Cadillac Fleetwood Brougham 1979 - Auto titre
Discussions générales | Ecolo | Mécanique | Vie courante | Sport auto | Véhicules spéciaux | Anciennes  
AutotitreForum AutoCadillacFleetwoodCadillac Fleetwood Brougham 1979   »   »»            Répondre    
Cadillac Fleetwood ›   Actualité  Forum   Occasions  Revues techniques  Fiches techniques
 1    2    3    4   Page suivante 
178 messages
4337 vues
Cadillac Fleetwood Brougham 1979
Deville70 Le dim 6 nov 2016 16h15
Je récidive!

Après quelques années de creux, j' ai de nouveau repris le volant d' une ancienne.

Il s' agit d' une américaine des '70s, une Cadillac Fleetwood Brougham de 1979.



En scrutant les annonces d' un œil plutôt distrait, je trouve cette beauté un peu par hasard. Je regardais depuis quelques mois la "cote" moyenne selon les marques, modèles et années. Et je trouvais que globalement, il y a une hausse significative mais pas nécessairement justifiée...

J' ai vu du "propre mais inaccessible", du "juste correct mais pas donné", du "moyen à rafraîchir", et du "pourri à fuir"!

Et un soir je tombe sur l' annonce de celle-ci, publiée depuis 3 jours lorsque je l' aperçois (je ne regardais pas plus de 2 fois par semaine).

D' ailleurs, je n' appelle pas le soir même, mais le lendemain après le travail. Je passe sur les habituelles questions d' usage: l' état général, le kilométrage, les papiers, ect... On me dit que je peux passer voir la voiture quand je le souhaite, tant en semaine que le WE. Donc, à moi de m' organiser et de prévenir le boulot que je ne serais pas là tel jour.

OK, c' est bon, je prends la route un mercredi, moins de présence d' acheteur potentiel!

J' arrive sur place, et la belle me sourit de toute sa calandre!



On discute de quelques détails, comme la dernière révision, on examine la carrosserie (je vois 2 ou 3 défauts légers pas surprenants pour une voiture de 37 ans, visiblement dans sa patine originale).
Puis on ouvre et on s' assoit au poste de conduite. Là aussi on passe au crible ceci ou cela, rien de spécial à noter, l' intérieur est très bien conservé.
Enfin, on ouvre la "salle des machines", et là c' est le choc!

Mais tout est neuf là-dedans! Pas une trace de suintement, pas de fuite de liquide, rien qu' un compartiment ultra-propre et un moteur qui tourne comme une horloge.

Affaire conclue! Je la prends!
Deville70 Le dim 6 nov 2016 16h19
Je refais le parcours accompagné pour le retour environ 10 jours plus tard.

Les papiers sont faits et vérifiés comme il se doit. Reste plus qu' à se remettre au volant de l' engin.

Petite précision: c' est en plein Paris, nous sommes jeudi vers 16h30, vous voyez de quoi je parle...

Eh bien très vite je me suis senti à l' aise, dans un fauteuil moelleux, avec une climatisation fonctionnelle, et une radio au son impeccable! Le luxe malgré les embouteillages...

La route du retour se passe sans aucun incident. J' ai même la sensation que la route était plus courte!

Deville70 Le dim 6 nov 2016 16h20
Je reviendrai dès que j' aurais la possibilité de faire d' autres photos plus détaillées.

A+!
FRANSYL Le dim 6 nov 2016 19h42
J'aime bien l'arrière , l'avant est plus classique
Blueleon Le dim 6 nov 2016 19h46
J'ai conduit ca quand j'avais 16 ans, j'etais lyceen en echange pendant 3 mois a Buffalo,NY
Mon correspondant avait piqué les cles a son pere, on a fait le tour du bloc, on s'est fait choper par le voisin. J'ai bien failli rentrer en France plus vite que prevu sur ce coup la :D :bad:
aviator56 Le dim 6 nov 2016 20h07
:good:
De profile, la partie habitacle fait "petite" par rapport au reste de la voiture (coffre et capot)
metro Le dim 6 nov 2016 20h13
On s'attend à trouver Clint Eastwood au volant :D
Deville70 Le dim 6 nov 2016 21h35
:D

C' est une "petite" limousine, en effet.

A cette période, Cadillac composait sa gamme de la sorte:

_ La "De Ville", qui existaient en 2 ou 4 portes, avec presque la même apparence extérieure, excepté le revêtement en vinyle du toit qui ne descend pas entre les portières, et une vitre arrière plus grande.
_ La "Seville", une 4 portes moins grande d' environ 40 cm, de profil plus carré.
_ L' "Eldorado", uniquement en coupé, et la seule en traction.
_ La "Fleetwood Brougham", la berline 4 portes haut-de-gamme.
_ La "Fleetwood Limousine", la plus onéreuse et imposante avec 6,3 m de long!

Concernant celle que je vous présente, elle fût produite à 42 200 exemplaires sur les 321 113 unités produites en 1979.
aviator56 Le dim 6 nov 2016 21h45
Elle fait quelles dimensions celle-là ?
Deville70 Le dim 6 nov 2016 21h51
Côté technique, le moteur est un V8 de 425 pouces-cubes, soit 6 964 cm3. Il développe 195 ch à 3 800 tr/min, avec un couple de 434 Nm à 2 000 tr/min.

Ce moteur est ici en injection, une option à près de 800 $ à l' époque. Il est plus souvent choisi en carburation classique, bien que moins puissant d' une vingtaine de chevaux.

J' entends déjà la question "combien ça consomme?", sujet toujours sensible... Grâce à l' injection, on peut descendre sous les 13 litres aux 100 km, à comparer aux 17 litres de la version "carbu". Ceci en s' en tenant à une conduite souple (c 'est d' ailleurs comme ça qu' il faut la conduite pour l' apprécier pleinement).

A savoir, il fût proposé un bloc V8 diesel, issu de la marque sœur Oldsmobile, d' une cylindrée de 350 pouces-cubes, soit 5 735 cm3. Ce moteur délivrait alors 125 ch à 3 600 tr/min, il fût peu diffusé.
SaluC1 Le dim 6 nov 2016 21h54
Waouh ! :good: :love:
Deville70 Le dim 6 nov 2016 21h55
La Fleetwood période '77-'79 mesure 5, 618 m de long pour 1,943 m de large, et pèse 1 990 kg en ordre de marche. C 'est la première génération qui suit la tendance au rétrécissement (de façon relative), car la génération '74-'76 avait atteint les 5,85 m de long pour 2,05 m de large, et presque 2,15 tonnes à la balance!
Deville70 Le dim 6 nov 2016 21h58
Pour l' instant, la seule photo de l' intérieur:



Quand le temps le permettra, je ferais d' autres photos plus détaillées.

Sur ce, à+!
aviator56 Le dim 6 nov 2016 22h08
5.62m de long ! Et dire que je trouvais les 5.05m de l'A8 trop long parfois.
carpe.diem Le dim 6 nov 2016 22h21
7.0 v8. :love:
aviator56 Le dim 6 nov 2016 22h30
28cv / Litre
metro Le dim 6 nov 2016 23h42
7.0L V8, 195 cv :D :bad:
On peut y mettre un LS7 ? :love:
whartonjelly Le lun 7 nov 2016 01h05
c'est presque la meme que dans le film terminator avec le super demarreur :love: :cool:
jujuleterrible Le lun 7 nov 2016 06h27
sympa la péniche :love: :good:
Deville70 Le lun 7 nov 2016 06h44
La puissance par rapport à la cylindrée paraît modeste, c' est clair. Mais en 1979, on en est à 2 crises pétrolières, et la consommation prime sur la performance à ce moment-là.
Fini le temps des chars de 350 ch qui tournent à 25 l/100 km.
D' ailleurs il faut retenir 195 ch DIN net, c' est-à-dire sur les roues; en SAE brut, le bloc délivre environ 270 ch.
Cussboy Le lun 7 nov 2016 21h25
:love: :love:
aviator56 Le lun 7 nov 2016 23h22
Ah c'est la puissance aux roues ?! Je ne savais pas que les constructeurs la donnaient à un moment.
Deville70 Le mar 8 nov 2016 06h49
C 'est une question de norme.
L' ancienne norme SAE ne prenait en compte que la puissance "brut" directement sur le vilebrequin, sans aucune transmission intermédiaire. Ce fût le cas jusqu' en 1971.
En 1972 apparaît la norme DIN, laquelle tient compte de la dissipation de l' énergie à travers tous les équipements auxiliaires: boite de vitesse, pont, alternateur, climatisation... Et il en résulte un nombre nettement plus modeste.

Donc il y a une chute des puissances de l' ordre d' une centaine de chevaux en passant d' avant '72 à après, bien que les voitures ne soient pas pour autant plus poussives. A noter quand même qu' on a par la suite favorisé le couple à la puissance, et surtout resserré la vis pour la consommation, choc pétrolier de '73 oblige.

Là où les moteurs ont vraiment baissé en puissance, c 'est à l' arrivée du catalyseur en 1975. Bonne mesure pour réduire la pollution, mais aussi les performances...

L' arrivée des blocs V8 diesel paraissait alors une bonne alternative, car beaucoup moins gourmands. Mais il s' agissait de blocs essence juste transformés, et malheureusement pas assez solides pour encaisser un taux de compression voisin de 22, alors que le taux était aux alentours de 8 pour l' essence. Beaucoup de ces moteurs rendaient l' âme vers 60 ou 70 000 km!

Le deuxième choc pétrolier courant '79 enfonce le clou, et désormais les puissances tournent autour de 130 à 200 ch au mieux. On peut donc dire que la décennie '70 aux USA a fait du vide!

Et ça restera comme ça au moins pour la première moitié des années '80, après quoi ça remontera progressivement avec l' arrivée de l' électronique, tout comme le début de pannes mystérieuses...
aRnou Le mar 8 nov 2016 08h12
J'ai plus en tete une perte de puissnace de 50% entre 1972 et 1973
Deville70 Le mar 8 nov 2016 18h05
Toujours est-il que cette Cadillac offre un réel plaisir de conduite, le confort absolu! Régulateur de vitesse, coffre à ouverture à distance, sièges réglables électriquement en 6 directions, radio-k7 à recherche automatique, ect...

Une bonne routière qui permet de longs trajets sans fatigue, juste le regret d' être "déjà arrivé"!
Deville70 Le mer 9 nov 2016 20h54
Evidemment, elle n' est pas exempte de petits défauts, peu nombreux et à prendre en compte sur son âge.
C 'est aussi en partie pour cela que j' ai négocié cette voiture à un prix modique.

Un de ses anciens propriétaires avait cru utile de lui greffer une paire d' anti-brouillards, et pour ce faire il a directement découper les parties inférieures de la calandre... Et percer le dessous de la planche de bord pour y mettre un horrible bouton. Je pense que je rétablirai l' aspect d' origine en virant ça.

Plus ennuyeux, cette voiture a subi quelques modifications électriques lors de son importation en Europe. Outre le compteur en km/h (ça c 'est plutôt pratique), le faisceau électrique a subi des transformations grossières, avec du câble de mauvaise qualité. J' ai trouvé un fil littéralement en décomposition lorsque j' ai changé une cosse de batterie. Des feux ont été supprimés, jugés sans doute inappropriés... Là aussi je remettrai les choses en place.

Par contre sur le plan mécanique, tout est impeccable. Le précédent propriétaire adore les voitures anciennes, mais a une sainte horreur des pannes. Révisions et entretien régulier sont suivis méticuleusement. Le moteur démarre au quart de tour, et tourne sans bruit, odeur ou fumée suspecte. Sur la route, la boite passe les rapports sans à-coup, et réagit tant en accélération que décellération.

De toute façon, j' ai tout l' hiver pour perfectionner la belle.
Mr.Ele Le jeu 10 nov 2016 06h03
Faudrait que tu passe en Alsace, y'a une cour dans un bled voisin avec cadillac, corvette, camaro, crown et d'autres encore, ça te plairait j'en suis sur.;)
Zorgol Le jeu 10 nov 2016 09h14
Superbe caisse de mafieux !!!:good:
Deville70 Le jeu 10 nov 2016 17h39
C' est sûr, en noir avec vitres teintées, ça fait caisse de mafia! :cool:
jujuleterrible Le jeu 10 nov 2016 17h42
Juste pour ma culture, combien de rapports la BVA :?:

;)
SuperZank Le jeu 10 nov 2016 17h55
Ya eu 3 et 4 la-dessus, 79 ça doit être 4
aviator56 Le jeu 10 nov 2016 17h57
il n'y a pas d'overdrive ?
Deville70 Le jeu 10 nov 2016 18h00
Eh bien c' est... 3.

La boite à 4 rapports arrive pour le millésime '80.
jujuleterrible Le jeu 10 nov 2016 18h02
Ca va que c'est un énorme moteur dans ce cas ;)
Deville70 Le jeu 10 nov 2016 18h02
D 'ailleurs c' est la 4ème vitesse qui sert d' overdrive ,il me semble...

C ' est aussi la dernière année pour le bloc 425 (7 litres), qui sera remplacé par le 368 (6 litres).
SuperZank Le jeu 10 nov 2016 18h08
;) :good:
KalleAnka Le jeu 10 nov 2016 18h28
Ça consomme combien ? :D
romain59 Le jeu 10 nov 2016 19h16
T'as pas lu ? :D
ferrariste Le jeu 10 nov 2016 19h30
C'est marrant les grosses berlines ricaines avec des moteurs de 7L. :D
Elle a l'air bien propre, après les 2-3 travaux électriques que tu as prévu, elle sera au top, elle n'a besoin de rien d'autre. :good:
Deville70 Le jeu 10 nov 2016 21h52
C 'était encore courant d' avoir des blocs de 7 litres à la fin des '70s. Comme je l' avais dit, le 425 en injection peut avoisiner régulièrement les 12 litres au 100 km, alors qu' en carbu c' est plutôt 17 litres. Maintenant, en roulant tranquille sur route, on doit faire encore un peu moins. Evidemment, en circulation urbaine, il faut estimer le double.

Les V8 de cette époque sont fiables et endurants. En 1968, Cadillac équipe ses voitures du bloc 472 pouces-cubes (7,7 l) porté initialement à 375 ch. En 1970, un nouveau bloc 500 pouces-cubes (8,2 l), version agrandie, équipe exclusivement la série Eldorado en traction, et lui autorise 400 ch, ce qui en fera pour longtemps la traction la plus puissante au monde. De son côté, le 472 termine sa carrière en 1974. Le 500 équipe alors toute la gamme ( excepté la Seville), mais dégonflé à 185 ch. Apparaît ensuite en 1977 le 425 pouces-cubes (7,0 l) pour 3 ans, donné à 175 ch en carbu ou 195 ch en injection (le cas pour ma Fleetwood). Enfin, en 1980 sort le 368 pouces-cubes (6,0 l) initialement à 165 ch en carbu, 180 ch en injection.

Là où ça se complique, c' est en 1981 avec une nouvelle version V8-6-4 injection à cylindrée variable. Une bonne idée à la base, mais l' électronique de l' époque pose quelquefois des problèmes. Ce système consiste à faire fonctionner les cylindres en fonction du régime nécessaire. Au démarrage, pour élancer la voiture, les 8 cylindres sont alimentés normalement. Puis au fur et à mesure que la voiture atteigne son régime stabilisé une fois lancée, on passe à 6, puis 4 cylindres en action, les injecteurs respectifs étant désactivés. Cela donne une cylindrée de 6, 4,5 ou 3 litres, avec une consommation nettement réduite. Il est arrivé que certains moteurs restent sur 4 cylindres en permanence, rendant la voiture très poussive. Le principal remède était alors de "shunter" le pilotage des injecteurs et de rester sur 8 cylindres, voir même de repasser en alimentation par carburateur.

Hormis ce problème, les mécaniques n' avaient pas de souci particulier si l' on suivait un entretien régulier.
caraddict Le jeu 10 nov 2016 22h32
Déjà la desactivation des cylindres en 1981 :oh: :good:
aviator56 Le jeu 10 nov 2016 22h55
8.2 400cv traction :oh:
Deville70 Le jeu 10 nov 2016 23h17
Oui, ce principe n' est pas nouveau.

Cadillac a souvent été à l' origine de dispositifs novateurs durant son histoire, comme par exemple le démarreur électrique vers 1910... Ou le système automatique phare/code vers 1955...

Concernant ma voiture, il y a encore très peu d' électronique. Ca se limite à l' allumage et l' injection pour le moteur, et la clim' auto et le poste radio-k7 à recherche automatique.
Il y a bien l' allumage automatique et la minuterie des phares, mais c 'est juste une photo-cellule et un relais, pas une carte bourrée de composants.
Ce système est une option. Le fonctionnement est simple: le bouton des phares comporte un interrupteur style potentiomètre (comme un bouton de volume d' ancienne radio). Lorsqu' on actionne ce bouton, et qu' on le tourne plus ou moins, il fait réagir un relais par le biais d' une petite cellule qui détecte l' obscurité. Cette petite cellule est dissimulée derrière la grille d' un haut-parleur du tableau de bord. Dès qu' on passe sous un tunnel, ou que le jour diminue, elle envoie le signal au relais qui allume les feux de croisement, et ceux -ci s' éteignent dès que la lumière redevient suffisante.
Si on quitte le véhicule de nuit, ou dans un parking sombre avec cette fonction enclenchée, les feux de croisement (ou les feux de virage) resteront allumés dans une durée réglable de 5 à 40 secondes.

Ce dispositif appelé "light sentinel" est proposé dès 1965, alors qu' il commence lentement à se généraliser aujourd' hui...
Deville70 Le jeu 10 nov 2016 23h26
Inversement, lorsqu' on retrouve le véhicule dans la pénombre, il suffit d' appuyer sur le bouton de la serrure pour que les lumières de l' habitacle s' allument une quinzaine de secondes, suffisant pour voir le temps de sortir ses clefs, ouvrir, entrer et démarrer.
Mr.Ele Le ven 11 nov 2016 00h14
:oh: top pour l'époque. Vitres électriques aussi?
aviator56 Le ven 11 nov 2016 01h09
Regarde les photos de l'intérieur.
aviator56 Le ven 11 nov 2016 01h11
Sympa ces attentions : good:
Que penses tu des cad actuelles ?
Deville70 Le ven 11 nov 2016 17h57
J' aime bien les dernières Cad', elles ont du caractère et n' ont rien à envier à ce qui est produit en Europe.
Deville70 Le ven 11 nov 2016 18h06
Pour répondre à Mr.Ele: Oui, toutes vitres électriques, ainsi qu' une condamnation "enfants", et un verrouillage centralisé. Pour l' info, Toutes les Cad' ont les vitres électriques depuis les années '50s, impensable de laisser des manivelles sur les portières! :D

Il y a aussi un buzzer qui retentit si on coupe le contact avec les phares allumés, 4 prises type allume-cigare (on peut en brancher des accessoires!), un éclairage faible/fort sur le miroir de courtoisie côté passager...

A peu près tout ce que l' on peut trouver sur les voitures moyennes ou haut-de-gamme actuelles, hormis un ordinateur de bord.

Et encore, si on veut... En 1978 est apparu un dispositif qui permettait d' afficher instantanément diverses fonctions telles que: consommation moyenne, régime moteur, tension batterie, température moteur, autonomie théorique, ect... Il y avait une douzaines de touches et un écran de quelques digits. Le début du numérique embarqué.
Deville70 Le ven 11 nov 2016 18h13
Voici à qui cela ressemblait:
Recherche de : Auteur : Avec :
 1    2    3    4   Page suivante 
Cadillac Fleetwood ›   Actualité  Forum   Occasions  Revues techniques  Fiches techniques
AutotitreForum AutoCadillacFleetwoodCadillac Fleetwood Brougham 1979   »   »»            Répondre    
 

- Activer le suivi du sujet -

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce sujet.


Actualité autoAudi A4, Toyota, NEVS, BMW i3, Trophées, Opel Insignia, pollution, loi, Citroën C3 Aircross, Renault Symbioz, UTAC, BMW X3, Audi Q5
MarquesAudi, Toyota, BMW, Opel, Citroën, Renault, Volkswagen, BYD, Mercedes, Nissan, DS, BAIC, Seat, Alpine, Spyker, Subaru, Volvo, McLaren
Actuellement, il y a 472 visiteurs en ligne dont 23 autotitreurs Statistiques
Copyright © 2001-2017 - Lionel Rétif - publicité - partenaire : Carte des membres - Mentions légales