Forum officiel Renault  - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoRenaultForum officiel Renault    »   »»            Répondre    
Renault ›   Actualité   Forum   Occasions   Revues techniques   Fiches techniques
 1    2    3    4    5    6    7    8    9    10      105    106   Page suivante 
5273 messages
135564 vues
Forum officiel Renault
toto03000 Le jeu 27 août 2009 14h44
A la manière du forum Citroen, nous allons discuter ici des nouveautés de la marque , des informations. Je pousse le vice de la copie jusqu'à mettre l'article Wikipedia :D :D




Le groupe Renault est un constructeur automobile français, étroitement lié au constructeur nippon Nissan depuis 1999. Ce groupe possède des usines et filiales à travers le monde entier. Il est fondé par les frères Louis, Marcel et Fernand Renault en 1898 et se démarque rapidement par ses innovations. Nationalisé au sortir de la Seconde Guerre mondiale, en grande partie à cause de la collaboration soupçonnée avec l'occupant nazi, il est privatisé à nouveau durant les années 1990 afin de le relancer après la désastreuse décennie des années 1980.

Il utilise la course automobile pour assurer la promotion de ses produits et se diversifie dans de nombreux secteurs. Son histoire est marquée de nombreux conflits de travail qui vont marquer l'histoire des relations sociales en France.

Fondation (1898-1918)

En 1898, Louis Renault est un jeune ingénieur passionné d'automobile. Ses frères, Marcel et Fernand, ont travaillé dans l’entreprise familiale de textile. Louis convertit son tricycle De Dion-Bouton en Voiturette de 1 ch à quatre roues. L'originalité de celle-ci est que Renault l'équipe d'une invention de son cru, la première boîte de vitesses en prise directe, contrairement aux chaînes et courroies de transmission utilisées jusque-là. Il réussit à la vendre à un ami de leur père qui l’essaye le 24 décembre et fut très impressionné par son comportement routier et sa puissance dans les pentes[4]. Après que Louis eût breveté la prise directe, les frères fondent officiellement le 25 février 1899 la Société Renault Frères avec deux amis de Louis, Thomas Evert et Julian Wyer, pour capitaliser sur ce nouveau moyen de transport. Louis est en charge du développement et de la production alors que ses frères se chargent de l’administration.

Les premières automobiles sont vendues à de riches particuliers qui peuvent se permettre les 3 000 francs qu’elles coûtent (dix ans de salaire d'un ouvrier[4]). Devant ce marché limité, Renault se diversifie dans la production de taxis et de camions avant la première Guerre mondiale. Ils reconnaissent très tôt la publicité que la société peut tirer de la participation aux courses automobiles et engagent leurs véhicules dans des courses sur route où ils remportent bien des succès.

En 1914, lorsque la guerre éclate, la compagnie se lance dans la production de munitions, d’avions militaires et plus tard dans les tanks avec son Renault FT-17. En 1918, Renault est devenu le premier manufacturier privé de France et il est honoré par les Alliés pour sa contribution à l’effort de guerre[4].

Entre-deux guerres (1919-1938)
Louis Renault diversifie encore plus ses activités, au sortir de la guerre, en se lançant dans la machinerie agricole et industrielle. Cependant, la compagnie commence a rencontrer des difficultés à vendre sa production automobile car la concurrence introduit de petits véhicules à faible coût accessible à chacun. Renault doit donc sortir ses propres véhicules au moment où il rencontre des problèmes avec le marché financier et ses employés. Renault doit également former un réseau de distribution et en 1920, la compagnie s’associe avec Gustave Gueudet, un entrepreneur du nord de la France, pour fonder les premiers concessionnaires. La gamme des modèles Renault s'étend désormais depuis les petites automobiles jusqu'aux poids-lourds.

Renault ne se limite pas à la France et vend dans plusieurs pays. Le marché anglais est particulièrement intéressant car il ouvre la porte aux colonies de ce pays. Un grand nombre de véhicules modifiés avec des suspensions surélevées, de plus puissants systèmes de refroidissement et des carrosseries spéciales prennent le bateau vers les quatre coins de l’Empire britannique.

De cette période, les Grand Luxe se distinguent avec leur empattement de 3,68 mètres et de six à huit cylindres pouvant leur faire atteindre 150 km/h. La suspension est améliorée pour permettre ces vitesses et on utilise l’aluminium dans le moteur, les freins, la transmission, et plusieurs parties de la carrosserie. Toutes les Grand Luxe à partir de 1923 sont considérées comme des classiques et leurs carrosseries sont signées par des ateliers célèbres dont Kellner, Labourdette et J.Rothschild et Fils.


Seconde Guerre mondiale à 1968
Durant le second conflit mondial, la France tombe sous l’occupation nazie et les usines Renault produisent des camions pour les Allemands, alors que la production d’automobiles est interdite. Louis Renault est donc arrêté comme collaborateur lors de la libération en 1944 et meurt en prison avant son procès. Une autopsie révèle que sa nuque avait été brisée[réf. nécessaire], suggérant un meurtre. Ses usines sont saisies par le gouvernement provisoire et nationalisées sous le nom de Régie Nationale des Usines Renault. Pierre Lefaucheux en est le premier directeur général.

La petite 4CV à moteur arrière relance la compagnie dès 1946. Elle tira son épingle du jeu, mais seulement en France, face aux Fiat 600 italiennes, Coccinelle allemandes et Morris Minor anglaises. On en produit plus d’un demi million jusqu’à sa retraite en 1961 alors que ses concurrentes ont toutes dépassé les 2 millions d'exemplaires.

La grève de 1968 et ses conséquences
Cette grève historique est la suite logique d'une montée des luttes sans précédent en 1967. La grève de 1968 commence le 15 mai aux usines Cléon puis le 16 mai à Billancourt. Renault est alors occupé par ses ouvriers dont de nombreux immigrés OS. La lutte dépasse le cadre strictement économique : on parle de "gouvernement populaire" et d'"autogestion". A Billancourt, malgré des tentatives de débordement par des militants d'extrême gauche, la CGT parvient à mener la grève pendant 1 mois (33 jours, 34 nuits) en évitant les multiples provocations et dans la "Dignité" avec, comme 1er secrétaire du syndicat, Halbeher Aimé âgé alors de 32 ans. Les militants CGT qui animent cette grève sont pour la plupart des ouvriers qualifiés issus de l'école d'apprentissage de la Régie Renault d'après guerre et politiquement proches ou membres du PCF.

Le 17 juin, à Billancourt comme dans les autres usines du groupe, à l'appel de la CGT et de la CFDT, les ouvriers votent majoritairement la reprise du travail .[5]

Les acquis sociaux et les droits syndicaux conquis en 1968 et dans les années qui suivirent sont importants et resterons une référence pour le mouvement social. La force de ce mouvement, avec les grands meetings de l'île Seguin réunissant des milliers de travailleurs, attirera pendant quelques années des groupes d'extrême gauche espérant y trouver un terrain propice pour développer leur idées et leur actions.

Les militants maoïstes de la Gauche Prolétarienne s'installent aux usines de Flins et Billancourt et le début des années 70 voit l'agitation continuer. Les affrontements entre la Gauche Prolétarienne et les vigiles de Renault se multiplient. n 1972, se produit le meurtre d'un militant maoïste, Pierre Overney, par un des vigiles de l'entreprise, Jean-Antoine Tramoni. Le vigile sera jugé en 1973 et abattu par les NAPAP (Noyaux Armés pour l'Autonomie Populaire), réseau maoïste clandestin de la Gauche prolétarienne, le 23 mars 1977[6].

Dans les années 1980, un groupe issu de la Gauche Prolétarienne participe à la création d'Action Directe qui assassinera le président de Renault, Georges Besse, le 17 novembre 1986 car ce dernier avait procédé à d'importants licenciements lors du désastre financier du début des années 1980 et comme représailles pour l'assassinat de Pierre Overney.

La privatisation
En 1986, Raymond Lévy, après la mort de Georges Besse, assume la direction de Renault et prépare sa privatisation.

En 1990, la régie Renault change de statut et devient une société anonyme à capitaux d'État par l'adoption de la loi du 4 juillet 1990 avec des restrictions du contrôle étranger. Volvo acquiert une participation de 20 % après de tumultueux échanges. En novembre 1994, Renault est effectivement mis en bourse et à cette occasion, Volvo cède 12 % du capital et l'État diminue sa part de 80 % à 53 %. Il faudra attendre juillet 1996 pour voir Renault effectivement passer dans le secteur privé à la suite d'une cession par le gouvernement de 6 % du capital au noyau dur des actionnaires, essentiellement des banques et groupes d'assurance français, par le biais d'une vente de gré à gré.

Consolidation de l'industrie

Le secteur automobile entame dans les années 1990 un mouvement de concentration. Rachats de marques, fusions : les groupes se mondialisent et cherchent à étendre leur gamme, gage d'une rentabilité plus constante. Renault a déjà une bonne assise en Europe et en Amérique latine mais l'Asie, qui commence à peine à dévoiler son important potentiel de croissance, reste son point faible. Renault et Nissan scellent un accord, socle d'une coopération profonde mêlant échange de participation et collaboration industrielle. En mars 1999, naît officiellement l'Alliance Renault-Nissan.

L'Adam, association de défense des actionnaires minoritaires, présidée par la passionaria Colette Neuville, est alors intervenue pour critiquer les modalités de la fusion entre le constructeur français et Nissan, trop favorables au japonais selon elle.

Expansion des années 2000
Dans sa conquête des pays en fort développement économique, Renault a également investi dans Avtoframos et dans le coréen Samsung Motors qui donnera naissance à Renault Samsung Motors. Pour accroître sa présence dans les marchés émergents considérés comme porteurs, Renault envisage la construction d’usines en Iran, en Colombie et au Maroc. En 2004, la filiale de Renault en Roumanie, Dacia, présente sa « berline à 5 000 euros », la Logan, que le groupe voudrait produire à un million d'exemplaires par an à l'horizon 2010. Cette même voiture est commercialisée en France à 7 600 euros. En novembre 2004, le PDG de Renault a annoncé son intention de faire de l'implantation du groupe en Corée du Sud un point d'appui pour son expansion en Asie, notamment en Chine[8].

Début juillet 2006, des discussions pour envisager une nouvelle alliance entre Renault-Nissan et General Motors sont engagées mais le projet est rapidement abandonné.

Le 8 décembre 2007 a été annoncé un accord entre Renault et le constructeur russe Lada-AvtoVAZ visant à la prise de participation de Renault à hauteur de 25 % + 1 action (via une holding commune avec l'actionnaire russe actuel, Rosoboronexport). Renault au travers de cette alliance s'est engagé :

* d’accélérer la croissance d’AvtoVAZ et de renouveler et élargir sa gamme de véhicules
* de développer Lada dans le respect de son identité l'objectif étant de renforcer sa position sur le marché russe
* d’échanger leur expertise et savoir faire technologique

En outre l'outil industriel basé à Togliatti d'une capacité d'un million de véhicules par an devrait servir à produire des Logan. La Russie devient ainsi le premier marché de Renault en nombre de véhicules, les ventes du groupe Avtovaz (720 000 unités en 2006) étant, selon l'accord, consolidées dans celles du groupe Renault.

Acteur international
De nos jours, la marque Renault reste la plus vendue en France[réf. nécessaire].

Renault est classé au 8e rang mondial pour les automobiles et au 7e rang pour les LCV, selon l'OICA 2006.

Renault était il y a quelques années encore la marque la plus vendue en Europe. Elle a cédé depuis quelques années sa place de leader du marché européen à Volkswagen, avant d'être également dépassée par PSA.

Les difficultés
Alors que Renault semble être une entreprise prospère, qui a réussi ses accords avec Nissan, des difficultés apparaissent à partir des années 2000 dues à plusieurs raisons :

* tout d'abord, on trouve une saturation du marché automobile en Europe, alors que Renault réalise la grande majorité de ses ventes sur le vieux continent ;
* une gamme vieillissante, avec un manque dans le renouvellement de ses modèles. En effet, en 2005, elle ne sortira que la Clio III, qui fut cependant un vrai succès, mais aucun modèle en 2006 ;
* trois de ses modèles, remplis d'originalité, et qui misaient sur un élargissement de la gamme, furent un échec commercial. La première est l'Avantime, un monospace modulable, au début des années 2000 qui fut commercialisé avec plus d'un an de retard et qui ne bénéficia pas d'un équipement ni d'une finition digne d'une Clio, la Vel Satis en 2002, une voiture luxueuse, et enfin la Modus en 2004, un petit monospace de ville, parfois accusé de cannibalisme avec la Clio.

Résultat, ses ventes ne cessent de chuter partout en Europe de plus de 8 % en moyenne par an sur les trois dernières années. Renault ne fait que perdre des parts de marché sur le continent passant de 11,1 % des ventes automobiles en 2003 à 7,2 % en 2007 soit une baisse de près de 4 points en moins de quatre ans[9].


En effet, la Twingo II marque une étape stratégique pour le constructeur. Elle est le premier maillon du plan Renault contrat 2009 de son nouveau patron, Carlos Ghosn, qui prévoit de vendre 800 000 véhicules de plus en 2009 qu'en 2005. La petite citadine est commercialisée le 15 juin 2007, accompagnée d'une grande campagne de publicité. Malgré un look banal par rapport à la précédente au look original, Carlos Ghosn mise sur un succès européen, et non seulement français comme sur le modèle précédent. Sa rentabilité, sur le papier, est meilleure, ce qui ne peut être que bon pour la marque au losange, mais les chiffres de vente de la Twingo II ne cadrent pas avec les prévisions et les objectifs. La concurrence de la nouvelle Fiat 500 est très féroce. En quatre mois Renault a enregistré 100 000 commandes, et Fiat 80 000.

À Francfort en septembre 2007, sur le stand Renault, on découvre la nouvelle Laguna III. Alors que le modèle précédent s'était fait remarquer par un manque de fiabilité et des pannes à répétition et avait sérieusement terni l'image de marque Renault, Carlos Ghosn promet une fiabilité exemplaire pour ce nouvel opus. Mais comme la Twingo, la presse critique son manque d'originalité et son manque de progrès technique par rapport à la version précédente. cela s'explique par le fait que Renault, pour pouvoir redémarrer sans trop de soucis, a décidé d'éviter l'originalité qui ne l'a pas récompensée autrefois lorsqu'elle était sans fondement. Par ailleurs, Renault modernise son logo, afin de se donner une meilleure image.

En 2007, deux nouveaux modèles de Renault voient le jour. En 2008, Renault dévoile plusieurs nouveautés. En effet, la Modus a été restylée et rallongée (Grand Modus) en janvier, pour essayer de doper ses ventes, qui n'avaient pas atteints les objectifs de la marque. On trouve aussi, le même mois, la sortie de la Laguna III Break et la Clio Estate, qui bénéficie déjà de très bonnes éloges au sein de la presse automobile, et qui vient concurrencer directement la Peugeot 207 SW, précurseur dans cette gamme de véhicule. Ainsi, pas moins de trois nouveaux modèles sortent durant un même mois, ce qui est assez rare. En juin 2008, le 4x4 Koleos sera commercialisé.

Aussi, les chiffres de ventes de 2007 montrent une amélioration avec une meilleure part de marché en France par rapport à 2006, mais les efforts restent toujours importants pour redonner à la marque une image de succès et de fiabilité.

A la mi-mars 2008, l'usine Sandouville (Seine-Maritime) est en chômage technique suite aux mauvais résultats enregistrés par la Laguna III. La direction justifie ces résultats par le fardeau des défauts de qualité de son aînée et le malus sur les émissions de CO2, mais la presse spécialisée parle plutôt d'un design peu innovant et d'un style vieillissant.

Bref, en cette année 2008, la situation devient plus compliquée que prévu pour Carlos Ghosn. La Twingo II et la Laguna III, au design trop timide mais avec une fiabilité qui n'a pas fait défaut, se vendent mal. Par ailleurs, le Koléos arrive dans un marché saturé et surtout en déclin depuis la mise en place d'un malus. En 2009, la courbe des ventes à cessé de baisser et à montré des signes positifs. En effet, la marque au losange a remplacé la Mégane(fin 2008) et le Scénic(juin 2009). Ces deux modèles, de la gamme Mégane, représentent la plus grande partie des ventes de Renault.

En 2009 toujours, Renault a restylé la famille Clio (break, berline)et a annoncé le fin de la production de la Vel Satis.

Le projet à long terme est le véhicule électrique annoncé pour 2011 en France avec une gamme cohérente.




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation de Caradisiac :

« La décision a été confirmée. Renault stoppera la production de son modèle haut de gamme d'ici la fin de l'année. La Vel Satis produite à Sandouville sera remplacée par un modèle produit en Corée sur base de Samsung.

Adieu "Vieille Satire". Renault a tranché. Le haut de gamme à la française apparu en 2001 tirera sa révérence avant la fin de l'année. En dépit de qualités routières remarquables, le modèle fabriqué à Sandouville (76) aux côtés de Laguna et Espace n'aura jamais trouvé son public. "La direction nous a annoncé que ce modèle sera remplacé par une nouvelle voiture haut de gamme, mais que celle-ci sera produite en Corée du Sud", explique le délégué CGT de l'usine normande. "Cela veut bien dire que dans le climat actuel et malgré notre savoir-faire, la direction ne nous fait pas confiance alors que ça fait 40 ans qu'on fait du haut de gamme". Depuis quelques mois, la production de la Vel Satis était réduite entre cinq et dix véhicules par jour à peine. »


Certains l'attendaient depuis longtemps, d'autres la regretteront. En tout cas, le point positif c'est qu'il y aura une remplaçante.




Dernière édition le 08/12/2011 à 21:30 par toto03000, édité 16 fois
Toniciano Le jeu 27 août 2009 15h04
Ouééé un topic Renault, youpi :love: :D

RIP la Vel Satis, ze Samsung SM7 is there :D
toto03000 Le jeu 27 août 2009 15h07
Les éditions précédentes ont été des échecs, je vais essayer de le faire tenir :D :D
guillaume7693 Le jeu 27 août 2009 16h08
Produite en corée du sud ? je vais finir par passer chez PSA ou Toyota voire Smart moi ! :arg:
TheGatekeeper Le jeu 27 août 2009 16h09
Il y a déjà Planète Renault pour les inconditionnels de la marque.... ca va faire double emploi
XTR2 Le jeu 27 août 2009 16h12
Le projet à long terme est le véhicule électrique annoncé pour 2011 en France avec une gamme cohérente.

:/ ok pour la gamme cohérente...mais j'espère que renault ne fonde pas trop d'espoir sur leur futur véhicule éléctrique...j'ai l'impression que c'est trop tot pour le tout-électrique...
zorglub007 Le jeu 27 août 2009 16h14
Ce logo colle mieux a la marque ;)

guillaume7693 Le jeu 27 août 2009 16h17
Zorglub> tu ne t'en lasses pas ! :D
zorglub007 Le jeu 27 août 2009 16h19
Nan :D cette marque me fascine dans sa façon unique de se tirer systématiquement une balle dans le pied
toto03000 Le jeu 27 août 2009 16h27
Guillaume7693>> La production automobile sert à faire passer le marché à une marque : on a une usine RNO en ..., et ce pays va augmenter ses ventes dans le-dit pays. En France ça marche pas, et c'est même plutôt l'inverse (megane et C4picasso qui cartonnent+amour aveugle envers les allemandes). Ils auraient tort de se priver :etourdi: :etourdi:
guillaume7693 Le jeu 27 août 2009 16h31
C'est sans doute pour cela que PSA continue à produire la majorité de sa gamme sur le territoire national alors que Renault importe de slovénie la moitié de la production de la twingo :D
toto03000 Le jeu 27 août 2009 16h38
Guillaume>> Pourquoi il y a plein de Renault en Espagne? Et depuis quand il y a l'usine? Pourquoi plus de Renault que de Peugeot?

Cet exemple est juste dans beaucoup de cas.
Dernière édition le 27/08/2009 à 16:43 par toto03000, édité 1 fois
guillaume7693 Le jeu 27 août 2009 16h44
Il y en avait déja à l'époque de la renault siete ! ;)

Et je ne suis pas contre des usines à l'étranger, je ne suis pas obtus. Mais aujourd'hui, à part la clio et le scénic, renault ne produit plus rien en France alors que cela reste (et de loin) son principal marché. :etourdi:

L'usine espagnole produisait uniquement la modus, l'échec du modèle l'a menacé et on leur a balancé la mégane.

Sandouville produit les HDG qui sont des échecs et on leur balance une promesse d'un véhcule électrique ou d'un utilitaire. Il n'y a pas deux poids / deux mesures ?

Je ne reviendrais pas sur la honte de ne pas avoir conservé le berceau de la marque à savoir l'usine de Billancourt. Elle était peut-être inadaptée à une production mais il aurait été possible d'en faire autre chose au lieu de la détruire toute affaire cessante. je rappelle que c'est toujours une friche industrielle à ce jour.
toto03000 Le lun 31 août 2009 11h55
Nouvelle Renault Fluence (les images sont en haute définition donc je n'en met qu'une sur le forum pour les petites connections)

http://news-images.caradisiac.com/IMG/jpg/2/0/5/0/8/20508_HD__A07AA414.jpg
http://news-images.caradisiac.com/IMG/jpg/2/0/5/0/9/20509_HD__4B32424E.jpg
http://news-images.caradisiac.com/IMG/jpg/2/0/5/1/1/20511_HD__8CEE92A2.jpg
http://news-images.caradisiac.com/IMG/jpg/2/0/5/1/2/20512_HD__727A0D78.jpg
http://news-images.caradisiac.com/IMG/jpg/2/0/5/1/5/20515_HD__B74448A9.jpg
http://news-images.caradisiac.com/IMG/jpg/2/0/5/1/6/20516_HD__32C33D9C.jpg
Citation de caradisiac :

« La Renault Fluence est tout sauf une surprise puisque l'auto était attendue depuis des lustres. Entre prototypes surpris et dévoilement de son clone coréen, la Samsung SM3, nous connaissions déjà bien cette auto qui se destine principalement aux marchés d'Europe de l'Est.

Fluence sera en effet distribuée dès novembre en remplacement de la Megane tricorps Classic, en Turquie où elle sera fabriquée dans l'usine de Bursa, en Russie et aussi en Roumanie.

Notez l'arrivée fin 2010 de la nouvelle boîte de vitesse à double embrayage sur la version dCi 110 FAP. »


Communiqué :
Des dimensions généreuses au bénéfice du confort des occupants :

· 4 620 mm de longueur, 1 809 mm de largeur, 1 479 mm de hauteur et 2 702 mm d’empattement,

· un volume de coffre de 530 dm3,

· de meilleures valeurs d’habitabilité que ses principales concurrentes avec des largeurs aux coudes de 1 480 mm à l’avant et 1 475 mm à l’arrière.

Un poste de conduite ergonomique :

· une planche de bord fluide avec des commandes qui tombent sous la main comme la télécommande de navigation, le contrôle de climatisation, la commande de radio et de téléphone sous volant et l’interrupteur du régulateur-limiteur de vitesse,

· de multiples réglages dont +/- 35 mm de rehausse et 240 mm de course pour le siège conducteur, l’ajustement du volant en hauteur et en profondeur.

Un habitacle accueillant et confortable :

· une large banquette arrière confortable avec fonctionnalité 2/3 – 1/3

· plus de 23 litres de rangements répartis dans l’habitacle dont une boîte à gant éclairée et réfrigérée de 9 litres, une console centrale de 2,2 litres,

· un système de climatisation en série, dès le premier niveau de finition, avec des aérateurs en place avant et arrière et une offre de climatisation automatique bi-zone.

Des prestations haut de gamme avec de nombreux équipements technologiques au service de l’utilisateur :

· la carte d’accès et de démarrage mains libres avec fermeture à l’éloignement,

· le nouveau système de navigation intégrée Carminat TomTom® à moins de 500 €,

· une large offre de radios dont le haut de gamme « 3D Sound by Arkamys® », la téléphonie Bluetooth® et la connexion numérique « Plug & Music ».

Une synthèse confort/comportement de haut niveau couplé à des motorisations économiques et performantes :

· un châssis qui allie efficacité, confort et plaisir de conduite,

· une large gamme de motorisations avec 4 versions essence et 5 versions Diesel Renault eco²

Une conception rigoureuse pour répondre aux attentes des clients les plus exigeants :

· une sécurité au meilleur niveau sur chacun de ses marchés de commercialisation grâce à une offre complète (ABS et AFU de série, ESC, jusqu’à 6 airbags, prétensionneur et limiteur de ceinture 3 points, régulateur-limiteur de vitesse, etc.),

· une fiabilité et une durabilité éprouvées par des tests d’endurance extrêmes, gage de qualité, au regard des conditions de route exigeantes de certains marchés.

un engagement environnemental fort :

· toutes les motorisations Diesel proposées sur Renault Fluence émettent 119 g de CO2/km et reçoivent la signature Renault eco²,

· en 2011, une version 100% électrique marquera une étape supplémentaire dans la démarche de Renault, preuve que séduction automobile, confort et espace ne sont pas incompatibles avec respect de l’environnement.


http://www.youtube.com/watch?v=sgghL81bLVg&eurl=http%3A%2F%2Fnews.caradisiac.com%2FNouvelle-Renault-Fluence-Megane-de-l-Est-086&feature=player_embedded

Dernière édition le 31/08/2009 à 11:59 par toto03000, édité 1 fois
caraddict Le lun 31 août 2009 12h00
C'est d'une tristesse comme auto :(
porscheman Le lun 31 août 2009 12h03
Une copie ratée de 407-C5:etourdi: :etourdi:
XTR2 Le lun 31 août 2009 12h04
La fluence se place où dans la gamme renault:?: elle sera commercialisée en France:?:
guillaume7693 Le lun 31 août 2009 12h05
C'est jamais qu'une mégane à malle, on n'en verra donc pas beaucoup en France.
toto03000 Le lun 31 août 2009 12h06
Elle remplace la mégane tricorps, devrait être vendue en France avec entre autre la version électrique en 2011.

Mais comme le dit guillaume, y en aura pas des masses en France. En Espagne par contre...
Dernière édition le 31/08/2009 à 12:09 par toto03000, édité 1 fois
XTR2 Le lun 31 août 2009 12h07
Modèle sympa:good: c'est une renault low cost ou ses prix seront calculés sur ceux de la mégane tricorps:?:
toto03000 Le lun 31 août 2009 12h09
Sur les tarifs de la tri-corps.
ludovic Le lun 31 août 2009 12h41
Low cost je crois pas vu ce qui est indiqué dans le communiqué , c'est vraiment une megane trois volumes mais sans reprendre la face avant de la mégane III
avantime75 Le lun 31 août 2009 13h33
C'est ultra classique mais loin d'être laid... Une voiture à vocation internationale qui se vendra sans doute très bien sur de nombreux marchés (Turquie, Maroc, Amérique latine, Europe de l'est, Corée du Sud via Samsung)... J'aime bien cette voiture!
EenSayn Le lun 31 août 2009 13h50
:ouin: :ouin: :ouin:
yago Le lun 31 août 2009 14h01
Je la trouve plus réussie que la Mégane cinq portes.
EenSayn Le lun 31 août 2009 14h04
Moi je dis ça se veau
avantime75 Le lun 31 août 2009 14h12
Vous abusez... Elle n'est pas un top model, c'est une voiture très classique mais loin d'être laide... Combien bavent devant une Golf ou une A3 qui n'ont rien de plus original... C'est une variante tricorps très réussie... Les portières sont spécifiques et la malle est très bien intégrée ce qui n'est pas toujours le cas sur ce genre de modèle (207 et 307 sedan...).
Quand Renault lance une Mégane II, une Vel Satis ou une Avantime, on dit que c'est trop original et quand le même constructeur commercialise une berline tricorps classique, on dit que c'est pas beau et trop classique... Encore une fois, je pense que c'est la marque qui est jugée et pas autre chose... Les gouts et les couleurs...
XTR2 Le lun 31 août 2009 14h16
Avantime> elle manque juste peut etre d'un peu de personnalité...pour ma part j'aime bien, c'est une voiture discrète et élégante.
EenSayn Le lun 31 août 2009 14h16
Golf et A3 sont insipides à souhait. Elles existent pas en tricorps.
Une tricops de la même gamme euuuuuuuuh ya quoi, en comparaison?
Remarque, la Megane Classic était une horreur, en son temps, elle aussi :D
guillaume7693 Le lun 31 août 2009 14h19
Ah si, la golf existe en tricorps, c'est la jetta-vento-bora mais il me semble qu'elle n'existe plus chez nous ;)
yago Le lun 31 août 2009 14h20
Een, tu as la VW Jetta ou Bora, je sais jamais comment elle s'appelle :D
dtect Le lun 31 août 2009 14h22
Jetta maintenant ...

Je vous trouve aussi un peu dur ... depuis la génération précédente de Mégane, je préfère même ces modèles à malle que les 5 portes :D ...

En plus la Samsung a été plutôt salué sur ce même forum quand on en a vu les images :p ...
EenSayn Le lun 31 août 2009 14h28
Ben la Jetta est plus sexy que celle-là :/
guillaume7693 Le lun 31 août 2009 14h30
Ca se discute. de toute façon, je suis pas fan des tricorps personnellement, surtout sur les petites caisses ;)
dtect Le lun 31 août 2009 14h30
A y regarder de plus près ... c'est vrai qu'ils ont un peu gaché l'avant ... mais elle est loin d'être laide quand-même ...

Pour rappel, la samsung : http://www.autotitre.com/forum/Nouvelle-Samsung-SM3-la-Megan-98515p1.htm#v74



clionrj Le lun 31 août 2009 14h32
Toutes les Mégane vont adopter cet avant :louche: :?:
guillaume7693 Le lun 31 août 2009 14h34
Je pense pas, c'est trop tôt pour un restylage. Comme elle ne s'appelle pas mégane, je pense qu'ils veulent en faire un modèle à part. Un peu comme VW justement. ;)
dtect Le lun 31 août 2009 14h34
Elle "vient de sortir " ... j'en doute ... c'est juste par souci d'économie qu'ils ont gardé les mêmes feux que la samsung.
zorglub007 Le lun 31 août 2009 14h41
Ils auraient pu mettre le decapsuleur devant....



si si celui là:
EenSayn Le lun 31 août 2009 14h41
:D :D :D
guillaume7693 Le lun 31 août 2009 14h44
Zorglub> excellent, j'avais jamais fait le rapprochement mais c'est tout à fait cela ! :D :good:

Ceci dit, c'est pas impossible qu'il la vende aussi sous ce logo sur certains marchés
clionrj Le lun 31 août 2009 14h47
Elle va bouffer quelques client à la Laguna III, qui elle est faite en France :(
toto03000 Le lun 31 août 2009 14h59
Ils vont pas la vendre en dacia, ce n'est pas son but d'être bon marché.
xu19tdi Le lun 31 août 2009 15h02
On dirait une coréenne!
tamtam1472 Le lun 31 août 2009 15h03
L'arrière à des faux air de mondéo tri-corps:louche:
aviator56 Le lun 31 août 2009 15h07
Elle est pas mal je trouve, l'avant me fait un peu penser au anciennes Ford taurus.
Roaddevil76 Le lun 31 août 2009 15h20
Je verrais bien une RFPI >> Renault Fluence Police Interceptor :idee: :good: ....une Police Pack à la manière des Cops US avec la Crown Victoria :)




;)
avantime75 Le lun 31 août 2009 18h07
EenSayn= En comparaison, il y a un sacré nombre de voitures dans la même catégorie... Citroën C-Triomphe, Peugeot 307 sedan, VW Jetta (c'est la Golf!), Opel Astra, Toyota Corolla, Mazda 3 sedan, Focus Sedan... bref presque toutes les compactes ont une telle déclinaison! Et franchement je trouve cette Fluence très classique mais très jolie! Elle ne sera jamais une Dacia (en Corée, elle est même considérée comme une voiture un peu hdg, Samsung est d'ailleurs un constructeur hdg (la SM3 est la plus petite berline commercialisée par le constructeur sud coréen... qui vend des berlines plutôt assez grandes...).
zin Le mar 1 sept 2009 00h51
Relativement classique mais élégant ce qui est rare dans cette catégorie de compactes à coffre...
lolo_barna Le mar 1 sept 2009 01h39
Serieusement, j'ai un scenic de 2005 et je souhaite changer de bagnole mais la production mondiale C'EST DE LA MERDE, aucune classe, aucun gout, elle se ressemble toute, ah l'epoque chaque constructeur avait son style maintenant ZERO. Tout c'est amelioré sur les bagnoles mais pas le style, il n'y en a pas, sauf pour qui peut acheter une porsche, ferrari qui ont toujours leur style propre à chaque marque, le reste c'est des foutaises.
Recherche de : Auteur : Avec :
 1    2    3    4    5    6    7    8    9    10      105    106   Page suivante 
Renault ›   Actualité   Forum   Occasions   Revues techniques   Fiches techniques
AutotitreForum AutoRenaultForum officiel Renault    »   »»            Répondre    
 

- Activer le suivi du sujet -

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce sujet.


Actualité autoVolvo XC40, Lamborghini Urus, Mitsubishi Eclipse Cross, Volkswagen Polo, Jeep Compass, Toyota, Hyundai Kona, Infiniti QX, Lexus RX, Porsche 718, BMW Série 6, Mercedes Classe CLS, Kia Sorento
MarquesVolvo, Lamborghini, Mitsubishi, Volkswagen, Jeep, Toyota, Suzuki, Hyundai, Infiniti, Lexus, Porsche, BMW, Mercedes, Kia, Ford, Aston Martin, Bentley, Mini
Actuellement, il y a 620 visiteurs en ligne dont 49 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2017 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales