édition le 07/08/2019 à 19:44 par ferrariste, édité 1 fois
spilner le mer 7 août 2019 à 21:21
c'était une loi américaine je crois le compteur qui s'arrête à 85mph
mookie le sam 24 oct à 11:17
Cet article est mine d'informations.... qui m'auraient été utiles il y a quelques semaines d'ici! :)

Ca m'aurait vachement aidé dans mes recherches pour réaliser une petite vidéo sur la DMC-12....

https://youtu.be/1OMFenZr0SQ
YouTube 12:38
essai DMC-12 - DELOREAN, un essai hors du temps!
Auteur : avec
 1 
AutotitreForum AutoAnciennesMarche arrière : La DeLorean DMC 12             Répondre    
FERMER
 

- Activer le suivi du sujet -

Veuillez vous connecter pour répondre en cliquant ici.



Actualité autoCupra Formentor Naran données argus BMW Série 2 Green NCAP BMW iX3 Alfa Romeo Mercedes EQA Volkswagen ID.3 aide Audi Q5 Audi A3
MarquesCupra BMW Alfa Romeo Mercedes Volkswagen Audi Tesla Dacia Lamborghini Kia Peugeot Nissan Mini Citroën DS Toyota Renault Honda
Actuellement, il y a 306 visiteurs en ligne dont 23 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2020 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales